Partagez | 
 

 Un dernier au revoir. « Nala & Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Sam 10 Mai - 6:26

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala
La chance d’une vie tombée de nulle part : une place parmi la ligue professionnelle de boxe. Finis les ring de fortunes et les hangar crasseux, j’avais l’opportunité de commencer une nouvelle vie où cogner deviendrait légal cette fois. J’avais été surexcité en apprenant la nouvelle mais la réalité m’avait rapidement rattrapé. Je ne pouvais pas partir, je veux dire littéralement, puisque Gab ne m’aurait jamais laissé m’échapper pour aller vivre mon rêve de l’autre côté du pays. Mon retour serait impossible, je savais qu'il me considèrerait comme un traitre et je n’avais pas envie d’affronter sa colère. Mais Boston… Sérieusement ?  Ils ne pouvaient pas être plus loin que ça. Il fallait aussi faire une croix sur les NS et si je n’avais jamais réellement considéré ce gang comme ma famille, j’y avais mes frères et… Nala.

Caleb savait que je m’en allais et malgré mes supplications pour qu’il s’en aille avec moi il avait dit préférer rester, et je ne pouvais pas le blâmer pour ça. Mon train partait au levée du soleil pourtant mes valises étaient déjà dans le coffre et ma voiture filait loin de ma maison, mon chez moi. L’idée que je n’y reviendrais peut être plus manqua de me tirer une larme, les adieux avec Caleb avaient été brefs, concis pour ne pas éveiller les soupçons de Gab. Je comprenais plus que jamais ce que signifiait être orphelin maintenant mais avant de vraiment m’en aller, il me restait une chose à faire.

Je me gare un peu plus loin que la maison et observe une seconde, il n’y a pas l’air d’avoir de fête mais ça ne signifiait pas non plus qu’il n’y avait personne. Jamais je ne supporterais de la trouver dans les bras d’un autre. Pas cette fois, j’en avais marre de jouer. On avait perdu tellement de temps et maintenant il ne nous en restais plus… Peut être que je n’avais jamais rien été de plus qu’un de ses coups d’un soir mais j’avais besoin qu’elle sache que ça avait été bien plus pour moi. J’inspire profondément pour tenter de me donner du courage et sort enfin de ma voiture pour rejoindre sa porte. La nuit vient de tomber et je sais qu’elle ne dormira pas si tôt mais l’angoisse qu’elle ne veuille pas m’ouvrir me submerge au moment de frapper à sa porte. Je me mets à prier tout les dieux que je connais qu’elle ne me rejette pas en moins d’une minute.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Dim 11 Mai - 1:03

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


On m'a souvent dit que la moitié des filles de cette ville tueraient pour être moi. Un nana riche comme Crésus, jolie, qui pourrait mettre le grappin sur la plupart des mecs aux alentours, pas de parents pour la faire chier, bien vue au sein d'un gang redouté, et j'en passe. Pourquoi moi, qui est moi, j'arrive pas à être heureuse? Il m'arrivait souvent de m'imaginer partir, loin d'ici et recommencer ma vie ailleurs, loin de tout. J'ai beau avoir tout ce que tous désireraient, il me manque quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Ça ne sert plus à rien de le nier.

Depuis cette fameuse soirée de Saint-Valentin, je n'avais pas eu de ses nouvelles. Trois mois. Une éternité si vous voulez mon avis. J'ai tenté des centaines de fois de lui envoyer un SMS ou encore l'appeler, ou même frapper à sa porte. J'en avais été incapable. Et puis, il n'avait pas tenté de son côté non plus, rien de rassurant dans l'optique où il ne se passait pas une journée sans que je pense à Julian. Je n'ai rien devant moi. Aucun avenir, aucune carrière. Au lieu d'essayer de réfléchir à ce que je pourrais faire de ma vie, je pense à lui. Faire la fête, se saouler et se droguer, c'est agréable, mais je sais qu'il y a plus que ça. Probablement trop inaccessible pour une fille comme moi.

Devant le miroir, je m'entraîne à avoir un visage émerveillé. Un air intéressé. L'attitude d'une fille qui s'amuse à fond et qui prend son pied. Je dois sortir avec.. comment il s'appelle déjà? Ah oui.. Colton. Le fils d'un couple d'amis de longue date de mes parents. Ils sont en ville pour le week-end et mes parents m'ont suppliée de sortir avec lui en mémoire du bon vieux temps. Il allait être surpris le blondinet de se rendre compte à quel point je n'étais plus la jeune étudiante modèle. Quoi que pour ce soir, je peux oublier la boîte de nuit. Non.. des gens de notre classe ne sortent pas en boîte de nuit. Ils vont dans un grand restaurant chic à 500$ l'assiette puis ensuite vont au théâtre. J'ai envie de vomir. Habillée en conséquence, c'est le seul point positif de la soirée. Une petite robe noire moulante avec des talons noirs aussi. Mes cheveux légèrement bouclés en cascade sur mes épaules. Le cher Colton avait même pris soin de m'envoyer un petit cadeau pour l'occasion. Un bel ensemble de collier et boucle d'oreille. Rien de trop beau pour la haute société. Au fond, c'était peut-être ça ma vie. Rester au bras d'un riche homme d'affaire. Jouer les épouses comblées en assistant à toutes ses soirées mondaines. Oublier que je suis une rebelle aventurière, oublier que j'ai soif de découvrir le monde, oublier Julian.

Une grande inspiration, on frappe à la porte. Ça doit être Colton. Du moins, son chauffeur. Allez, je m'exerce encore une ou deux fois pour avoir un charmant sourire pour lui ouvrir. Descendant rapidement, je vais ouvrir la porte avec ce superbe sourire totalement mécanique. Ce sourire s'efface rapidement. Mon visage se décompose. Non. Ça ne pouvait pas être vrai. ''Qu'est-ce que tu fais ici ?'' Julian n'avait certainement pas la tête d'un chauffeur. Quand mes pieds se décident enfin à bouger, je recule de quelques pas. Je ne sais même pas comment réagir. Lui claquer la porte au nez? C'est sans doute ce que je devrais faire, mais je n'en ai pas la force. Nerveusement, je glisse une mèche de cheveux derrière mon oreille, incapable de soutenir son regard. Difficile d'avoir confiance en soi quand je me dis que la dernière fois qu'il m'a vu, j'étais à moitié nue sur une scène pour obéir aux ordres d'un malade mental. Pas étonnant qu'il ne m'ait jamais rappelé. Personne n'a envie de fréquenter une pute. Les bras croisés contre mon ventre, j'attends qu'il entre, qu'il sorte, qu'il fasse quelque chose.

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Dim 11 Mai - 13:07

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala

La porte s’ouvre enfin et mon coeur se serre douloureusement. Elle était tellement belle, tellement attirante. Jamais je n’avais su lui résister et à la voir ce soir aucun homme n’aurait pu m’en blâmer. Mais justement, si elle avait mis cette magnifique robe noire et tout ces bijoux ce n’était pas pour moi mais pour un autre. À quoi je m’attendais de toute façon ? Presque trois mois sans nouvelles, à attendre des jours durant un coup de fil ou quoi que ce soit. Mais rien et je n’avais pas été mieux finalement. « Qu'est-ce que tu fais ici ? » Son sourire de façade s’efface, forcément c’est pas moi qu’elle devait attendre mais rien à faire, j’aurais pas d’autres chances de la voir alors que lui oui. « J’ai besoin de te parler. » Elle s’écarte de la porte et je fais quelques pas pour entrer.


Mon regard parcours la maison pour éviter de la voir elle, prête à sortir avec un autre homme et vu sa tenue elle n’avait pas forcément dans l’idée de rentrer seule. Comment je pourrais le lui reprocher alors que j’avais tout fait pour la tenir à l’écart. Quel con… « Nala, un coach m’a remarqué lors d’un combat de boxe. Il pourrait me faire entrer en ligue professionnelle. » Mouais jusqu’ici c’est plutôt basique, elle va se demander pourquoi je viens lui annoncer ça avec une tronches de six pieds de long. Je jette un coup d’oeil à la porte. Peut être que ça ne vaut pas le coup de lui dire ce que j’ai sur le coeur si c’est pour m’en aller ensuite ? Qui ça aiderait franchement ? On s’était toujours fait la guerre, lui dire que je l’aime pour m’enfuir juste après ce serait inutile… Autant arrêter de se faire du mal comme ça. « Je pars à Boston au levé du soleil et vu que Gab va m’en vouloir à mort… » Un soupire triste m’échappe, elle savait forcément ce que ça voudrait dire, elle aussi faisait partie de NS.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 1:51

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Non mais il s'attend à quoi? Que je le félicite? Bah Bravo Julian... tu ne me donnes pas de nouvelles pendant près de trois mois et là tu te pointes chez moi à l'improviste pour me dire que tu vas devenir un professionnel de la boxe. Sérieusement, je dois me faire violence pour ne pas lui foutre ma main à la gueule. Je bouille intérieurement et je ne sais franchement pas quoi lui répondre. Pourquoi est-ce qu'il évite mon regard comme ça? Depuis ces derniers mois, je me disais qu'à force j'allais l'oublier. Mais de le voir là en face de moi, j'ai le coeur qui me fait mal. Je sais bien au fond de moi que même si nous sommes un poison l'un pour l'autre, il a finit par créer une dépendance. Je le déteste pour ça.

Les bras croisés contre mon ventre, j'attends la suite. Il doit bien y en avoir une, je ne peux pas croire qu'il avait seulement ça à me dire. Je suffoque. L'air ne veut plus pénétrer dans mes poumons. Mon coeur bat à la vitesse de la lumière, je peux même le sentir dans mes tempes. Il s'en va. Il quitte Los Angeles. Il s'en va à l'autre bout complètement du pays. Près de 5 000 kilomètres. Non, c'est pas possible. J'ai l'impression que le sol se dérobe sous mes pieds. Dans quelques heures seulement, il sera parti. J'ai chaud.. j'ai froid..

Incapable de le regarder dans les yeux, je tente de garder le contrôle le plus possible. Non, je ne lui ferai pas le plaisir qu'il sache à quel point il me détruisait en cet instant. ''Tu es vraiment venu jusqu'ici pour me dire ça? Gab va être en colère... et alors? Tu vas être à l'autre bout du pays.. il va pas te courir après'' Je me sens mal. Je dois être blanche, plus blanche qu'en temps normal. Rapidement, je lui tourne le dos pour courir jusqu'à la cuisine, j'ai besoin d'un verre d'eau froide. Mes talons claquent sur le carrelage qui raisonne dans la maison. Le frigo, une bouteille d'eau, je la vide de moitié. Les mains appuyées contre le plan de travail, la tête penché vers l'avant, je prends de grandes respirations pour garder mon calme. Il le faut. Sinon, je serais capable de briser tout ce qui serait à portée de main.

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 12:57





Son air dédaigneux et désintéressé me blesse plus que je ne l’avouerais jamais. Il est clair qu’elle l’a mal pris, son visage s’est décomposé lorsque je lui ai parlé de mon départ alors pourquoi ? Pourquoi est ce qu’elle continue de me rejeter aussi brutalement alors que j’allais partir ? « Tu es vraiment venu jusqu'ici pour me dire ça ? Gab va être en colère... et alors ? Tu vas être à l'autre bout du pays.. il va pas te courir après. » Je soupire, Gab est le cadet de mes soucis à cet instant. Tout ce que je veux c’est qu’on parle de ce qui s’est passé entre nous. Ce nous mort dans l’oeuf puisque ni elle ni moi n’avions eu le cran de s’en occuper sérieusement. Je relève les yeux et si j’étais pas aussi persuadé que c’était un nouveau tour de mon cerveau, je dirais qu’elle à l’air vraiment mal. Je m’approche légèrement mais elle s’éloigne d’un pas rapide vers la cuisine, et voilà encore à lui courir après, l’histoire de ma vie j’ai l’impression. Enfin plus pour longtemps.


Je la rejoins d’un pas tranquille dans la cuisine, j’ai pas envie de la brusquer pour qu’elle se braque ensuite. La moitié de la bouteille d’eau vidée, elle me tourne le dos. Est ce qu’elle pleure ou est ce qu’elle est en colère ? Si je me ramène elle va m’envoyer un poing ou ça devrait aller ? Bordel pourquoi est ce qu’il fallait que tout soit toujours si compliqué entre nous ? « Si je suis là, c’est pas pour te prévenir de mon départ. C’est purement égoïste, j’avais besoin de te voir de passer du temps avec toi une dernière fois… » Comme si c’était pas assez compliqué, voilà qu’on sonne à la porte. Je rejette la tête en arrière grognant légèrement dépité et frustré que rien ne se passe comme prévu. Bordel j’ai qu’une envie c’est d’aller exploser la tête de ce crétin mais c’est pas comme ça qu’on va avancer. J’inspire profondément pour garder mon calme et fixe Nala d’un regard suppliant : « S’il te plait… Accorde moi juste cette soirée ou nuit, comme tu préfères. Lui il pourra revenir demain… Nala s’il te plait… » Ma fierté à pris la porte, j’en ai rien à faire si je dois me mettre à genoux et la supplier. De toute façon si personne ne baisse les armes autant m’en aller tout de suite. Je m’approche plus franchement et après une légère hésitation pose une main qui se veut réconfortant dans son dos. « J’ai besoin de savoir si il y a eu un ‘nous’ un jour… »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 15:59

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


J'en peux plus. Depuis la toute première fois, avec lui c'est continuellement des sentiments opposés. J'en ai marre de me faire la guerre intérieurement. J'entends ses pas approcher. J'ai envie de courir dans ses bras.. mais en même temps je voudrais lui hurler dessus de partir et de ne plus jamais m'adresser la parole. En une seule phrase, il était capable de me procurer la plus grande joie et la seconde suivante, une douleur presque insoutenable. Il voulait passer du temps avec moi.. dans cette optique, il aurait pu être égoïste bien avant et bien plus souvent.. une dernière fois.. ces trois mots résonnaient dans ma tête.

Non.. Colton.. pas déjà. Je lève lentement les yeux en me redressant aussi. J'ai envie de pleurer. Est-ce que c'est réellement tout ce que je représentais pour lui? Une nuit? Évidemment.. pourquoi un mec comme lui s'intéresserait à moi pour autre chose que ça. Nala le coup d'un soir.. Nala.. celle qu'on prend pour la nuit et non pour la vie.. De toute façon, il s'en va. Loin de moi. Pourquoi j'ai été aussi stupide à attendre encore et encore un coup de fil de sa part quand au fond je savais qu'il prenait son pied ailleurs. Je suis loin d'être irremplaçable au pieu. C'est pas compliqué. Parce que je l'aime. J'aurais envie de me retourner, de le frapper, aussi fort que j'ai mal. Oui Julian. Tu veux une dernière nuit? Je vais te l'accorder.. mais toi en échange.. promets moi de ne plus jamais revenir dans ma vie. Tu auras mon corps encore une fois, mais je ne te laisserai pas emporter mon coeur.

Sa main dans mon dos me fait tressaillir.. autant que ce ''nous''! Après avoir pris une grande inspiration, je me tourne lentement vers lui. Je n'ai plus l'énergie ni l'envie d'être en colère. À quoi bon? Dans quelques heures tout sera fini. ''Oui Julian.. il y a eu un nous plus d'une fois.. dans la ruelle... sur la plage.. dans ma voiture.. même dans mon lit.. tu ne t'en souviens déjà plus?'' Le ton ne ma voix ne se voulait aucune sarcastique, ni colérique. J'étais simplement triste, déçue, désespérée. Je le regarde droit dans les yeux une seconde avant de le quitter pour aller ouvrir. Colton avait un air tellement joyeux que j'arrive à esquisser un petit sourire ''Nala!!! Je suis tellement content de te revoir.. tes parents m'avaient dit que tu avais changé.. mais ils ont oublié de me dire à quel point tu étais magnifique. C'est renversant..'' Il s'approche pour me faire la bise que je lui retourne sans grande motivation. Lui aussi avait changé. Loin du petit garçon aux airs un peu efféminés que j'ai pu connaître à l'époque. Il fronce les sourcils en venant caresser tendrement ma joue ''Tu n'as pas l'air de bien aller ma belle..'' Gentillement, je tourne un peu la tête pour me dégager de lui ''Non c'est vrai.. je crois que j'ai attrapé quelque chose.. ça.. tu ne m'en voudrais pas qu'on remette ça à demain? Si je me repose ce soir je devrais être en pleine forme pour toi.. sinon je risque de ne pas être d'une très agréable compagnie..'' Colton ne cache pas sa déception, mais il sourit de suite après en hochant la tête ''Bien sûr.. je comprends parfaitement.. repose toi bien.. je compte sur toi pour pour demain.. j'ai vraiment hâte de pouvoir passer un peu plus de temps avec toi.. on a plein de souvenirs à se remémorer..'' J'échappe un petit rire pas convaincu avant de m'excuser à nouveau et de refermer la porte. Le dos appuyée contre celle-ci, j'essaie de reprendre un rythme cardiaque normal, mais j'ai du mal. Julian est là.. je ne sors plus. Il aura ce qu'il veut et je pourrai peut-être réussir à tourner la page, même si j'en doute. Je retourne vers la cuisine pour le rejoindre. Sur le chemin, je retire un soulier.. puis l'autre.. que je laisse tomber sur le sol. Mes boucles d'oreille, une après l'autre.. mon collier.. je n'ai plus que ma robe noire sur le dos. Une larme perle sur le coin de mon oeil pendant que je me hisse pour m'assoir sur le plan de travail. Le regard dans le sien, je me fait violence pour ne pas éclater en larme ''Vas-y.. sers toi...''  

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 16:47






« Oui Julian.. il y a eu un nous plus d'une fois.. dans la ruelle... sur la plage.. dans ma voiture.. même dans mon lit.. tu ne t'en souviens déjà plus ? » Son regard croise le mien l’espace d’une seconde me procurant d’horrible frisson. Je m’étais préparée à la voir en colère ou même me faire jeter à la porte sans ménagement. Alors pourquoi semblait-elle si triste ? Elle s’en va ouvrir et je reste dans la cuisine pour lui laisser un peu d’intimité. Je m’appuie contre le plan de travail et repense à chacun de ces moments qu’on a passé ensemble. Chaque souvenir était gravé dans ma mémoire, aussi précieux les uns que les autres.      Chaque rencontre avait été une délicieuse parenthèse hors du temps, un rêve qui nous appartenait à nous seuls. Mais comme chaque rêve, le réveil avait été brutal, la réalité nous rattrapait pour mieux nous déchirer laissant un goût amer derrière elle. Je secoue la tête rapidement. Bordel mais depuis quand je me met à faire de la philo moi ? À défaut d’un bon verre, je reprends la bouteille d’eau qu’elle a laisser derrière elle pour la finir.


Les minutes s’égrainent doucement, et si je ne l’entendais pas, je pourrais croire qu’elle s’est enfuie. Mais la porte finit par claquer. Des pas trainants résonnent dans le couloir, le bruit caractéristique des talons de Nala disparaisse doucement. Elle apparait à la porte et ça me fout un coup de la voir si triste. J’aurais dû la laisser tranquille, elle avait l’air si souriante lorsqu’elle m’avait ouvert et maintenant… Elle a retiré ses bijoux et ses chaussures, une larme perle sur sa joue et je suis forcé de baisser les yeux pour ne pas finir étouffer par ma culpabilité. « Vas-y.. sers toi… » Je relève les yeux perplexe. Qu’est ce qu’elle veut dire par sers toi ? J’ai l’impression d’être tout petit face à son regard. Qu’est ce que j’avais bien pu faire ? Je venais la prévenir de mon départ, et passer du temps avec elle. Bordel où est ce que j’ai merdé ? Je m’approche de nouveau sans trop oser la regarder. J’ai l’impression que l’air autour de nous est lourd dans mes poumons. Sers toi ? Je la fixe dans les yeux, et lui offre un piteux sourire. J’imagine qu’elle ne parle pas de la prendre dans mes valises pour l’emmener avec moi. D’un geste instinctif je me place face à elle et vient la prendre dans mes bras. Enfin là on dirait surtout un gosse qui s’accroche à sa mère alors qu’on tente de les séparer. Blotti contre elle, je sens les larmes me monter pour finalement m’échapper. « Vous allez tellement me manquer… Toi et Caleb… Si tu savais comme je m’en veux. J’ai été con… Je suis désolé. » Ma phrase est entrecoupé de sanglots mais je m’en fous. Je quitte la seule maison que j’ai jamais eu, ma seule famille et la seule que j’ai aimé sans jamais avoir eu le courage de lui dire.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 17:14

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Il s'approche lentement, je ferme les yeux. Non, je refuse d'être témoin de ce qui va se passer, même si c'est mon corps qui va être utilisé. Ça serait tellement plus simple de pouvoir contrôler mon esprit. Je claquerais des doigts pour ne pas avoir conscience de tout ça. Je me réveillerais dans quelques heures et il serait parti, tout ça ne serait qu'un mauvais souvenirs.

Même si j'ai les yeux fermés, je le vois approcher.. D'une seconde à l'autre, il va me retirer ma robe. Il prendra ce qu'il est venu chercher. Mes mains se resserrent sur le bord du plan de travail pour éviter que les tremblements de mon corps paraissent trop. Je le sens tout près.. trop près. J'ai du mal à respirer. Et encore plus quand je sens ses bras m'entourer. Pourquoi un geste naturellement si bon peut faire si mal? Contre toute attente, il me serre fort contre lui. Non, ne me fais pas ça.. je t'en supplie. Je ne veux pas de ta tendresse.. de tes mots doux.. tu enfonces la lames un peu plus profondément à chaque fois. Pourquoi il ne fait pas simplement ce pourquoi il est venu? Sa voix.. il est triste. Pourquoi? Il devrait être heureux.. il va partir loin d'ici.. faire ce qui le passionne. Il a la chance d'avoir tout ce qu'il veut. Ne pars pas Julian. Non, je n'ai pas le droit de lui dire ça. Et de toute façon, pourquoi resterait-il ? Pour moi? Absurde.

''Tu es désolé? Pourquoi? Tu n'as rien fais de mal..'' Non.. tu n'as rien fais de mal. Tu m'as juste brisé le coeur à mainte reprise. Mais malgré ça, je n'arrive pas à lui en vouloir. On ne peut pas obliger quelqu'un à aimer. C'est à moi que j'en veux. Je m'en veux d'avoir été assez stupide pour le laisser se faufiler là où je m'étais toujours promis que personne ne retournerait après Gab. Son corps est chaud. Il pleure aussi. Viens là mon amour.. tout va bien aller.. Non.. rien ne va.. rien n'irait plus. Éloigne toi ça fait trop mal. Mes mains contre son torse je le repousse doucement. Le regard au sol, j'essuie mes quelques larmes du revers de la main ''Tu vas me manquer aussi.. ''

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 17:49







« Tu es désolé ? Pourquoi ? Tu n'as rien fais de mal.. » Un rire sans joie résonne dans le fond de ma gorge. Rien fais de mal ? Rien fais de bien non plus. J’ai toujours été un raté, de A à Z, j’en ai même cru que c’était génétique. Mais le jour où on met une opportunité en or sur mon chemin, voilà que je me met à hésiter et à pleurer. Bordel Caleb mériterait tellement plus de s’échapper que moi et pourtant je le laissais affronter les foudres de Gab seul. Et Nala… Sa présence me réconforte et les battements de son coeur m’apaisent mais à l’idée que je devrais m’arracher de ses bras et m’en aller, me fais fondre en larme comme un gamin.



Ses mains sur mon torse me repoussent doucement loin d’elle, et il me faut quelques secondes avant de la laisser m’éloigner. « Tu vas me manquer aussi.. » J’ose pas la regarder, alternant entre le passage répété de mes mains sur mon visage pour effacer mes larmes et la contemplation du plafond ou de n’importe quel recoin de la cuisine où il n’y ai pas Nala. Je sais pourquoi elle me repousse, pour une fois que je comprends quelque chose d’ailleurs… Mais c’est trop dur. Bien sûr que c’était stupide et hypocrite de venir ici pour lui avouer ce que je ressentais et ensuite lui briser le coeur. Mais j’avais besoin de ça. Savoir juste que je n’étais pas le seul à ressentir tout ça, et que je ne serais pas le seul qui penserait à elle chaque jour que Dieu ferait. Je me tourne pour lui tourner le dos et m’éloigne à l’autre bout de la pièce posant mon front contre la fenêtre.


« Mon train part demain à 6h… Si tu préfères que je m’en aille je comprendrais, je trouverais un motel. » Je soupire de fatigue, est ce que notre guerre finirait comme ça ? ‘Tu vas me manquer aussi..’ Si c’était tout ce qu’elle pourrait m’offrir sans que ça ne la blesse plus que de raison alors je l’accepterais sans broncher, du moins devant elle. Fallait être lucide, jamais je ne réussirais à passer plus de temps avec elle sans que l’un de nous deux craque et se blesse d’avantage. Je suis sûr qu’on aurait pu vivre un truc génial elle et moi. C’était pas seulement sexuel, j’aimais son sourire, sa manière de se mordre la lèvre lorsqu’elle a une idée derrière la tête, sa façon de rire ou simplement la tenir dans mes bras. Le front toujours contre la fenêtre, la tête remplie de souvenirs qui n’auraient pas lieu, mes mots s’échappent d’eux même : « Tu pourrais partir avec moi… »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Lun 12 Mai - 18:28

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Il résiste. Je le pousse doucement pour l'éloigner, mais il résiste. Et à l'instant où je décide d'abandonner, de le garder contre moi, il cesse de d'insister et se recule. Rien de surprenant. Ça a toujours été comme ça avec lui. Le jeu du chat et de la souris. On inverse les rôles, on se fait du mal. Autant on a pu vivre des moments tellement intenses que peu aurait la chance de vivre un jour, autant j'aurais envie de disparaître pour ne plus rien ressentir.

Chaque pas qu'il fait pour s'éloigner me torture. Je vais pourtant devoir m'y faire. À l'opposé complètement du pays.. dans quelques heures. On dirait que je n'arrive pas à me faire à l'idée. Si tôt? Pourquoi es-tu si pressé à partir? À me laisser ici.. derrière toi.. Je descend du plan de travail. De l'eau, j'ai besoin d'eau, mais ma bouteille est vide. Non, il en reste un peu. Julian a du boire le reste. Je porte tout de même la bouteille à mes lèvres. Les siennes étaient dessus juste avant. Putain je suis pathétique. D'un coup de rage, la bouteille percute le mur à l'autre bout de la pièce.

''Tu viens vraiment de me demander de partir avec toi?'' Plus je parlais, plus j'avançais vers lui, lentement, complètement perdue ''Tu disparais pendant 3 mois.. tu débarques ici parce que tu veux passer la soirée et ou la nuit avec moi.. et là tu me balances que je pourrais partir avec toi?'' Non.. je n'en revenais pas. En temps normal, j'aurais du sauter de joie.. me dire que j'étais la nana la plus chanceuse au monde.. que j'avais envie de le suivre, partout où il irait. Non. Il a pitié de moi. Il ne veut pas se sentir coupable de m'avoir utilisé à sa guise pour satisfaire sa libido. Il sait que je vais dire non. Alors ça lui coûte rien de demander. Putain! J'en ai marre de tout ça. J'en ai marre de lui en vouloir, mais de ne pas arriver à lui en vouloir. Je suis minable, mais j'ai besoin de cette attention qu'il me porte, même si ce n'est pas grand chose. Si seulement tu savais à quel point je ferais tout pour toi...

''J'ai pas besoin de ta pitié Julian.. '' J'étais presque tout juste derrière lui. J'aurais pu poser une main dans son dos comme j'en avais terriblement envie. Pourtant, je croise mes bras sur mon ventre, montant l'une de mes mains jusqu'à mon épaule. Je me cachais peut-être. Je me sentais faible et vulnérable à côté de lui. Sois égoïste et utilise moi Julian.. j'aurai mal.. mais j'en ai besoin..

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Mar 13 Mai - 14:00






Pour toute réponse, le son d’un objet lancé à travers la cuisine. Un sons creux, vide, qui me fait pourtant sursauté. Pas que j’ai peur qu’elle finisse par me balancer un objet à la gueule, je suis presque sûr que ça serait aussi libérateur pour elle que pour moi si elle le faisait. Ce dont j’avais peur c’était de sa colère et de sa tristesse. C’était bien plus facile de rester là à lui tourner le dos que de l’affronter. « Tu viens vraiment de me demander de partir avec toi ? » Sa voix n’exprime pas la colère que j’attendais, à vrai dire elle n’exprime pas grand chose, ni la joie, ni l’étonnement. Comment savoir si ma question avait été mal ou bien accueillie. « Tu disparais pendant 3 mois.. tu débarques ici parce que tu veux passer la soirée et ou la nuit avec moi.. et là tu me balances que je pourrais partir avec toi ? » Ok, bon définitivement pas la joie. Un frisson me parcourt l’échine, je sais qu’elle s’est approchée. Même si ses pieds son nu, je l’ai ressentie. Mon corps réagissait instinctivement au sien, comme un aimant. Deux pôles qui s’attirent et se repoussent inlassablement. « Je pensais que tu aurais besoin de temps après… » Pas besoin de préciser, elle savait parfaitement de quoi je parlais. Je sais que ça sonnait comme une excuse mais s’est réellement ce que j’avais pensé, un moment, ensuite en voyant qu’elle ne me parlait plus, j’ai jamais trouvé le courage de l’appeler.

« J'ai pas besoin de ta pitié Julian.. » Je fronce les sourcils en l’entendant et me tourne pour lui faire face l’interrogeant du regard. « De la pitié ? Tu penses que c’est pour ça que je suis là ? » À force, je ne savais plus quoi faire pour la convaincre que c’était bien plus que ça ce qu’il y avait entre nous. Je m’approche encore un peu plus la fixant droit dans les yeux. Notre proximité me fais du bien et si elle ne m’avait pas déjà repoussé tout à l’heure je l’aurais de nouveau prise dans mes bras. « J’ai jamais eu pitié, ni de toi, ni d’aucune autre. Pourtant je suis ici. Pour mes dernières heures à Los Angeles j’ai choisi d’être avec toi, pas avec une autre fille, ni avec des potes ou ni même avec Caleb mais avec toi. » Ma main se pose doucement sur sa joue, mon visage s’approchant du sien jusqu’à ce que mon front se colle au sien, son souffle chatouillant mes lèvres. « Alors je te le redemande Nala… Pars avec moi… » Je dois me faire violence pour ne pas l’embrasser, je veux sa réponse. Je m’étais jamais imaginé lui demander de partir mais maintenant je ne m’imaginais plus partir sans elle. J’avais besoin d’elle.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Mar 13 Mai - 22:33

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Que j'aurais besoin de temps? Après quoi? Après m'avoir humilié devant une salle remplie de gens en me déshabillant comme une pute? Enfin, comme une stripteaseuse, mais je sais bien ce qu'ils ont pu penser de moi. C'est d'ailleurs ce que la plupart des gens pensent de moi. À force j'en suis même arrivé à croire qu'ils avaient raison. Résultat? J'agis comme telle. Baiser de tous les côtés, faire la fête, se défoncer et saouler la gueule pour mieux accepter que j'allais baiser de tous les côtés. Un cercle vicieux qui ne cessait plus. Jusqu'à ce qu'un engrenage nommé Julian vienne faire exploser tout. Un putain d'arme de destruction massive et je sais de quoi je parle. Quoi qu'il soit, au final, il ne m'avait jamais rappelé.

Il s'approche, il me regarde. Je déteste quand il me regarde de cette façon, j'ai l'impression qu'il peut lire en moi qu'il peut plonger dans mon âme. Ça me rend vulnérable. S'il peut me toucher, il peut me blesser, il peut me détruire et même si ne s'en rendait pas compte, c'était déjà ce qu'il faisait. Non, arrête de t'approcher, je t'en supplie, je n'arriverai pas à te repousser éternellement. Nala.. tu sais bien qu'au final tu ne le repoussera pas. Tu le sais depuis que tu as accepté de rester avec lui ce soir. Je suis masochiste. Il n'y a aucune autre explication. J'ai mal, mais je préfère endurer ce mal avec lui près de moi que seule à le savoir loin. À l'autre bout du pays.

Très bon point Eastwood. Qu'est-ce que tu fais ici? Tu pars dans quelques heures.. pourquoi tu es ici? Non.. non.. arrête.. non.. Son front contre le mien. Son visage si près.. ses lèvres.. son souffle. Je te déteste de me faire cet effet.. je me déteste encore plus de ne pas être assez forte pour te repousser. Ça ne devrait pas être permis d'avoir une influence aussi grande sur le corps et l'esprit de quelqu'un. Je dégluti. Mon corps tremble. Mes mains tremblent. Je ferme les yeux, il me caresse si tendrement que j'ai l'impression que je risque de perdre pied et de m'effondrer au sol d'une seconde à l'autre. Oui Julian, je te suivrais jusqu'au bout du monde. ''Pourquoi?'' Ce mot avait franchit mes lèvres, presque imperceptiblement, mais il était assez proche pour l'avoir entendu. J'aurais du lui dire non. Le repousser, lui demander de partir et l'oublier. Son corps si près du mien c'est au dessus de mes forces. Ma main plus que tremblante vient délicatement se poser contre son torse. Mes yeux restent fermés. J'ai pas envie d'affronter la réalité.

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Mer 14 Mai - 12:28







« Pourquoi ? » Le mot avait été prononcé innocemment, instinctivement peut être. Mais la réponse me faisait peur. Bien sûr que je savais pourquoi j’étais venu chez elle ce soir, pourquoi j’étais ici avec à lui demander de partir avec moi plutôt qu’entrain de fêter la nouvelle avec Caleb, mais le lui dire… Sa main se pose sur mon torse et je ferme les yeux profitant simplement de son contact. J’ai pas envie de répondre, ça reviendrait à me mettre à nu et sans défense devant elle. Pourquoi est ce que je devais faire tout les pas vers elle en priant pour qu’elle les accepte ? Je soupire légèrement, elle attendait une réponse. « J’ai simplement besoin de toi… J’ai cru devenir fou ces trois derniers mois, j’arriverais à rien si t’es pas prêt de moi.. » Je décolle mon front du sien sans m’éloigner pour autant. « Nala ouvres les yeux… » J’avais besoin qu’elle me regarde plutôt que de s’obstiner à fermer les yeux, ça ne me fera disparaitre.


Mes doigts caresse doucement sa joue, replaçant une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille. « Pourquoi est ce qu’on arrive jamais à rien ensemble ? Je suis bien avec toi comme avec personne d’autres mais on finit toujours par s’engueuler… Je veux me racheter Nala… Mais pour ça il faudra que tu me donnes une dernière chance. Viens avec moi… S’il te plait. » Je pensais que ça serait plus désagréable que ça de la supplier mais ça n’avait plus d’importance, tout ce qui avait de l’importance c’était elle pour l’instant. Voilà que je me mettais à rêver éveiller d’une vie tranquille loin des gangs et des manipulations. Une vie où moi et Nala on pourrait s’acheter un petit appartement, vivre à deux, dormir en la gardant dans mes bras sans craindre ce qu’elle pourrait en penser au réveil. Une vie où on avancerait ensemble plutôt que de perdre notre temps à se battre.  « On pourrait être heureux, toi et moi, ensemble… » Un murmure pudique presque personnel mais ça faisait tellement de bien de le lui dire. Une libération. Peut être que je me prendrais une gifle mais je ne me reprocherais plus de n’avoir jamais osé lui dire.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Mer 14 Mai - 15:46

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Il a besoin de moi. Il a besoin de moi? Je suis perdue. Si ces trois derniers mois avaient été aussi atroces qu'il le dit, pourquoi est-ce qu'il n'a pas essayé de me contacter, ne serait-ce qu'une fois? Une toute petite fois.. Je suis faible. J'ai conscience que maintenant, de l'avoir tout contre moi de la sorte, j'avais perdu. Je ne pouvais plus le repousser. J'avais moi aussi besoin de lui. Même si je ne comprenais plus rien. Il veut que j'ouvre les yeux. Pourquoi? J'obéis. Dès que je les ouvre, ils tombent fixement sur les siens. Pourquoi as-tu des yeux si magnifiques? Si enjôleurs..

Quand il replace une mèche de cheveux en caressant ma joue, ma main contre son torse se referme empoignant doucement son t-shirt. Je tremble encore et j'ai l'impression que je n'arrêterai plus jamais. Pourquoi est-ce qu'il me disait tout ça? Mes dents prennent possession de ma lèvre inférieur pendant que je baisse légèrement le regard. ''Julian.. pourquoi tu me fais ça? Pourquoi maintenant? Précisément au moment où j'avais enfin accepté de mettre une croix sur toi. Que j'avais enfin pris la décision de tourner la page..'' Mon corps se figea. Mais qu'est-ce que je venais de lui dire? Non.. non.. je le pensais tout ça.. je ne voulais pas que ça sorte de vive voix. Non.. non.. non.. ''Je.. je.. je peux pas..''

D'un geste rapide et complètement désespéré, je me recule pour ne plus le toucher, pour ne plus qu'il me touche. J'avais espéré qu'il me dise ce genre de choses depuis des mois. Et maintenant qu'il le faisait, ça me faisait mal et j'en ai plus qu'assez d'avoir mal. Je lui fais pitié.. je ne vois pas comment ça pourrait être autrement. Je ne peux pas me permettre de m'attacher encore plus, de baisser ma garde.. je ne peux pas me permettre de l'aimer. D'aimer un mec qui ne me voit que comme un bon plan cul. Je ne lui en veux pas, il n'est pas le seul à penser ça.. mais chaque fois qu'il pose les yeux sur moi, je me déteste encore plus d'être celle que je suis et je ne peux pas supporter de vivre ainsi. Encore moins à l'autre bout du pays où je n'aurais personne. J'éclate en sanglot, je ne peux pas me retenir plus longtemps. En courant à toute vitesse, je monte à ma chambre et referme la porte. Mon dos appuyé contre celle-ci, je pousse un cris de colère sans cesser de pleurer pendant que je me laisse lentement glisser contre la porte jusqu'à me retrouver assise au sol.

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Mer 14 Mai - 16:32








Waw… c’était douloureux… Affreusement douloureux, plus douloureux que tout les coups que j’avais pu me prendre au cours de ma vie. J’ai les yeux perdus dans le vague, je réfléchis à ce que je suis censé faire, ou du moins j’essaie. Y a une seconde, j’avais un espoir, un rêve même, et Nala dans bras. Et là, plus rien. Elle venait de m’arracher tout ce qui me retenait aussi sèchement qu’on enlève un vieux pansement. ...mettre une croix sur toi ...tourner la page. Mon estomac se noue et me tourne pour masser mes tempes douloureuses à tenter de retenir tout ce qui pouvait bouillir au fond de moi. J’avais laissé passer ma chance, et maintenant j’étais seul et resterais seul. Je.. je.. je peux pas.. J’ai même pas tenté de la retenir. J’étais sous le choc et pourquoi insister si ça faisait si mal.


Un cri se fait entendre à l’étage et mon coeur se serre douloureusement à l’idée que c’est moi qui provoquait ça. Je voulais juste tenter de faire les choses biens pour une fois… Mais à croire que peu importe la manière, je faisais que nous blesser d’avantage. Un soupire à fendre l’âme m’échappe et mon regard est accroché par la fenêtre, ou du moins ce qu’il y a derrière. Ma voiture garé à l’écart à l’ombre d’un chêne. Mon cerveau fatigué ne cherche pas plus loin. Je pars dans le salon et fouille de ci de là jusqu’à trouver ce que je cherchais. Ça me paraissait une bonne idée mais maintenant que je me retrouve devant ce bout de papier avec ce vulgaire stylo, je sais plus quoi écrire, moi qui semblait si inspiré tout à l’heure, j’étais totalement perdu. Je n’allais pas m’étendre d’avantage et remuer le couteau dans la plaie mais ce seront mes derniers mots, mon dernier au revoir. Les mots me semblent maladroit pour exprimer tout ce que je ressentais. Je détache de mon cou, la chaine portant une croix discrète qu'on nous avait offerte à l'orphelinat et la dépose près de mon ébauche de lettre d'adieu.


Je ferme la porte d’entrée le coeur lourd. J’essaie tant bien que mal de me convaincre que tout ce qu’on avait vécu ensemble valait largement leur perte, mais j’avais du mal retenir mes larmes. Je m’éloigne légèrement marchant la tête baissée vers ma voiture, vers Boston, une nouvelle vie, sans elle, loin d’elle… Une larme perle sur ma joue sans que je tente de la retenir. Ne te retournes pas Julian… Tu en as assez fait, ne te retournes pas.


Je te laisse mon coeur Nala, il t’a toujours appartenu.
Je t’aime, Julian.




Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Mer 14 Mai - 17:18

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Si seulement je pouvais simplement fermer les yeux pour que tout s'efface, pour que tout disparaisse. Pourquoi je suis incapable de plonger? De l'air, j'ai besoin d'air. J'ai pas la force de le lever. Je ne vois rien de toute façons, les larmes sont trop nombreuses. J'en assez de tout ça. Chaque fois que j'ai voulu lui dire que je l'aimais, chaque putain de fois, il se passait quelque chose pour tout venir bousiller. Il m'avait blessé plus que je ne pourrais l'exprimer le soir à la boîte de striptease.. je n'avais été qu'une marchandise à ''Tester'' à ses yeux. Je m'étais sentie tellement dégueulasse. Quand il m'a sorti de cette scène le soir du bal.. j'avais cru que.. qu'il y avait un petit espoir.. mais encore une fois.. il avait disparu dans la brume. JULIAN JE T'AIME.. tellement que ça me fait mal...

J'arrive plus à respirer. La fenêtre, vite. Je l'ouvre. Les mains appuyées contre le rebord, j'essaie de prendre de grandes respirations, mais j'y arrive pas. Julian? Il s'en va. Non.. non.. non.. me quitte pas.. je t'en supplie me quitte pas.. j'arrive plus à respirer.. Les escaliers, je cours. J'ai pas le temps de me rendre dehors que quelque chose de brillant attire mon oeil. Qu'est-ce que c'est ? Je prends le bijou délicatement entre mes doigts. Sa chaîne. Il ne la quitte jamais. Pourquoi? Le bout de papier dans ma main tremblante. Je le lis. Encore. Et encore. Je tremble comme une feuille. Mon coeur est sur le point d'exploser, je n'ai plus d'oxygène. Mes jambes me lâchent. Au sol, le papier dans une main.. le bijou dans l'autre.. la pièce tourne. Non.. non... me laisse pas.. je t'aime.. ''JULIAAAAAAAAAAAAN... me laisse pas..'' J'avais crié si fort. Je n'ai plus la force. Les yeux fermés. mes mains serrés si fort contre les deux seules choses qui me restent de lui. Je t'aime.. Julian ne me laisse pas..

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Jeu 15 Mai - 4:52

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala



Debout près de ma voiture, j’ai beau tenter de me persuader de ne pas y retourner, c’est horrible cette sensation de vide qui se creuse au fond de moi. J’ai tellement besoin d’elle, et me dire que tout ça c’était notre dernière rencontre, me tuait à petit feu. « JULIAAAAAAAAAAAAN » Je relève les yeux vers la maison, le cri venait de l’intérieur. Instinctivement, mes pas reviennent vers elle en l’entendant crier. Stoppé par la porte, je pose mon front contre, la main sur la poignée. Ça devenait de plus en plus évident, jamais je n’arriverais à partir si elle voulait me retenir. Je tentais de savoir si c’était une si mauvaise chose, est ce que Boston valait le coup si elle n’était pas à mes côtés ? Est ce que quoi que ce soit valait le coup sans elle ?


J’entre, et voir Nala dans cet état me brise un peu plus. Je voulais pas lui faire de mal… J’ai jamais voulu lui faire de mal. Je m’approche d’elle sans la quitter des yeux, et me mets à genoux face à elle. Elle a les yeux rouges d’avoir trop pleuré et son maquillage à quelque peu coulé mais elle reste magnifique à mes yeux. Je prend son visage entre mes mains et tente d’effacer toutes ses larmes que j’ai provoqué : « Pardonne moi Nala… » Je ne sais pas précisément de quoi je m’excuse mais j’en ai besoin. Je lui ai fais tellement de mal et maintenant je l’abandonne. Si ça avait été à elle de s’en aller j’en aurais été dévasté. Je lâche son visage pour pouvoir la prendre dans mes bras et nous relever tout les deux. Je la serre contre moi, le visage niché dans ses cheveux, mon corps tentant de graver chaque détail de ce moment dans ma mémoire. Je tente d’y aller doucement mais j’ai tellement besoin de la sentir près de moi, j’ai peur de la briser comme une brindille entre mes bras. « Je veux plus m’en aller si c’est sans toi… Je t’aime, je t’aime tellement. » L’écrire et le dire étaient deux choses bien différentes. Ça n’avait pas réussi à m’apaiser tout à l’heure mais là je sentais un poids se retirer de mes épaules. Je l’aimais, je l’avais toujours aimé et elle le savait. Mais la peur qu’elle me repousse et s’échappe de nouveau m’envahit, je m’écarte doucement sans la lâcher pour pouvoir la regarder dans les yeux craignant sa réaction.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Ven 16 Mai - 0:47

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


Il est parti. Il m'aime. Il m'a donné son coeur. Il est parti. Je n'ai même plus la force d'avoir mal. C'est fini. Je regarde le vide, c'est tout ce qui reste de toute façon. Pourquoi? Pourquoi je ne l'ai pas retenu? Pourquoi je ne lui ai pas dis à quel point je l'aimais et que je serais prête à le suivre partout où il voudrait aller en autant que je puisse être dans ses bras? Mes yeux me brulent, ma gorge picote. J'ai crié fort. Je n'entend même pas la porte s'ouvrir. Ma vue est embrouillé, on dirait qu'il est devant moi. Ça me fait sourire. J'ai bien l'impression que je n'ai pas fini de l'imaginer un peu partout autour de moi. Ses mains contre ma peau. Julian?! Mon coeur se remet à battre la chamade. Je secoue la tête, non non.. ne me demande pas pardon. C'est moi. C'est ma faute. Lentement je me relève. C'était si bon. Son corps contre le mien. Je réalise à quel point je n'ai besoin de rien d'autre. S'il me l'enlève j'ai l'impression qu'il me brise. Apaise moi, reste contre moi. Non.. te recule pas..

Ses yeux dans les miens, quelques larmes recommencent à couler. J'arrive pourtant à esquisser un faible sourire ''Il est hors de question que tu passes à côté d'une opportunité pareille'' La main tremblante, je la lève jusqu'à atteindre sa joue que je caresse du bout des doigts. Il est si beau. Chaque centimètre cube de sa personne représente la perfection, ma perfection. ''Je suis amoureuse de toi.. depuis si longtemps..'' Mes pupilles bougeaient à toute vitesse tellement j'avais besoin de regarder chacun des traits de son visage. J'avais laissé tombé le bout de papier, mais la chaîne était encore bien ancrée dans ma main. Je ne sais pas si je suis en train de faire la pire erreur de ma vie ou bien la plus belle des choses, mais j'avais besoin de le faire. Outre notre passé, le présent était trop féérique pour que je le repousse encore une fois. ''Je t'aime Julian.. et je serai là où tu iras..'' Me levant lentement sur la pointe des pieds pour atteindre son visage, je ferme les yeux bien avan d'arriver contre lui. Pourtant, je connaissais le chemin. Mes lèvres retrouvent les siennes dans un geste des plus tendre, des plus passionné.

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Dim 18 Mai - 5:24

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala




Elle ne me repoussait pas, elle ne m’en voulait pas pour les sentiments que j’éprouvais pour elle et c’était à la fois horrible et merveilleux. Pourquoi je n’avais pas tout avouer avant ? Plutôt que de jouer les inaccessible et vouloir préserver une pseudo liberté quand je ne pensais qu’à elle. Malgré ses larmes, un léger sourire étire ses lèvres et l’espoir que j’avais abandonné quelques minutes plus tôt s’engouffre dans cette nouvelle brèche. « Il est hors de question que tu passes à côté d'une opportunité pareille. » Sa main se pose sur mon visage et je ferme les yeux tentant de me raccrocher à ce doux contact. Une opportunité pareille… Peut être mais elle ne valait plus grand chose si Nala me retenait. J’aurais mille fois préféré une vie passé dans ses bras plutôt qu’une vie sans elle de l’autre bout du pays. « Je suis amoureuse de toi.. depuis si longtemps.. » Mon coeur doit s’arrêter une seconde en l’entendant et je suis forcé d’ouvrir les yeux pour m’assurer que c’est bien elle qui vient de dire ça et non pas moi qui l’ai imaginé. Comme affecté par la plus douce des drogues, j’ai envie qu’elle le répète, encore et encore jusqu’à tout ce qui se passe autour de nous disparaissent et nous laissent une chance. « Je t'aime Julian.. et je serai là où tu iras.. » Elle se rapproche doucement, s’étirant sur la pointe des pieds et il ne me faut pas longtemps avant de craquer littéralement et répondre à son baiser tout en la serrant dans mes bras.


J’ai envie de pleurer. C’était si bon de pouvoir ainsi retrouver ses lèvres, cette proximité franche, sans ressentiment ni peur que l’autre ne nous juge. J’esquisse un sourire contre ses lèvres, je devais être l’homme le plus heureux du monde en cet instant. Je n’avais plus à choisir, Nala serait là, avec moi. Et je ne pouvais que l’aimer d’avantage pour ça. Mes bras se glissent sous ses fesses pour pouvoir la hisser contre moi, l’encourageant à enrouler ses jambes autour de ma taille. Comme lors de notre première rencontre. Tout paraissait si nouveau et familier en même temps, les mêmes sensations vues sous un nouvel angle. Mes lèvres sont forcées de se séparer des siennes pour reprendre mon souffle, un large sourire ayant remplacé mes larmes. Je colle mon front au sien la regardant dans les yeux avec la plus grande gratitude. « Je suis pas sûr de te mériter… Mais au moins j’aurais pas à t’enlever de force pour que tu viennes avec moi. » Un léger rire nerveux m’échappe tandis que je reviens l’embrasser tendrement. Tout ça paraissait tellement irréel que j’avais peur de lui demander si elle était sûre de son choix. C’était quelque chose d’égoïste de lui demander de partir avec moi mais je l’aimais tellement… J’avais peur qu’elle ne change d’avis. Mon visage niché dans son cou, je dépose quelques baisers tentant de calmer le battement frénétique de mon coeur. « J’imagine que tu vas avoir besoin de planifier tout ça avant de partir, je vais pas pouvoir t’enlever ce soir ? » L’idée d’être séparé d’elle une seconde de plus me paraissait insurmontable. Surtout pour la laisser ici, je n’avais aucune idée de ce qui pourrait se passer et avec tout ce bordel de guerre de gang… Je me redresse pour la regarder droit dans les yeux, ne cachant pas mon inquiétude. « Promets moi de rien faire d’idiot… Je m’en remettrait pas si il t’arrivait quelque chose… »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Nighty StalkerNighty Stalker
avatar
Nala T. Waldow
Date d'inscription : 06/07/2013
Messages : 97

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   Dim 18 Mai - 13:38

I would take a whisper if that's all you have to give
Julian & Nala


J'ai le vertige. Comment un baiser peut être aussi savoureux, aussi explosif. J'ai l'impression qu'il m'embrasse pour la première fois et ce n'est pas seulement des papillons que j'ai dans l'estomac mais une vraie tornade dévastatrice. En une seconde, je ne m'appartenais plus. Mon corps, mon coeur et mon âme lui appartenait. J'en avais conscience, enfin. Je crois que je le savais depuis la minute où j'ai posé le regard sur lui la première fois. Il était si beau sur ce ring. Quand nos regards c'étaient croisés, il n'y avait plus rien eu autour de nous. À quel point j'ai pu avoir mal quelques minutes plus tôt, à quel point maintenant je ne pouvais imaginer une plus grande joie.

''Ne dis pas ça.. c'est moi qui ne te mérite pas.. '' Je le pense du plus profond de mon être. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi qu'un mec comme lui puisse aimer une fille comme moi. Pourtant, je préfère rester dans l'ignorance. Je préfère simplement profiter du moment présent en espérait qu'il ne finisse pas par s'envoler en fumée. Toute petite et légère dans ses bras, les miens enlacent son cou et mes jambes sa taille. Je m'agrippe à lui comme on peut s'agripper à une bouée de sauvetage pour ne pas couler. Julian est ma bouée. Mon souffle de vie qui empêche le monde de s'effondrer autour de moi. ''Je n'ai pas envie de te laisser partir seul. Pas maintenant que je viens de te retrouver. Je vais partir avec toi à l'aube.. et je reviendrai ici dans quelques jours pour.. planifier mon départ.. définitif... et je viendrai te rejoindre..'' De dire tout ça c'était comme irréaliste. Un rêve qui devenait réalité. J'avais l'impression de raconter le scénario d'un film un peu trop beau pour être vrai. Un petit sourire se dessine sur mes lèvres entre deux sanglots. Parce que oui, depuis tout ce temps je n'avais pas cessé de pleurer. Mes larmes n'avaient plus la même signification. Je me sentais libérée d'un poids qui m'écrasait le coeur. Mes doigts caressaient sa nuque. Je le regardais dans les yeux ''Ce sera les derniers jours de notre vie que nous seront séparés. Il ne m'arrivera rien.. je te le promets Julian.. '' Aussitôt, je niche mon visage dans son cou pour le serrer plus fort que nécessaire. Depuis si longtemps qu'on se fait la guerre. C'était la plus belle des conclusions. Des dizaines de baisers viennent s'échouer sur son cou avant de revenir prendre ses lèvres avec fougue. Rien ne comptait plus que ce moment. Je me recule après quelques minutes en échappant un petit rire ''Tu as déjà tout là bas? Un appartement et tout ?'' Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire en m'imaginant emménager avec lui. Jamais plus nous ne serons séparés.

Code by Silver Lungs

_________________
♪ Trouble troublemaker. I know you're no good but you're stuck in my brain and I wanna know. Why does it feel so good but hurt so bad! My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then pull me back! I swear you're giving me a heart attack! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un dernier au revoir. « Nala & Julian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un dernier au revoir. « Nala & Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le dernier wad auquel vous avez joué
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» [DCA 2010] [Nécron] Monolithe Jugement Dernier
» Taille de mon Monolithe jugement dernier Scratchbuilt
» Au revoir Kaldrass
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-