Partagez | 
 

 Look into my eyes [Julian] TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 12 Juil - 3:43




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Encore une journée dans Chinatown. Je suis loin de me plaindre, au contraire. Ça faisait quelques semaines que je n'y avais pas mis les pieds. Ce quartier me rend dingue, mais dans le bon sens du terme hein! On peut y trouver des trésors en tout genre. Je peux facilement passer des heures à fouiller dans toutes les boutiques afin de trouver LA perle rare. Des vêtements, des accessoires, des bijoux, des vinyles disparus, ou encore, des petits cachets de plaisir qui se trouvent nul part ailleurs. Le tout, à des prix compétitifs. À vrai dire, je suis pas du genre à regarder le prix de quelque chose avant de l'acheter parce que malgré les apparences, je suis bourrée de frics. On pourrait alors se demander pourquoi je traîne dans ce genre d'endroits. La réponse est simple. Je déteste tous ces bourges qui s'habillent avec les grandes marques, qui boivent du champagne hors de prix uniquement pour se croise supérieurs aux autres. Je ne suis pas comme eux. Je préfères m'habiller avec des morceaux trouvés dans des friperies lugubres dont la plupart des gens n'osent même pas mettre les pieds. C'est là que je trouve mes trésors, uniques et totalement moi-même.

Cette fois-ci, même si je prends un énorme plaisir à m'y retrouver, je ne suis pas dans le coin uniquement pour faire les boutiques. J'ai une mission. Le genre de mission qui me plait pour rester honnête. Entre membres des Nighty Stalker ont doit se soutenir, venger nos pairs quand l'occasion de présente et c'est pourquoi je suis là. Un truc banal pour plusieurs, mais une grande trahison pour un NS narcissique, égocentrique et imbu de sa personne. Les mauves ne font pas les choses à moitié. Il s'avère que Lucas, un emmerdeur de la pire espèce a une dent contre un dénommé Mathis. Le NS en question a découvert que sa petite amie, le genre qui a tout dans les seins et rien dans le cerveau, avait une aventure avec le gentil et innocent Mathis. À leurs yeux, c'est un affront qui ne peut rester impuni. C'est ici que ma petite personne entre en jeu. Gabriel, bon ami de Lucas, a proposé un super plan diabolique pour se venger. Il fallait envoyer une demoiselle auprès du jeune homme pour qu'elle le séduise, l'amène dans un endroit discret et là, quelques uns d'entre nous allaient être sur place pour lui donner la correction de sa vie. À mon avis, c'est un plan complètement nul, mais puisque j'ai été choisi pour jouer le rôle de la séduisante jeune femme qui utilise ses charmes incontournables sur sa victime, j'ai pas vraiment le choix de me dire que c'est une bonne idée et qu'il le mérite. Je suis, supposément, la seule capable d'accomplir une telle mission puisqu'aucun homme ne peut me résister. C'est eux qui le disent, pas moi! J'avoue par contre que cette vision ne me déplait pas vraiment. Enfin bref!

Mathis avait une petite boutique de d'accessoires de plage. Planche de surf, maillot pour fille et pour gars, crème de bronzage, bijoux en coquillage, serviette, chapeaux, il y avait vraiment de tout. Ça allait être un jeu d'enfant. En entrant dans la boutique, je le repère immédiatement. Il se tenait derrière le comptoir en train de faire payer les achats d'un jeune couple. Ma tactique était simple. Attirer son attention, jouer la carte de la jeune fille complètement séduite par le grand blond musclé.

Dès qu'il eut terminé avec les clients, il leva la tête en ma direction. Je lui servit mon plus beau sourire tout en avançant entre les allées. Je m'arrête devant les bikinis et fouille afin d'en trouver un qui me plait. Mathis s'avance pour me rejoindre

- Est-ce que je peux t'aider ?

- En fait, oui! Y'a un mec.. plutôt mignon et.. j'aimerais bien qu'il me remarque. Tu crois que tu pourrais me donner des suggestions ?

- Il est chanceux ce mec dis donc! Avec plaisir ma belle.

Il regarde rapidement et en sort deux. Fallait avouer qu'il avait du goût. Tout fonctionnait à merveille. Je prends les deux bikinis et lui jette un petit regard conquise tout en mordillant délicatement ma lèvre inférieur. Une arme qui échouait que rarement. Je vais m'isoler dans une cabine s'essayage pour enfiler le premier bikini dans l'idée de sortir et lui demander son avis. La scène me faisait presque rire. Sans savoir pourquoi, l'image de Julian me vint en tête. Je ne l'ai pas revu après notre petite aventure dans la ruelle après le match. Je fronce les sourcils ne comprenant pas trop pourquoi elle pensait à lui, mais reprend vite ma pense important du moment. Je sors de la cabine pour me regarder dans le grand miroir et sourit à Mathis

- Tu en dis quoi ?

- Wahou.. t'es vraiment sexy..

Je le remercie du regard puis regarde à nouveau dans le miroir. Je me fige un instant. D'un coup rapide, je regarde derrière moi. Oui, Julian se trouvait là.  


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Jeu 18 Juil - 13:20




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
La journée était magnifique, le soleil hollywoodien tapait fort, et quoi de plus normal que d'aller à la plage avec un jour pareil. Déjà c'était l'endroit où tout le monde irait montrer les miracles de la chirurgie esthétique en se promenant à demi-nu. Et je devais avouer que l'abondance de seins siliconés dans des bikinis beaucoup trop petits n'était pas pour me déplaire. Avec un peu de chance j'arriverais sûrement à en ramener une chez moi. Et de deux, je comptais bien surfer un peu. Histoire de trouver un peu de fraîcheur dans l'eau, et profiter des jolies vagues qui secouaient la mer aujourd'hui. Mais avant toute chose, il fallait que je passe à la boutique pour racheter un peu de wax et éviter au mieux les chutes.

Comme la plupart du temps, je me rendais chez Mathis. Sa boutique, bien que pas très grande, rassemblait pas mal de produit, et vu que lui même était surfer, il avait de bon conseil. Habillé d'un simple short et de lunette de soleil pour laisser ma peau savourer chaque rayons offerts, je sentais quelques regards s'attarder sur moi. Pas désagréable, que ça soit le regard envieux ou jaloux, les deux montraient au moins une certaine admiration. Je crois que j'aurais beaucoup moins bien supporté l'indifférence.

En entrant je ne faisais pas trop attention, et me dirigeait vers ce dont j'avais besoin en retirant mes lunettes. Mais manque de pot, la cire dont j'avais besoin n'était plus en rayon. Visiblement j'étais loin d'être le seul qui comptait passer sa journée à surfer. Je relevais les yeux pour chercher Mathis du regard et fronçait les sourcils en le voyant devant les cabines. Depuis quand il joue les conseillers maillot de bain lui ? Mystère éclairci lorsqu'une jolie blonde sort de derrière le rideau. Nala. Je crois que c'est la première fois que je la voyais si peu habillé pourtant avec ce qu'on avait fait... Bref elle était diaboliquement sexy dans ce maillot de bain. En fait je crois qu'elle a réussi à éclipser mon envie de seins siliconés. Les siens sont parfait, en fait, elle a un corps parfait. Sans vraiment réfléchir je m'approche avec un léger sourire en coin. Sourire qui s'élargit en entendant Mathis, qui a l'air encore plus scotché que moi.

- Wahou.. t'es vraiment sexy.

- Je confirme. Même si je trouve que le maillot de bain est en trop...

Même si ma réplique est lancée sur le ton de la plaisanterie, ça reste que je le pense vraiment. Je m'abstiens de lui faire la bise ou quoi que ce soit et m'appuie contre les cabines, la dévorant du regard sans vergogne.

- Alors comme ça on cherche un nouveau maillot de bain ? Le dernier a mal terminé au cours d'un bain de minuit un peu trop arrosé ? Je peux t'aider si tu veux... Il parait que j'ai du goût pour ces choses là. Enfin je suis sûre que Mathis fait du beau boulot. Je lance un sourire à ce dernier et reporte mon attention sur Nala. Mais deux avis valent mieux qu'un, non ? 


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Julian P. Eastwood le Lun 12 Aoû - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Sam 20 Juil - 0:44




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Bon, OK! Nala, calme toi! Non mais... Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!! Il ne pouvait vraiment pas plus mal tomber. Bordel qu'il était sexy. Encore plus que la première fois que je l'avais vu sur le ring. Seulement un short sur le dos, la peau bronzée à la perfection, un ventre encore mieux découpé que le ferait photoshop. Il y a de quoi faire fondre n'importe quelle fille. Non, PAS MOI!! Il faut que je me ressaisisse, sinon j'allais lamentablement échouer ma mission. Difficile de reporter mon attention sur Mathis qui avait l'air tout moche tout d'un coup! J'étais complètement coincée. Mon cerveau allait surchauffer tellement je réfléchissais vite pour trouver une solution. Impossible de prendre le temps d'expliquer la situation à Julian. Je ne pouvais pas non plus démontrer mon intérêt sinon j'allais passer pour une fille facile aux yeux de ma victime et il passerait son tour pour une sortie en tête à tête. D'un autre côté, l'idée d'envoyer promener Julian ne me plaisait pas trop. Avec sa gueule, il pouvait avoir n'importe qu'elle fille. Il allait probablement se foutre de moi ensuite et passer au numéro suivant. Non mais Nala... RÉVEILLE! Depuis quand tu réagis comme ça pour un mec ? C'est toi qui domine, c'est toi qui les envoie balader, c'est eux qui courent derrière toi. D'accord, pas le choix, les NS avant tout.

Beaucoup de filles auraient mal réagis aux commentaires de Julian. Probablement vexées de se faire prendre pour des morceaux de viandes, elles l'auraient remballé en gardant un air insulté. Personnellement, je craquais totalement. Sans savoir, il me donnait le pouvoir. Il me donnait une confiance sur l'effet que je pouvais avoir sur lui. Le problème en ce moment, c'est que je ne peux pas me permettre de lui répondre. Ma tête essaie de garder son sang froid, mais mon corps n'est pas du même avis. Il réagit instantanément en rougissant. Sans m'en rendre compte, mon langage non verbal est très explicite à son intervention. On pourrait sans doute traduire le tout en deux mots. PRENDS MOI!!!!. Putain qu'il fait chaud. Ou peut-être qu'il fait froid en fait, parce que je frissonne un peu... D'un ton totalement contradictoire avec ce que je ressentais, je fais un pas séducteur vers Mathis et regarde Julian essayant d'être indifférente.

- Excuse moi.. Ton petit nom déjà ? Nan en fait je m'en fou.. Je sais pas si tu as remarqué, mais tu nous déranges. L'avis de Mathis me satisfait amplement. Tu devrais peut-être aller à la plage, il y a des centaines de filles plastiques qui seraient ravie d'entendre parler de bains de minuit trop arrosés. En ce qui me concerne, je suis déjà en charmante compagnie.

Pour appuyer le tout, suffit d'un petit sourire séducteur à Mathis qui jubilait déjà de se voir préférer à un mec comme Julian. Il avait un air trop fier. De mon côté, j'avais juste envie d'exploser. Avec un peu de chance, j'allais avoir l'opportunité de tout lui expliquer la prochaine fois que je le verrais, ou avec encore plus de chance, il allait être intrigué que je ne succombe pas cette fois et allait revenir vers moi pour une nouvelle tentative. Oui, je sais, les miracles c'est que dans les films!

Sauf que là, c'était définitivement le temps que je m'éclipse avant que mon expression faciale me trahisse. Ma réputation n'est plus à faire. Je ne suis pas le genre de fille qui tombe amoureuse. Ma dernière expérience m'a dégoûtée à vie. Je préfère de loin profiter de la vie, sans engagement. Pas de complication, pas de prise de tête, seulement du plaisir. Et quand je posais les yeux sur Julian, je ne pouvais pas m'enlever de la tête qu'il était de loin mon meilleur coup. Y'a pas photo, il sait comment s'y prendre. Nala... tu rougis là...

- Je vais essayer ton autre choix, je reviens !

Un petit clin d'oeil et j'entre dans la cabine pour souffler un peu. C'est pas comme si j'étais en manque non plus. Avant d'arriver ici, je suis sortie en douce de l'appartement d'un beau blond. Pourtant, quand je regarde autour de moi, ces murs me donnent des idées pas tellement saines. Une ruelle... pourquoi pas une intime cabine d'essayage ? Rapidement, j'enlève le maillot pour enfiler l'autre. Il ne me restait plus qu'à croiser les doigts pour que Julian ne soit plus là quand je vais sortir. Dans le cas contraire, je ne vois pas par quelle intervention divine je vais arriver à le repousser encore pour inviter Mathis à sortir ce soir.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Sam 20 Juil - 10:53




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Aoutch... Mais c'est qu'elle mord, la petite Nala. Ça faisait un moment que je m'étais pas fait rembarré de la sorte. Pas que ça me touche vraiment plus que ça mais c'est étonnant qu'elle m’ait oublié aussi vite. Même si on ne s'est vu qu'une fois, c'était une rencontre qu'on pourrait qualifier d'assez... intense. Très, très intense. Rien que d'y penser ça me donne envie de la prendre ici, devant Mathis. Au moins ça effacerait le sourire d'imbécile heureux qu'il affiche. Bref, on va pas insister. Si elle veut se faire Mathis, beh qu'elle se le fasse ! Qu'est ce que ça peut me foutre moi qu'elle préfère les gringalets blonds ? Tout les goûts sont dans la nature... Pourtant ça m'agace. Sa façon de lui faire les yeux doux, et l'autre qui bouge pas trop content que Nala ai jeter son dévolu sur lui. Je croise les bras et observe la scène en ayant l'air le plus détaché possible. Quand Nala se mettait à draguer, c'était aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Mais au moins ça avait le mérite de marcher. Faut dire qu'elle savait vendre ses atouts. En parlant d'atouts, mon regard glissa le long du dos de Nala pour s'échouer sous ses hanches, ne pouvant réprimer un léger mordillement de lèvre à l'idée de ce qu'on pourrait faire. Merde... Je suis pas possible. Elle me repousse sans aucune délicatesse et ça me calme même pas. Je dois avoir un sérieux problème.

Alors qu'elle retourne se changer dans la cabine, je me tourne vers Mathis n'ayant pas pour autant oublié la raison de ma venue. Mais lui il a un peu l'air ailleurs, les yeux rivés sur la cabine comme si il pouvait voir à travers. Finalement je suis peut être pas le seul pervers ici... Je toussote légèrement pour lui faire remarquer ma présence mais ce dernier me jette un coup d’œil agacé. Décidément, il a du tact avec les clients à partir du moment où on est une grande blonde aux jolies seins ronds.

- Y a plus de SexWax... Si tu pouvais aller en chercher dans la réserve je te laisserais plus vite tranquille avec elle.

Mathis soupire mais finit par y aller me jetant un regard menaçant au passage. Un truc dans le genre 'touche pas, c'est à moi'. Le pauvre... Si il savait. Je vois pas ce qu'il pourrait me faire que je ne lui rendrais en pire. Après un large sourire hypocrite, il finit par disparaître dans les stocks. Une idée me passe par la tête mais je n'aurais sûrement pas le temps. Enfin peu importe, la seule chose qui compte c'est faire regretter son choix à Nala. Je jette un coup d’œil discret aux alentours et une fois assuré qu'il n'y avait personne, je me glissais dans la cabine avec Nala.

- J'arrive trop tard...

Je fais une moue déçue en désignant le deuxième maillot de bain qu'elle vient d'enfiler et m'approche d'elle dans l'espace déjà réduit. Nos deux corps se frôlent seulement mais elle a le don de m'allumer avec trois fois rien. Réquisitionnant toute mes forces pour ne pas lui sauter dessus, je pose mes bras de chaque côté de son corps pour l'emprisonner contre le mien, la fixant dans les yeux avec une légère moue boudeuse.

- Je suis triste que tu ne te souviennes pas de moi... Parce que je me souviens bien de toi, moi. Surtout me faire rembarrer aussi sèchement pour un gars comme Mathis ? Je savais pas que c'était ton genre.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Julian P. Eastwood le Lun 12 Aoû - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Sam 20 Juil - 19:07




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Ce type lit dans mes pensées ou quoi ? Il devait avoir une sacrée confiance en lui pour entrer là sans passer pour un manique, surtout vers une fille qui venait de l'envoyer promener sans délicatesse. J'étais figée. Incapable de dire un mot, incapable de détourner le regard du sien qui me dévorait littéralement. J'étais sur le point de sortir pour montrer le maillot à Mathis, mais maintenant cette envie c'était complètement envolée. Contrairement à une autre fille qui aurait surement poussé un cris de frayeur de se retrouver infiltrée dans un endroit intime comme celui-ci, un petit sourire en coin nait sur mon visage. J'avais misé juste que ma réaction d'avant lui donnerait encore plus envie de venir vers moi, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi rapide. Décidément, cette mission allait être beaucoup plus difficile que je ne le pensais.

Il se mordille la lèvre. God que ça le rend irrésistible! J'avais entendu leur conversation, donc je savais que Mathis était dans l'arrière boutique, mais s'il revenait et qu'il nous voyaient sortir de la cabine ensemble, je n'avais plus aucune chance. Nala, sois plus forte que ça, aucun mec ne peut avoir une emprise aussi forte sur toi. Tout en posant une main sur son torse, je lui réponds à voix basse.

- Bien sûr que je me souviens de toi Julian... Sauf que là, je suis sur un coup pour Gab et Lucas et ce coup c'est Mathis... T'es en train de tout bousiller. Et d'abord, tu crois vraiment que je t'aurais tombé dans les bras comme ça ? Sors !

Je mets de la pression sur ma main pour le faire reculer et sortir avant que Mathis ne revienne, mais surtout avant que je n'arrive plus à lui résister. Pourquoi je ne lui avais simplement pas donné rendez-vous plus tard pour assouvir ce désir ? Je ne voulais pas qu'il croit qu'il peut m'avoir en claquant des doigts, même si la réalité en était proche. Et puis, jouer, ça met du piquant non ?

J'entend Mathis revenir. Je suis sauve, Julian est dehors. Je sors, à nouveau mon regard provocatrice en action et le pose sur Mathis qui donne la cire au beau bronzé sans cacher son agacement. Il change vite d'expression en me voyant vêtu du maillot.

- Celui là... définitivement...

Je prends une petite moue timide en posant mes mains sur mes hanches pour regarder mon allure dans le miroir. Au travers, je pouvais encore voir le sourire de Julian. Il pourrait pas s'en aller celui-là ? Juste à côté, je prend une petite jupe courte sur le présentoir et l'enfile.

- Je vais le prendre dans ce cas. Ça t'embête pas si je le garde sur moi ?

Lunette de soleil sur la tête, habillée du bikini et d'une jupe courte, je ramasse mes trucs dans la cabine et vais rejoindre Mathis au comptoir caisse. Même si ce n'est qu'une mission, je dois avouer que le regard qu'il me porte est assez flatteur. J'ai du mal à ne pas porter attention à Julian. Allez ma belle, c'est presque fini. Plus qu'à l'inviter à sortir et tu pourras partir. Il grand blond, debout derrière le comptoir a visiblement du mal à faire la facture. Moi je suis souris. C'est mignon un mec qui perd ses moyens. Pour faire exprès, Julian était aussi à la caisse. J'ai pas réfléchis. J'aurais du le laisser payer sa cire pour qu'il parte et avoir mon  moment en tête à tête avec le propriétaire. Bon ça suffit, concentre toi! Subtilement, me trouvant de l'autre côté du comptoir, face à Mathis. Les coudes appuyés sur la vitrine, je me met doucement sur la pointe des pieds pour avancer le haut de mon corps vers le jeune homme qui en devient plus que maladroit.

- Je sais que ça peut paraître un peu précipité, mais... Tu aimerais sortir avec moi ce soir ? Tu m'as bien aidé tout à l'heure et j'aimerais te remercier.

Maintenant, un magnifique sourire charmeur et le tour est joué. Aucune chance qu'il refuse. Il me répond avec un sourire conquis en hochant la tête positivement. C'est bien, je suis fière de moi. J'ai réussis à ne pas laisser Julian me dévier de mon but. Lucas allait être content, Gab aussi, rien de plus facile.  


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Mer 24 Juil - 3:50




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Bon point pour moi Nala n'avait pas crié en me voyant entrer dans sa cabine. Si ça avait été le cas son toutou du jour m'aurait balancé à la porte du magasin et non seulement j'aurais pas eu Nala mais en plus j'aurais pas pu surfer. En fait, au sourire en coin qu'elle affiche, je suis presque sûr que ça la dérange pas tant que ça que je sois là... Après m'être fait rembarré en beauté tout à l'heure c'est presque déstabilisant de voir à travers son regard et son attitude qu'elle ne serait pas totalement contre une nouvelle partie de jambe en l'air. Soit elle sait pas ce qu'elle veut, soit elle se fout de ma gueule.

Quand elle me sort de sa cabine en m'expliquant son histoire de coup avec Gab et Lucas, je vois pas bien ce que les NS ont a voir avec Mathis. En fait je me demande si elle cherche pas plus une excuse pour draguer Mathis tranquillement et me dire de prendre un ticket. Quoi que... Elle est chiante là à me renvoyer chier à chaque fois en jouant la vierge effarouché et à me dévorer du regard en même temps comme une obèse devant un twix. Je n'oppose pas d'opposition en sortant de la cabine et attends bien sagement Mathis cette fois ci. Lorsque ce dernier revient avec la cire que je lui ai demandé et son air toujours aussi aimable que lorsqu'il est parti tout à l'heure. Le pauvre...

- Merci..

Enfin il fait déjà plus attention à moi vu que Nala vient de ressortir avec le second maillot de bain. Je souris légèrement en voyant la tête de Mathis et ne peut m'abstenir de lui faire une remarque.

- Ferme la bouche Mathis ou le sol va devenir glissant...

Enfin je suis même pas sûr qu'il capte que je sois encore là en fait. Son cerveau doit être obstrué d'image de Nala que sa mère n'approuverait pas. Pas grave, faut que j'aille chercher un peu de crème solaire avant de partir d'ici. Un rapide détour dans le rayon approprié et retour à la caisse où Nala continue son petit jeu. Je ne peut m'empêcher de sourire à l'idée que si elle continue comme ça c'est pas un coup d'un soir qu'elle va récolter mais il va finir par la demander en mariage. Je sais pas ce que Gab a prévu pour le pauvre Mathis mais ça risque de ne pas finir comme il l'imagine. L'espace d'une seconde je m'en veux un peu de laisser faire. Mathis est presqu'un ami en temps normal et je vais le laisser se jeter dans la gueule du loup. Mais si je l'avertissais c'est certain que Miss Mante-religieuse ici présente irait me balancer pour que la faute ne retombe pas sur elle. Lorsqu'ils en ont enfin fini et que la demoiselle est dehors rendant ainsi les neurones de Mathis pour qu'il puisse passer mes articles. Je lui fais un léger sourire pour m'abstenir de lui dire de se méfier et ainsi me faire passer pour un jaloux que je ne suis pas.

Une fois sorti à mon tour je ne peux m'empêcher de rattraper Nala. Pas pour la draguer cette fois, je me suis pris assez de vent pour la journée. Mais pour la mettre en garde ou au moins provoqué une once de remord.

- Mathis est un mec bien... Je sais pas ce que lui veulent les NS mais je suis a peu près sûr qu'il le mérite pas.

Qu'est ce que je crois faire de toute façon, j'imagine mal Nala s'inquiéter de son sort et puis c'est pas comme si elle y pouvait grand chose, après tout elle n'était qu'un autre pion de Gab. Je soupire face à la chaleur écrasante et finit par laisser tomber l'idée de pouvoir l'aider, la mer étant une option bien plus séduisante que polémiquer sur ce qui est bien ou mal.

- Je vais à la plage... Tu veux venir ? Je pourrais t'apprendre le surf.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Julian P. Eastwood le Lun 12 Aoû - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Jeu 25 Juil - 3:56




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Tu peux être fière de toi Nala, malgré les multiples tentation, tu as réussis à garder le cap sur ta mission. La dernière étape est à venir. Le rendez-vous était fixé pour la fermeture du magasin. Plus qu'à attendre le reste de la journée. Je suis dehors, le soleil est radieux, je suis radieuse, et j'ai réussi. Enfin, le stress peut retomber. Quelqu'un peut me dire alors pourquoi j'ai encore cette boule dans l'estomac ? Demandez et vous recevrez! Julian vient à moi. Oh, j'avais presque réussi à l'oublier celui là! Arrête Nala, tu l'avais pas du tout oublié, d'ailleurs, c'est pas pour rien que tu t'es pas empressée de partir une fois dehors de la boutique. Tu avais bien envie qu'il tente à nouveau une approche. Tu m'énerves! Et alors ? J'ai bien le droit d'un petit plaisir de temps en temps, non?

Malheureusement, la raison de sa venue était loin d'être pour une énième tentative de drague. Loupé ma belle! Je rêve ou il essaye de me faire culpabiliser ? Il a du culot quand même! C'est pas parce qu'il est super sexy, qu'il peut se permettre de jouer la marraine la bonne fée. Il peut bien parler aussi. Le mec qui passe ses soirées à tabasser d'autres mecs pour gagner un peu de fric. Ouaiie, on repassera pour la bonne conscience. En plus, c'est pas come si j'avais eu le choix de décider quoi que ce soit dans cette histoire. Il devait bien connaître Gab, alors c'était pas tellement dur à deviner.

- Même un mec bien peut faire des choses moins bien tu sais.. Tout ce que tu dois savoir est que Gab en a décidé ainsi. J'ai fais et vais faire ce que j'ai à faire, le reste ne me concerne pas.

Même si je voulais garder mon sérieux pour lui répondre, je perds mon regard sur la peau de son torse. Il faisait une chaleur écrasante et ça avait recouvert sa peau d'une fiche couche luisant qui mettait en valeur le découpage de ses muscles. Hé oh fillette, ses yeux sont plus haut! Pourquoi tu deviens comme ça, c'est qu'un mec après tout. Les filles me craignent, les mecs me désirent, je suis au dessus de tout ça et c'est moi qui garde le contrôle. Oui oui ma belle... à qui tu veux faire croire ça ? Parce que là, le beau Julian il te fait perdre tes moyens. J'avoue que l'idée de ses mains qui m tiennent par la taille pour m'apprendre à garder mon équilibre sur une planche est loin de me déplaire. Non, je ne lui dirai pas que je sais déjà surfer et que je suis plutôt douée

- Ouaiie, pouquoi pas, j'ai rien d'autre à faire de toute façon.

Oh la miss, tu te la joues partante mais désintéressée ? Dans le pire des cas, tu le prends dans un coin, tu t'amuses quelques minutes avec lui et tu le jettes. Ça t'a bien fait ce soir là après le combat. Je sais que ça serait bien plus simple et que je ne ressentirais plus ensuite cette boule de nervosité dans l'estomac. Pourtant, j'ai quand même envie de passer l'après-midi à la plage avec lui. Il y a quelque chose en lui qui m'intrigue et je ne saurais dire quoi. Tu te poses trop de questions blondinette. le soleil tape trop fort sur ta petite tête. Il est canon et il réveille tes pulsons, point barre. De toute façon, après ton faux rencart, y'a le beau Mathieu qui va t'attendre à la maison. Ah oui, c'est vrai Mathy m'a promis une belle surprise ce soir.

Je le suis pour se rendre jusqu'à sa voiture. J'avais laissé la mienne à la maison parce qu'habituellement, quand je viens dans le cartier j'y passe des heures à marcher. Sauf que là, l'idée de la plage est beaucoup plus inspirante que les marchands qui te harcèlent quand on passe devant leur kiosque.

Une fois assise dans la voiture, j'avais eu le temps de reprendre le dessus et récupérer ma confiance en moi. J'ai pas un grand mérite, elle était pas partie bien loin!!

- J'ai vu que tu as acheté de la crème solaire, tu m'en files un peu, j'avais pas prévu d'aller à la plage en partant de chez moi...

Pas la peine d'attendre sa réponse. Il va quand même pas me laisser brûler sous le soleil. Je prend le tube de crème et en verse dans ma main. Doucement, je lève ma jambe droit et pose le pied sur le tableau de bord en de moi afin de relever ma jambe. D'une main experte, j'applique le produit sur ma cuisse et avec mes deux mains, je la fais pénétrer dans ma peau en faisant de lents des vas et vient de ma cheville jusqu'au haut de ma cuisse. Je refais la même chose avec l'autre jambe. Nala, tu t'attardes plus qu'il le fait sur tes cuisses. Shhut, je sais, il me regarde!


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Dim 28 Juil - 15:51




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Le regard que peut porter Nala sur moi, me donne indéniablement le sourire. J'ai plutôt l'habitude que les filles me regardent ailleurs que dans les yeux, et ça me fait plaisir, forcément. Mais le regard de Nala, c'est autre chose. Je crois que ça fait vibrer une corde sensible chez moi. Un truc qui met mon cerveau sur off. Enfin pas totalement éteint non plus parce que sinon ça déraperait. La seule chose qui agite mes petits neurones, c'est le manque et la frustration, mêlé à quelques souvenirs. Enfin un souvenir en fait. Après un combat difficile (dont j'ai gardé peu de souvenirs au final), sentir sa peau frotter contre la mienne à chaque vas et viens, la pression de ses jambes autour de ma taille, ses gémissements à peine contrôlés. C'était clairement pas ce que j'avais fait de plus classe avec une fille mais bordel que c'était bon. Merde, bref je m'égare. Je sens qu'elle va être longue cette après-midi. Pourquoi je l'ai invité à la plage moi ? Paradis de la frustration. Tous à moitié à poil mais pas le droit de toucher. C'est comme envoyé un obèse au mcdo et lui ordonner de ne choisir qu'une salade. Ou aller aux putes et devoir se contenter d'un câlin. Bref tout ça pour dire que c'est frustrant mais alors avec Nala, ça va devenir encore pire. Peut être qu'elle dira non après tout ça serait plutôt son genre.

- Ouaiie, pouquoi pas, j'ai rien d'autre à faire de toute façon. 

Une partie de moi a envie de crier de joie et l'autre commence sérieusement à préparer une série d'image bien dégueulasse histoire que je ne me retrouve pas avec une 'situation gênante' dans mon short de bain. Certains jours j'envie les filles...

Rien que le voyage en voiture s'annonce être une épreuve. Nala a envie de jouer, c'est clair. Mais genre de jeu où je sens bien que même si elle me chauffe, je pourrais bien rentrer tout seul ce soir. Depuis tout à l'heure, elle s'amuse à attirer mon attention pour gentiment me rembarrer derrière. Pas que je ne sois pas habitué à ce qu'on me le fasse mais en général c'est plus un bon signe. Une fille qui me fait ça c'est qu'elle s'intéresse à moi et même si elle repousse l'échéance, suffit d'être patient pour finir par avoir ce que je voulais. Sauf que Nala, beh elle s'en fout un peu. Elle a déjà couché avec moi, elle sait que moi j'en ai envie mais si elle a décidé de me faire tourner en rond, elle pourrait me planter là et me rappeler dans une semaine pour que je passe chez elle comme le bon petit chien... que je serais peut être. Je la regarde discrètement se passer la crème solaire, et je me prend à imaginer que ses mains sont les miennes. Qu'elles caressent ses jambes parfaites de haut en bas dans une lenteur démesurée, pendant que ma bouche parcourrait... LA ROUTE ! Bordel, concentre toi sur la route ! Non de dieu, je crois que mon cerveau débloque à cause de la chaleur. Que ça soit Nala ou une autre qu'est ce que j'en ai à faire ? Elle est pas plus sexy qu'une autre... enfin si... ou du moins j'ai pas l'impression d'être un ado frustré depuis des mois quand les autres me chauffent.

- Tu sais que la crème elle a eu le temps de pénétrer là...? Tu vas glisser sur la planche si t'en mets trop.

Je lui fait un léger sourire en essayant toujours d'avoir l'air le plus détaché possible, et manque de soupirer de soulagement lorsqu'ils arrivent enfin à la plage. Il se gare juste à côté et sort de la voiture après avoir pris le pot de crème solaire. Il prend sa planche dans le coffre avec la cire et va s'installer non loin de la voiture attendant Nala.  Cette fois c'est à moi de m'amuser. Prenant à mon tour la crème solaire, je prend le temps d'en mettre partout passant mes mains sur chaque muscle sans en oublier le moindre centimètre, mon short retombant finalement bas sur mes hanches s'arrêtant à la limite de l'acceptable, je lui aurais bien demandé de mettre la crème sur mes abdos et mon bas ventre mais ça aurait été un peu extrême. Au lieu de ça je lui tend innocemment la crème.

- J'admire ta technique d'application de la crème solaire et j'arrive pas à m'en mettre seul dans le dos... Tu m'aiderais ?

Je lui tend un peu le bâton pour me faire battre mais aussi surprenant que ça puisse l'être, j'adore ça.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Julian P. Eastwood le Lun 12 Aoû - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Mar 30 Juil - 3:18




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
T’as vu comment il t’ouvre une porte là? Non, en fait ça ressemble plus à une énorme porte de garage double avec des enseignes qui illuminent avec écrit ENTRER en très gros caractères. Ça va la petite, efface ce sourire niait de sur ton visage, tu fais penser à une fille devant une bouteille d’eau qui aurait passé un mois dans le désert! Oh la ferme. N’empêche que j’aime ça. Qui n’aimerait pas qu’un mec comme Julian ne soit pas insensible au charme et aux gestes significatifs qu’on fait à son égard ? Bon, j’avoue que le coup de la crème solaire fonctionne à tous coups! Par contre, je m’étonne moi-même d’être aussi enthousiaste au fait qu’il flirte avec moi. On peut pas dire que ce soit un concept nouveau pour moi. Même que, pour être franche, ça devient lourd à force. Pourtant, quand c’est Julian tu glousses comme une gamine. Oui, merci, tourne le fer dans la plaie c’est sympa!

- Y’a rien de gratuit mon joli, je te laisse le soin de me rendre l’appareil!!

J’avais gagné en assurance. Même si sa présence me fait autant d’effet que lorsque je l’ai vu au travers le miroir dans la boutique de Mathis, je n’agissais plus autant nerveusement. Son regard sur moi en disait assez long pour que je puisse me douter de son intérêt. Ne me fais pas rire, tu dis ça, mais tu trembles intérieurement en marchant vers lui juste à l’idée que tu vas étendre de la crème sur son dos. C’est juste un peu de crème Nala, relaxe!
Je marche avec un sourire aux lèvres pour me rendre vers lui. Sans un mot, je prends le tube et me place derrière lui. Je prends quelques secondes avant de m’exécuter. Faut bien analyser la zone de travail, non ? Et quelle zone! Après avoir mis une dose de crème solaire au creux de ma main, je la pose délicatement au centre du dos de Julian. Avec de petits mouvements circulaires, j’élargis la surface vers l’extérieur. Je soupire. Ça va Nala ? Hein… heu quoi ! Oui ? Haha, laisse tomber, allez continues! Je monte ma main vers le haut, vers son cou et ses épaules. Y’a de la jalousie dans l’air. Oui, mon autre main rejoint la première. Une c’est bien, mais deux c’est mieux! Mes deux mains, s’occupant d’une épaule chacune, décident, totalement contre ma volonté, de changer leur procédé qui ressemblait maintenant beaucoup plus à un massage sensuel qu’à une innocente étalage de crème. Il ne faudrait surtout pas qu’il se brûle tout de même. Mes mains reviennent au centre avant de s’aventurer innocemment sur les côtes du jeune homme. Je l’entoure pas de mes bras, mais disons que la position ne me déplait pas du tout.
La vue que j’avais de lui avant de me poser derrière me revient rapidement à l’esprit. Il te rend dingue avoue… Je plaide coupable. Son maillot, légèrement plus haut que la limite de l’indécence, les lignes qui découpent son corps à la perfection, la courbe invitante qui mène à… Stop! Nala, je sais pas si tu remarques, mais tes mains aussi sont à la limite de l’indécence à se faufiler beaucoup plus loin que nécessaire vers ses hanches, presque son bas ventre. Doucement, je ramène mes mains au centre de son dos. Recule d’un pas, ça va t’aider. Pas totalement fou comme idée.
Je le contourne pour me placer devant lui en lui redonnant le tube. Évidemment, pour pas sembler trop accro, il faut que je fasse comme si rien était, comme si mes gestes avaient été totalement innocents. Sans tourner autour du pot, je souris puis me retourne dos à lui. D’un geste lent, je lève un bras et glisse ma main dans mes cheveux pour les faire glisser devant, d’un seul côté. Fais gaffe, ne frissonne pas beauté, ne lui montre pas que tu as terriblement envie qu’il pose les mains sur toi, tu risques de perdre le contrôle. Et si c’est lui qui prend le dessus, tu risques de pas t’en sortir intacte.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 2 Aoû - 13:03




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Respire. Respire profondément. Elle te met simplement de la crème solaire. C'est pas la peine de s'emballer y a rien de tendancieux dans son geste puisque c'est toi qui lui a demander de le faire.Mais pourquoi elle y met les deux mains aussi. Déjà qu'avec une seule j'en avais des frissons, mais alors avec deux... ça ressemble même plus à un étalage innocent de crème solaire. Je suis à peu près sûr que ça l'amuse. Je vais pas lui demander d'arrêter puisque c'est moi qui lui ai demandé, en plus si elle me demande pourquoi je veux qu'elle arrête ça ne lui ferait que plus plaisir, et je devrais encore me prendre un vent monumental. Un par jour c'est déjà pas mal. Même un par mois c'est trop alors plusieurs en une journée ! Ça va faire mal... à mon égo. En attendant je préfère fermer les yeux, et essayer d'imaginer que c'est n'importe qui d'autre mais pas Nala pour éviter que le plaisir que j'y prend, ne devienne visible.

Se mains redescendent au centre de mon dos, et je crois mon supplice terminé. Pourtant j'étais loin d'avoir raison, ses mains s'égarent sur mes côtes et son corps se rapproche un peu du mien. Pour une fois, c'est étrange, mais son geste n'alimente pas le feu intérieur qui me pousse à sauter sur tout ce qui bouge. Au contraire, il a tendance à me calmer. Pas le genre, mauvaise surprise quand on arrive dans la chambre qui vous fait redescendre tout de suite. Mais ça m'apaise. J'ai presque envie qu'elle me prenne dans ses bras et qu'on reste comme ça sans bouger pour... un câlin ?! Depuis quand j'ai envie de faire des câlins ?! Avec Nala en plus… Si y a bien une fille dans les NS qui n'est pas intéressée par les câlins c'est bien elle. Et ça se confirme lorsque ses mains se faufilent doucement vers mon bas-ventre. Du coup tout se barre, le calme et l'envie de câlin se cassent la gueule pour mon plus grand plaisir, ou mon plus grand soulagement. Cette fois je n'en perds pas une miette, faut que j'arrête de me prendre la tête. Je sais ce qu'elle veut et c'est ce dont j'ai envie aussi, donc STOP les envies de midinettes !

Malheureusement, elle retire ses mains... Enfin je m'attendais à quoi moi aussi.? Mais c'est loin d'être fini puisque c'est à mon tour de lui mettre de la crème solaire et je compte bien avoir les mains aussi baladeuse qu'elle. Elle range ses cheveux sur l'une de ses épaules laissant son cou libre d'accès, et moi tout ce que j'y vois c'est une véritable invitation pour mes lèvres. Après avoir mis un peu de crème dans mes mains, je laisse tomber le tube sur le sable et m'approche pour lui l'appliquer. Je reste sage, m'efforçant de faire de mon mieux pour que son dos soit protéger du soleil. Mais petit à petit je me rapproche de son dos jusqu'à ce que mon torse effleure sa peau. Mes mains outrepassent la zone qui m'était normalement réserver pour venir s'échouer sur ses hanches, que je tiens fermement collées contre les miennes. Je devrais me contrôler sinon ça risque de déraper mais quand elle est à côté... J'arrive pas à réfléchir. J'ai juste envie sentir son corps pressé contre le mien, pouvoir la toucher, la caresser, la goûter. Bref, pas ce qu'il y a de plus intellectuel tout ça. Ne résistant pas plus longtemps, je dépose mes lèvres sur son cou pour l'embrasser lascivement. Je m'approche doucement de son oreille et lui murmure d'une voix rauque :  C'est vraiment pour le surf que tu es venue ? 


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Julian P. Eastwood le Lun 12 Aoû - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 2 Aoû - 15:46




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Qui aurait cru qu’un simple échange de crème solaire alimenterait autant de désir ? Je suis vraiment en train de me prendre dans mon propre jeu. À la base, je voulais le faire tourner en bourrique, le faire bave. Oui, sauf que là c’est toi qui est sur le point de devenir dingue, parce qu’il ne fait que te toucher et tes jambes deviennent molles. Oh toi la ferme! J’avais bien senti son corps se contracter sous mes mains, mais j’étais loin de me douter qu’il jouerait au meme jeu que moi. C’était clair maintenant plus besoin de jouer. Il avait envie de moi, autant que j’avais envie de lui. Alors pourquoi tu restes sur ta faim ? Pourquoi tu n’en profites pas comme tu le ferais normalement avec un autre mec ? C’est evident, pourquoi tu me poses la question ? Alors admets le… Raah tu me gonfles… J’ai pas envie qu’il se barre après… je me plais bien en sa compagnie, content ?
Ma respiration se coupe instantanémment quand il colle ses hanches contre moi. Ses lèvres dans mon cou. Mes yeux se ferment, ma tête se penche légèrement de l’autre côté pour lui ouvrir le chemin. Mes jambes se ramolissent et mes barrières s’envolent. Tu attends ça depuis le début la veinarde! Fais gaffe, tu te laisses emporter là! Sa voix me ramène à la réalité. Réalité que je maudis en ce moment. Si tu lui dis que tu es venu pour lui, il y a des chances qu’il se moque de toi ou bien il va te prendre direct dans sa voiture et va se barrer ensuite. Il va croire que tu as le béguin. MOI ? Avoir le béguin ? Laisse moi rire! Bah pourtant… TA GUEULE!

- Évidemment, pour quoi d’autre ?

Là tu as fais fort ma belle. Combien de fois crois-tu qu’un mec peut tolérer se faire remballer avant de baisser les bras et se tirer ? Je me retourne lentement pour lui faire face sans prendre de distance. Mes yeux se lèvent pour aller à la rencontre des siens.

- Mais j’avoue que le fait d’y être en ta compagnie y est aussi pour quelque chose!

Bien rattrapé! Là je crois que c’est le temps de bouger et surtout d’enlever tes mains de sur son torse tu vois ? Han! J’ai même pas fait exprès! Je retire mes mains un peu brusquement et prend sa planche pour marcher jusqu’au bord de l’eau. Dos à lui, il ne verrait pas que je rougis. Depuis quand tu rougis toi ? Avec lui ça devient une habitude. Une fois sur place, je planche le bout de la planche dans le sable et attend qu’il vienne me rejoindre. Faut pas que j’oubli que je ne suis pas censée m’y connaître. Ça ne sera pas aussi simple, je vais devoir me prendre quelques gorgées d’eau. Allez reste calme, il arrive!


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 2 Aoû - 19:50




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Décidément, le karma est chien avec moi aujourd'hui. Je vais me prendre vent sur vent de sa part alors que pour une fois j'ai pas envie de lâcher prise. J'aurais pas dû demander au final... J'aurais dû... Quoi ? Lui sauter dessus, finir ça rapidement dans le pick-up ou derrière les rochers et retourner surfer pour draguer des filles cent fois moins intéressantes ? Cent c'est peut être beaucoup... ou pas assez. Merde mais elle vient de te mettre un second, voir plus, et je continue de la trouver incroyable ? Bordel mais je débloque sérieusement moi. Relâchant l'emprise que j'avais sur elle ne pouvant empêcher la déception de prendre le dessus malgré mon tempérament optimiste, elle se tourne vers moi et pose ses mains sur mon torse. Étonnamment, j'ai l'impression que son geste à quelque chose de doux, presque tendre. Pas le genre de caresses lascives et enflammées auxquelles elle m'a habitué. La surprise passée, je relève les yeux et son regard rencontre le mien. Ok... Depuis quand ce sont les yeux qui m'excitent moi ? Après je dois avouer qu'elle a des yeux magnifiques. Aucun homme normalement constitué ne serait capable de résister à son regard bleu azur constamment entouré de noir. En fait je suis pas certain que ce soit de l'excitation, ça fait du bien, comme une bouffée d'oxygène après être resté longtemps sans respirer, et d'un autre côté il y avait ce satané nœud à l'estomac... Pourquoi est ce que je ne pouvais pas voir Nala comme une fille banale ? N'empêche qu'au final elle m'a fait un compliment... Enfin ça ressemblait pas mal à un compliment. Mais forcément chez les filles, un compliment c'est égale aussi à une fuite, un peu gênée d'avoir été sympa. Et dans le cas de Nala, va sûrement falloir graver la journée d'une pierre blanche parce que c'est la première fois qu'elle dit que je suis agréable. Enfin que ma présence est agréable, faut pas brûler les étapes.

Finalement je finis par la rejoindre près de l'eau et pose ma planche à plat pour essayer de lui apprendre à surfer, même si je me fais pas trop d'illusions si elle n'en a jamais fait avant. « Tu vois à peu près comment ils se tiennent les surfeurs ? Essayer de trouver son équilibre en ne s'appuyant ni trop devant ni trop derrière... Beh c'est la partie la plus simple et ça tu t'exerceras sur l'eau. Le plus compliqué ça va être de se relever assez rapidement et trouver tout aussi vite son point d'équilibre, et faut mieux que tu t’entraînes sur la plage les premiers coups.» Je lui souris légèrement trouvant assez étrange de lui donner un cours comme ça. J'espère qu'elle comprendra rapidement parce que moi et la pédagogie ça fait deux. Je suis pas d'un naturel patient... Alors après s'être pris des vents c'est pire. Au niveau compréhensif, je suis pas tellement sûr que ça soit mieux. « Je te montre une première fois et après je te laisse la planche. » Je m'allonge de tout mon long sur la planche. Même si ça avait été mieux que ça soit Nala. Et dans un geste rapide et assuré je me lève d'un bond pour atterrir sur mes deux pieds au milieu de la planche. Pas peu fier de moi, je lui jette un sourire de défi et descend de la planche : « C'est comme ça qu'on fait... Si tu fais mieux que ça je te laisse me donner un ordre. » Pour ce coup là je me fais pas trop de soucis mais connaissant Nala, elle va sûrement y mettre du sien, rien que pour le plaisir de me battre et surtout me commander. Mais vu que c'est une novice ça n'arrivera pas. Mais si elle fait de son mieux, plus vite elle progressera, et plus vite on sera dans l'eau. Ce qui serait loin d'être un luxe avec ce temps. « Maintenant, c'est à toi.»


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Julian P. Eastwood le Lun 12 Aoû - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Jeu 8 Aoû - 3:30




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Ça fait du bien qu'il garde un peu ses distances et m'aborde avec un ton un peu plus solennel. Un autre moment comme l'épisode de la crème solaire ou encore de la cabine d'essayage et j'allais craquer. En fait, la question à me poser est : Pourquoi ne pas craquer ? Tu le dis toi même qu'il a été ton meilleur coup ce soir là dans la ruelle. Pourquoi tu ne retentes pas l'expérience ? C'est pas si compliqué, la dernière fois, il est partit de suite après. À cet époque, c'était exactement ce que j'avais eu l'intention de faire aussi, mais là, c'est différent. Je passe un bon moment, même si je me torture un peu.

Julian me fait sentir de la même façon que Gab m'a fait sentir quand je l'ai connu. Un peu gamine, sans expérience qui découvre la vie et les joies de l'interdit. Ça ne m'était pas arrivé depuis ce temps là. Un long 6 ans. Par contre, si je me fis à comment les choses ont évolués, j'ai de quoi m'inquiéter. Et puis bon, faut pas s'en faire. Gabriel, j'étais amoureuse de lui, c'est pour ça que les choses se sont compliqués autant. Là Julian... Quoi Julian dis moi ? Bah... rien... Il est d'agréable compagnie c'est tout. Mouaiie... c'est ça! Je ris.

Je l'observe tenter de m'expliquer les bases du surf. Je souris et me retiens pour ne pas le reprendre dans son explication. Il faut que j'avoue qu'il a un style d'enfer sur une planche. Il doit être sexy à mort quand il chevauche une vague, l'eau sur le corps, une brise dans les cheveux... Arrête de baver ma belle. Il attire soudain mon attention. Un ordre ? Si seulement il avait la moindre idée dans ce quoi il s'embarquait. Tu vas lui demander quoi ? J'ai ma petite idée la dessus. Je fais mine de bien écouter et même d'être impressionnée par sa technique en hochant la tête. Je sais qu'au début j'avais envie de jouer les incompétentes, de le laisser me guider, mais son offre est trop alléchante. Avoues aussi que tu as envie de l'impressionner. Peut-être bien... y'a rien de mal la dedans, non ? Non, mais quand on tente d'attirer l'attention de quelqu'un comme ça, c'est rarement innocent. Et alors ? Depuis quand je suis innocente moi ? Ok, pour une fois, je m'incline, tu m'as cloué! Encore plus fière de moi, je souris et m'approche puis regarde vers la mer. La vague parfaite.. le moment parfait. Encore quelques secondes...

- Tu n'aurais pas du me dire ça...

Lui fait un clin d'oeil, attrape la planche et cours dans l'eau. Une fois assez creux, je pose la planche à la surface, grimpe dessus et avance un petit moment en me servant de mes bras comme rame. La vague arrivait. Superbe, inspirante, parfaite. Pendant un cours instant, j'en oublis le défi, j'en oublis James. Il n'y a que la vague et moi. Je souris, me rend complice avec elle pour qu'elle accepte de me laisser la monter. Tu sais que tu es bizarre là ? Tu sais pas de quoi tu parles... Le surf c'est pas que physique, c'est spirituel. Si tu le dis...

Exactement à la bonne seconde, je fais exactement comme Julian avait fait sur la plage, sa technique était bonne. Debout en parfaite équilibre au centre de la planche, je survole la vague, comme si je planais, comme si elle me transportait. Le moment dure près d'une minute. Une minute avant qu'elle vienne s'échouer au bord de la plage. Je me laisse tomber dans l'eau. Pas trop loin parce que j'avais pas pris le temps d'attacher la planche a ma cheville et je m'en voudrais de devoir une planche à Julian. T'es fière de toi, hein, avoue! Et comment! Sois pas trop cruel avec lui. Faut pas que tu oublies que tu lu as menti et qu'il aurait probablement pas dit un truc du genre s'il avait su que tu étais douée. Ah, on appelle ça le bluff. Oui, je suis douée aussi au poker. Les activités de mecs m'intéressent, j'y peux rien. Quand on peut compter sur les doigts d'une main les copines à comparer les copains, ça en dit long.

Je reviens vers lui, un sourire aux lèvres. Pas un sourire provocateur ni mesquin. Un simple sourire tendre parce que je me sens simplement bien. À force d'avancer vers lui, une excitation inattendue se place dans ma poitrine. T'es certaine que c'est pas ce que tu as mangé ce matin qui passe pas ? Non... mais le fait que je peux lui demander n'importe quoi me rend toute chose. Au départ, je voulais lui demander de m'embrasser. Me poser devant lui, le regarder dans les yeux et juste lui demander de m'enlacer et de m'embrasser. Pourquoi tu le fais pas ? Il va me trouver désespérée et je ne veux pas. Bah peut-être que tu l'es hein, tu y'as pensé ? Je le suis pas.. ! D'habitude, tu veux qu'un mec te prenne sans te ménager et là tu voudrais un calin ? Oui, précisément...

- Embrasse-moi...





Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Lun 12 Aoû - 14:38




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Elle se fout de ma gueule... Littéralement. Jamais monté sur une planche hein ? Et donc je suis un si bon professeur qu'en même pas en essaie elle arrive à surfer comme moi... voir mieux. NON ! Pas mieux ! Y a pas moyen, c'est une débutante ! Débutante mes fesses oui... Elle voulait me faire passer pour un con à surfer sur le sable. Et puis qu'est ce qui m'a pris de lancer ce pari à la con. Maintenant je suis obliger d'être à sa merci. Enfin pour un ordre. Je vais pas en mourir. J'espère. J'aime pas être aux ordres des autres surtout lorsque c'est une fille. Elles finissent toujours par me demander un truc à la noix comme une après midi de shopping où je sers de bourriquet ou encore un truc comme lui faire le ménage parce que je cite 'C'est drôle de voir un homme avec un aspirateur'... Haha. Non.

Après je dois avouer qu'elle est sexy. Très sexy. Sa façon de ne faire qu'un avec la planche et de jouer avec la vague... Cette fille est vraiment étonnante. Moi qui pensais que je ne la reverrais jamais et qu'elle resterait une simple conquête d'un soir, même si dans cette catégorie elle était déjà bien au dessus des autres. Finalement il se trouve que c'est une fille incroyable... ça pourrait faire une amie. Avec qui je coucherais bien une fois de temps en temps. Parce que ce serait débile si je me privais d'une fille comme elle. Elle finit par retomber dans l'eau et revenir sur la plage avec un déhanché à faire pâlir n'importe quelle James Bond girl. Visiblement, sa petite session de surf lui a donné le sourire, ou c'est l'idée qu'elle va bientôt pouvoir me commander... Peut être les deux.

J'ai l'impression d'avoir été arnaqué là... Je sais pas si l'ordre est toujours d'actualité là.

Embrasse-moi...

Je reste surpris par sa demande puisque je ne m'y attendais pas, et met une seconde ou deux avant de réagir. Un large sourire étire mes lèvres, finalement je crois que j'aime quand elle me donne des ordres. Même si bon... un baiser c'est pas grand chose et pas franchement ce que je recherche, j'en ai envie.

Vu que c'est gentiment demandé...

Je m'approche d'elle sans pouvoir détourner les yeux de ses lèvres. C'est toujours mieux qu'avoir le regard fixé sur son décolleté. Sans penser une seconde à ce que pourrait traduire mes geste, je pose une main sur sa joue et attire doucement son visage vers le mien. C'est pas dans mes habitudes de prendre mon temps ou d'être doux, mais cette fois j'ai envie d'en profiter. Et puis si elle me demande de l'embrasser, autant que ça soit bien fait. J'effleure ses lèvres des miennes avant d'en prendre possession. Mon bras s'enroule autour de sa taille pour l'attirer plus près de moi et une multitude de frisson me traverse. C'est juste parce qu'elle est un peu trempé donc c'est froid... Ou c'est juste parce que c'est elle. On s'en fout ! Pas important de toute façon. Pourtant j'entrouvre mes lèvres pour mieux goûter les siennes, mon corps s'engourdit sous l'effet du plaisir, je me sens bien. Pas le bien qui nécessite un moyen de contraception. Celui auquel n'importe qui aspire. Je vois pas pourquoi c'est Nala qui me l'apporte plutôt qu'une autre mais d'un côté ça me rassure que ça soit elle. Cette fille à tout pour elle et si j'arrive à lui faire ressentir un tiers du bien qu'elle me procure, ce serait super. À bout de souffle, je m'écarte à contre cœur et déglutit difficilement encore un peu abasourdi.  Mais je reprend vite toute ma confiance et lui sourit légèrement.

Satisfaite ?


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Lun 12 Aoû - 20:32




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Si je suis satisfaite ? Satisfaite n'est pas le mot. Tout le stress que j'avais ressenti quelques secondes plus tôt s'envola à l'instant où il posa sa main sur ma joue. Il me tire vers lui, le mouvement est si naturel. Nala ? Youhou ? La terre appelle la lune.. Oh toi laisse moi, je profite là...
Moi qui croyait qu'il me trouverait nulle de lui demander un simple baiser, il faisait exactement tout ce qu'il fallait pour remercier le ciel d'avoir pris cette décision. Sa douceur et sa délicatesse me fait vibrer jusqu'aux plus profond de mon être. La caresse de ses lèvres contre les miennes me coupe le souffle. J'ai l'impression que tout s'efface autour de nous, il n'y a plus que lui, moi et ses bras qui m'enlacent pour me tenir contre lui. Sa peau réchauffée par les rayons du soleil contre la mienne humide d'eau salée de la mer. Le contraste me donne des frissons. Pas le genre de frissons que je ressens généralement quand un mec me fait jouir, mais des frissons de bien être. Un peu comme si dans l'instant présent je ne voudrais me retrouver nul part ailleurs que contre Julian, pendant qu'il m'embrasse. Même quand Gab m'avait embrassé pour la première fois, je n'avais pas eu un effet aussi déstabilisant. À vrai dire, je ne peux même pas expliquer. Tout ce que je sais, c'est qu'il me fait planer par un simple baiser. Ça coûte moins cher que les médocs et c'est encore plus plaisant.
J'aurais voulu que ce moment ne s'arrête jamais. Comme on dit, toute bonne chose a une fin. Il se recule doucement, j'ai l'impression que mon coeur va sortir de ma poitrine. À peine j'ai le temps de relever les yeux vers lui que je voudrais qu'il recommence, encore et encore. Nala, ma belle Nala... Tu sais que tu parles comme une fille amou... Oh ta gueule, tu sais même pas de quoi tu parles. Je reprend doucement un rythme de battement de coeur normal, de même que pour ma respiration. Noooon, ne t'écarte pas, j'étais bien contre toi. Haha, sauf que ça tu ne lui diras pas.
- Je dois admettre que tu t'en ai sorti plutôt bien. Mais fais gaffe, tu semblais apprécier toi aussi...
Je lui lance un petit clin d'oeil. Il fallait maintenant que je trouve quelque chose à dire ou même à faire parce que mes seules envies pour le moment ne seraient pas très bien vue aux yeux de la foule sur la plage. Oui, ça je suis capable de l'admettre, j'ai envie de lui, mais pas de la même manière que j'avais eu envie de lui le soir du combat. C'était un désir intense, presque un besoin. Voyons Nala depuis quand tu te mets à trembler comme ça devant un mec? T'es pas supposée être une fille forte, qui ne se laisse jamais ébranlée ? Oui, tu as raison. Je recule d'un pas en détournant le regard.
- C'est à ton tour de me montrer ce dont tu es capable. Tu dois défendre ton titre beau surfeur..
Façon subtile de l'éloigner de toi pour reprendre tes esprits. Oui, j'en ai besoin et alors ? Avec un peu de chance, un beau mec te verra seule sur la plage et viendra te draguer. C'est vrai que c'était une bonne porte de sortie, mais honnêtement, j'ai beau me l'imaginer, ça ne me fait pas envie. Qui aurait cru que Nala Waldow, la briseuse de coeur, la mante religieuse humaine serait victime du fameux mythe du coup de foudre. Non, je ne suis pas victime d'un coup de foudre, puisque ça n'existe pas.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE



_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Jeu 15 Aoû - 15:26




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Bizarrement je suis un peu rassuré de voir que Nala à l'air aussi retournée que moi par le baiser. Je crois que je me serais senti très con si elle m'avait sorti que j'aurais pu faire mieux. Voir blessé... Peut être. Un tout petit peu. Je m'attends pas vraiment à ce qu'elle re-demande un baiser mais je me surprend à l'espérer. Mes lèvres ressentent encore la douce brûlure des siennes. Ma bouche voudrait retrouver la sienne ou au moins pouvoir explorer sa peau salée. Je voudrais que nos corps puissent ne faire qu'un à nouveau mais cette fois je prendrais mon temps à l'instar de la dernière fois. Pouvoir recommencer encore et encore. Mais faut que j'arrête de rêver... Nala est pas ce genre de fille. Pas du genre de celle que je peux appeler au milieu de la nuit pour qu'elle me rejoigne puisqu'elle me renverrait sûrement bouler. Et encore moins le genre de fille sentimentale qui aurait tendance à s'accrocher, et pour une fois... J'le regrette. Même si je dis pas que je veux être en couple hein ! Parce que ça c'est pas mon genre... Les seuls fois où j'ai tenté, les contraintes et la jalousie ont rapidement effacé le peu d'attachement. Résultat : J'ai jamais dépassé le cap des deux semaines.

- C'est à ton tour de me montrer ce dont tu es capable. Tu dois défendre ton titre beau surfeur..

Je reste plusieurs secondes à la fixer un peu perdu. Pourquoi me demander de lui ce dont je suis capable tout en détournant son regard. Elle est plutôt du genre franche et direct d'habitude histoire de déstabiliser les hommes j'imagine. Pas franchement de celles qui joue les saintes nitouches ou les timides.

Putain merde, elle parle de surf ! C'est vrai qu'on est là pour ça après tout.. Le surf. Je jette un coup d'œil à la planche pas terriblement emballé par l'idée. J'ai surtout envie de rester avec elle mais si elle me demande ça, c'est certainement pour que je m'éloigne d'elle. Jolie façon de s'y prendre... Même si ça reste un peu blessant. Jusqu'ici j'ai été gentil et je l'ai laissé jouer avec moi pour mieux me repousser mais là, le jeu du chat et de la souris ne m'amuse plus vraiment. Un peu comme le surf en fait.

- Pour une croqueuse d'homme tu m'as l'air un peu hésitante sur ce que tu veux ...

Enfin je sais pas pourquoi je m'acharne puisqu'on peut pas faire grand chose sur la plage avec autant de personnes autour. Je finis par aller reprendre ma planche me doutant déjà de comment tout ça finira. Il ne se passera rien et elle repartira pour passer la soirée avec le pauvre Mathis jusqu'à ce qu'il se prenne une raclée qu'il n'oubliera pas de si tôt. Je prend ma planche et me dirige vers la mer. La mer est pas très agitée aujourd'hui, Nala a vraiment eu du mot d'avoir eu une vague pareille. Je met un certain temps avant de trouver la mienne, je me fais plaisir et essaie de faire quelques figures jusqu'à ce que je me vautre sur l'une d'entre elle. Je suis pas concentré à ce que je fais et me tape un vieux plat. Je remonte à la surface et m'accroche à ma planche me laissant porter au grès des vagues. Je jette un œil en direction de la plage et fixe Nala de là où je suis. J'ai pas envie de bouger. Je suis bien là, il fait bon. Ce sera à elle de venir à moi pour une fois.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Jeu 15 Aoû - 16:52




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
C'était la première fois qu'un mec me clouait le bec de la sorte. Il est doué le Julian. Je ne doutais pas de ses capacités à la base, mais là... Je suis sur le cul. Le pire c'est qu'il a raison. Je n'ai absolument aucune idée de ce que je veux. En fait, ce que je veux, c'est lui. Mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Ça m'échappe totalement. Quand il est à proximité, je bouille intérieurement. Assez pour avoir besoin qu'il s'éloigne. Sauf que lorsqu'il s'éloigne, j'ai une terrible envie de le sentir tout près. Je dois avouer que c'est pas ce qu'il y a de plus facile à gérer. Sérieusement tout ça commence à me peser. J'ai toujours dénigré les jeunes dindes qui se pâment devant un mec mignon. Je ris même de la gueule de gens qui m'annoncent qu'ils sont en couple quand ils se connaissent à peine. C'est du gros n'importe quoi et là je ne m'aime pas. Ce n'est qu'un mec parmi tant d'autre après tout.

Pourquoi ne t'en tiens tu pas à ce que tu connais le mieux ? Profiter et disparaître. Tu sais très bien que tu n'as qu'à claquer des doigts et il te prend n'importe où n'importe quand. Arrête de te casser la tête et fais comme d'habitude. Tu l'as dis toi même, ce n'est qu'un mec comme les autres...

Mon regard ne se détache pas de lui. Il était terriblement sexy et attirant debout sur sa planche à chevauchée sa vague. Pourtant, il ne semblait pas être aussi motivé. J'espère vraiment que ce n'est pas ma présence qui le rend comme ça. Arrête d'halluciner Nala, tu as vu comment il tremblait juste à t'embrasser ? Il probablement plus déçu de s'être fait éjecter aussi rapidement après un moment comme celui-là. Tu crois ? Bah écoute... c'est assez évident...

Trop perdue dans mes pensées, je ne remarque pas de suite le mec qui vient m'aborder. Assez séduisant je dois dire. Le genre que j'aurais de suite mis le grappin dessus pour le ramener à la maison. Beau, grand, musclé, bronzé. Il prend place à côté de moi et me regarde en souriant. Salutation de base, échange de sourire. Non, il ne me fait pas envie.

- Qu'est-ce qu'une aussi belle demoiselle fait seule sur la plage ?

- Je ne suis pas seule.

Peut-être un peu sec et direct, mais juste qu'il me parle, m'agace! Sans un mot de plus, je me lève et marche vers la mer dans le but de rejoindre Julian. T'es pas un peu contradictoire ? Julian a vraiment raison, tu ne sais pas ce que tu veux. Oui, je le sais et c'est ce que je vais chercher.

Il se tenait là, sur sa planche se laissant transporter par les vagues. Je nage jusqu'à lui et m'appuie sur la planche en face du jeune homme. Je plonge mon regard dans le sien un moment avant d'ouvrir la bouche

- Tu as raison... j'ai un peu de mal à savoir réellement ce que je veux. Mais là toute de suite ce que je veux...

Je me laisse couler doucement sous l'eau et passe sous la planche pour me rendre de son côté. Je remonte doucement à la surface, me tenant à quelques centimètres de son visage et replonge mon regard dans le sien

- C'est toi

Avec envie, sans me poser de question ou même me contenir, je glisse mes bras autour de son cou pour me plaquer contre lui et vient l'embrasser langoureusement. De longues minutes, lui transférant tout le désir qu'il avait fait naître en moi toute la journée. Tant pis pour faire semblant de ne pas ressentir ce que je ressens. Il n'y a pas de mal à désirer quelqu'un, non ?


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 16 Aoû - 13:32




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Comme on aurait pu s'en douter à peine je l'avais laissé sur la plage qu'un gars l'avait approché. Je sais pas pourquoi ça m'agace mais là j'ai une seule envie c'est de sortir de l'eau et lui mettre mon poing dans la gueule. Il a beau être baraqué... Il aurait du mal à se relever. Putain mais depuis quand ça m'importe qu'un mec veuille toucher Nala ? Non mais là il abuse aussi... On était tranquille, y a pas deux minutes on s'embrassait et ce con vient quand même tenter sa chance. Enfin faut dire que tu restes dans l'eau accroché à ta planche pendant qu'elle t'attend... C'est elle qui m'a demandé de partir.

En voyant le Casanova de bac à sable se faire planter par Nala, je ne peux m'empêcher de sourire satisfait. Surtout qu'elle se dirige vers moi. J'ai peut être mal jugé Nala après tout... Au moins je suis sûr que ce qu'elle veut, c'est pas ce gars. Vu sa mine vexé, elle lui a mit un râteau magistral. Lorsqu'elle arrive près de la planche face à moi, je soutiens son regard sans pouvoir effacer mon sourire réjoui. Et je ne risque pas de le perdre vu qu'elle admet que j'ai raison. Truc qui doit être plutôt rare avec elle.

Lorsqu'elle passe sous la planche pour me rejoindre de mon côté, j'ai déjà un coup de chaud. Rien que la voir sortir de l'eau, le visage près du mien, ses lèvres à porté des miennes... ça nourrit les fantasmes. Mais alors quand le fantasme devient réalité, y a rien à dire, c'est juste merveilleux. Savourant le contact sensuel de sa peau contre la mienne, je glisse une main le long de sa jambe pour l'inciter à les enrouler autour de ma taille. Forcément, dans cette position, elle ne devrait pas tarder à se rendre compte que moi aussi tout ce que je veux c'est elle, mais je doute qu'elle puisse m'en vouloir. La tendresse et la douceur du baiser sur la plage ont laissé place à une envie dévorante comme lors de notre rencontre. Voir pire. L'étreinte se fait passionnée, impatiente. Un peu comme mes mains qui ne se lasse pas d'explorer son corps. Enfin une main en fait pour être précis puisque l'autre s'accroche à la planche pour éviter qu'on coule. C'est assez difficile en fait. La planche est glissante et je voudrais pouvoir serrer Nala dans mes bras. Je réussi à tenir jusqu'à ce que mes doigts ripent sur la planche en tentant de reprendre un peu prise, ce qui nous plonge tout les deux sous l'eau. N'ayant pas pris ma respiration, je suis contraint de lâcher Nala pour remonter et agripper de nouveau notre bouée improvisée. Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire face à la situation : « Je crois que tout est contre nous aujourd'hui...» Je passe à nouveau mon bras libre autour de la taille de Nala et l'attire contre moi : « Mais ma porte te sera grande ouverte dès que tu en auras envie... Quand tu laisseras ta fierté de côté pour pouvoir avouer que tu penses à moi bien sûr. » Je lui fais un léger sourire accompagné d'un clin d'oeil, et dépose un baiser tendre sur ses lèvres avant de la lâcher pour retourner sur la plage en lui laissant la planche. Y a pas que les filles qui jouent au chat et à la souris.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 16 Aoû - 14:26




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
La température de l'eau venait de grimper de plusieurs degrés en seulement quelques secondes. Mes jambe obéitissent instinctivement à sa demande et viennent s'enrouler au tour de sa taille. Notre proximité me donne des palpitation. Il n'y avait plus que le désir de l'embrasser ou de l'avoir près de moi. J'avais maintenant plus que tout envie de lui, envie qu'il me possède comme il l'avait fait ce fameux soir. Nos corps se frôlent, se caressent suivant le rythme des petites vagues qui les transportent. Tu vois blondinette ? Tu sens bien la bosse dure contre ton bassin ? Il a envie de toi, autant que tu as envie de lui. Ça servait à quoi de te casser la tête... profite!
Sa main qui explore mon corps me donne des frissons que je ne peux camoufler. Comment se fait-il qu'il me fasse autant d'effet ? C'est un mec comme les autres après tout, non ? Oui Nala, continus à te voiler la face, c'est presque mignon!
Sans même que je ne m'en rende compte, on se retrouve sous l'eau et nos corps se séparent. Une chance que sous l'eau les bruits sont diminués parce que j'aurais été gênée qu'il entende mon gémissement de frustration. Je remonte à la surface pour m'agripper à sa planche. Son rire est tellement agréable que je ne peux m'empêcher de l'imiter. C'était drôle comme situation tout de même. Il avait raison, tout était contre nous, mais je n'avais pas l'intention de lâcher prise. Comment quelqu'un pourrait laisser derrière quelque chose d'aussi bon, d'aussi intense ?
Il m'attire à nouveau vers lui, je soupire, il m'embrasse. Je suis si bien. Je voudrais qu'il ne me lâche plus. Oh la pauvre, là il vient de te foutre une sale retombée inattendue. Je suis pliée! Avouer ce que je pense de lui ? Ensuite il se barre! Oh my god, je sais maintenant comment il s'est senti toute la journée et je me sens fondre si bien que je dois me tenir solidement à la planche sinon je coule sans aucun doute. Mes yeux ne peuvent se détacher de lui, qui nage jusqu'à la plage. Je reste là un moment en compagnie de ma frustration. Allez reprend toi ma mignonne, il t'a ouvert la porte, reste plus qu'à entrer. Va le rejoindre, attrape sa main et amène le dans sa voiture. Ensuite laisse aller tes pulsions, tu vas être soulagée après. Je déteste suivre tes conseils, sauf que là, je ne tiens plus. Il m'a servit ma propre médecine et là je suis accro.
Allongée sur la planche, je me sers de mes mains pour nager jusqu'au bord sans jamais le quitter des yeux. Le chat allait mettre la main sur la souris quoi qu'il en coûte. Je marche d'un pas assuré vers lui avec l'intention de lui monter qu'au final je savais exactement ce que je voulais quand le mec qui était venu me draguer sur la plage, arrive entre Julian et moi, les bras croisés et un sourire amusé sur le visage.
- C'est pour ce fils de pute que tu m'as largué tout à l'heure ? Je croyais qu'une fille comme toi aurait différencié la qualité à du produit bon marché...
Je regarde le mec complètement interloquée. Visiblement, il n'avait pas l'habitude de se faire remballer. Ce qu'il ne savait pas, c'est que Julian était un champion de boxe. La nervosité grimpe en flèche. Fait quelque chose ma belle sinon ta soirée ne risque pas de se terminer comme tu le voudrais. Sans réfléchir, je souris largement à l'inconnu et me précipite sur Julian pour l'embrasser langoureusement en plaquant mon corps sensuellement contre le sien. J'espérais faire une pierre deux coups. Décourager l'idiot et détourner l'attention de Julian sur moi. J'espère que ton plan va fonctionner ma jolie sinon il risque d'y avoir du spectacle!


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE


_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Ven 23 Aoû - 18:12




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
J'ai beau ressortir de l'eau la tête haute, fier d'avoir pu me venger de toute cette après-midi de frustration, c'est clair que mon corps se serait bien passé de ça.  J'ai clairement envie d'elle et je suis plus qu'heureux que mon short soit assez large sans quoi je ne serais pas crédible une seule seconde. Je sais qu'elle me suit, et ça me rassure dans un sens. Laisser une fille comme Nala seule c'est s'exposer au risque qu'elle se barre dans la seconde qui suit en quête d'un mec plus conciliant. Mais pas cette fois.

Alors qu'elle était sur le point de me rejoindre, l'idiot de tout à l'heure vient s'interposer entre nous. Décidément, il a pas eu sa dose de râteau pour la journée. Mais finalement cette enflure ne vient même pas pour retenter sa chance mais uniquement pour chercher la merde. Rien que lorsqu'il me traite de fils de pute, je suis à la limite de me lever pour lui faire bouffer ses dents. Qu'est ce qu'il a contre les fils de pute ? Il veut qu'on lui montre de quoi ils sont capables. Qu'il essaie de faire des gosses après ça ! Mais me traiter de basse qualité... Putain il se prend pour qui ce con ?! Il se croit malin ? Vu sa gueule, il a jamais dû se battre et vu sa rolex, c'est encore papa et maman qui lui paies ses caprices. Je vais pas me laisser emmerder par un petit merdeux dans son genre. "Tu vas l'regretter..." Alors que je commence à me lever vert de rage pour donner une bonne leçon à cet emmerdeur, Nala me prend de court en se jetant presque sur moi. C'est vrai que l'espace d'une seconde j'avais presque oublié sa présence mais du coup elle sait comment attirer mon attention.

Surpris, le corps encore tendu comme un arc dans l'attente du premier coup, je mets un bon bout de temps avant de répondre à son baiser. La colère qui m'avait submergé quelque secondes auparavant se déversait sur Nala sous la forme d'une envie dévorante. On verra qui c'est le meilleur des deux. Sans me soucier du monde autour de nous, j'agrippe les fesses de Nala pour la hisser le long de mon corps. Mes gestes sont précis, langoureux. Qu'il aille se faire voir, je bousillerais pas cette journée en faisant couler le sang de cet idiot sur le sable. J'ai qu'une envie, c'est de posséder Nala, là. Maintenant. Pour prouver ce que je sais faire. Sans attendre une seconde de plus, je l'allonge sur le sable et me cale entre ses jambes. Je ne lui laisse aucune seconde de relâche, mes lèvres goûtant les siennes avec envie et mes hanches ondulant contre les siennes dans une caresse sensuelle. C'est clair que c'était pas ce qu'il y a de plus honnête et que ma fierté y était pour beaucoup. Mais Nala est à moi pour l'instant et je ne laisserais personne se mettre entre nous deux.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Lun 26 Aoû - 2:03




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Tu peux être fière de toi Nala! Ta tactique à plus que fonctionner. Il ne s'intéresse plus du tout à cet abruti. Il a mit un moment avant de retourner mon baiser. Jusqu'au dernier instant, j'étais persuadée qu'il allait me repousser pour lui sauter à la gorge, mais j'étais très loin de la vérité. À la place, je sens une fougue s'emparer de lui et il me soulève sans difficulté en m'empoignant par les fesses. Un frisson plus qu'intense me fait vibrer le corps. Je me rappelle d'avoir vu cette scène dans le premier Fast and Furious. Dom Toretto soulève Leti exactement de la même façon et je me rappelle aussi avoir fantasmer sur cette scène plus d'une fois. Et il faut avouer que Julian est 100 fois plus sexy que Vin Diesel.

Il m'allonge sur le sol et écarte mes jambes pour s'installer entre. Ok! Là! Je craque! Tout le désir que je refoule depuis le début de la journée à partir du moment où je l'ai aperçu dans le reflet du miroir de la boutique. Depuis plusieurs heures, j'arrivais à me contrôler, à repousser cette envie qui me tiraillait de l'intérieur. Mais comment je pourrais maintenant résister à un tel élan de sa part ? Il ne me laissait aucun répit, aucune chance de le repousser. Je retourne ses baisers comme si j'étais en train de me noyer et que la bouche de Julian était ma seule source d'oxygène. Son bassin qui ondulait contre le mien faisait valser tous mes sens en même temps. Le battement de mon coeur accélère au même rythme que mon désir grandissant. J'avais envie de lui, envie qu'il me possède, envie qu'il me fasse hurler de plaisir, envie qu'il atteigne l'extase contre moi.

Hum... je veux pas jouer les rabat-joie ma grande, mais je pense que tu oublis certains détails. Comme le fait que vous êtes sur la plage en pleine heure de pointe et que même s'il y en a qui se régale du spectacle, d'autres, comme des parents qui pensaient passer une belle journée en famille à la plage, sont totalement indignés. Par contre, la gueule insultée du gros balourd qui est parti valait cher crois-moi!

C'est vrai que la pulsion ardente de Julian me faisait tout oublier. J'avais envie de lui, ici et maintenant. Je crois que ça serait le pire regret de ma vie si je le repoussais une nouvelle fois. En même temps, si je le laissais me posséder comme mon envie me le suppliais, le dénouement ne serait probablement pas très joyeux. Mes mains glissent instinctivement pour caresser chaque parcelle de peau que je peux atteindre. Son corps épouse mes formes à la perfection et je peux sentir son membre durcir contre mon intimité. Jamais je n'aurais cru qu'il puisse être encore plus intense que la première fois dans la ruelle et pourtant...

Je n'en peux plus. J'en ai trop envie. D'une propulsion enflammée, je nous fais basculer pour me retrouver sur lui, sans jamais détacher mes lèvres des siennes. Une main sur sa nuque, je presse mon corps contre le sien. Je suis en bikini après tout, non ? Nala, tu te rends comptes que tu risques de franchir une limite de non retour ? Oh oui... je le sais! D'une main habile que je glisse entre nos deux corps, j'arrive à décaler le tissu de quelques centimètres et de plonger cette main dans le maillot de Julian afin d'attraper son membre et le faire sortir. Sans attendre une seconde de plus, je fais un mouvement de bassin. Toute cette attente, cette retenue, ce désir refoulé explose en un spasme de plaisir. Il était en moi et j'en frémissais de tout mon long. Mes gémissements contre ses lèvres s'accentuent au même rythme que mes mouvements contre lui. Je bascule à nouveau. J'adore sentir son corps peser sur le mien.

Je ne regrette pas d'avoir succombé. Au contraire, j'en veux encore et encore. Ça va se terminer plus vite que tu ne le crois ma belle. Mes yeux fermés, je ne vois pas les policiers arriver. Assez brutalement, ils soulèvent Julian de sur moi en tenant fermement les mains ses dans son dos afin de les mettre les menottes. Un instant après, c'est à mon tour. Une foule est rassemblée autour de nous, mais je le remarque à peine. J'ai l'impression de m'être fait réveiller violemment par un réveil-matin au beau milieu d'un rêve qu'on voudrait qui ne se termine jamais. Je ne peux quitter James du regard. Bordel qu'il est sexy. Je suis docilement les policiers qui m'amènent à leur voiture sans cesser de regarder Julian. Un sourire en coin apparait sur mon visage.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Lun 26 Aoû - 15:23




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
J'ai l'impression que la folie a prit le contrôle de nos corps. Peu importe les personnes présentes, peu importe l'endroit où l'on est. Il n'y a qu'elle et moi. Et ce désir dévorant, aveuglant. J'en ai connu des filles, tellement que je serais incapable de dire combien. Pourtant j'ai jamais connu ça. Elle avait un pouvoir sur moi, c'était inexplicable mais j'avais jamais ressenti ça pour personne. Je ne pensais pas que notre étreinte irait aussi loin même après que cet idiot se soit barré, mais lorsqu'elle prend le dessus pour mener notre étreinte, je n'ai pas d'autre choix que la laisser faire. Elle a osé... j'ai l'impression d'exploser de l'intérieur sous le flot de sensations qui parcourent mon corps. J'ai le souffle court lorsqu'elle nous libère tout les deux de la frustration qui nous a suivi toute la journée. Les dernières personnes qui ne nous avaient pas vu viennent sûrement d'entendre le râle qu'elle vient de m'arracher. Mais les rôles s'échangent de nouveau et malgré notre "public", mes mouvements sont impulsifs, instinctifs. Mes gémissements sont à la hauteur de nos retrouvailles. Mais la fête est de courte durée, interrompu en plein action par un flic qui me tire en arrière me passant les menottes : "Bon allez c'est fini les jeunes là ! Y a des chambres pour ça !"

Je suis d'abord surpris et l'espace d'une seconde, je dois l'avouer, assez honteux. Une foule de curieux s'est rassemblé autour de nous, le membre encore dur empêchant mon short de se remettre à sa place. J'ai beau ne pas avoir à me plaindre du corps dont je suis doté, j'ai connu mieux comme situation. Mais en voyant les policiers mettre les menottes à Nala, une pointe d'agacement se fait sentir : "Excusez moi mais ça vous dérangerait..." Je fais un signe de la tête au policier en direction de mon malaise avec un sourire taquin. Sourire qui se transforme en éclat de rire en voyant l'officier remonter mon short gêné. Chacun son tour... Par contre à la manière brutale qu'il a de me pousser vers sa voiture ça ne l'a pas amusé des masses. Nous sommes embarqué assis côte à côte sur la banquette arrière et lui sourit amusé par la situation. Je me penche sur son oreille et lui murmure : "Je sens qu'aujourd'hui c'est pas notre jour... Mais on remet ça quand tu veux." Je lui mordille doucement l'oreille mais est de nouveau interrompu. L'un des deux agents me jette un regard noir à travers le rétroviseur : "Vous êtes déjà arrêtés pour attentat à la pudeur n'aggravez pas votre cas !" Je lui fait un sourire hypocrite et me rassoit à ma place sans pouvoir lâcher Nala du regard.

A notre arrivée au commissariat, on est séparés chacun de notre côté pour répondre à deux trois questions sur les circonstances de "l'incident" comme ils préfèrent l'appeler. Rien que l'idée de poser ses questions c'est débile, ils savent plus comment on en vient à faire l'amour ou quoi ? Les pauvres doivent pas avoir une vie passionnante. Non seulement je vais encore devoir payer une amande mais en plus, je suis censé passer la nuit en prison. Et dire qu'il y a encore une petite heure moi et Nala on s'amusait sur la plage. Juste le temps de passer un coup de fil rapide à Caleb pour lui demander d'aller récupérer ma voiture et ma planche et je me retrouve dans leurs petites cellules avec un homme visiblement bourré et ce que je pense être une pute vu ses vêtements. Visiblement j'ai mit moins de temps que Nala pour répondre aux questions.


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Lun 26 Aoû - 21:04




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Ces policiers sont pas tellement brillant si vous voulez mon avis. J'étais certaine qu'ils allaient nous assoir dans deux voitures différentes. Je sais pas pourquoi, mais assise sur la banquette arrière, menottée, j'ai encore plus envie de lui. Bordel, il va falloir que je trouve quelque chose pour calmer mes ardeurs quand il est près de moi sinon ça risque de devenir embarrassant. Je savais bien que Julian était bien membré, j'ai pu le sentir plus d'une fois. Mais de le voir exposé ainsi avant que le policier ne lui remonte son short... ouff! Décidément, ce mec avait tout pour lui.

Dans la voiture, j'essaie de rester sage. J'ai un peu forcé les choses pour nous mettre dans le pétrin alors il valait mieux que me contienne maintenant. J'ai à peine le temps de poser le regard sur lui, que sa bouche vient dans mon cou pour chuchoter et me mordiller l'oreille. Un spasme direct me prend dans le bas ventre. Un simple petit contact et il en venait à me faire cet effet. J'arrive pas à décider si c'est une bonne ou une mauvaise chose. De toute façon, c'est un peu trop tard pour revenir en arrière. Je roule les yeux et serre les dents quand le flic toujours aussi chiant vient arrêter l'élan de Julian. Il me casse les couilles celui-là! Calme toi Nala.. te faire prendre au milieu d'une foule ne t'a pas suffit ? Il faut croire que non ! Tu commences pas à être un peu exigente ? J'y peux rien... il me fait trop d'effet, j'y crois pas encore...

Nous sommes séparés une fois arrivés au poste et ça me rend plus triste que je ne l'aurais cru même si je ne le laisse pas voir extérieurement. Assise dans un bureau fade, j'attends que le policier arrive. Oui, je connais bien la routine. Il me pose plusieurs questions. Habituellement, mon avocat m'a toujours conseillée de ne rien dire et d'attendre qu'il arrive, mais cette fois-ci, la situation me fait marrer. Y'a pas d'enquête à faire! J'ai été surprise en train de faire l'amour sur la plage. Que dire de plus ? Là où je commence à m'énerver, ce qu'on peut clairement voir sur mon visage, est leur insinuation au fait que je serais une prostituée. Vous voulez rire de moi ?

- Arrêtez moi en train de faire du racolage sur le coin d'une rue paumée et déguisée en drag queen et on en reparlera de cette possibilité, d'ici là, je veux appeler mon avocat!

Avocat! Le mot fatidique qui les faisait tous royalement chier. L'interrogatoire se termine. Pour se venger, ils prennent un temps fou à m'apporter un téléphone. Durant cette attente, je ne fais que penser à Julian qui doit probablement être dans une cellule en ce moment. Cet interrogatoire a réussit à me refroidir les envies, j'arrive à réfléchir un peu plus normalement, mais la conclusion reste la même. Il me fait un effet fou et j'aurais envie de le revoir encore et encore. Je vais devoir trouver une solution à ce problème. Je suis pas une fille qui désir.. je suis une fille qu'on désir et je ne veux pas que ça change, pas maintenant!

Après un moment, mon avocat arrive en me regardant avec un air de reproche. Je hausse les épaules innocemment en souriant. Il me sourit aussi en roulant les yeux. À force, je peux presque dire qu'il était devenu un ami. Il avait toujours réussi à me sortir du pétrin. Faut dire aussi que le fait d'être milliardaire aide beaucoup. Il me quitte pour parler quelques minutes avec les policiers qui n'ont nul autre choix que de me laisser repartir en échange d'une bonne caution. Évidemment, j'exige aussi qu'il en soit de même pour Julian. Je ne pourrais pas le laisser ici. Le total des deux cautions montent à 50 000$! Avec un 5 000$ de plus pour remercier l'avocat. Pour moi ce n'est rien. Une petite engueulade avec ceux qui se prennent pour mes parents, mais sinon, je m'en fou.

Les policiers viennent me chercher pour me rendre ma liberté une fois le paiement fait. Pour me rendre à l'administration, je dois passer devant les cellules. Je vois Julian. Même dans une cellule en compagnie d'un individu plus que louche, je le trouve toujours aussi attirant. Les policiers qui m'escortent active la marche voyant que je ralenti le pas en passant devant lui. J'ai le temps de lui envoyer un clin d'oeil accompagné d'un sourire en coin. Le temps de remplir la paperasse, ils n'allaient pouvoir libérer Julian qu'une dizaine de minute plus tard.Je suis dehors, toujours en bikini et je dois avouer que je commence à avoir froid. Le temps file, je dois penser à ma mission. C'est bien la dernière chose dont j'ai envie de penser. Adossée contre le mur du poste de police, j'attends que Julian sorte. J'ai bien l'intention d'avoir un dernier baiser avant de devoir le quitter...


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Mer 28 Aoû - 11:51




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Assis dans la cellule, j'ai qu'une envie c'est que Nala arrive à son tour. Je dis pas que je vais de nouveau lui sauter dessus, même si ce serait pas pour me déplaire, mais j'ai pas envie de rester ici plus longtemps que nécessaire. Bordel, mais qu'est ce qu'elle fait ? C'est pas que j'ai besoin d'elle... Enfin si en fait. Peut être un peu. Je m'ennuie ! Et ils ont interrompus notre après-midi tranquille là ! Je soupire bruyamment et m'appuie contre le mur, froid. Ils auraient quand même pu nous laisser nous rhabiller quand même. Pour un attentat à la pudeur se retrouver en short de bain dans une cellule... Heureusement que Nala n'a pas enlevé mon bas où ils m'auraient embarqué à poil ces cons. Surtout avec la pute présente dans la cellule qui arrête pas de me lancer des regards libidineux... Je suis au degré 0 de l'excitation là de toute façon. En plus Nala prend un temps fou. Ils lui ont demandé de faire une démonstration ou quoi ? Rien qu'à cette idée j'ai l'impression que mon corps se tend sous la colère... Ou la jalousie ? Non je pense pas. Pourquoi je serais jaloux ?

Le temps passe et je commence a croire qu'elle est partie. Après tout elle avait peut être de quoi payer sa caution. Je me suis presque fait à l'idée qu'elle était partie que je la vois passer devant la cellule accompagné d'un flic, je retrouve immédiatement le sourire à son petit clin d'œil. Merde, cette fille pourrait faire n'importe quoi de moi que je continuerais de sourire comme un idiot. Malheureusement cette fois, elle ne fera rien... Puisqu'elle s'en va. Elle va où ? Et merde de caution... Jamais je pourrais payer moi. Pas la peine de demander à Caleb ou Gab de me sortir de là, ils ont pas tellement plus d'argent que moi. C'est parti pour une nuit à tiré au milieu d'une nympho et d'un alcoolique. Youhou ! Enfin tant mieux pour elle...

10 minutes passent. C'est pas énorme mais ça a été très long pour moi. Un flic vient me chercher en m'expliquant qu'on a payé ma caution. Je suis sûrement pas une flèche mais je suis pas idiot non plus. Nala a payé pour me faire sortir et le flic m'a renseigné sur la somme à débourser avant de me foutre en cellule. Je veux pas qu'elle me prenne pour sa pute ou je sais pas quoi. Pourquoi payer autant si ce n'est pour en tirer un avantage ? J'aime m'amuser et profiter des filles qui passent, surtout si elle est comme Nala. Mais je veux rien leur devoir. Sinon il n'y à plus rien d'amusant là dedans. Je veux pas me sentir redevable et pourtant j'y suis obligé. Je signe les papiers de sortie, et retrouve Nala dehors. Un peu de mauvais poil, je prend quand même le temps d'aller la voir alors que j'ai presqu'envie de me barrer. Je refuse d'être sa chose : «Nala, je sais pas à quoi tu t'attends en payant ma caution, mais je te préviens tout de suite : Je suis pas à vendre !»


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   Mer 28 Aoû - 12:32




Look into my eyes...

♫ You had me hooked again from the minute you sat down. The way you bite your lip. Got my head spinnin' around. After a drink or two. I was putty in your hands. I don't know if I have the strength to stand
Je profite de l'attente pour fumer une clope. Ça faisait quelques heures que j'en avais pas grillé une alors ça faisait un bien fou. J'attendais sa sortie avec impatience. On allait se sourire, échanger nos numéros, un petit baiser pour le dire au revoir et j'allais tout de même être à l'heure pour mon pseudo rendez-vous galant du mec de la boutique de surf. Je ne me souviens même pas de son nom tellement j'en ai rien à foutre de lui et que mon esprit est totalement ailleurs. Une journée remplie d'émotions fortes, mais je recommencerais n'importe quand. Une dose d'adrénaline comme ça, du stress, un bon stress.

Il sort enfin, j'entends la porte. Juste à temps pour lancer mon mégot en un claquement de doigts pour l'envoyer plus loin. Je ne voulais pas qu'il me remercie pour la caution parce que pour moi c'était la moindre des choses. C'était en partie ma faute qu'il se soit retrouvé dans cette galère alors je n'aurais pas pu partir en le laissant là. Si ça avait été n'importe quel coup d'un soir, je l'aurais probablement laissé moisir ici puisque de toute façon je n'aurais pas eu l'intention de le revoir. Avec Julian c'était différent. J'avais vraiment apprécié ma journée et je ne le voyais pas comme un coup d'un soir. Disons un coup de plusieurs soirs ? Peut-être bien, pour l'instant, je sais seulement qu'il me plait et que j'aimerais le revoir.

Il avance vers moi, je fais aussi un pas vers lui en souriant. Tu t'attendais pas à ça hein ? La belle tombe de son piédestal. Je me fige sous le choc. Quoi ? Pas à vendre ? Comme si j'avais besoin d'acheter les mecs! Presque personne ne savait que j'étais fortunée et il y avait des raisons. Je n'étale jamais mon argent sauf en cas majeur et je croyais que cette fois-ci ça en était une. Il aurait préféré que je le laisse pourrir dans sa cellule avec sa belle compagnie ? Il m'insulte vraiment, il sait même pas à quel point. Je croise mes bras contre mon ventre et le fixe du regard. Un regard qui était loin de celui que j'avais eu l'intention de lui lancer quand il sortirait

- Tu me prends pour qui ? J'ai jamais acheté personne. T'es vraiment qu'un abruti Julian. Je voulais simplement pas te savoir à moisir dans une cellule pour quelque chose qui est en partie ma faute. Félicitation, j'allais te remercier de m'avoir fait passer une belle journée, mais à la place je vais te dire comment me rembourser puisque tu sembles croire que j'attends quelque chose de toi. Disparais.. on va être les deux satisfait comme ça

Sans plus attendre, je tourne les talons et marche rapidement pour faire signe à un taxi. Direction Chinatown pour rejoindre Mathis. Une petite escale dans une boutique pour me prendre des vêtements parce que là, la phase bikini a assez durée. Durant le trajet, je n'arrive pas à sourire. Comment pouvait-il penser ça de moi ? Peut-être parce que tu sors 25 000$ pour un mec que tu connais à peine ? Ça se peut, mais bon... pour moi ce montant ne veut rien dire. Ça aurait pu être 100 000$ que ça n'aurait rien changé. On apprend de nos erreurs comme on dit, je vais y repenser à deux fois avant de vouloir rendre service. Faut croire que je ne me suis pas domptée avec Gab, encore une fois le mec qui me plait tombe à être un véritable con!


Nala & Julian

CODE BY AMIANTE

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Look into my eyes [Julian] TERMINÉ   

Revenir en haut Aller en bas
 

Look into my eyes [Julian] TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Look into my eyes [Julian] TERMINÉ
» Les Jeux signé Cat's Eyes ... pardon Capcom !
» [Traduction par Belisaria] Rocket Fuel★21 - My Monster with lovely green eyes!
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-