Partagez | 
 

 Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Mer 8 Oct - 11:06

© blend - Tumblr


Angela "Angie" Miller

I WANNA HIDE THE TRUTH, I WANNA SHELTER YOU,
BUT WITH THE BEAST INSIDE, THERE'S NOWHERE WE CAN HIDE

Fiche d'identité:
Informations Générales

Nom :
Miller.
Prénoms :
Angela, mais j'préfère Angie.
Date de Naissance :
25/01/1986.
Age :
28 ans.
Lieu de Naissance :
LA un jour.
Lieu de Résidence :
LA toujours.
Métier/Études :
Bientôt reine, à la tête de l'entreprise familliale.
Orientation Sexuelle :
Tout ce qui s'apparente à un vrai mâle.
Statut Civil :
Fiancé mais...

Dossier Criminel

Arrestations ? :
Deux fois, pour excès de vitesse. J'ai toujours eu un peu de mal à respecter les limitations.
Condamnation ? :
Encore aucune à ce jour. Faut croire que j'ai un bon karma. Ou un père suffisamment influent.
Drogues ? :
C'est arrivée par le passé. Aujourd'hui je préfère jouer avec ma vie d'une autre façon.
Alcools ? :
En soirée ou pour fêter ma victoire après une course sauvage. J'ai un seuil de tolérance plutôt élevé.
Je veux être membre des :
Jorks.
Caractère et Caractéristiques:
Caractère
L’adorable petite fille à papa qui a grandi dans la dorure et qui a toujours eu ce qu’elle voulait. Quand il le faut, je sais jouer ce rôle à la perfection. J’ai toujours été très douée pour me faire passer pour ce que je ne suis pas et je trouve même un certain plaisir à manipuler mon prochain. Accessoirement, mon père en particulier. Il me croit sage et dans l’ensemble à peu près rangée. Ce qu’il oubli, c’est qu’obéissance et soumission n’ont jamais fais partie de mon vocabulaire. J’ai toujours suivi mes propres choix et je n’ai jamais laissé personne me mettre des chaînes, comme un animal sauvage ne se laissera jamais mettre en cage. Je suis loin d’être le genre de femme fragile qui prend peur au premier obstacle.  Je préfère l’affrontement à la fuite, j’ai ça dans le sang. J’aime que la vie ne soit pas un long et ennuyeux fleuve tranquille, parce que ça m’ennuie. Je la pimente donc à ma façon pour la rendre beaucoup plus palpitante. Ce côté intrépide, je dois surement le tenir de mon oncle. Comme lui, j’aime la vitesse, les belles voitures et par-dessus tout, jouer avec la vie, en défiant la mort sur le bitume. L’adrénaline est ma drogue, et j’me shoote à la vitesse. Ma vie est un jeu perpétuel. Que ce soit lors des courses ou dans mes relations. Charmeuse, mais créature sauvage, je ne me laisse pas apprivoiser aussi facilement. J’ai conscience du pouvoir que j’exerce sur les hommes. Je m’en amuse, je les vois comme une distraction. Je leur fais croire qu’ils ont une chance de m’attraper. La vérité, c’est que je reste insaisissable. Je joue avec le feu, je l’ai toujours fais. A la seule différence qu’aujourd’hui, celui qui m’embrase, c’est lui*…  Lui, que je devrais garder à distance car il n’appartient pas au même monde que moi. Lui, qui finira un de ces jours par me brûler les ailes. Je sais que je fonce tout droit dans l’incendie et que je n’en sortirai peut être pas indemne. Pourtant, je n’ai aucune envie de ralentir.

Caractéristiques
Charmeuse, piquante, provocante. Un corps fin mais musclé, dissimulé sous des vêtements souvent près du corps. J’aime attirer les regards sans toutefois paraître indécente. La plupart du temps, j’ai le dos couvert de  ma veste en cuir, surtout la journée, car elle me permet de dissimuler un tatouage qui pourrait un peu trop attirer l’attention : celui d’un phénix aux ailes déployées, laissant derrière lui des traces de pneus enflammées. Située juste sous ma nuque, entre les omoplates et recouvrant une bonne partie de mon dos, il symbolise mon amour de la vitesse et mon appartenance aux Jorks. Je possède également une cicatrice sur l’abdomen, souvenir d’une bagarre qui a mal tourné. Pour le reste, il n’est pas difficile de me reconnaitre. Repérez une Mazda-RX7 noire, aux vitres teintées et lancée à plus de deux cents kilomètre heure sur la route, et vous n’aurez aucun mal à deviner qui se trouve assise au volant...  


Mon histoire

Mon père appartient à cette espèce que l’on nomme requin de la finance et dont le salaire annuel ne descend jamais en dessous de neuf zéro. Vu de l’extérieur, on peu dire que j’ai toujours eu la vie facile. Trop peut être. Et c’est peut être pour ça que j’ai moi-même cherché à la compliquer un peu.

Je n’ai pas beaucoup de souvenirs concernant mon enfance. Ma famille se résumait à ma mère, malade et contrainte de rester à la maison, et à une figure paternelle trop souvent absente, dont je n’avais conscience de l’existence, qu’à travers sa fortune. C’était sa façon à lui de m’élever. De compenser la distance qu’il y avait entre nous. Il n’était pas là pour moi, mais son porte monnaie venait combler son manque d’implication dans mon éducation et je m’en satisfaisais amplement. J’étais une princesse couverte de cadeaux et dont le moindre désir était exhaussé. Je n’avais pas besoin de plus.

Puis la maladie de ma mère a lentement dégénérée et a fini par avoir raison d’elle. Quand elle est morte l’année de mes huit ans, je n’ai pas vraiment pleuré. J’ai ressenti un vide, un grand vide. Mais le choc n’était pas brutal. Elle m’avait préparé pendant des années en me répétant qu’un jour, elle ne serait plus là et qu’il faudrait que je sois une grande fille. Alors c’est ce que j’ai fais. Du moins, j’ai essayé. Malgré tout, les choses n’étaient plus pareilles. Je n’avais pas eu de père. Je n’avais désormais plus de mère. J’étais seule. On essaya de la remplacer par des tonnes de jouets, de multiples sorties. On ne m’interdisait plus rien, je pouvais faire tout ce que je voulais. Pourtant rien de tout ça ne venait combler le vide qui m’habitait.

C’est à cause de ça que j’ai approché le garage de mon oncle Levi, la première fois. Pour ne plus être seule. J’avais besoin de quelqu’un près de moi, et lui était là. Rapidement, il me prit sous son aile et devint un peu comme un père de substitution. La plupart de mon temps libre, je le passais avec lui, au garage.  Il me fit partager sa passion pour les moteurs, m’appris à conduire et à tenir un volant, sagement assise sur ses genoux. Progressivement, je pris mon pied à me salir les mains et à porter une salopette recouverte de cambouis. Peut être parce que la place d’une fille de mon rang n’était pas ici. Peut être parce qu’inconsciemment, je savais que mon père aurait hurlé en sachant ce que j’étais en train de faire, et que ça m’incitait encore plus à continuer. Qu’importe les raisons, seule comptait la conséquence. Et la conséquence, c’était que le virus de la mécanique avait fini par me contaminer à moi aussi.  A l’âge de douze ans, je savais déjà monter et démonter un moteur toute seule. A treize ans, j’étais capable de conduire sans personne à côté. Mais j’en voulais plus. J’en voulais toujours plus. Alors je me suis mise en tête de percer le secret de mon oncle.

J’avais remarqué depuis quelques temps qu’il y avait quelque chose de pas clair au garage. Bien sur au premier plan, y’avait Levi qui dépannait de simples voitures et ça n’avait rien d’extraordinaire. Mais je sentais qu’il y avait plus que ça. Un soir, alors que je n’arrivais pas à dormir, j’ai fais le mur. Comme très souvent d’ailleurs, quand le sommeil ne venait pas. J’ai aperçu de la lumière au garage. Pourtant à cette heure là, il devait être fermé. Ce n’était pas normal, alors je me suis approchée en douce… Et j’ai découvert Levi en train de trafiquer le moteur d’une vieille Aston Martin et trimballer des sortes de bouteilles d’oxygène… Un peu les mêmes que celles des plongeurs. Enfin ça y ressemblait en tout cas. Bref, vu l’heure et sa façon de regarder partout comme s’il avait peur qu’on le surprenne, j’ai bien compris que tout ça n’était pas très légal. Forcément, j’ai voulu en savoir plus… Et l’ai donc suivi en douce, au volant d’une des voitures qu’il avait réparé dans la journée.  Une vingtaine de minutes plus tard, je débarquais sur un grand terrain vague entre deux immenses bâtiments désaffectés. Une foule immense s’était déjà rassemblée. Je garai la voiture dans un coin et m’approchais. Plus j’avançais, plus j’avais le cœur qui battait. Mais je n’avais pas peur. Non, c’était autre chose. C’était une sensation très bizarre. Une espèce d’euphorie endiablée mêlée à un sentiment d’excitation que je ne saurai décrire… Mes yeux se posèrent alors sur les différentes caisses garées le long de l’allée, capot ouvert, et que leurs propriétaires affichaient comme des trophées. Il y en avait de toutes les couleurs, de toutes les marques. Mais elles avaient cependant toutes un point en commun : ça crevait les yeux qu’elles étaient taillées pour la vitesse. Les bas de caisses, les ailerons, les caractéristiques des pneus… et encore ces bouteilles étranges… J’étais sous le charme, et complètement fascinée. Je compris rapidement que le rassemblement était totalement illégal et ne me posait même pas la question de pourquoi tous ces gens faisaient ça. J’avais déjà la réponse. Ce qui se passait à cet instant au plus profond de moi, cette sensation ô combien délicieuse qui réveillait chacun de mes nerfs, faisait vibrer le moindre millimètre de mon corps…Je ne m’étais jamais sentie aussi vivante à cet instant qu’au cours de toutes les années précédentes.

C’était pour ça qu’ils le faisaient. C’étaient pour ça qu’ils défiaient la mort à plus de deux cents kilomètres heures sur un morceau de route… Pour se sentir vivant. Pour se sentir libre.

Levi me remarqua rapidement au milieu de la foule et je passai le pire quart d’heure de ma vie. Mais pour autant, je n’avais pas l’intention de laisser tomber. Je n’avais plus qu’une idée en tête, qu’il m’apprenne à moi aussi. Et je sus me montrer très persuasive.  Les deux années qui suivirent marquèrent le début de mon initiation. Levi m’appris à transformer un simple véhicule en un monstre de vitesse. Il m’apprit aussi à conduire et à dompter le monstre. Je me révélai rapidement être une pilote plus que douée, qui brûlait d’impatience de pouvoir faire enfin ses preuves lors d’un vrai rodéo.

J’avais seize ans quand j’ai participé à ma première course. Je venais juste d’avoir l’âge légal pour conduire, et on fêta ça Levi et moi, derrière un volant.

Pendant les années qui suivirent, je nourrissais mon existence de cette double vie. Le jour, j’étais Angela Miller, fille de bonne famille, étudiante brillante mais fêtarde invétérée, avec son lot de frasques qui faisait la une des journaux. Mon père  ne voyait pas ça d’un très bon œil. Il disait qu’un jour j’hériterais de son empire, et qu’une future reine se devait d’avoir une image impeccable. Mais j’étais une adolescente plutôt fougueuse, et je ne l’entendais pas de la même façon. Et puis un jour les choses ont dégénéré. C’était au cours d’une soirée.  J’étais encore au lycée. Deux types s’étaient approchés d’un peu trop près de ma meilleure amie, et je sentais que les choses tournaient mal pour elle. J’ai voulu m’interposer. J’ai terminé dans une ambulance avec un couteau dans le ventre.

Ce fut la première fois que je voyais mon père aussi en colère. Il avait débarqué à l’hôpital complètement hors de lui et bien avant de me demander si tout allait bien, il me menaça de me couper les vivres si je ne rentrais pas dans le droit chemin. Après ça, je me suis quelque peu calmée. J’ai décroché mon diplôme puis suis entrée à l’université pour étudier l’économie. Mais mon nouveau tempérament d’élève studieuse n’était qu’une simple façade pour ne pas éveiller les soupçons de mon père. La nuit venue, je redevenais Angy et libérai le feu qui m’animait sur la pédale d’accélérateur. J’avais grandi. Mon talent aussi. J’avais su me faire une réputation dans le milieu des courses et quiconque voulait se confronter au meilleur, se retrouvait à côté de moi sur la ligne de départ.

Bien sur, ce ne fut qu’une question de temps avant que mon père ne découvre tout ça et ne me demande d’arrêter. Mais il n’en était pas question, comme il n’était pas plus question que je me soumette à ses ordres, et une violente dispute secoua notre maison ce jour là. Le lendemain, il me proposa de passer un deal avec lui. Si j’acceptai de rencontrer le fils de son plus gros concurrent, alors il accepterait de fermer les yeux sur mes petits passe-temps illicites. J'ai dis oui sans hésiter, mais j’aurai dû me douter que cet accord n’était qu’un arbre destiné à cacher la forêt…

Je ne le compris qu’une fois l’université terminée. Je ne travaillais depuis qu’un an à peine dans l’entreprise de mon père, quand celui-ci me présenta un jeune homme au cours d’un dîner d’affaires. Je n’eu aucun mal à le reconnaitre, puisqu’il s’agissait du même garçon qu’il m’avait présenté quelques années avant. Il m’incita fortement à rester polie avec lui, car il était sur le point de signer avec son père, un partenariat très important pour l’entreprise. Quelques mois plus tard, j’étais forcée d’accepter sa demande de fiançailles. Mon père me répétait sans cesse que je lui devais bien ça. Que je devais bien ça à l’empire qu’il avait bâti et dont j’allais bientôt hériter. Mais je ne l’aimais pas. Je n’aimais pas cet homme et je voulais encore moins passer ma vie avec. Alors je repoussais sans cesse la date du mariage, simplement pour gagner du temps et faire changer d’avis mon père. Ça faisait un an que ça durait. Et tous les moyens étaient bons pour m’échapper.

Et puis ce flic débarqua brusquement dans ma vie. Je roulais à plus de deux cents kilomètres à l’heure, sur une route probablement limitée à quatre-vingt dix et il s’était mis en tête de me poursuivre pour me coller une amende. J’aurai pu largement le semer, mes compétences de pilotes étaient bien meilleures que les siennes. Mais à la place, j’ai préféré ralentir, sachant pertinemment comment les choses allaient se terminer. Le flic allait me trainer au poste et cher papa serait complètement hors de lui. Au fond de moi, j’étais ravie. Ce que j’ignorais en revanche, c’est que le flic en question viendrait quelque peu compliquer mon plan. Je me souviens encore de son sérieux quand il me demanda de sortir mes papiers. Je me souviens de la façon dont je l’ai regardée et de son regard troublée quand il a posé les yeux sur moi. Je n’avais jamais vraiment porté les flics dans mon cœur, mais je dois dire qu’il était difficile de résister à Keenan, puisque c’est ainsi qu’il s’appelait. Mon père n’est jamais venu au commissariat ce jour là. Keenan a fini par me relâcher. Une furieuse envie de m’amuser s’est alors emparée de moi et je lui proposai d’aller boire un verre. Je terminai la soirée dans son lit.

En me réveillant au matin, le fait que je sois fiancée et que je vienne de commettre un crime avec cet inconnu ne m’effleura même pas.  D’ailleurs, j’oubliai  volontairement de mentionner ce petit détail à Keenan et il ne se passa pas longtemps avant que nous récidivions, encore et encore, sans qu’il se doute de quoi que ce soit. Une fois de plus, je rentrai dans mon rôle à la perfection. Et pas un seul instant il ne s’était douté que la fille qui partageait son lit n’était, en réalité, pas totalement celle qu’il pensait être.

Mais celui qui n’était qu’une simple distraction à la base avait peu à peu pris une certaine importance dans ma vie. J’ignorai si c’était le fait que mon père ne supporte pas de me voir avec lui, si c’était le plaisir de tromper un fiancé dont je n’avais jamais voulu ou simplement… autre chose… Mais je n’envisageais pas de ne plus le revoir… Et plus mon père insistait pour enfin fixer une date de mariage, plus il me poussait sans le vouloir, dans les bras de Keenan. J’ignorais comment tout cela aller se terminer mais une chose était sure… Nous n'en sortirions pas tous indemnes…


A propos de moi:



Hello tout le monde ! Je m'appelle    , mais les gens me surnomment Rafe. J'ai    ans. J'ai connu le forum grâce à google et je le trouve     . Je serai présent(e) environ 5 jours sur 7. Sachez que j'ai déjà un ou plusieurs doubles comptes, qui sont (machin et machine). En ce qui concerne le code, le voici : la chanson qui me fait vibrer hum... à peu près toutes celles de saez    et ma couleur préférée est le kaki si l'on en juge mon placard XD. Avant de conclure, je voudrais rajouter que je vais manger keenan    Very Happy (non j'déconne).

Femme :
Code:
[size=18][color=#750830]Ϟ[/color][/size] Caity Lotz [color=#FFFFFF]•[/color] [url=http://lawar.forumactif.fr/t777-livin-life-in-the-fast-lane-movin-at-the-speed-of-life-and-i-cant-slow-down-angela#9661]Angela Miller[/url]

(Changement d'avatar vu avec Keenan)






Dernière édition par Angela Miller le Dim 12 Oct - 8:31, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Mer 8 Oct - 13:57

Bienvenue

J'en connais un qui va être plus qu'heureux de te voir arriver Razz Si tu as des questions, hésites pas ça me fera un plaisir d'y répondre (a) En attendant, bonne chance pour ta fiche en espérant que tu te plaises parmi nous

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Mer 8 Oct - 14:10

Miiiih, bienvenue *-*

Tu sais, tu vas faire un heureux dis donc !

J'espère que tu te plairas parmi nous, et si tu as des questions autres que pour le scénario, n'hésites surtout pas à venir nous voir, jeune padawan
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Mer 8 Oct - 14:24

merci toutes les deux !
Ben justement je sais pas si je prend le scéna ou si je me rabat sur un perso inventé, ça va dépendre de ce qu'il me répond ^^ C'est pour ça que je laisse ma fiche vide en attendant, ça m'ennuierait de faire un truc si après je dois rechanger
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Mer 8 Oct - 15:29

Pas de soucis, c'est tout à fait légitime. Par contre, Keenan est du genre ouvert au suggestions alors je suis certaine que vous trouverez un bon terrain d'entente Razz

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Mer 8 Oct - 19:39

Bienvenue miss ! Smile En espérant que tu te plaise parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Sam 11 Oct - 4:11

Je crois que l'heureuse personne en question, c'est moi XD
Du coup je passe te dire bonjour. Bienvenue. Bonne chance. Merci. Et tout ça. En gardant mon calme et ma zénitude habituelle. Parce que sinon ça va être l'apocalypse (cf le MP).

Voilà.
Oh, eh puis f*uck la police ! (Ouais, c'est un flic qui dit ça Arrow)

ANGIE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
T'AS PAS INTÉRÊT À LÂCHER CE SCÉNARIO, PARCE QUE MOI, JE TE LAISSERAI PAS FAIRE !
JE T'ATTENDS DEPUIS TROP LONGTEMPS !!!!!

JE SUIS TROP CONTENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! [insérez ici une avalanche de smileys capable de faire laguer cette page]
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Sam 11 Oct - 5:09

Bienvenue parmi nous ^^
On peut dire que Keenan est content de te voir arriver (ce qui n'étonne personne). Bonne chance pour ta fiche en espérant que tu te plaises parmi nous ^^

Dis moi, c'est qui sur ton avatar? Parce que j'adore *.*
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Sam 11 Oct - 6:08

Merci tout le monde ! Et la jolie blonde de mon avatar s'appelle Caity Lotz ♥ ♥ Elle joue sara lance dans Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Sam 11 Oct - 13:35

En un mot : Parfait !

Bienvenue à la maison, ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Sam 11 Oct - 13:38

Hiiiiiiii

Twisted Evil

Merci beau gosse Cool
Revenir en haut Aller en bas
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Dim 12 Oct - 1:20






FÉLICITATION !!!!
Tu es validé

x x x

Tu es validé !

Tu es maintenant membre du plus fantasmagoriquement sensationnel de tous les forums RPG !! En toute modestie bien sûr .

Il y a encore quelques étapes pour aider à l'intégration de ton personnage et je vais te donner un petit coup de main .

D'abord, pour ta fiche de lien, c'est par ici !
Si tu as envie de faire un journal de bord pour comptabiliser tes rps, c'est par ici !

N'hésite pas à jeter un oeil à quelques unes de nos particularités :
- Téléphone
- Mails
- Los Angeles Times
- Forumspring
- Journal Intime
- Tout sur Moi

Fais gaffe, nous avons une Gossip Girl qui aime bien mettre son nez un peu partout. Il se peut que tu te retrouves dans ses articles que tu peux lire en cliquant ici.

Si tu as des questions ou des petits soucis, tout le staff est à ta disposition.

x x x

Amuse toi bien ♥
Bienvenue à Los Angeles

BY .TITANIUMWAY



Je sens TELLEMENT que je vais pas t'aimer toi XD Super histoire, j'adore ton personnage Razz Fais gaffe à ne pas blesser mon meilleur ami et le parrain de ma fille

_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Date d'inscription : 11/05/2014
Messages : 152

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Dim 12 Oct - 1:24

Oh, une Jorks Je ne suis plus seul Un lien s'impose Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   Dim 12 Oct - 6:28

Zac avec grand plaisir mon chou
Cass merci du compliment XD donc si je fais du mal à Keenan tu vas m'faire quoi ? Very Happy Hihi ça serait marrant tiens rien que pour voir ça...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Livin’ life in the fast lane, Movin’ at the speed of life and I can’t slow down + Angie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [ZDOOM/SKULLTAG] Half-Life 2 weapons mod (BETA)
» histoire de HALF life 1 et 2 résumé en 60sec ^^
» Les Sims™ 3 : Vitesse ultime Kit
» Problème de chargement sur l'écran titre
» Refaire sa base
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Vieilles Présentations-