Partagez | 
 

 Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Dim 29 Juin - 14:04

Tumblr


Julian Burton

« Chez les gens on ne voit que deux choses : ce qu’on veut y voir et ce qu’ils veulent bien nous montrer. »

Fiche d'identité:
Informations Générales

Noms :
Burton
Prénoms :
Julian
Date de Naissance :
18 Septembre 1977
Age :
Trente-huit ans
Lieu de Naissance :
Los Angeles
Lieu de Résidence :
Los Angeles
Métier/Études :
Études de médecine, médecin légiste
Orientation Sexuelle :
Hétérosexuel
Statut Civil :
Célibataire

Dossier Criminel

Arrestations ? :
Non.
Condamnation ? :
Non.
Drogues ? :
Non plus.
Alcools ? :
De temps en temps.
Je veux être membre des :
Citoyens
Caractère et Caractéristiques:
Caractère

• Même le plus gentil des hommes peut avoir une part d’obscurité malfaisante ancrée au plus profond de son être. Julian ne le sait que trop mais il tente, en vain, de l’ignorer. C’est ce qui le rend si loin mais pourtant si près des autres. Il a une volonté de faire qui, malgré tout, reste dangereuse pour lui et les secrets qu’il tient tant à garder. Mais il ne peut s’empêcher d’aller vers les autres, d’être à leur écoute, d’être cet homme sur qui on aimerait compter malgré les mystères dont il regorge parce qu’il a ce regard sûr et réconfortant. C’est une nature positive, un doux souffle qui tente d’échapper à la tornade qui le rattrape. Il est l’étoile qui persiste dans l’enfer le plus noir ; même malgré les tentations de celui-ci sur sa propre nature. Discret mais présent. Un paradoxe à lui seul.

Caractéristiques

• Il a cette capacité à être passif devant telle ou telle horreur, à trouver que la mort n’a rien d’effrayant. Son regard n’en change pas et c’est probablement ce qui marque le plus chez lui ; cette sensation d’immoralité (pour certains) de sa part, ce sentiment que rien ne l’atteint tandis que tout le consume. Cela depuis les évènements qui lui ont offert cette cicatrice à l’épaule droite, celle que l’on peut remarquer sans difficulté ; même si l’homme qu’il est devenu devrait, en toute logique, capter les regards ailleurs que sur cette plaie dont il ne parle pas.


Mon histoire


« Je me souviens de la terreur que j’avais éprouvé chaque soir, chaque nuit tandis qu’il se levait pour dieu sait quoi. Ses pas résonnaient entre les murs du couloir, la peur chuchotant sous l’oreiller souillé de sueur qu’un jour, ce serait moi. Et les yeux rivés sur le plafond je songeais à la manière dont je pourrais me cacher ; mais les planques des gosses sont inutiles face aux psychopathes. Parce que c’est ce qu’il était ? Un malade. Personne ne devrait être aussi cruel, personne ne devrait faire gouter la chair de ses victimes à ses propres enfants. Non, personne. Mais lui l’a fait et je sais que ça ne me quittera pas. J’avais cette volonté de ne pas le décevoir alors j’y ai pris goût. Douloureusement, parce qu’il y avait dans ces agissements un moyen de lui échapper ; d’une certaine manière et cette envie d’en avoir encore… et encore. Dois-je partir du principe que les gênes sont ce qu’ils sont ? Qu’un héritage de plus quant aux traits physiques. »




La vidéo se coupe et ses yeux toisent le sol, la douleur parcoure chacun de ses membres quant aux dires qu’il avait pu prononcer ce jour-là. Et le pire reste qu’il ressente encore tout cela, il le sait au fond de lui : Julian ne peut échapper à l’homme que son père a forgé par la peur et la folie. Son regard s’éteindra chaque nuit, rongé par la fatigue et l’effort que son espoir d’un peu de paix puise au fond de son être, songeant au monstre qu’il est devenu au cours des années passées. Il ne pourra plus vraiment se voir comme quelqu’un d’aussi attachant que ce qu’on dit ; son image s’est brisée avec sa personne dès lors qu’il avait compris que sa vie ne serait qu’un enfer créé de toute pièce par celui qui lui a permis de le vivre. Julian est voué à endurer cette mémoire qu’il sait aujourd’hui plus violente que les instants qu’elle reflète puisque, bien qu’ils soient passés, la mémoire, quant à elle, leur permet de survivre encore et encore au travers du trentenaire. Son poing s’abat sur la petite table de verre qui orne le salon, elle se fissure sous ses doigts tandis que l’ordinateur bascule en avant ; s’éteignant sous le choc. Tout comme l’âme du légiste. Le soleil de la baie vitrée caresse encore sa peau, vient réchauffer les muscles qui se cachent sous sa chemise bleue. Aucune larme ne parvient à se glisser le long de ses joues malgré que son esprit soit en proie au chagrin d’une perte. Sa perte. La vidéo qu’il a volé au bureau de son psychologue tout juste décédé n’a fait que lui rappeler que le petit garçon qu’il avait pu être n’était plus, et qu’il devrait continuer avec ça sur le cœur ; prônant la pensée que cette responsabilité quant à ça était sienne. Son père enfermé, probablement mort ; Julian n’a plus que sa propre personne à haïr.




De prestigieuses études, un métier qui lui permet de garder ce masque de citoyen lambda, Julian se relèvera tout de même ; peut-être même plus fort que jamais. Ce n’est qu’une question de temps, qu’une question de volonté quant à ce qu’il souhaite montrer à ceux qui lui sont proches, à ceux qui le seront à l’avenir. C’est ce sourire qui parviendra à cacher ce qu’il est, à faire de lui cet ami auquel on s’attache et qu’on ne voudrait perdre pour rien au monde. Il a ces capacités proches de la perfection, cette mentalité qui nous rappelle que même si la difficulté règne, l’espoir persiste même s’il n’est que faible. On lui demandera s’il parvient à surmonter les épreuves de son enfance quant à l’affaire médiatique que son père avait offerte à Los Angeles, il répondra que oui – sourire aux lèvres – tout ira bien. Le jeune homme ira jusqu’à faire taire au mieux cette envie, cette névrose qui persiste en son cœur pour être celui qu’on voudrait qu’il soit, cet homme – pourtant faux – que chacun parvient à voir au quotidien. Parce qu’ils ne pourraient vivre avec une personne dans son genre ; parvenant à se contrôler jusqu’à ce que l’imprévisible ne le ronge. Il ne pourrait pas faire de mal, son caractère ne lui permettrait pas mais la folie permet tout à quiconque. Julian ne l’oublie pas ; médecin légiste n’est pas un choix fait par passion mais bien par nécessité. Il ne peut tuer, alors il se sert de la mort déjà présente. Le seul moyen qu’il a su trouvé pour parvenir à être et l’homme bien, et l’homme malsain. Mais l’homme même n’aspire qu’à changer. Julian parviendra à se relever, à faire face à ce qu’il est pour avancer la tête haute. Quelqu’un lui rappellera qu’il subsiste une part de bonté et de lumière en sa personne et il ne lui suffira qu’à se convaincre que les dires le concernant – autre que les siens – ne sont pas aussi faux que ce qu’il croit. Il faudrait que ses perles azures se posent sur d’autres horizons que celle couverte de cadavres qu’il côtoie à longueur de journée mais sa détermination se retrouve prise aux pièges par la simple idée qu’il ne peut être plus fort que ce qu’on a fait de lui par le passé. Julian reste et demeure cet incarnation du trouble, maquillé de bonheur afin de dissimuler ce qui le caractérise depuis si longtemps : ses démons et son espoir.


A propos de moi:



Hello tout le monde ! Je me (sur)nomme Lily. J'ai dix-huit ans. J'ai connu le forum grâce au top site et je le trouve assez intéressant, il faut l'avouer. Je serai présente pratiquement tout le temps, malheureusement pour vous. En ce qui concerne le code, le voici : Little piece of Heaven d'AVENGED SEVENFOLD & je dirais... le rouge. Avant de conclure, je voudrais rajouter que je vous mangerais. Un par un.

Homme :
Code:
[size=18][color=#003366]Ϟ[/color][/size] Michael C. Hall [color=#FFFFFF]•[/color] [url=http://lawar.forumactif.fr/t693-julan-burton-on-m-a-dit-de-croquer-la-vie-je-l-ai-fait]Burton Julian[/url]






Dernière édition par Julian Burton le Lun 30 Juin - 8:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Dim 29 Juin - 14:13

Bienvenue

J'ai hâte de prendre le temps de lire tout ça ^^ Heureuse de te voir parmi nous en espérant que tu vas bien t'y plaire

Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas, le Staff est là pour toi

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Dim 29 Juin - 14:22

Merci. (a)
Je pense avoir finie cette petite fichette. J'espère que tout sera compréhensible et comme vous l'attendez.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Dim 29 Juin - 15:27

Bienvenue *.*
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 30 Juin - 0:41

DEXTER   
Sinon, bienvenue parmi nous ! En espérant que tu te plaises sur le forum !
P.S. Ta fiche est vraiment jolie comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 30 Juin - 1:23






FÉLICITATION !!!!
Tu es validé

x x x

Tu es validé !

Tu es maintenant membre du plus fantasmagoriquement sensationnel de tous les forums RPG !! En toute modestie bien sûr .

Il y a encore quelques étapes pour aider à l'intégration de ton personnage et je vais te donner un petit coup de main .

D'abord, pour ta fiche de lien, c'est par ici !
Si tu as envie de faire un journal de bord pour comptabiliser tes rps, c'est par ici !

N'hésite pas à jeter un oeil à quelques unes de nos particularités :
- Téléphone
- Mails
- Los Angeles Times
- Forumspring
- Journal Intime
- Tout sur Moi

Fais gaffe, nous avons une Gossip Girl qui aime bien mettre son nez un peu partout. Il se peut que tu te retrouves dans ses articles que tu peux lire en cliquant ici.

Si tu as des questions ou des petits soucis, tout le staff est à ta disposition.

x x x

Amuse toi bien ♥️
Bienvenue à Los Angeles

BY .TITANIUMWAY


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 30 Juin - 7:58

Merci à tous, vous êtes adorables. ♥️
Je m'occupe de mes fiches ce soir, en rentrant du travail !   
Et ensuite, je viens vous harceler pour des liens. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 30 Juin - 13:26

Bienvenue avec un peu de retard ... Est-ce que je dois te redire que j'adore ton scénario ? **
Sinon, n'hésites surtout pas à venir nous voir si tu as le moindre soucis
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 30 Juin - 14:04

Bienvenue plus officiellement Very Happy j'étais sur de l'avoir fait ici aussi T.T...
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 30 Juin - 16:06

Merci vous deux ♥
Kendall, j'suis trop fière de mon doudou. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   Lun 11 Aoû - 11:52

Un peu en retard mais welcome here !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Julian Burton ▬ « On m'a dit de croquer la vie, je l'ai fait. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LES AVENTURES DE JACK BURTON...(N2TOYS) 2002
» [CR] Julian (S&T n°266)
» Tim Burton : vous reprendrez bien un peu de creepy ?
» julian d. cooper ; « i can't live with myself. »
» Univers Tim Burton
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Vieilles Présentations-