Partagez | 
 

 Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Yelena M. Adamovitch
Date d'inscription : 17/01/2014
Messages : 279

MessageSujet: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Ven 23 Mai - 17:34



   
marilyn&michelHouston, we've got a problem.

   
Aujourd'hui était une journée spéciale mais je ne savais pas encore en quoi. Ma nuit avait été agitée. Déjà deux semaines que mon père c'était évadé de prison et j'étais terrorisée. Mes journées au travail me paraissait longue et surtout sans aucun intérêt. Parce que nous étions incapable de trouver le moindre petit indice pour retrouver Morgewood ou sa complice. J'avais l'impression de faire la même chose tout au long de la journée. Mais aujourd'hui, j'étais de congé. Ma première journée libre depuis cette sordide évasion. Au programme: journée shopping avec Marilyn, ma meilleure amie. Nous nous étions donné rendez vous à Hollywood, sur le très célèbre Sunset boulevard. Mais pour l'instant, j'étais encore chez moi à me préparer, essayant de camoufler les cernes que j'avais à force de mal dormir quasiment toutes les nuits depuis deux semaines. Une fois le résultat à peu près potable, je passais un jean avec un chemisier blanc et un foulard bleu, rappelant la couleur de mon jean. Une fois prête, je décidais d'aller jusqu'à Hollywood en transport en commun. Prenant mon sac à main, je sortis de chez moi, pensant y revenir d'ici quelques heures. Qu'est ce que j'étais loin de la réalité... Arrivant à Sunset Boulevard, je commençais à arpenter la rue, ne sachant pas que j'étais observée à ce moment là. J'avais remarqué quelques boutiques que je voulais aller visiter pour faire mon shopping. Mais d'abord, je devais retrouver Marilyn. L'appelant, je lui donnais rendez vous dans un petit bar que j'avais repéré en faisant ma marche de reconnaissance. Entrant dans le bar, je commandais un coca light et m'installais à la terrasse du bar, attendant Marilyn. Quand je vis cette dernière, je lui fis signe.

"Hey ma belle, comment vas tu?"

   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Ven 23 Mai - 21:19


Aves l'approche de la fête des mères, c'était le rush au boulot pour la jolie Marilyn Parker. En ce samedi de fin de mois de mai, le 24 pour être précise, la demoiselle n'était donc pas fâchée d'être enfin en week-end surtout que l'employée de cuisine lui avait fait avoir des ennuis la veille auprès de la directrice de l'école. Donc à l'idée de retrouver son amie pour une journée shopping, la demoiselle ne pouvait être que ravie. Elle se disait qu'au moins ce serait une bonne journée de passée en compagnie d'une amie qui avait autant besoin de se changer les idées qu'elle-même. Oui parce que son père étant en liberté depuis quelques temps ça ne devait pas être facile à gérer pour la jeune femme. Marilyn était quasiment sûre que sa copine avait du mal à dormir ces derniers temps, du mal à se changer les idées, aussi cette sortie tombe probablement à pic pour toutes les deux. La demoiselle est loin de s'attendre toutefois à ce que leur journée spéciale le soit vraiment davantage qu'elle ne se l'imagine.

Quittant sa demeure la brunette prend la direction du metro qui la conduira du côté de sunset boulevard sur Hollywood avenue. Assise, la demoiselle observe le paysage qui défile par les fenêtres de l'appareil et, quand une voix robotisée annonce son arrêt, elle se presse de quitter ce moyen de locomotion bien bondé en cette journée. Son téléphone sonne quelques minutes plus tard et la russe décroche pour entendre la voix de Yelena qui lui demande de se rendre dans un bar où elles auront plus de facilité à se retrouver. La jeune femme prend donc la direction de celui-ci, y entre et se fait tout de suite remarquer par sa meilleure amie qui lui fait signe. La rejoignant Marilyn prend un coca-cola aussi.

"- Coucou ma belle. pas trop mal et pour toi comment ça va ? j'espère que tu as pensé à ta carte bleu hein, on fait tout péter aujourd'hui !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Sam 24 Mai - 12:53

Houston, we've got a problem.

   
Vous voulez que je vous dise? La fête des mères était certainement la fête que je préférais dans l'année. Car elle brisait le coeur de ma fille et c'était juste jouissif comme sensation. Et aujourd'hui était un jour spécial pour une raison bien précise: j'allais kidnapper ma fille et la faire souffrir avant de la tuer. Même mode opératoire que pour mes autres victimes mais pas le même type de victime. Je voulais que tout le monde sache que cette petite trainée d'agent du FBI n'était autre que la fille du monstre qui avait terrorisé la ville il y a vingt six ans de cela. Pourquoi donc? Ce serais ma vengeance vis à vis de celle qui m'avait envoyé en prison. Je radote dites donc. Mais que voulez vous, un psychopathe avait souvent tendance à faire une fixation sur certaines choses. Et pour moi, ma fixation, c'était Yelena. Croyez moi, j'allais la faire souffrir. Je savais qu'elle avait rendez vous sur le Sunset Boulevard avec sa meilleure amie, que j'avais rencontré à la fête foraine, sans qu'elle sache que c'était moi. J'avais donc pris la voiture que j'avais volé le jour d'avant pour quitter la banlieue pauvre et délinquante de Los Angeles où j'avais trouvé une planque et où je comptais ramener Yelena après son kidnapping. Je ne passais pas inaperçu dans cet étrange endroit mais peu de gens osaient venir me chercher des noises ou même appeler la police. Ils avaient trop peur que leur petits trafics ne soient découverts s'ils osaient appeler les flics. Une fois sur Sunset boulevard, je cherchais des yeux ma fille et sa meilleure amie. L'ayant trouvé, je me garais dans une petite ruelle noire et me grimait avec une perruque et une paire de lunette de soleil. Ainsi camouflé, je rejoignis le bar où ma fille avait commandé un coca light et où sa meilleure amie l'avait rejoint. Je passais totalement inaperçu, personne ne s'attendant à ce que je me montre en pleine ville, dans un quartier aussi fréquenté que Sunset boulevard. "Ton tour viendra Yelena..." Oui, je parlais tout seul mais suffisamment bas pour que personne ne m'entende. Je commandais un café et m'installait à une table, pas très loin de celle de ma fille, gardant un oeil sur elle pour la surveiller et la suivre, cherchant le meilleur moment pour m'en prendre à elle.
   
lumos maxima
   
Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Yelena M. Adamovitch
Date d'inscription : 17/01/2014
Messages : 279

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Sam 24 Mai - 13:36



   
marilyn&michelHouston, we've got a problem.

   
J'étais contente que Marilyn ait accepté de sortir avec moi, cela m'aiderait à me changer les idées. C'est pourquoi j'étais contente de l'attendre à un bar que j'avais trouvé en faisant mon repérage boutiques. Alors que j'allais reprendre une gorgée de ma boisson, je la vis enfin arriver et je lui fis signe pour qu'elle me rejoigne. Elle commanda un coca et s'installa à mes côtés. Je fus heureuse qu'elle soit près de moi, j'avais soudain moins peur. Je n'avais pas remarqué que la peur me tordait le ventre jusqu'à ce qu'elle disparaisse avec l'arrivée de ma meilleure amie. Je lui fis la bise et lui souris. Au même instant, un homme entra dans le bar. Je le fixais un instant des yeux avant de les reporter sur ma meilleure amie. Je n'avais pas reconnu l'homme car, si je l'avais fait, rien de ce qui allait suivre n'aurait eu lieu. J'ignorais que mon père avait décidé de mettre sa vengeance à exécution aujourd'hui même et qu'il se trouvait dans le même bar que moi et ma meilleure amie. Je ne pus retenir un éclat de rire quand Marilyn me demanda si j'avais bien pensé à ma carte bancaire. Je n'avais pas prévue de faire des économies aujourd'hui alors oui, j'avais bien pensé à prendre ma carte bleue.

"Bah écoute, on fait aller hein... Et oui, j'ai bel et bien pensé à prendre ma carte. On termine notre boisson et on attaque?"

On termina donc de boire chacune notre verre et nous pûmes attaquer le lèche vitrine. La première boutique était une boutique de vêtements et je ne mis que peu de temps à trouver mon bonheur. Je ressortis de la boutique avec une robe qui m'arrivait aux genoux et aux manches longues, toute recouverte de dentelle. J'avais également trouvé un jean slim noir avec des strass aux niveaux des poches. J'étais contente de mes achats.

"Alors, on fait quoi maintenant? Parce que j'ai trouvé une petite boutique qui vend des chaussures et j'aimerais beaucoup aller y jeter un coup d'oeil."

   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Dim 25 Mai - 9:44

Les deux jeunes femmes se retrouvent avec plaisir et discutent à qui mieux-mieux sans faire attention à l'homme un peu étrange qui entre dans le bar peu de temps après la jolie Marilyn qui même si elle ne le dit pas à sa meilleure amie, ne se sent vraiment pas tranquille ces derniers temps, depuis la sortie de prison de Michel Morgewood, depuis qu'elle sait qu'elle lui a parlé lors de la fête foraine. La jolie russe correspond exactement à la description qui est faite des victime du célèbre tueur en série aussi la demoiselle ne peut-elle pas être bien à l'aise avec l'idée qu'il puisse trainer dans les parages, disons qu'elle a même peur d'être comme qui dirait la prochaine proie du tueur. C'est même pour cela que la demoiselle se montre si méfiante de tout ces derniers temps mais tout de même elle ne va pas refuser une sortie avec son amie et puis cette dernière est agent du fbi alors la jeune femme se sent un peu en sécurité, protégée par elle. C'est agréable.

Les deux femmes quittent bientôt le bar et se dirigent vers une petite boutique où la demoiselle achète plusieurs robes et deux pantalons, pour l'été. Des pantacourts à vrai dire et de jolis hauts pour aller avec. Puis comme son amie propose de voir une boutique de chaussures la brune accepte avec joie comme elle aime bien ça. Mais ce qu'elle préfère dans le fond, pour un shopping, c'est de faire un tour du côté des enseignes de la beauté/parfumerie parce qu'elle est une évritablme adoratrice de parfums même si elle porte toujours le même que Tristan lui a offert il y a presque onze ans de cela, le parfum de la vraie Marilyn.

"- D'accodac mais après c'est parfumerie ! D'accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Dim 25 Mai - 16:47

Houston, we've got a problem.

   
Je surveillais ma fille du regard. Elle venait de retrouver sa meilleure amie et elle était occupé à boire un verre avec elle. Qu'elle profite bien de ce coca cola, ce serait son dernier. Elle n'aurait plus l'occasion d'en boire quand je me serais occupé d'elle. Une fois mon café avalé, je restais à attendre que Yelena et Marilyn terminent leurs boissons et sortent. Ce qui fut rapidement fait. Je suivis les deux jeunes femmes quand elles finirent par entrer dans un magasin de vêtements. Oh non, pas du shopping... Préférant récupérer ma voiture, j'attendis devant la boutique que ma fille ressorte avec ses achats. Je vérifiais que mon arme était accessible et surtout chargée. Parce que je savais que ma fille ne me suivrait pas de son plein gré. J'espérais juste que je n'aurais pas à faire usage de mon arme pour la neutralisé, je la voulais vivante et en pleine possession de ses moyens. Et finalement, les deux femmes ressortirent de la boutique, des sacs à la main. C'était le moment où jamais pour agir. Enlevant ma perruque et mes lunettes, je sortis de mon véhicule, arme à la main et la pointais en direction de ma progéniture. "Coucou Yelinette. Tu aurais du savoir que je ne te lâcherais pas en sortant de prison. Alors, tu vas être une gentille fille et suivre ton papa." Mon arme était pointée sur elle et je ne tremblais pas alors que je menaçais ma propre enfant. J'avais clairement fait comprendre aux gens qui nous entouraient que cette femme, cet agent du FBI était la fille d'un tueur en série, ma fille. Les gens commençaient à s'écarter alors qu'ils me reconnaissaient. Voyant que Yelena ne bougeait pas, je levais mon arme et tirait en l'air. "La prochaine est pour toi si tu ne me rejoins pas tout de suite!" Mais elle ne semblait pas avoir compris que je voulais qu'elle vienne tout de suite à mes côtés. Alors, rebaissant mon arme, je fis feu sur la jeune femme, visant l'une de ses jambes. Après avoir tiré, je fis quelques pas en direction de ma fille et la saisit par les cheveux pour la trainer derrière moi, direction la voiture. Ouvrant la portière arrière, je jetais ma fille à l'intérieur et refermait la porte. Je me retournais vers les gens qui se trouvaient autour de moi et surtout vers Marilyn, la meilleure amie de ma fille "Prévenez bien que c'est moi, Michel Morgewood, qui ait kidnappé l'agent du FBI Yelena Adamovitch Morgewood. Et dites leur également qu'ils ne la reverront jamais... Enfin, pas entière en tout cas."
   
lumos maxima
   
Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Yelena M. Adamovitch
Date d'inscription : 17/01/2014
Messages : 279

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Dim 25 Mai - 16:59



   
marilyn&michelHouston, we've got a problem.

   
A la sortie du magasin de vêtements, je n'avais pas fait attention à la voiture qui était garé devant le magasin. Pour moi, ce n'était qu'une voiture comme les autres et j'étais loin de me douter que derrière les vitres teintées se trouvait mon père, qui attendait le bon moment pour s'en prendre à moi. Marilyn accepta d'aller faire un tour dans le magasin de chaussures mais qu'à condition que l'on passe après dans une parfumerie. J'acceptais et allait me mettre en marche quand la portière de la voiture s'ouvrit. Jetant un regard à la personne qui en sortait, je laissais tomber mes sacs de shopping: Michel Morgewood, le tueur en série et au passage mon père, se trouvait devant nous et il n'était pas seul. Enfin, si, il était seul mais il était accompagné d'une arme à feu qu'il pointait ostensiblement vers moi. Voilà pourquoi le FBI n'avait toujours pas retrouvé de victimes depuis la libération de Morgewood: il n'en attendait qu'une, moi. Il me demanda de monter dans la voiture mais je refusais de bouger. Il leva son arme et tira en l'air, disant que la prochaine était pour moi si je ne l'écoutais pas. Mais j'étais têtue, un trait de caractère qui me venait de ma mère. Si bien que j'entendis une nouvelle détonation, quasiment suivit d'une intense douleur dans la cuisse gauche: je venais de me prendre une balle, c'était aussi simple que cela. Tombant au sol, je sentis assez rapidement une main se saisir de mes cheveux et me trainer jusqu'à la voiture. Je fus jeter sur la banquette arrière et avant que j'ai pu faire le moindre geste, la portière se referma. J'eus beau m'acharner sur la poignet, la porte ne s'ouvrait pas. Fichue sécurité pour enfants. Mon père avait réussi à faire ce qu'il voulait: il m'avait kidnappé et je serais bientôt un nom de plus sur la longue liste de ses victimes. J'avais peur, j'étais terrorisé. Il avait bien hurlé aux gens présents que j'étais sa fille... Et puis, après tout, pourquoi se faire du soucis pour cela maintenant? J'allais mourir après avoir souffert alors que mon lien de parenté arrive aux oreilles de Juan, je m'en fichais un peu maintenant. Je me recroquevillais dans un coin de la voiture, essayant de calmer le saignement de ma cuisse.
   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Dim 25 Mai - 19:00

La demoiselle est paralysée alors qu'elle n'a quasiment pas le temps de comprendre ce qui leur arrive. La seconde d'avant, elle papotait joyeusement avec son amie prévoyant de visiter une nouvelle boutique de manière à faire un achat de chaussures. Et maintenant... maintenant Michel Morgewood se dresse devant elle, arme à la main, rivée sur Yelena. Oh dans son esprit la jeune aide maternelle s'imagine agir héroïquement, bondir sur l'homme, l'empêcher de faire du mal à sa meilleure amie mais il s'avère que l'homme a dans ses mains un révolver. Ce genre d'accessoire change complètement la donne et de fait la demoiselle n'ose pas se jeter sur Morgewood, comme elle se doute qu'elle serait morte avant même de l'atteindre. Ce qui ne l'empêche pas de discrètement, comme il a le regard rivé sur sa fille, essayer de composer le numéro des services de polices. Elle essaie. Mais n'y parvient pas. Il faut dire qu'elle a trop peur. Le poindre des mouvements de son bras pourrait être mal interprété mais au loin un courageux que la brune voit se planquer derrière une voiture a l'oreille collée au téléphone, peut-être fait-il ce qu'elle-même essayait de faire.

Le coeur battant, impuissante, la jeune femme regarde passer son amie la crinière agrippée par Morgewood qui la pousse dans sa voiture avant de se tourner vers elle, Marilyn Parker, pour lui donner une commission à faire. La brune acquiesce, pour couvrir un homme occupé à planter un clou trouvé sur le trottoir dans une roue du véhicule. Voilà qui peut-être ralentira le fugitif, Marilyn ne peut guère faire mieux à vrai dire. Rapidement l'homme revient à sa place et comme Morgewood se tourne à son tour pour se diriger vers sa voiture et qu'il ne peut plus voir la brune cette dernière, tremblante, adresse un faible sourire de remerciement à l'autre homme. Elle qui, pétrifiée sur place, n'osait plus rien faire, se laisse tomber au sol, les jambes coupées par l'émotion, comme la voiture démarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 26 Mai - 9:48

Houston, we've got a problem.

   
Elle avait voulu jouer, elle avait perdu. Une balle dans la cuisse qu'elle c'était pris la Yelena. Elle tomba au sol et en quelques enjambées je fus près d'elle, l'attrapant par les cheveux et la jetant dans ma voiture. Je finis par me tourner vers sa meilleure amie, lui demandant bien de parler à la police et surtout au FBI, lui disant bien de dire qui j'étais et surtout à qui je m'en étais pris. Une fois que j'en aurais fini avec ma fille, ma violence et ma perversité auront pris un nouveau tournant et je serais certainement le tueur en série le plus connu et le plus prolifique du monde. J'avais déjà hâte d'y être. Retournant dans ma voiture, je n'avais pas fait attention à l'homme qui avait planté un clou dans l'une des roues de ma voiture. C'était un gros 4x4 alors les pneus étaient résistant et ce n'était pas un petit clou qui le trouerait. Démarrant, je pris la direction du sud de Los Angeles, laissant le Sunset Boulevard derrière moi alors que les sirènes de police commençait à résonner. Me garant dans une petite ruelle, je fis descendre ma fille de la voiture et sortis le bidon d'essence que je gardais dans le coffre. C'était une voiture volée certes mais je ne voulais pas prendre le risque d'être retrouvé à cause d'elle. J'incendiais donc la voiture avant de trainer ma fille au travers des rues et des ruelles de South LA jusqu'à un bâtiment désaffecté. C'est là que son calvaire allait durer jusqu'à ce qu'elle me demande de l'achever. J'attendrais qu'elle me supplie de lui donner la mort pour le faire, pas avant. Arrivé dans le bâtiment, je montais à l'avant dernière étage et la jetais à nouveau dans une pièce. Aujourd'hui, la souffrance serait juste psychologique. La douleur physique viendrait demain. Mais d'abord, je devais trouver un médecin pour soigner la balle qu'elle c'était pris dans la cuisse. Oh, ne croyez pas que j'étais soucieux de sa santé... Non, je ne voulais juste pas qu'elle meurt à force de perdre son sang. "Yelena... Tout aurait pu être plus simple si tu ne t'étais pas montré aussi têtue que ta mère." Oui, Je m'écartais d'elle après l'avoir attaché avec une paire de menotte à un tuyau de chauffage qui trainait dans un coin de la pièce. Elle ne pourrait ainsi pas bouger le temps que je revienne avec le toubib. Je n'eus aucun mal à le trouver et il s'occupa de réparer ma fille. Une fois que se fut fait, je lui laissais la vie sauve, sachant qu'il n'irait pas parler à la police. Je m'accroupis devant ma fille et lui frôlais le visage des doigts. "Tu vas voir, on va bien s'amuser toi et moi."
   
lumos maxima
   
Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Yelena M. Adamovitch
Date d'inscription : 17/01/2014
Messages : 279

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 26 Mai - 10:43



   
marilyn&michelHouston, we've got a problem.

   
J'étais terrorisée, coincée dans la voiture de mon père. Je ne savais pas ce qu'il attendait de moi mais je pense que j'allais vite le savoir. Il remonta dans la voiture et démarra pendant que les premières sirènes de la police résonnaient au loin. Mais il était trop tard. Déjà, la voiture s'engouffrait dans le flot de la circulation, laissant Sunset Boulevard derrière nous. Je regardais la route, essayant de la mémoriser pour le cas où mon père relâcherait sa concentration et me permettrait de m'enfuir. Mais non, il ne relâcha jamais sa concentration et finit par se garer dans une ruelle du sud de Los Angeles. Il me fit sortir de la voiture avant de sortir une bonbonne d'essence du coffre. Il mit le feu au véhicule et me conduisit sans ménagement jusqu'à un bâtiment. Les quelques personnes que je croisais sur la route détournait le regard, se rendant coupable d'un kidnapping. Mais mon père devait certainement leur faire trop peur pour qu'ils osent bouger ne serais ce que le petit doigt. Une fois dans le bâtiment, nous dûmes monter les escaliers. Un calvaire pour moi qui avait une cuisse dans laquelle se trouvait une balle de revolver. Il finit par me faire entrer dans une pièce sombre. Il me jeta au sol et je m'adossais à un mur, les fesses dans la poussière. Il me parla, disant que tout aurais pu être plus simple si jamais je n'avais pas fait ma forte tête. Je ne lui répondis pas, laissant juste échappé un grognement à la fois de douleur et de défis. Il finit par me menotter à un tuyau et quitta la pièce. Une fois que la porte fut refermée derrière Morgewood, je me mis à tirer sur mes bras, essayant de casser les menottes. J'avais beau savoir que l'on échappait pas comme cela à une paire de menotte, je me devais d'essayer. Il revint après peut être quinze minutes d'absence avec un homme qu'il me présenta comme un médecin. L'homme s'approcha de moi et commença a trifouiller dans ma cuisse, à la recherche de la balle de mon père. Je souffrais le martyre mais hors de question de tourner de l'oeil. Je ne voulais pas faire ce plaisir à mon père. Une fois la balle ressortit et la plaie recousue, l'homme quitta la pièce, me laissant seule avec mon père. Ce dernier m'annonça qu'on allait bien s'amuser lui et moi.

"Pas sur que tu dises ça quand mes collègues du FBI te tomberont dessus!"

   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 26 Mai - 13:36

Houston, we've got a problem
   
ft. Marilyn, Michel & Yelena


   

   Ce matin, en me levant, je ne pensais pas vivre un nouveau drame. J'avais réveillé Jensen et le temps que mon fils se prépare, j'avais préparé le petit déjeuner qu'il aimait: pancakes et bol de céréales. Pendant qu'il déjeunait, je montais prendre une douche et m'habiller avec mon éternel costume et ma cravate. J'étais chef des profilers et était toujours dans les bureaux, sauf quand je devais faire une déclaration publique. Mais c'était une habitude pour moi depuis que je n'allais plus sur le terrain. Arrivant au boulot, je fus surpris de ne pas y trouver beaucoup d'agents. Nous n'étions que trois alors que mon équipe comptait généralement six profilers. Mais je me souviens que deux étaient sur le terrain du côté de Seattle et que la troisième était en congé. Avec l'évasion de Morgewood, je n'accordais que peu de jour de congé mais Yelena, la jeune profiler qui était en congé, avait travaillé pendant deux semaines sans prendre un seul jour de congé même les week end. Alors j'avais pu me permettre de lui offrir cette journée.
Nous étions en milieu d'après-midi quand le bureau reçut un appel de la police de Los Angeles. Morgewood était apparu sur Sunset Boulevard et avait pris une jeune femme en otage avant de disparaitre dans un gros 4x4 noir aux vitres teintés. Etant donné qu'il s'agissait d'un tueur en série, les profilers étaient demandés sur le terrain. Je pris toutes mon équipe et pris la direction de Sunset Boulevard, ignorant totalement qui était l'otage. Arrivé sur les lieux, je voyais bien que les gens étaient incrédules face à ce qu'il c'était passé. Et dans la foule, je la vis: Marilyn Parker. C'était la jeune femme avec qui Yelena devait passer la journée mais il n'y avait aucun signe de mon agent. M'approchant de la jeune femme, je lui montrais ma plaque.

"Mademoiselle Parker? Vous n'étiez pas censé être avec Yelena?"
   

   
fait par Blueberry

   
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 26 Mai - 15:45

Le moins que l'on puisse dire c'est que la demoiselle est choquée de ce qui arrive. Après tout elle vient quand même de voir un homme, un célèbre tueur en série qui plus est, enlever sa meilleure amie alors qu'il a quelques raisons de lui en vouloir. Forcement en de telles circonstances la demoiselle ne peut pas se sentir calme et sereine surtout que le type a menacé de tuer Yelena, qu'ils ne la retrouveraient pas entière. Cela a de quoi inquiéter. Et c'est cela surtout qui met la brune dans un tel état : ne pas savoir exactement ce qui va arriver à.sa meilleure amie et trop en savoir dans un même temps. Déjà la demoiselle imagine l'état dans lequel on pourrait la retrouver. Mais rapidement elle chasse ces idees de son esprit. Elle ne doit pas penser a des trucs pareils mais tout faire pour retrouver sa copine. Surtout ne pas baisser les bras. Il vaux mieux rester sur la perspective de la retrouver vivante. Comme si ca pouvait aider a quelque chose.

Assez rapidement le FBI arrive sur les lieux. Marilyn s'est relevée cependant elle se sent toujours assez faible sur ses jambes alors qu'il'un homme approche d'elle pour lui présenter sa plaque. Et lui demander où est passée Yelena. Il est difficile pour la brune de répondre alors qu'elle se met à begayer.

"- Je il... Il l'a... Il l'a enlevé. Morgewood. C'est son père. C'est à cause d'elle qu'il a été envoyé en prison il a ... Il a dit de vous dire que... Que nous ne la retrouverions pas entière..." explique la demoiselle la voix entrecoupee de sanglots avant de littéralement fondre en larme en cachant son visage dans ses mains. Si seulement elle avait la plus petite idée de où pouvait se trouver son amie maintenant... Elle se sentt inutile et déteste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 26 Mai - 17:14

Houston, we've got a problem.

   
Ma fille n'était pas tombé dans les pommes quand le médecin l'avait charcuté pour retirer la balle que je lui avais logé sous la peau. Cette gamine m'impressionnait quand même. Le même caractère que sa mère. J'avais parfois du mal à croire qu'elle était ma fille. Elle n'avait rien de mon caractère: violent, pervers ou encore... Psychopathe. Je ne retrouvais rien de tout cela dans ma fille. Mais cela viendrait. J'étais persuadé qu'un évènement traumatisant pouvait révéler le côté noir de ma fille. Elle me nargua avec ses collègues du FBI qui me mettraient la main dessus. J'eus un sourire narquois avant de lui répondre. "Yelena... Ils ne savent pas où tu es. Et quand ils le découvriront, tu ne seras déjà plus de ce monde." Je frôlais le visage de ma fille du bout des doigts. Elle était si belle, comme sa mère. Et pourtant, elle avait mes yeux. Des yeux où je pouvais lire une détermination sans faille et une croyance absurde envers ses collègues du FBI. Bientôt, il n'y aurait plus que de la souffrance et du désespoir, j'en mettais ma main à couper. Je ne savais pas combien de temps cela durerait mais j'étais persuadé qu'elle finirait par me supplier de l'achever. Je me redressais et la regardais, cette gamine. Je voyais encore en elle la petite fille de cinq ans que j'avais perverti en lui faisant tuer sa mère et qui avait osé me trahir en me vendant à la police. Elle n'allait pas tarder à le regretter. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, j'allais juste lui parler, commencer à instaurer un climat de terreur en elle. "Tu verras, bientôt tu me supplieras de t'exécuter comme toutes ses femmes que j'ai tué avant ta mère... Et avant toi."
   
lumos maxima
   
Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Yelena M. Adamovitch
Date d'inscription : 17/01/2014
Messages : 279

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Mar 27 Mai - 4:56



   
marilyn&michelHouston, we've got a problem.

   
Je ne comprenais pas où cette journée avait tourné au désastre... Je pensais passer une journée avec ma meilleure amie et voilà que je me retrouvais prisonnière, otage de mon père. Et j'étais persuadé que je n'allais pas m'en sortir aussi facilement. Le médecin partit, mon père ria à mon nez quand je lui parlais de mes collègues du FBI. Ce qu'il me dit alors me fit froid dans le dos mais je n'en laissais rien paraître. Même si mon visage était neutre, bien que mes yeux soient plein de détermination, j'étais terrorisé à l'intérieur. Il frôla mon visage du bout des doigts par deux fois mais je ne fis rien pour me soustraire à ce contact. Il allait falloir que je m'y habitue alors autant commencer tout de suite. Il reprit la parole, me disant que j'allais finir par le supplier de m'achever. Sauf que jamais, ô grand jamais, je ne lui ferais se plaisir. Plutôt me tuer moi même que de supplier un monstre. Mes mains toujours attaché, j'essayais de lui donner un coup de pieds ou de mordre les doigts qu'il avait laissé à porter de dents. Sauf que je n'attrapais rien. Il était trop loin pour que je le touche ne serais ce que du bout de la chaussure. Comprenant que continuer ne servirait à rien, je me relâchais mais continuais à le regarder d'un profond regard noir.

"Alors autant me tuer tout de suite parce que jamais, je dis bien jamais, je ne te supplierais de me tuer!"

Dans un élan de bravoure, ou de folie à vous de me dire, je levais mon visage et lui crachais dessus. Mon crachat atterrit sur sa joue et je ne pus retenir un sourire narquois. Sauf que je n'avais pas prévu les conséquences qu'un tel acte pouvait avoir.

   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Mar 27 Mai - 5:13

Houston, we've got a problem
   
ft. Marilyn, Michel & Yelena


   

   La jeune femme en face de moi semblait profondément choquée par ce qu'elle avait vu. Elle semblait au bord des larmes et surtout prête à s'écrouler par terre. Je ne compris le pourquoi du comment quand elle m'expliqua de quoi elle était le témoin. Je crus que le sol s'ouvrait sous mes pieds quand elle m'expliqua que la personne kidnappé n'était autre que mon agent, Yelena. Mais le choc, ce fut d'apprendre que mon agent n'était autre que la petite fille de cinq ans que j'avais réconforté il y a de cela vingt et un ans. Elle avait bien grandit, si bien que je ne l'avais pas reconnu de prime abord. Mais maintenant que je savais, il y avait de grande similitude entre la petite fille de cinq ans et l'adulte de vingt six ans. Voyant que mademoiselle Parker venait de fondre en larme, je pris la décision de la prendre par les épaules et de l'emmener s'asseoir dans une de nos voitures, le temps qu'elle se calme. Fermant la portière, j'allais faire le tour de mes trois agents pour leur apprendre la nouvelle. Je gardais cependant sous silence que Yelena était sa fille. L'équipe fut choquée d'apprendre que Morgewood s'en était pris à un agent du FBI. Mais cela nous donna un coup de fouet pour boucler cette affaire plus rapidement que les autres. Je savais que le temps était compté dans ce genre d'affaire alors plus vite nous aurions des indices, plus vite nous retrouverions Yelena saine et sauve. Laissant mes agents travailler, je retournais auprès de mademoiselle Parker.

"Ne vous inquiétez pas mademoiselle Parker. Nous retrouverons Yelena saine et sauve. Je connais Morgewood, j'ai aidé à son arrestation il y a vingt et un ans. Maintenant, dites moi, avez vous remarquez quelque chose de particulier? De quel côté la voiture était elle partie?"
   

   
fait par Blueberry

   
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Mar 27 Mai - 9:20

La demoiselle était dévastée et s'en voulait profondément d'avoir révélé le secret de son amie alors qu'elle avait toujours promis, depuis qu'elle savait, qu'elle ne parlerait de cette histoire à personne. mais maintenant cela lui semblait très important de dire au fbi que Yelena était la fille de Morgewood, qu'elle était une victime particulière du tueur en série puisque l'homme avait contre elle de graves griefs, qu'il la tenait pour responsable de sa chute, de son emprisonnement. Non, il lui semblait qu'elle ne pouvait pas passer cette information sous silence et même si en rejoignant la voiture de police, guidée par l'agent à ses côtés, elle se sentait penaude, elle se disait aussi que ce qu'elle avait fait était tout simplement la meilleure des choses à faire, l'information était trop importante, de trop grosse taille, pour ne pas être connue des services en charge de cette enquête désormais.

Assise dans la voiture la demoiselle sanglote mais elle s'y sent un peu mieux au moins, elle n'a pas l'impression de vaciller constamment puisque la voilà maintenant assise et la tête entre ses mains à pleurer, pleurer, pleurer. Enfin l'homme à qui elle a parlé reviens auprès d'elle pour discuter, la consoler, la rassurer, il lui fait savoir qu'ils mettront tout en œuvre pour retrouver Yelena mais est-ce que ce sera tout simplement assez ? Elle ose l'espérer en tout cas. Elle doit se motiver ainsi avec une pensée positive sans quoi elle va sombrer dans la folie. Purement et simplement.

L'homme la regarde et elle le regarde aussi, elle sanglote, sa tête lui tourne, son cœur est au bord de ses lèvres, il lui semble qu'elle va s'évanouir tout simplement, mais heureusement cela n'arrive pas, seulement elle murmure, de manière à peine audible.

"- Retrouvez là... s'il vous plaît..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Ven 30 Mai - 11:38

Houston, we've got a problem.

   
Je m'amusais beaucoup à essayer de la torturer psychologiquement. Je lui faisais bien comprendre qu'elle ne s'en sortirais pas vivante. Mais elle avait tellement foi en ses collègues du FBI que s'en devenait difficile. Mais je ne désespérais pas de la voir souffrir. Si c'était physiquement, je pourrais toujours l'atteindre psychologiquement. Sauf que j'étais décidé à ne pas lever la main sur ma fille aujourd'hui. Mais avec ce qu'elle venait de faire, j'allais revoir mon planning de mise à mort. Je vous explique... Alors que j'étais debout, ma main sur son visage, elle chercha à me donner des coups de pieds et à me mordre. Mais elle ne m'atteint pas, je m'écartais au bon moment. Sauf que je n'étais pas assez éloigné pour éviter son crachat. Et soudain, je vis rouge. M'approchant, je la saisis par sa crinière blonde et lui tapais violemment la tête contre le tuyau où ses mains étaient accrochées. Une fois qu'elle fut sonné, je lui mis une gifle dont elle se souviendrait toute sa vie. Puis, je la repris par les cheveux et la soulevait jusqu'à mon visage. "Ne refais jamais cela, tu m'entends?!" Elle avait intérêt à comprendre que, dans son intérêt, elle n'avait pas à se rebeller. Parce que sinon, je n'aurais aucun scrupule à commencer à la découper vivante. Avant de partir, je lui donnais un coup de pieds juste sous le menton, parfaite endroit pour lui faire perdre connaissance pendant un moment, le temps de savoir ce que j'allais faire d'elle. Sortant de la pièce, j'allais m'installer dans une pièce que j'avais transformé en une espèce de salon. J'allumais la télé et pus voir que je faisais les gros titres des journaux télévisés avec le kidnapping de l'agent du FBI Yelena Adamovitch. Je souris quand la journaliste ajouta que nous avions un lien de parenté vu que cette jeune agent n'était autre que ma fille.
   
lumos maxima
   
Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Yelena M. Adamovitch
Date d'inscription : 17/01/2014
Messages : 279

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Ven 30 Mai - 16:45



   
marilyn&michelHouston, we've got a problem.

   
Je savais que j'avais fait une sacré connerie en crachant sur mon père mais je ne pensais pas à une telle démonstration de violence. Alors que je souriais narquoisement, je sentis soudain une main se saisir de mes cheveux et me tirer la tête vers l'avant. Je réfléchissais à ce que mon père allait faire quand je sentis ma tête partir violemment en arrière et heurter avec violence le tuyau derrière moi. Je vis mille chandelles et mis un moment avant de reprendre mes esprits. Je pensais l'avoir fait quand une gifle vint claquer sur l'une de mes joues. J'étais à nouveau sonné. C'était la première gifle que je prenais en vingt six ans et elle était violente. Ma joue me brulait et elle devait certainement être bien rouge. Je secouais la tête pour retrouver mes esprits alors que mon père me parlait. Je ne dis rien, ne fis rien, me laissant le temps d'assimiler la menace non dite dans les paroles de mon père. Je finis par hocher la tête tout en espérant le voir partir, quitter la pièce. C'est ce qu'il fit, après m'avoir donné un coup de pieds dans le menton. Je perdis connaissance, incapable de supporter la douleur qui vrillait mon crane. Il me faudrait plusieurs heures pour reprendre connaissance et surtout pour éliminer le mal de crane. Et dire que la journée de demain serait terrible à supporter physiquement mais également mentalement. J'espérais juste que Marilyn ait pu voir des choses qui mettrais mes collègues sur le droit chemin pour me retrouver avant que mon père ne décide de me tuer. Mais j'avais comme un doute. Non pas sur le fait qu'ils puissent me retrouver, je savais qu'ils étaient capable de le faire, mais sur le fait que je serais toujours vivante quand ils le feront.
   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Dim 1 Juin - 5:06

Houston, we've got a problem
   
ft. Marilyn, Michel & Yelena


   

   Mademoiselle Parker dans la voiture, je regardais autour de moi les trois agents qui avaient mis un coup de collier pour essayer de comprendre par où Morgewood était parti pour nous donner un semblant de direction et surtout un endroit par où chercher Yelena. Mais vu la tête des agents, aucun des témoins ne savaient par où la voiture était partie. Il nous faudra beaucoup de temps pour inspecter les caméras de vidéos surveillances qui se trouvaient aux intersections... Et encore, pour cela, il nous faudrait une description de la voiture que Morgewood avait volé. Oui, parce qu'il avait certainement du voler une voiture pour ne pas se faire repérer et surtout pour brouiller les pistes. Il était plus facile de bruler une voiture que l'on avait volé, moins de scrupule vis à vis de l'argent que l'on a dépensé. Et franchement, je voyais très mal Morgewood se rendre dans une concession de voiture pour aller en acheter un. C'était tout bonnement trop dangereux pour lui, il aurait risqué de ce faire repérer en achetant sa voiture et donc que le marchand donne une description assez précise du véhicule et du conducteur qui l'avait acheté. Et Morgewood était plus intelligent que ça. Reportant mes yeux sur la jeune femme, elle me demanda de retrouver Yelena. J'eus un sourire pour Mademoiselle Parer.

"Vous savez, je connais Yelena depuis qu'elle a cinq ans. Je l'ai consolé quand son père a été arrêté et que le corps de sa mère a été emporté pour autopsie. Elle a survécu à ce drame. Alors elle survivra à cela, je vous l'assure. Nous la retrouverons vivante, je vous en fait la promesse."

Je n'aimais pas promettre des choses que je n'étais pas sur de pouvoir tenir. Mais la jeune femme semblait tellement défaite, que je me permis de faire cette promesse. Et puis, j'avais confiance en mes agents, je savais qu'ils feraient tous pour retrouver Yelena vivante. Prenant place à l'avant, je pris la décision de ramener Mademoiselle Parker chez elle pour qu'elle puisse prendre une bonne douche et ainsi se calmer.
   

   
fait par Blueberry

   
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Dim 1 Juin - 18:44

La demoiselle était encore sous le choc. yelena, sa Yelena, sa meilleure amie... Enlevée par son père, le célèbre Michel Morgewood, à la veille - ironiquement peut-être - de la fête des mères, alors que justement il avait fait de son enfant l'outil du meurtre de sa femme. Enfant qu'il avait envoyé à l'école dans ses habits couverts de sang, dans son pyjama qui était la pire preuve dans le dossier. Il avait été bête et s'était fait prendre par sa propre bêtise, mais les deux femmes avaient toujours sût, enfin Lyn s'en doutait depuis que son amie lui avait enfin fait part de cette affaire, que l'homme en voulait à sa fille et que une fois sortie de prison il essaierai de l'atteindre. ce qui avait conduit Marilyn a craindre pour son amie et elle-même, que l'homme pouvait vouloir blesser en lui prenant tout ce qui comptaient à ses yeux.

Le véhicule démarre sans que la demoiselle ne s'en rende compte. Ce n'est que lorsque l'homme lui demande son adresse que la brune est tirée de ses pensées et comprend ce qu'il se passe. Alors elle indique la direction à l'homme mais se demande dans un même temps pourquoi ce dernier la conduit chez elle au lieu de l'interroger, cela lui semble étrange, mais il est vrai qu'elle est peut-être trop sous le choc pour être d'une aide efficace, peut-être attend-t-il un moment plus propice, plus opportun, mais la brune ne veut pas attendre. Attendre c'est compromettre les chances de son amie, malgré la promesse que le jeune homme vient de lui faire.

"- Je euh... Quelqu'un vous a parlé ? Enfin, des détails de comment tout ça s'est passé, de la direction prise par Morgewood, de la voiture... enfin tout ça ?" interroge la demoiselle un peu inquiète et désireuse de venir en aide autant qu'elle peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 2 Juin - 6:19

Houston, we've got a problem
   
ft. Marilyn, Michel & Yelena


   

   J'étais encore sous le choc de ce que j'avais découvert. Entre le kidnapping de mon agent et le fait qu'elle soit la fille Morgewood... Il y avait de quoi s'inquiéter pour la vie de la jeune femme, surtout quand on savait comment c'était déroulé son arrestation. Sachant que je ne pourrais rien tirer de Mademoiselle Parker sur le lieu du kidnapping, je pris la décision de la ramener chez elle. Je pris donc le chemin de sa maison après lui avoir demandé l'adresse. Plus on s'éloignait du lieu du drame, plus la jeune femme semblait reprendre contact avec la réalité. Sur la route, la jeune femme commence enfin à parler des preuves. Je secoue la tête, signifiant que nous avions rien. Une grande déception pour notre équipe. Savoir que l'un des notre étaient en difficulté et que nous n'avions rien, c'était très difficile à supporter. Arrivant devant chez mademoiselle Parker, j'arrête la voiture et me tourne vers elle.

"Nous n'avons rien du tout. Les seuls preuves que nous ayons, se sont des traces de sang que nous devons faire analyser mais dans nos esprits, nous savons qu'il s'agit de celui de Yelena. Sinon, nous avons les caméras de vidéo surveillance qui se trouvent aux carrefours. Nous avons déduits que pour faire ce forfait, Morgewood avait du voler une voiture, une grosse voiture. Nous allons éplucher les dépôts de plainte pour voler et surtout, vérifier les voitures brûler dans les quartiers chauds de LA."

C'était le minimum que nous pouvions faire pour retrouver la jeune femme vivante et entière. La retrouver morte n'était pas une option envisageable. Je me refusais même à penser à cette éventualité. Je descendis de la voiture et ouvrit la portière et aidais la jeune femme à descendre.
   

   
fait par Blueberry

   
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 2 Juin - 9:15

«- C’était un gros véhicule un 4x4 avec des vitres teintés.»

La demoiselle songe à cela et donne donc cette indication comme le jeune homme qui lui fait face lui indique que dans l’affaire de l’enlèvement de sa meilleure amie, Yelena Morgewood, enfin Adamovitch selon son propre souhait, ils n’ont rien. La brune se souvient de choses, elle, et elle souhaite en faire part à l’équipe, pour les aider dans leurs recherches, pour voir si il avec ça, ils seront peut-être plus rapides à retrouver le véhicule et à pouvoir alors le retrouver à la trace. Elle avait en tout les cas l’envie profonde et sincère de faire tout ce qui était en son pouvoir pour aider les fédéraux à retrouver son amie en bonne santé et surtout vivante, elle n’osait pas imaginer un seul instant que l’on puisse la retrouver morte ou même ne jamais la retrouver comme c’était le cas pour quelques victimes de Monsieur Morgewood apparemment, dont le jeune Juan dos Santos que Yelena d’ailleurs aimait bien et qui donne l’impression pour sa part de lui porter également beaucoup d’affection. Comment annoncer la nouvelle au jeune homme avant qu’il ne l’apprenne par les médias le soir même au journal ? La brune doit trouver son numéro mais elle ne ‘la pas.

« - Excusez moi mais… pourriez-vous m’aider à retrouver le numéro de Juan dos Santos ? Il aime bien Yelena, je ne veut pas qu’il apprenne son enlèvement au journal local. Et surtout, s’il vous plaît… que les médias ne dévoilent pas le lien de parenté de mon amie. C’est à elle-même de faire les choses quand elle s’y sentira prête et… je crois que Juan lui plaît et de ce que j’en sais, il n’est pas au courant qu’elle est la fille Morgewood hors Morgewood a tué sa propre mère alors… s’il vous plaît… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 2 Juin - 11:17

Houston, we've got a problem
   
ft. Marilyn, Michel & Yelena


   

   J'écoutais mademoiselle Parker quand elle m'expliqua que la voiture était une voiture de type 4x4 avec les vitres teintées. J'écrivis cela dans mon calepin quand soudain, mademoiselle Parker me parla d'un jeune homme. Je ne compris pas de prime abord ce qu'il venait faire dans la conversation jusqu'à ce qu'elle m'explique que ce fameux Juan Dos Santos était un ami à Yelena et qu'il ne devait pas apprendre son kidnapping par le journal. Je hochais la tête tout en me disant que l'apprendre par téléphone n'était peut être pas mieux. Dos Santos... Quelle étrange coïncidence que la fille de Morgewood soit devenu amie avec le fils d'une des victimes de son père. J'avais vu Dos Santos père quand Morgewood avait été arrêté. Il était venu voir le FBI pour savoir si nous avions des informations sur l'endroit où le tueur en série avait bien pu cacher le corps de sa femme. Mais depuis vingt deux ans, personnes n'avaient pu retrouvé les corps des disparus que Morgewood était susceptible d'avoir tué. Appelant donc notre expert informatique, je lui demandais de m'envoyer le numéro du jeune homme ainsi que son adresse sur mon téléphone.

"Vous êtes sur que par téléphone est mieux que de vive voix? Si vous le pensez, voici son numéro."

Je tendis mon téléphone portable à la jeune femme une fois que notre expert m'ait envoyé le numéro de Dos Santos. J'espérais juste que le jeune homme ne soit pas déjà au courant du kidnapping de Yelena et surtout de son lien avec Morgewood.
   

   
fait par Blueberry

   
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 04/09/2013
Messages : 632

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Lun 2 Juin - 19:07

«- C’était un gros véhicule un 4x4 avec des vitres teintés.»

L’enlèvement de Yelena est chose affreuse mais Marilyn heureusement commence à reprendre le dessus, de manière qu’elle peu rapidement essayer de donner quelques précieuses informations sur le véhicule emprunté par monsieur Morgewood, pour que cela aide la police, si c’est possible. Et c’est avec la voiture que la demoiselle attaque, espérant que cela sera utile. Peut-être que si ils regardent la liste des 4x4 volés récemment, ils pourront retrouver le véhicule volé et ainsi, mettre la main sur Yelena. Mais aider la police n’est pas la seule chose à laquelle pense la demoiselle et soudainement, elle pense à Juan dos Santos et aux intérêts de son amies dans cette affaire. Ainsi elle demande si il serait possible qu’on lui trouve le numéro de téléphone du jeune homme comme elle ne souhaite pas qu’il apprenne le drame par les médias ou pire, qu’il apprenne que la jolie blonde est la fille de l’assassin de sa mère, que l’on a à ce jour toujours pas retrouvé.

«- Je ne compte pas le lui dire par téléphone, je veux lui fixer un rendez-vous pour maintenant. Vous avez essayé de tracer le téléphone de Yelena ? Son père ne le lui avait pas prit avant de démarrer, peut-être que vous avez encore une chance de pouvoir la localiser si il est allumé ?»

A vrai dire la brune, si elle avait été Yelena, aurait mis l’objet en silencieux, un peu comme elle le pouvait, avant d’essayer de le cacher pendant le trajet, disons dans un recoin de la voiture où l’homme n’irait pas le chercher. Un recoin traitre qui permettrait de la retrouver. Dans le véhicule ou en sortant voire dans la planque, le tout étant de le faire de manière discrète bien entendu, pour ne pas se faire prendre par l’homme.

«- Merde il sonne occupé… » lance la brunette comme elle tente d’appeler Juan dos Santos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   Mar 3 Juin - 4:43

Houston, we've got a problem
   
ft. Marilyn, Michel & Yelena


   

   J'écoutais patiemment la jeune femme en face de moi. J'espérais que nous trouverions vite une piste vis à vis du 4x4 dont mademoiselle Parker m'avait parlé. Ayant trouvé le numéro de monsieur Dos Santos, je le tendis en direction de mademoiselle Parker tout en lui disant qu'il vaudrait mieux lui parler de vive voix. Elle rétorqua qu'elle allait juste définir d'un rendez vous et qu'elle le lui dirait en face. Je hochais la tête, rassuré de l'apprendre. Ce genre de nouvelle ne se disait pas au téléphone et j'avais eu peur qu'elle ne décide de le faire ainsi. Mais j'étais maintenant rassuré. Elle me parla alors du téléphone de Yelena. Si j'avais une bonne experte informatique, elle avait déjà du tracer le téléphone de la jeune agent pour retrouver sa trace. Et comme j'avais la meilleure expert informatique, c'était en cours. Pendant qu'elle passait son coup de fil à Dos Santos, je passais un coup de téléphone à notre expert pour justement vérifier si elle traçait bien le téléphone de Yelena. A la réponse affirmative, je souris. Alors que j'allais ajouter un petit compliment, mademoiselle Parker grommela que le téléphone de Dos Santos sonnait occupé. Cela voulait donc dire qu'il était chez lui. Ca aurait tout aussi bien pu sonner dans le vide. Faisant signe à mademoiselle Parker de remonter dans le véhicule, je pris la décision d'emmener la jeune femme jusqu'à chez Monsieur Dos Santos.

"Pour ce genre de nouvelle, autant y aller directement. Je vous accompagne, au cas où."

Reprenant place derrière le volant, je mis le guidage GPS jusqu'à chez le jeune homme, bien décidé à accompagner mademoiselle Parker au cas où elle n'arriverait pas à aller jusqu'au bout. Et puis, la présence d'un agent du FBI rassurant souvent les proches dans ce genre d'affaire.
   

   
fait par Blueberry

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Houston, we've got a problem [Marilyn & Michel]
» Houston, we have a problem - Pv Smetana
» Problem with voice recognition (always red lights!?)
» problem PMDG 737
» HOUSTON ROCKETS TRADES
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-