Partagez | 
 

 Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Dim 2 Nov - 14:22

- Aviez vous déjà eu l'impression de vous retrouver au beau milieu d'un film d'horreur ? Parce que Brandon avait l'impression d'être le personnage principal d'un film d'épouvante, dont il était à la fois la victime et le criminel. Depuis la veille, il avait l'impression de ne même plus avoir le temps de respirer. Il n'avait pas dormi de la nuit et quand le moindre bruit se faisait entendre, il bondissait hors du lit pour courir à la fenêtre et vérifier que personne n'était là. Des amis de Nala, la police qui venait l'arrêter, Nathaniel qui venait le chasser. Il s'attendait à tout. Il n'avait pas spécialement peur, il se disait que tout ça, il l'avait mérité pour avoir pris la vie de quelqu'un. Même si son geste était poussé par la folie et qu'il avait, d'une manière horrible, rendu justice à la petite Malicia, il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir terriblement. Il ne le disait pas, mais son comportement le trahissait. Brandon se détestait lui même pour ce qu'il avait fait. Etre quelqu'un de violent ne voulait pas dire que le meurtre était quelque chose de normal, loin de là. Au fond, Brandon restait très fragile, à la limite de la dérive.
Il y a de cela quelques heures, les flics étaient venus l'arrêter chez lui. Menottes aux poignets, il l'avait emmener au poste où il vit Keenan, lui même dans une salle d'interrogatoire. Il avait causé des problèmes à son meilleur ami, et ça aussi, c'était une pilule amère à avaler. Heureusement, les deux hommes s'étaient mis d'accord sur une histoire qui tenait la route. Keenan savait quelle genre de questions les policiers allaient poser et dans l'éventualité d'une quelconque enquête, les deux amis avaient mis en place une histoire en béton. C'est donc en fin de soirée que Brandon fut enfin relâché sans sanction et sans peine, de même pour son ami policier. Il n'avait plus qu'à rentrer chez lui pour retrouver Malicia et Cassidy.. Depuis le retour de la petite, Brandon n'osait même pas la regarder dans les yeux. Les événements étaient tellement flou dans sa tête qu'il ne se souvenait même plus si il l'avait au moins prise dans ses bras. Tout ce qu'il savait, c'est que Cassidy lui avait fait prendre ses médicaments en rentrant, et qu'il avait perdu la notion du temps. Il ne se souvenait pas de grand chose. Si ce n'est d'une Cassidy en colère, puisqu'elle venait de comprendre qu'en réalité, chaque boite de pilule restait intacte, et que Brandon se contentait de les jeter en fin de mois, et d'aller en chercher une nouvelle qui subissait le même sort trente jours plus tard. Le jeune homme pensait réellement pouvoir ce gérer seul, et peut être que si il avait écouté ses médecins, il n'aurait jamais pris la vie de quelqu'un. Brandon était pleins de regrets, et rien ni personne ne pouvait l'aider. Même lorsqu'il avait regardé la petite dormir durant des heures, il ne s'était pas senti plus libéré.
Alors qu'il rentre dans son appartement qu'il partage maintenant avec la femme de sa vie, il retire sa veste et se dirige vers le lavabo le plus proche afin de se laver les mains avec ardeurs. Savon, brosse, on aurait pu croire qu'il venait de bosser sous le capot d'une voiture des heures durant mais non. Il avait simplement toujours cette impression d'avoir les mains couvertes de sang. Au début, Cassidy essayait de l'empêcher de se laver les mains toutes les dix minutes, maintenant, elle se montrait moins résistante. Elle continuait de tenter de l'en empêcher parfois, mais c'était plus fort que lui. Il ne pouvais pas faire autrement. Il revivait la scène encore et encore. C'est d'ailleurs en sentant la main de sa bien aimé contre son dos qu'il sursaute un instant, posant son regard éteint sur elle avant de s'essuyer les mains. Il ne souriait plus non plus, pourtant, tous le monde savait que Brandon ne passait pas cinq minutes de sa vie sans sourire. -

C'est bon, l'affaire est réglé. Légitime défense d'un policier en service, ni lui ni moi ne seront sanctionné.

- Il se recule légèrement afin d'aller se préparer un café en soupirant doucement, passant ses mains contre ses yeux qu'il frotte un instant. Il était épuisé. Epuisé physiquement de ne pas avoir dormi et à cause des médicaments qui l’assommaient, épuisé moralement par toute cette histoire. -
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 3:50




       


   
Cassidy & Brandon
 
Tell me the truth. - You're her dad
Je ne pourrais même pas décrire précisément comment je me sens. Ces dernières 24h ont été les pires de toute ma vie. J'ai eu peur, j'ai été soulagée, j'ai eu mal, j'ai été en colère, j'ai... je ne me reconnais plus. Depuis que je suis rentrée à la maison avec Malicia, mon coeur n'arrive pas à reprendre un rythme normal. Il frappe dans ma cage thoracique comme s'il voulait en sortir. Je n'ai que la vision de Brandon qui revient vers nous, les vêtements tachés de sang. Il ne m'en a pas plus fallu pour comprendre ce qui venait de se passer. Je suis tirée entre le sentiment de lui être reconnaissante d'avoir sauvé notre fille et celui de lui en vouloir de m'avoir menti et d'avoir posé un geste qui allait à jamais changer nos vies.

Il est entre les mains de Keenan alors j'ai confiance que tout rentrera dans l'ordre. Juridiquement parlant du moins, parce que dans nos têtes, jamais cette journée ne pourra s'effacer. Elle restera gravée dans nos mémoires. Ma princesse était morte de fatigue et j'ai eu du mal à me détacher d'elle pour la lasser aller dormir. J'ai eu si peur de ne jamais la revoir que j'ai l'impression que je ne serais plus capable de l'éloigner de moi, ne serait-ce que de quelques mètres. Elle dort dans sa chambre. La porte est ouverte. Mon regard se tourne toujours en direction de sa chambre à travers le couloir. Mon trésor, mon amour. Je continue de pleurer. Je ne fais que ça. Pour plein de raison, je pleur. Il faut que ça sorte.

Brandon rentre à la maison, je l'entends. Je ne sais même pas comment agir avec lui. Je veux le supporter, je veux qu'il comprenne que cette histoire ne changera jamais mes sentiments pour lui, même si en ce moment, j'ai un peu de mal à digérer la nouvelle pour ses médicaments. Une main contre son dos, il sursaute. Un petit sourire, peu convaincu se pose sur mes lèvres à l'annonce qu'il n'y aura pas de charge. Je m'en doutais. Je sais que Keenan peut faire des miracles. Malgré tout ça, je me demande encore comment nous allons nous sortir de cette histoire. Aucun de nous ne sera le même. Ça me fait peur.

Je le suis lentement à la cuisine. Depuis mon retour à la maison, je me pose la question. Est-ce que je devrais le lui dire ? Elle aurait pu mourir. Sans connaître la vérité. Juste à y penser, cette option me tue. Restant à distance pour ne pas le brusquer, mon regard reste au sol pendant que je me mordille la lèvre. Comment aborder le sujet ? Nos coeurs sont encore si sensibles. Le silence dans la maison me pèse et me rend dingue. Dans un profond soupire, j'essuie une larme qui coule contre ma joue. La hanche appuyée contre le plan de travail et les bras croisés, je relève lentement le regard vers mon cher et tendre ''Brandon.. je.. '' Je me racle la gorge en prenant une profonde inspiration. ''Ça me soulage de savoir ça.. je n'aurais pas été capable de survivre à te perdre après tout ce qui s'est passé..'' Je m'approche de lui, lentement, et prend ses mains dans les miennes. Je dégluti. ''Brandon.. tu.. n'as pas seulement sauvé ma fille.. tu as sauvé notre fille..''


       
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 14:24

- Brandon aurait très certainement pu te frapper à cet instant si il n'avait pas tenté de prendre sur lui en se disant qu'il ne pouvait pas te faire ça. Ce n'était absolument pas le moment de lui faire de tel commentaire. Il ne le supportait pas. Bien sûr qu'il avait toujours considéré Malicia comme sa propre fille, seulement il ne supportait que tu dises qu'elle l'était alors qu'il savait que c'était faux. Cela faisait presque 9 ans que tu ne cessais de briser ses rêves en lui rappelant qu'elle était la fille d'un autre, qu'un autre homme que lui était le père de cette merveille.. Alors non. Il ne voulait pas t'entendre dire des choses comme ça aujourd'hui. Son coeur ne le supportait pas. -

Arrête de dire ça Cassidy. C'est pas le moment. Bien sûr que je la considère comme ma fille, mais je sais que ce n'est pas le cas, et ce n'est pas le moment pour me le rappeler encore une fois.

- Il soupire fortement avant de prendre la tasse maintenant pleine de café et d'y ajouter un sucre, en espérant que ce brevage allait le réveiller un minimum. Le soir était tombé, mais il ne voulait pas aller se coucher. En réalité, il avait peur de dormir. Il avait peur qu'en fermant les yeux, il revoit le visage de la jeune femme s'éteindre devant lui. Il aurait voulu lui dire qu'il était désolé, mais sur le moment, il ne l'était pas. Il était juste choqué et terrifié par son geste. Maintenant, il s'en voulait terriblement. Il aurait pu faire tout autre chose pour venger la petite que de prendre la vie de quelqu'un. Mais non, lui, il l'avait fait. Il l'avait regardé rendre son dernier souffle, les yeux dans les yeux. Jamais il ne pourra l'oublier, jamais il ne pourra oublier son regard, l'expression de son visage. Elle était celle qui avait gardé Malicia loin de sa famille, mais elle aussi avait certainement une famille. Des parents, des amis, quelqu'un qu'elle aimait, une vie.. Et Brandon avait pris tout ça. Qu'aurait-il ressenti lui, si on lui enlevait toute sa vie ? Si on t'enlevait à lui, si on l'empêchait de revoir Malicia, si on le tenait éloigner de tout ce qui l'avait toujours définis ? Que ferait-il si il n'avait plus rien ? Il ferme fortement les yeux en essayant de chasser toutes ses pensées négatives de sa tête, mais tes paroles lui revenait en tête.
« Notre fille », si seulement c'était vrai. Si seulement il était vraiment le père de Malicia. Oui, il avait toujours été là pour elle. Il lui avait changé les couches, donné le biberon, appris à faire du vélo. Il lui avait offert son premier tour en moto dans la rue où il habitait alors qu'elle n'avait que deux ans. Il mettait les colliers de pâtes qu'elle faisait à l'école pour lui faire plaisir. Il avait regardé avec elle toute la panoplie des Disney et des films de princesse. Il avait même déjà joué au chevalier qui venait la délivrer dans sa tour qui était en réalité, le tabouret haut de la cuisine. Il avait effrayé le garçon qui l'embêtait à l'école. Et de nombreuse fois, il l'avait observé dormir en retraçant le contour de son visage en se frappant mentalement pour penser qu'elle lui ressemblait un peu. Il se souvenait qu'une fois, alors qu'il se promenait en votre compagnie, une vieille dame avait annoncé innocemment « Mais qu'elle est belle cette petite. Elle a le sourire de son papa ». Il se souvenait encore de la tristesse qu'il s'était emparé de lui lorsqu'il avait répondu qu'il n'était pas l'heureux chanceux, qu'elle n'était pas sa fille. Ca lui brisait le cœur un peu plus à chaque fois. Mais il fallait se rendre à l'évidence. Malicia était une petite fille merveilleuse et que l'amour qu'il te portait depuis maintenant plusieurs années ne changeait rien au fait. Malicia était ta fille, pas la sienne, pas la votre. Un autre homme que lui avait l'honneur de partager cette merveille avec toi. Et même si il avait été bien plus présent dans la vie de la petite que son véritable père, ça ne changeait rien au fait. Quand à l'école on lui demandait ce que faisait son père, elle répondait qu'elle ne le connaissait pas, mais que tonton Brandon conduisait des voitures qui roulaient très vite, et que tonton Keenan arrêtait les bandits. Peut être qu'un jour, il aura un enfant avec toi, et si cela arrivait, il serait l'homme le plus heureux de la terre. Mais il ressentira toujours cette déception au fond de lui, ce trou béant dans sa poitrine. Lorsque tu lui avais offert ta première fois, il avait secrètement espéré que tu aurais gardé cette expérience unique un peu plus longtemps avant de t'offrir à un autre homme. Il avait secrètement espéré que cette première preuve d'amour pour toi serait si forte, que ça serait elle qui aurait donné naissance à la plus belle chose que deux personnes qui s'aiment peuvent s'offrir. Mon dieu qu'il aurait aimé être le père de Malicia depuis toutes ces années. -
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 16:37




       


   
Cassidy & Brandon
 
Tell me the truth. - You're her dad
Il relâche mes mains pour s'occuper de son café. Ce rejet me fait mal. Sans compter qu'il n'a pas compris. Il n'a pas compris que je tente de lui dire la vérité. Une vérité que je dissimule douloureusement depuis toujours. Même si j'en avais conscience avec la mort de ma mère, je réalise encore plus à quel point la vie ne tient qu'à un fil et je ne peux me résoudre à imaginer que les deux amours de ma vie ne connaissent pas la vérité.

Je recule encore de quelques pas. Pourquoi est-ce qu'il me rejette ainsi ? Si seulement il pouvait partager ce qu'il a en tête avec moi. Un autre petit coup d'oeil vers la chambre de Malicia. Comment allons-nous pouvoir reprendre un rythme de vie normal après tout ça ? Brandon n'est visiblement plus le même. Et je peux le comprendre. Même si au final, Connor est vivant, je l'avais laissé pour mort lors de notre première altercation et ça, par besoin de protéger ma famille. Je sais à quel point il vit un moment difficile. Ce n'est pas le moment de se refermer.. au contraire, nous devrions pouvoir nous soutenir, être là les trois les uns pour les autres.

Les larmes coulent abondamment sur mes joues, même si je reste silencieuse. Il est le père de Malicia. Le père de la chair de ma chair. Elle est le résultat d'une nuit d'amour et de passion. La première, la seule qui a réellement comptée. Il faut qu'il le sache. Il le faut. ''Tu ne comprends pas Brandon.. Malicia.. c'est ta fille.. je n'ai pas partagé mon lit avec un autre homme pendant plusieurs années après ce moment magique que j'ai vécu avec toi. Tu es le père de ma fille.. notre fille''

Ma voix est tremblante, mes mains aussi. Il est l'homme de ma vie. Le premier et le dernier. Nous venons de vivre les pires horreurs et je refuse de laisser quoi que ce soit d'autre venir briser ce qu'on bâti. Je n'en peux plus d'être torturée à voir leur ressemblance. Je ne supporte plus de voir la tristesse dans ses yeux chaque fois que le sujet vient sur le tapis. Je déteste devoir mentir chaque fois que Malicia me pose des questions sur son père. Je n'en peux plus.


       
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 17:04

- « Tu es le père de ma fille, notre fille », « Tu es le père de ma fille, notre fille », « Tu es le père de ma fille, notre fille », « Tu es le père de ma fille, notre fille ».. Cette phrase résonnait en boucle dans la tête du brun. Il avait levé la tête vers toi pour tenter de chercher si tu disais la vérité, ou si tu cherchais encore à dire qu'il était comme le père spirituel de Malicia. Et ce qu'il vit dans ses yeux lui glaça le sang. Tu venais de dire la vérité. Il était le père de Malicia. La petite était la chair de sa chair, son sang, le résultat de cette nuit qu'il n'avait jamais su oublier. Sans qu'il ne puisse la retenir, la tasse vient se briser au sol, répandant le liquide noir qui s'étala au sol sans ménagement. Sa fille, Malicia était sa fille. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait plus rien. Ses mains s'étaient mise à trembler, d'abord doucement, puis de plus en plus fort. Puis chaque de ses membres se mirent à trembler à leur tour. Il chavirait. Il ne se sentait pas partir. Il lui fallait des cachets, tout de suite. Sans un mot, il cherche dans l'armoire la plus haute, là où tu avais reposer la boîte pour pouvoir contrôler toi même si il les prenait. Mais avec les mains qui tremblaient de la sorte, attraper une de ces pilule s'avéra être une tâche des plus compliqué, jusqu'à ce qu'il parvienne à l'avaler. Tout un tas de chose lui passait alors en tête tandis qu'il prenait appuis sur le plan de travail pour s'empêcher de tomber. Les yeux clos, il pensait.
Des flash lui passait devant les yeux. Sa mère qui affirmait penser que la petite ressemblait étrangement à Brandon quand il était petit. Le jour où tu lui avais annoncé être enceinte, et qu'il avait mentalement compté les semaines depuis votre nuit d'amour pour tenter de savoir s'il était possible qu'il soit le père. Malicia qui l'avait une fois appelé « papa » quand elle n'avait que deux ans avant que tu ne lui expliques calmement que Brandon n'était pas son papa, mais son « super tonton ». Puis toutes ses fois où il t'avait demandé, où il t'avait supplié du regard, où il t'avait fait jurer qu'il nétait pas son père. Et toutes ces fois, tu l'avais regardé dans les yeux en affirmant que ce n'était pas le cas. Que tu étais désolée, mais que Malicia n'était pas sa fille. Tu lui avais juré. Et tu lui avais mentis en le regardant droit dans les yeux. Subitement, il se retourne vers toi, le visage rouge de colère, et les yeux remplis de larmes qu'il n'arrivait pas à retenir. Des larmes de colère, des larmes de tristesse, de larmes de soulagement. Il ne les retenait plus. -

Tu.. Tu es entrain de me dire que tu m'as mentis tout ce temps ? Que pendant neuf ans, tu as su me regarder dans les yeux et me mentir sur quelque chose d'aussi important que ma paternité ? Que tu as su dire à ta fille que son père était loin, qu'elle ne le connaîtra pas alors qu'il était juste à côté d'elle ?

- Brandon parlait calmement, mais au fur et à mesure de ses mots, sa voix montait en puissance. Il était papa. Il était le père de cette fille qu'il rêvait être la sienne. Mais la joie de l'annonce de sa paternité était écrasé par ce sentiment de trahison si extrême qu'il n'aurait jamais cru le ressentir un jour, et encore moins avec toi. Son corps entier tremblait, n'importe qui aurait pu croire qu'il était au bord du malaise, à deux doigts de s'effondrer au sol et de se laisser mourir par ce trop pleins de sentiments qui l'envahissaient. Tu avais mentis tout ce temps ! Des mensonges, il en avait connu, vous étiez passé par des hauts et des bas, des moments d'amour et des disputes. Il t'avait aimé depuis des années sans que jamais rien ne puisse se mettre en travers de cet amour démesuré. Et à l'instant présent, la colère avait pris le dessus sur cet amour. Il ne se controlait plus, il criait cette fois. -

Mais comment as tu pu me mentir tout ce temps sur un sujet pareil Cassidy ? Mentir à tous le monde, à ta propre fille ! C'est quoi ton excuse hein ? J'ai toujours été là pour elle comme pour toi ! Je l'ai élevé avec toi, je l'ai aimé comme ma propre fille alors que l'idée que ce n'était pas le cas me tuait de l'intérieur ! J'ai fait tout ce qu'un père aurait fait pour son enfant en ne cessant de penser que jamais je ne le serai pour elle. J'ai été pour ses premiers pas, ses premiers mots, ses rentrées des classes et ses tracas d'enfant. Alors quoi, hein ? Pourquoi tu l'as jamais dis ? Tu pensais que j'aurai fui ? Que je serai devenu un horrible père si j'avais su ? Ou tu avais trop honte qu'on mec minable comme moi soit le véritable père de ta fille ? Hein ? Pourquoi Cassidy ? Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 17:41




       


   
Cassidy & Brandon
 
Tell me the truth. - You're her dad
Jamais je n'aurais cru voir Brandon dans cet état. Pour la première fois de ma vie, j'ai peur de lui. Je peux voir, je peux sentir mon monde entier s'écrouler à nouveau. Je voudrais l'aider à prendre ses pilules, mais je suis incapable de bouger et de toute façon, je suis persuadée que ça empirerait la situation. Je pensais qu'il aurait sourit. Je pensais que cette nouvelle allait apaiser un minimum la peine qui le rongeait depuis la disparition de notre enfant. Je pensais que.. je me suis trompée.

Chacune de ses paroles me frappent comme un puissant coup dans le ventre. Si seulement il savait à quel point j'ai souffert durant toutes ces années à leur cacher la vérité. Je n'avais pas le choix, Nathaniel me l'avait interdit. Je ne fais que pleurer, incapable de dire quoi que ce soit. Plus il cris, plus j'ai l'affreux sentiment qu'il s'éloigne de moi peu à peu. J'ai mal au coeur, j'ai la tête qui tourne. Malicia doit être réveillée. Brandon hurle. Elle doit le savoir maintenant. Elle doit le savoir que je lui ai menti et doit m'en vouloir aussi. Tous ceux que j'aime finissent par me détester, finissent par s'en aller. Plus il parle, plus j'ai conscience d'à quel point j'ai fais une erreur. Une erreur impardonnable. Je n'avais pas le choix. J'ai la tête qui tourne. Ma main se pose contre le mur près de moi. J'ai besoin d'un appuie car je sais que je vais tomber.

Un long silence suit. Ces paroles me tournent dans la tête, comme un CD qui joue sans cesse, qui me tape sur la tête pour me répéter à quel point je suis horrible, à quel point je ne le mérite pas. ''Je n'avais pas le choix Brandon.. Nathaniel m'avait ordonné de ne rien dire. Que c'était trop dangereux. Que.. qu'en tant que membre actif des FA, c'était trop risqué que les autres apprennent que tu étais père.. la petite devenait une cible facile...'' C'était la pure vérité, mais en cet instant, je trouvais moi-même que mes raisons étaient futiles en comparaison avec ce qu'il venait de me dire. Comment j'avais pu faire une chose pareille ? Penser que tu sois un mauvais père ? Avoir honte de toi ? Mon coeur se brise. Comment peux-tu penser d'aussi horribles choses ? Brandon.. ''Ne dis pas ça.. Brandon.. tu es le seul en qui j'ai réellement confiance.. le seul que j'ai toujours aimé.. le seul que j'aurais voulu en tant que père de mes enfants.. je t'en prie, crois moi ! Si tu savais à quel point je suis désolée.. ''

Je réalise qu'il n'y a rien que je puisse dire qui puisse le soulager en ce moment. J'ai mal, mais en même temps, je sens qu'un énorme poids s'est libéré. Un lourd secret comme celui-là vous ronge de l'intérieur. Neuf ans, c'était interminable. Il faut que je lui laisse le temps de digérer la nouvelle et ensuite tout redeviendra comme avant.. nous serons une famille heureuse, soudée. Malicia avec son papa et sa maman. Je tremble autant que lui. Je n'arrive pas à le regarder en face, mes larmes sont trop présentes.  


       
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 18:11

- Tout ce que tu disais entré par une oreille et sortait de l'autre. Aucun de tes arguments ne pourra le convaincre que ce que tu avais fait été juste. Il l'aurait peut être mieux compris si votre aventure n'avait été qu'une passade. Si Brandon avait été membre actif des FA et toi, juste un autre membre qu'il croisait parfois. Il l'aurait peut être moins mal pris si vous vous connaissiez vite fait grâce au groupe, si vous n'étiez pas amis depuis toujours et depuis peu, un couple. Ca aurait plus facile si Brandon n'avait pas suivi toute la vie de Malicia en temps que personnage principal, si tu ne lui avais pas tant de fois mentis. Mais avec des « si », on pouvait refaire tout un monde, mais ce monde ne serait en rien la réalité. Brandon n'avait pas encore vu que Malicia était maintenant à la porte de sa chambre, son doudou dans la main, les yeux grands ouverts face à ce qu'elle venait d'entendre. Pour elle non plus la nouvelle ne devait pas être facile à entendre. Son tonton était son père, l'homme qu'elle pensait ne jamais connaître. Elle comprenait les mensonges elle aussi. -

La mettre en danger tu dis ? Et en quoi ne pas être son père l'a aidé hein ? Je dois te rappeler ce qu'il vient de se passer ? Tu as choisi Nathaniel plutôt que de choisir de vivre une vie de famille ! Que je sois son père ou non, elle reste la fille d'un FA et rien que pour ça, elle est en danger, comme n'importe quel enfant dans la même situation qu'elle. Mais merde Cassidy ! T'as eu tellement d'occasion pour me le dire ! Et arrête de dire que tu es désolée, je t'ai un million de fois demandé si j'étais son père, et tu m'as toujours dis non alors que tu savais que j'aurai donné tout ce que j'avais de plus cher au monde pour que tu me dises enfin que oui, Malicia est notre enfant, à nous, pas à un parfait inconnu qui aurait pu vous éloigner de moi ! J'ai toujours été là, merde !

- Sans rien ajouter, il envoie son poing dans le meuble près de lui, cassant alors le bois de celui ci avant de passer devant toi. C'est à ce moment là qu'il voit Malicia un peu plus loin. Malicia, sa fille. Il se dirige vers elle afin de la prendre dans ses bras, et de la serrer comme si sa vie en dépendait. Sa fille. Il pouvait enfin le dire. Malicia était sa fille, sa chair, son sang, sa vie. Mais il ne pouvait pas rester ici. Il ne voulait simplement pas que la petite pense qu'il lui en voulait, ou qu'il la rejetait. Alors il avait été l'enlacer avant de prendre son casque et de partir tel une furie de la maison en moto. Mais il était tellement mal, et il roulait tellement vite. C'est pour ces raisons qu'il ne vit pas la voiture arriver sur la gauche. Et une fois de plus, tout c'était passé très vite. Il avait eut le temps de tourner la tête vers le véhicule avant de se sentir projeter dans les airs puis de retomber lourdement au sol. Puis plus rien, le noir total. Il était incapable de dire ce qu'il s'était passé ensuite. Il n'avait ni vu ni entendu les pompiers qui durent redonner un rythme à son cœur avant de l'embarquer. Il n'avait pas vu les gens autour de l'accident qui tentaient de savoir ce qu'il venait de se passer. Il n'avait rien senti lorsque les chirurgiens s'étaient occupés de lui des heures durant, inquiets pour sa vie. Il ne savait rien de ce qu'il s'était passé par la suite. Encore quelques heures plus tard, si on passait à l'endroit de l'accident, on pouvait encore voir la trace de freinage, des débris de verres, des traces de sang au sol. Brandon était le meilleur pilote dans sa catégorie de Los Angeles, et il venait de subir un accident quasi mortel, alors qu'il n'était même pas sur la piste. C'est ainsi que 12h plus, le temps qu'il avait fallu aux chirurgiens pour s'assurer que Brandon resterait en vie, ton téléphone se mit à sonner, au nom de Brandon. -

Homme : « Bonjour, vous êtes bien Cassidy ? » Après ta réponse, l'homme reprit « Bonjour, nous avons trouver votre numéro dans le portable de monsieur Holmes, vous êtes le dernier numéro qu'il a appelé. Madame, la vie de monsieur Holmes n'est plus en danger, mais je suis désolé de vous annoncer qu'il a été victime d'un accident de la route. Il se trouve en ce moment même en soin intensif au Mémorial Hospital de Los Angeles. Il a tout de même une sévère comossion cérébrale, une fracture ouverte du tibia ainsi que de nombreuses blessures sur le corps.. Vous pouvez venir le voir quand vous souhaitez, mais il n'est toujours pas réveillé, il semble plonger dans une sorte de comas qui ne devrait pas durer dans le temps. Demandez à être accompagné, cela sera plus prudent pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Lun 3 Nov - 18:43




       


   
Cassidy & Brandon
 
Tell me the truth. - You're her dad
Je ne pouvais que lui donner raison. Pour le coup, ça n'avait rien changé. Quelqu'un s'en était pris à notre sang, malgré le fait que personne ne sache qu'elle était sa fille. Comment j'aurais pu le savoir ? Comment j'aurais pu prévoir que ça allait arriver ? J'étais jeune. J'ai suivi les conseils de l'homme que j'avais toujours vu comme étant quelqu'un de sage. La seule figure parentale qui me restait. Je tremble toujours et encore plus quand je tourne la tête et voit Malicia, le regard complètement perdue sur le pas de la porte de sa chambre.

J'en ai assez. Je ne fais que merder. Au fond, je suis une mauvaise mère et une petite-amie merdique. De vous voir tous les deux, enlacés, un petit hoquet franchit mes lèvres et je tombe à genoux, toujours la main contre le mur. Mes larmes m'aveuglent, mes tremblement me hantent et mon coeur est en miette. Les événements des derniers jours, en ajoutant ceux de ce soir, c'est trop pour ce qu'un humain peu supporter.

Je n'ai pas le courage ni la force de tenter de le retenir. De toute façon, à quoi bon ? Il est sans doute mieux sans moi. Le bruit de la porte qui se referme derrière nuit me tire un gémissement de douleur. Essuyant mes larmes du revers de la main, j'ai à peine le temps d'ouvrir les yeux que Malicia s'approche pour me sauter dans les bras. Je la serre fort. Ma fille, mon ange. ''Je suis tellement désolée ma princesse'' Lentement, je me relève et la prend dans mes bras pour retourner dans sa chambre où je m'allonge en la gardant tout contre moi. Caressant ses cheveux pour l'aider à se rendormir, je lui raconte la vérité. L'histoire, la vraie, de sa naissance, d'une voix qui se voulait tendre. On pouvait souvent entendre le tremblement dans cette voix, mais je me devais de rester forte pour elle.

Le téléphone me réveille. Bougeant le moins possible pour ne pas réveiller la petite, je m'étire pour atteindre mon portable et répondre. J'allais me lancer dans des excuses interminables en voyant le nom de Brandon sur l'afficheur, mais je me fige directement en entendant une voix inconnue. Plus il parlait, plus j'avais l'impression que l'air ne se rendait pas à mes poumons. J'avais beau respirer, j'étouffais. Tout se mit à tourner autour de moi. Sans répondre, je raccroche et me fait violence pour ne pas hurler et balancer le portable contre le mur. Je passe à plusieurs reprises mes mains dans mes cheveux. Brandon.. il a besoin de moi.

En moins de deux, je me lève et téléphone à Keenan pour l'aviser de ce qui vient d'arriver. Il veut se rendre sur place immédiatement, mais je le supplie de me laisser y aller seule, malgré les indications du médecins. J'ai besoin qu'il vienne garder Malicia. Je ne peux pas l'amener là, la pauvre. Elle en vit beaucoup trop pour une jeune fille de son âge. Dès qu'il arrive, profitant que Malicia dorme toujours, je file à toute allure à l'hôpital. Encore une fois, je pleure à chaude larme. Rien ne va plus, la terre a cessé de tourner, les oiseaux ne chantent plus, les fleurs n'ont plus la même odeur. J'ai l'impression de mourir
à petit feu.

Dès qu'ils m'indiquent la chambre, j'y entre. La vision d'horreur me donne envie de vomir. Brandon.. mon amour.. mon âme soeur.. c'est horrible de le faire dans cet état. Et dire que c'est de ma faute.. tout est de ma faute.. si je ne l'avais pas mis dans un état pareil, jamais il n'aurait pu avoir un accident de moto, il était le meilleur. Tentant de retenir ses larmes, elle vient s'assoir sur le bord du lit et caresse délicatement ta joue ''Brandon.. mon amour.. il faut que tu te réveilles.. on a besoin de toi.. ta famille a besoin de toi..''  


       
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   Mar 24 Fév - 6:54

- Brandon était enveloppé par un sommeil profond et réparateur. Il n'entendait rien autour de lui, même pas le son des machines qui indiquaient qu'il était toujours en vie, ni les allés et retours des médecins qui passaient dans les couloirs ou dans sa chambre pour vérifier ses signes vitaux. Il était loin de ce monde qui l'avait tant fait souffrir ces dernières heures, et il ne s'en portait pas plus mal. Il aurait volontiers resté encore un peu dans cet état second qui lui permettait d'oublier tout ce qu'il s'était passé, mais le coup de l'accident et l'anesthésie disparaissaient peu à peu. C'est ainsi que trois heures plus tard, il se réveille lentement de son petit comas, dans lequel il serait bien resté.
A peine avait-il reprit connaissance qu'il pouvait sentir une vive douleur dans sa chambre et dans sa tête. Jamais de toute sa vie il n'avait eu aussi mal. On pourrait lui dire qu'on venait de lui couper la jambe  la seconde qu'il y croirait tant la douleur était intense. C'était comme si un feu prenait naissance à l'intérieur même de sa chair, enveloppant le reste de son corps douloureusement. Il ouvre alors soudainement les yeux, le souffle court et la douleur se lisant dans son regard. Il était totalement désorienté, il ne savait pas où il était, pourquoi il était là ni pourquoi il avait si mal. En levant la main il se rend compte qu'un bandage épais entoure sa tête et c'est en voulant bouger sa jambe qu'un cris de douleur passe la barrière de ses lèvres. Il ne pouvait pas bouger la jambe, de une  cause de la douleur, et de deux à cause du gros appareillage qui l'enveloppait. Il pouvait voir des tiges de fer entrer dans sa jambe qui était trouée à quatre endroit différent et un gros système de liaison au dessus de celle ci qui l'enveloppait. Il était totalement perdu jusqu'à ce qu'il tourne la tête et que son regard se pose sur ta personne. Et là tout lui revint en tête. La révélation, la dispute, l'accident, puis plus rien. Brandon Holmes, meilleur pilote reconnu de toute la région venait d'avoir un accident parce qu'il venait d'apprendre que la fille qu'il avait vu grandir était la sienne. Si il n'avait pas si mal, il aurait certainement ris, mais à la place il se contente de parler le plus froidement possible, bien que sa voix était horriblement basse et pleine de douleur -

Qu'est ce que tu fais là, Cassidy ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tell me the truth. - You're her dad. ;Cassidy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « Truth or Dare ? » feat. Hareton Blitswick
» South Park: The stick of Truth
» Search for the truth
» [Web] Bionicle.com : mise à jours de l'été 2009
» Vos Musiques préférées
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Central :: Zone Résidentielle et Repère de Gangs :: Appart de Brandon-