Partagez | 
 

 « I know who you are. » [Julian home] ▬ Shawn Crossfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: « I know who you are. » [Julian home] ▬ Shawn Crossfire   Mer 2 Juil - 16:31



SHAWN CROSSFIRE & JULIAN BURTON
« I know who you are. »




Le bruit de la serrure résonne dans le couloir sans vie. Rien ne perturbe ce silence si ce n’est la respiration de Julian qui songe déjà au repos mérité qui l’attend. L’esprit trouble, le cœur lourd et les sens fatigué ; ses pas l’emmènent en dehors des locaux au sein desquels ses journées se déroulent successivement, lentement… mais surement. Il a côtoyé la mort une fois de plus, s’est familiarisé avec la victime pour finalement connaitre chacun de ses secrets ; qu’ils soient plus noirs que le sien ou non. Mais, il n’y pensera pas durant son temps libre parce qu’il ne parvient pas réellement à accepter ce choix fait il y a des années. Certaines choses demeurent regrettables, même avec le temps s’étant écoulé depuis. Julian n’admettra jamais son chagrin intérieur le rongeant peu à peu, l’aidant à sombrer dans des ténèbres qu’il s’est lui-même construit ; par honte de ce qui l’anime lorsque sa raison s’endort paisiblement, éteinte dans un recoin de son âme. Ce soir, il souhaite donner un peu de répit à ses sens, à cet esprit déjà bien trop tourmenté jusqu’alors. Le légiste a seulement besoin d’un peu de sommeil, d’un peu de calme et de vide pour réduire au silence cette envie qui grogne au fond de lui ; à défaut de dire dans son estomac, sans mauvais jeu de mot.

Les nuances de couleurs des éclairages extérieurs dansaient derrière la vitre de sa voiture, elle donnait une nouvelle âme à Los Angeles, un tout autre visage que celui qu’on a pour habitude de voir. La cité des anges est, comme la plupart de ces citoyens, un masque qui se met et se retire au gré du temps, selon les évènements. C’est finalement devenu une caractéristique propre à chacun et dieu sait que cette merveilleuse ville n’est pas la seule à en être dotée. Tout citoyen, tout criminel, toute personne vivante – ou morte – a quelque chose de secret et profondément ancré en lui ; Julian y compris. Mais il se tait, demeure discret et fait comme si rien n’était ; plus l’attention parvient à être éloignée de sa personne et mieux il se porte. Et la solitude qu’il parvient à quérir en rentrant le soir est un moyen pour lui d’échapper à cette pression interminable de la journée ; celle qu’il contient dangereusement en son cœur, difficilement sous contrôle.  

Et finalement, la route jusque chez lui prend fin. L’éclairage des phrases éclairent l’entrée devant laquelle une silhouette qu’il ne connait pas attend. Il met quelques secondes avant d’oser sortir de la voiture pour s’intéresser à l’identité de cet invité surprise. Les traits ne lui disent rien, la raison de sa venue ne lui est pas connue. Lui qui pensait pouvoir avoir un peu de repos ce soir, tout semble ne pas vouloir suivre le sens que Julian avait donné à cette soirée. Finalement, la portière se ferme, claque et brise le calme alentour. Sa voix ne se manifeste pourtant pas, il toise l’homme sans discrétion, sans gêne tandis qu’il s’appuie contre son capot en attendant une quelconque présentation de la part de celui qui attendait visiblement son retour. Pourquoi ? De la part de qui ? Julian l’ignora encore un temps s’ils persistent à se regarder sans rien dire. Et le blond cède ensuite, désireux d’en finir pour avoir un minimum de paix à son emploi du temps. « Je peux vous aider ? » Demande-t-il en croisant les bras, haussant les sourcils. Non, Julian ne comprend pas vraiment ce qui adviendra de cette conversation et comme toute personne cachant un lourd fardeau, il redoute le pire. C’est dans la nature des menteurs et des comédiens ; craindre qu’on ne perce à jour ce qu’il cachait dans l’obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: « I know who you are. » [Julian home] ▬ Shawn Crossfire   Ven 4 Juil - 20:58



I know

Who you are



Assis dans ma voiture, je lis le journal. Disparition de cadavres à la morgue. Après les agents de police, les morts se mettent à disparaître à leur tour. Comme c’est amusant. Personnellement, je suis plutôt du genre à faire disparaître les gens vivants et me débrouiller pour qu’on ne retrouve pas les gens une fois qu’ils sont morts. Apparement, quelqu’un s’amuse avec des cadavres. C’est plutôt étrange. Mais ce pourrait être amusant.

Je lève les yeux sur le pare-brise. Le soir tombe. Il va bientôt arriver. Je pose mon journal sur le siège passager et sors de ma voiture pour aller m’asseoir sur le capot. Je sors mon paquet de cigarettes et m’en allume une en m’appuyant d’un pied sur le pare-choc. Je soupire un nuage de fumée dans l’air lourd et sombre. Je déboutonne d’une main mon veston et secoue un peu ma chemise blanche, mort de chaud. Je reviens directement du bureau, alors je n’ai pas eu le temps de me changer. Pas que j’aurais enfilé quelque chose de différent vu que je ne porte rarement autre chose que des complets.

J’inspire une nouvelle bouffée de cigarette. Je devrais peut-être arrêter cette saloperie. Un jour, cela me tuera. En fait, je mourrai très probablement d’une autre manière. Genre, assassiné. Par un ennemi. Ou un sous-fifre qui voudra monter en grade et me voler ma place. Ou par un gang voisin qui souhaitera voler mon territoire. Ou… Ouais, je vois le tableau. Une mort violente et horrible. La joie quoi ! De toute façon, ce n’est pas cela qui m’inquiete. On doit bien tous mourir un jour. Et ce n’est pas comme si j’entraînerai quiconque avec moi. Je n’ai que Lateesha et encore. Quand je mourrai, elle ne sera probablement plus qu’un souvenir dans ma vie. Personne ne s’attarde jamais bien longtemps dans ma vie, elle en fait déjà partit depuis plus longtemps que n’importe qui d’autre avant elle.

Ah, voilà la voiture. Je souffle une dernière bouffée de fumée et jette mon mégot sur le sol où je l’écrase sous ma semelle. L’homme descend de sa voiture et se poste devant elle dans une position simillaire à la mienne. Sans un mot. En me fixant du regard, inquisiteur. Ah, ça, je peux jouer les mecs mystérieux et silencieux moi aussi. Facilement même. Naturellement, il parle en premier. Moi j’aurais pu rester ainsi en silence bien plus longtemps. Ce n’est pas le stress qui m’étouffe. Je suis loin dêtre pressé aussi.

Mais ce type, lui doit être épuisé le pauvre. Et affamé. Et il doit en avoir marre de sa journée. Ce n’est pas marrant la vie de médecin légiste. Examiner des cadavres et tout… Ce n’est pas un emploi que j’aimerais occuper. Moi je préfère faire appel à des professionnels pour jouer avec les morts. Et les prochainement morts d’ailleurs. Ou les potentiellement futurement morts. Quoi que non, eux je peux bien m’en occuper par moi-même ou demander à un NS de confiance.

-Bien sûr. C’est plutôt simple. Il y a une chose que je veux et cette chose, c'est vous, Julian. J’ai une offre de travail à vous faire. Je suis d’avis que ça va vous plaire, je réponds en souriant d’un air amusé.

Cela promet. De toute façon, au final, il dira oui. Personne ne me dit non. Surtout quand ils n’ont pas le choix. Parce que je ne demande jamais rien sans être sûr de me faire dire oui.

Revenir en haut Aller en bas
 

« I know who you are. » [Julian home] ▬ Shawn Crossfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [CR] Julian (S&T n°266)
» julian d. cooper ; « i can't live with myself. »
» Enzo Julian Gabrieli
» recruter julian rousseau
» Julian Alaphilippe (12 sous 2016 ; 16 sous 2017)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-