Partagez | 
 

 Drive for your life ¬ Keenan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Drive for your life ¬ Keenan    Mer 11 Juin - 20:11







Drive for your life









ThomasKeenan

Conduire. Vitesse. Accélération. Voilà des mots simples et qui pourtant décrivaient une vie compliquée. Ils décrivaient la vie de ce jeune homme qui avait perdu sa moitié, son frère jumeau. Ils décrivaient la vie de Thomas Montgomery. Même si son frère avait perdu la vie dans un accident de la route, ce n'était pas pour cette raison que Thomas allait arrêter. Il avait même déménager dans la cité des anges où son frère avait élu domicile des années auparavant, quittant ainsi sa Londre natale. Membre actifs des Jorks, l'anglais avait pour mission de rapporter de l'argent en remportant des courses de vitesse automobile. C'est donc pour cette raison qu'il avait reçu un texto lui annonçant qu'il y avait une course dans le quartier industriel desaffecté de Crenshaw. Parfait. Il avait sa soirée libre et était toujours prêt à découvrir ce qu'il espérait être de nouveaux talents qui ne possèdaient pas '' d'agents ''. Les Jorks étaient toujours en train de tenter de grossir leurs rangs par des gens sérieux et qui pourraient les aider à remonter la pente en question de leurs dettes de course envers une gang de rue encore plus grosse que la leur. La mort .. Ils ne voulaient pas la voir tout de suite. Pas sans se battre au préalable. Thomas sauta donc dans sa voiture, une nissan skyline GT-R 1999 qu'il avait lui-même modifier. Un vrai petit bijou dont il était plus que fier. Garant sa voiture près de ce qui serait la piste de course, il rejoint la foule qui commençait à s'attrouper près des voitures qui étaient sur la ligne de départ alors que les chauffeurs discutaient avec l'organisateur. C'était une course organisée, pas une de ses courses illégales en plein centre de la ville qui ne faisaient qu'attirée l'attention des autorités. Non, le tout se ferait dans le quartier. Les yeux du tatoué se posèrent sur les voitures qui ornaient le départ de la course avant de se poser sur la fameuse voiture numéro 4. Son coeur se serra et sa vision se troubla. Non .. ce n'était pas possible. Absolument pas possible. C'était le même modèle que celui de son frère. Une mazda rx-7 ... probablement une des années 1995. Noire et orange. Exactement pareil. Non, non, non .. Thomas détourna les yeux un instant vers les chauffeurs, comme si il espérait y voir son frère bien-aimé. Mais non .. Il ne vit qu'un jeune homme blond se diriger vers la fameuse voiture. La course allait démarré et pourtant, Thomas n'entendait plus rien. Ce garçon .. Se rendait-il compte de ce qu'il avait entre les mains ? Montgomery espérait que l'inconnu soit à la hauteur. Essuyant rapidement ses yeux qui s'étaient embrouillés, il arriva finalement au premier rangs voulant être aux premières loges de cette course et ainsi voir les capacités de Keenan. Les bras croisés sur son torse, il ne pouvait s'empêcher de dévisager le policier en civil.  

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Keenan Marshall
Date d'inscription : 16/03/2014
Messages : 121

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    Ven 27 Juin - 15:40

Face à la multiplication des accidents de voiture, la police serait impuissante. Pourquoi la police dans des affaires de simples accidents dû hasard ? Parce que la situation est, en réalité, autrement plus complexe. Une histoire de gangs, d'huile de moteur, et de v10 vrombissants. Un gang de rue, encore un autre à Los Angeles, s'amuse à organiser des courses dans la ville. Autant certaines auxquelles ils participent sont légales, autant la plupart sont sauvages, sans règles, et assez violentes pour laisser à chaque fois un ou deux morts, et quelques estropiés dans le lot. Mais en ce moment, j'ai l'impression que les Jorks, c'est leur petit nom, sont plus actifs que jamais. D'après ce que mon équipe et moi avons pu apprendre dans la rue, et en salle d'interrogatoire, ces chers fous du volant ont quelques dettes à payer. Une petite histoire qui a mal tourné avec la mafia... En conséquence, les Jorks multiplient les courses pour récupérer les gains, et les paris. Et mon rôle, dans tout ça ? Le voilà.

Après de longues semaines d'entraînements, je rejoins une course où, d'après nos sources, des Jorks seront présents. Mais ceux d'entre eux qui m'intéressent ne sont pas dans les voitures. Mais plutôt sur le bord de la piste. Me faire recruter par l'un des leurs est, aujourd'hui, mon but. Comme ça je pourrai enquêter sur ce qu'il se passe exactement. Qui est à la tête du gang ? Envers qui précisément les fous du volant ont-ils des dettes ? Toutes ces questions auront bientôt des réponses. Il suffit juste que je fasse mon boulot correctement. Et ça commence par gagner la course du jour. Pour cela, on m'a offert une voiture, des cours de pilotage intensifs, et tout ce dont j'ai besoin, évidemment. J'ai conduis plusieurs bolides durant mes entraînements, mais c'est sur celui-là que je me sens le plus à l'aise. Je ne sais pas pourquoi. Je l'aime bien, c'est tout. Mais ça n'a aucune importance. Cette voiture ou une autre...

Tout le monde se met en place. J'observe rapidement la foule, mais je reste plutôt concentré sur ma tache actuelle. Sur mon objectif. Gagner. Je m'installe donc dans mon véhicule, ferme la portière, attache ma ceinture, puis je mets le contact. Le ronronnement du moteur me vide l'esprit. Je respire lentement. Mes yeux sont fixés droit devant moi. Pas un regard pour mes plus ou moins fanfarons de concurrents. Juste le bitume. Et soudain le départ est lancé. Je réagis immédiatement, me lançant à pleine vitesse dans les rues de la cité des Anges. Mais certains sont plus rapides que moi, et je me retrouve à la quatrième place. Malgré tout, rien ne m'arrête. Je continue, pour passer troisième. À partir de là, les choses sont plus compliquées. Chaque fois que je tente de doubler, le pilote d'en face se met pile devant moi. Cependant, lors de la cinquième feinte que j'effectue, le second dérape et va s'écraser sur le côté de la route, me laissant gentiment sa place.

La suite est moins violente et plus plate, malheureusement. Je me bats surtout avec le type de derrière, qui me colle au pot d'échappement, m'empêchant de doubler le premier, puisque je dois veiller à ne pas perdre ma seconde place ! Quoi qu'il en soit, dans la dernière ligne droite, j'accélère, me retrouvant tout juste derrière le premier. Et au moment où je m'apprête à le doubler, nous passons la ligne d'arrivée. Lui en première position, évidemment. Je m'arrête donc un peu plus loin, sur le côté, tandis que tout le monde se jette sur la voiture de mon concurrent victorieux. Sortant de mon véhicule, en sueur, les mains tremblantes sous le coup de l'adrénaline, je serre les dents, frustré, en colère, en regardant le vainqueur... Mais je détourne mon regard pour prendre une bouteille d'eau, à laquelle je bois abondamment avant de vider le reste sur mon visage. Puis je jette un rapide coup d’œil à la foule. J'aperçois alors un homme qui semble m'observer. Intrigué, je lui fais signe d'approcher, d'un geste de la main. J'ai bien envie de savoir ce qu'il a à me dire. En espérant aussi qu'il fasse partie des Jorks...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    Sam 12 Juil - 23:34







Drive for your life









ThomasKeenan

Thomas était resté derrière la clôture pendant la course, avec le reste de la foule. La course était rediffusé de façon amateur sur un écran géant installé pour l'occasion. Elle était également dictée à voix haute par l'animateur au micro. Thomas sentait chacun de ses membres se crisper quand il entendait le nom de Keenan, celui qui conduisait le bolide identique à celui de son frère. Il se crispait chaque fois qu'il dépassait ou se faisait dépasser. Chaque fois que ses roues semblaient partir au quart de tour, chaque fois qu'un peu trop de fumée s'échappait de sous ses pneus qui crisaient sur l'asphalte encore humide de la pluie du début de la journée. La foule s'écarta finalement un peu de la barrière pour laisser les conducteurs arrivés avec une vitesse plutôt impressionnante, voulant donc éviter de se retrouver dans leur passage au cas où un énième accident surviendrait. Ce serait loin d'être le premier dans ce genre de circonstances. Thomas en était la preuve vivante. Au tout dernier moment, alors que le fameux Marshall allait tout donner pour dépasser celui qui était en première place, ils franchissent la ligne d'arrivée, décrétant du même coup que Keenan terminait second. Alors que la bonne majorité des gens se ruaient vers le vainqueur, Thomas reste un peu en retrait, les bras toujours croisé sur son torse alors qu'il dévisage le jeune homme. Qui était-il ? Pourquoi ramène-t-il le fantôme de son frère avec lui dans cette voiture ? Il pourrait presque voir Mathéo à la place du policer, qui lui fait signe de monter, heureux de le revoir après tout ce temps. Thomas écarquille un peu les yeux en voyant le vrai Keenan lui faire signe d'approcher. Il secoua la tête et baissa les yeux en soufflant. Il devait se calmer. C'était une voiture, pas son frère ou son hologramme. Même si c'était franchement déconcertant. Il releva finalement les yeux vers lui et s'avança vers la voiture et son propriétaire. Il décroisa les bras pour ranger ses mains dans les poches de son jeans. Il osa même adresser un léger sourire à l'homme. Pendant un moment, il avait penser à lui demander où il avait trouvé cette voiture, peut-être l'avait-il racheté aux jorks après la perte de son propriétaire puis il se rappela que la voiture avait explosée. Ça lui arrivait souvent d'avoir des pertes de mémoires sur l'accident. Sa psychologue lui avait expliquer que c'était son cerveau qui cherchait à le protéger des flashs-backs et des émotions trop fortes que celles-ci pourraient engendrer. Après tout, il n'était pas à la crise de panique près. Il sentait d'ailleurs une pression au niveau de son thorax et respirait un peu plus fort. Calme toi Thom, calme toi ...
- Je .. Joli course ...
Sa voix était faible. Presque autant que ses jambes. Il rata de peu de tomber, mais se rattrapa au dernier moment en clignant des yeux.
-Wo..., fit-il en lâchant un léger rire nerveux. Je .. Je voulais te parler, mais ... on pourrait .. aller plus loin ..? Genre, plus loin de ta voiture .. ?
Puis Thomas releva finalement les yeux pour ancrer son regard dans celui du courseur infiltré. Il valait mieux fixer ses yeux plutôt que de dériver vers la voiture ou il risquait de paniquer à force de continuer à la fixer.  

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Keenan Marshall
Date d'inscription : 16/03/2014
Messages : 121

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    Jeu 17 Juil - 7:54

Encore haletant légèrement à cause de la chaleur, je m'essuie le visage d'une main en laissant le jeune homme s'approcher de moi. Sa démarche est un peu hésitante. Titubante. Le pauvre garçon n'a vraiment pas l'air dans son assiette... J'espère au moins qu'il n'est pas drogué. Non pas que j'irais voir ailleurs s'il l'était, mais plutôt parce que, au départ, si je suis venu, c'est pour discuter avec un membre des Jorks. Pas avec un junkie qui passait dans le coin, aussi sympa puisse-t-il être ! Enfin, je ne sais pas qui est cet individu pour le moment. Donc c'est compliqué de juger. Je le laisse alors simplement venir à moi en souriant légèrement. J'en profite aussi pour prendre une nouvelle bouteille d'eau sous le siège conducteur de ma voiture. Cependant, à peine l'ai-je ouverte en souriant de plus belle à l'inconnu suite à son compliment, que cet homme s'effondre presque sur le sol. Par réflexe, je fais donc un pas en avant, prêt à le rattraper. Heureusement il se débrouille tout seul. Pour cette fois.

Il bafouille. Son regard se pose un peu partout, comme pour chercher quelque chose. Mais sans vraiment savoir quoi. Seulement, lorsque ses yeux finissent par croiser les miens pour y rester, je vois bien qu'il n'est pas en train de planer. Ni à cause de la drogue, ni à cause de l'alcool. Non, c'est autre chose. Mais quoi ? C'est moi qui lui fais cet effet ? Ce ne serait pas la première fois qu'un mec vient me draguer... Cependant, cette fois, si c'est bien ce que je crois, alors ce jeune homme a carrément flashé sur moi ! Si ce n'est qu'un spectateur lambda, je vais gentiment lui dire que je ne suis pas intéressé. Mais s'il fait partie des Jorks, je compte bien profiter de cette ouverture pour le moins... inattendue. Et ce même si mon équipe va se foutre de moi pendant des mois suite à ça... Enfin bref, je souris largement à l'inconnu, avant de m'approcher un peu plus de lui, lui tendant ma bouteille encore pleine.

" Tenez, buvez ça. Vous en avez plus besoin que moi, visiblement. Vous vous sentez bien ? "

Une fois que mon interlocuteur a pris la bouteille, je passe à côté de lui, entourant doucement ses épaules de mon bras droit, et posant ma main libre sur son épaule gauche. Tout en le fixant, je commence à avancer pour m'écarter de la voiture, fermant la portière derrière moi, puis la verrouillant rapidement. Je fini par tourner au coin de la rue, en faisant bien attention que l'homme que j'accompagne ne tombe pas. Il n'avait pas l'air très à l'aise en ma compagnie. Ni en celle des voitures. De plus en plus, je me dis que c'est peut-être les vapeurs des moteurs qui lui ont fait ça. Même si, dans ce cas-là, je vais avoir plus de boulot pour m'infiltrer chez les Jorks... Quoi qu'il en soit, je fais en sorte que l'inconnu s'assied sur le banc le plus proche. Je le lâche ensuite, pour venir m'accroupir devant lui, tentant tant bien que mal de le regarder droit dans les yeux. Je souris tendrement, pour être réconfortant, comme on peut sourire à un enfant. Enfin je me décide à reprendre la conversation.

" Ça va mieux, monsieur... ? Monsieur comment, d'ailleurs ? Moi c'est Keenan. "

Je lui tends la main, tout en restant en équilibre, ainsi accroupi devant lui. J'espère vraiment qu'il ne va pas me faire un malaise. Non pas que ça m'embêterait de m'occuper de lui, mais si je suis là à tranquillement taper la discute ou à sauver cet étranger, jamais je ne réussirai à faire mon travail. D'autant plus qu'on nous a limite posé un ultimatum au poste... Les grands patrons ne sont pas très contents de voir la ville se transformer peu à peu en un immense circuit de compétitions automobiles. En même temps je les comprends. Bien qu'ils nous mettent sans cesse la pression. Oh, et puis merde, Jorks ou pas, je vais faire que je peux pour que ce jeune homme aille mieux. Après tout, je suis avant tout un policier. Protéger et servir ! C'est notre boulot. Mon boulot. Alors je compte bien le faire à fond. Surtout que j'ai horreur de me sentir impuissant face à quelque chose. Ou bien quelqu'un. Tout comme cet individu semble si gêné face à moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    Jeu 24 Juil - 23:51







Drive for your life









ThomasKeenan

C'était toujours comme ça. Chaque fois que Thomas se retrouvait confronté à quelque chose qui lui rappelait d'un peu trop près son passé avec son frère, ça le rendait impuissant et faible. Il avait même déjà fait une crise de panique grâce à une situation semblable et il faisait tout pour essayer de calmer sa respiration ainsi que son rythme cardiaque pour que la fameuse situation ne se reproduise pas à cet instant précis. Comment recruter un membre doué pour les Jorks si il ressemblait à un vieil homme au bout de sa vie ? Néanmoins, il ne refusa pas quand le jeune homme lui tendit une bouteille d'eau encore pleine. Il en dévissa le bouchon pour en prendre une gorgée rafraîchissante. Il n'avait pas vraiment remarquer à quel point il faisait chaud en fait. Avec la foule, les lumières et les voitures, c'est vrai que la température était presque insoutenable. Avec un peu de chance, Keenan penserait qu'il faisait un coup de chaleur ou un truc semblable. Il laissa échapper un petit rire. En effet, c'est le policier qui avait fait la course et on aurait pu croire que c'était Thomas qui venait de courir un marathon.
- Je .. Ça va ...

Lorsqu'il sentit le bras de l'inconnu se passer autour de ses épaules, il n'eut même pas la forcer de protester. Il but une autre gorgée puis versa un peu de l'eau dans sa main pour la passer ensuite contre son visage. Ça lui faisait du bien. Surtout le fait qu'ils s'éloignaient du véhicule, fantôme et vestige du passé de son frère. Ses jambes étaient un peu tremblotantes et ce n'est que quand ils se mirent à marcher que Thomas s'en rendit compte. Décidément, la vision du véhicule l'avait chamboulé à un tel point qu'il n'avait plus eu connaissance de rien d'autre. Il avait re-bouchonné la bouteille d'eau et passer son bras libre dans le dos du jeune homme pour éviter de perdre l’équilibre alors qu'ils se dirigeaient vers un banc sur le trottoir. Thomas y prit place en regardant un peu autour d'eux. Plusieurs personnes quittaient le lieu de la course pour aller rejoindre leurs voitures. Il reposa son regard sur Marshall en passant sa main dans ses cheveux pour souffler légèrement. Pourquoi était-il aussi gentil avec lui ? Après tout, il devait réellement passer pour quelqu'un d'étrange.. Il secoua la tête en laissant sa main retombée contre sa cuisse.
- Tu peux me tutoyer ... Tu es certainement plus vieux que moi en plus ... Thomas ... Merci Keenan, dit-il en levant un peu la bouteille d'eau. Et .. désolé pour .. ça.

Il ne voyait pas trop quoi dire de plus pour chasser le malaise qu'il vivait de s'être montrer aussi faible devant un membre potentiel du gang. Pouvait-il vraiment lui demander de les rejoindre ? Il avait fait une magnifique course et il était agréable, mais après tout, que connaissait-il réellement de cet homme ? Il avait prit la main du policier dans la sienne après un petit moment comme il s'était perdu dans ses pensées, lui adressant même un léger sourire.

- Je ... Tu as probablement déjà entendu parler des Jorks si tu courses ..

Il laissa échapper un blanc comme pour lui laisser le temps de répondre. Il avait relâcher sa main entre-temps pour la remettre sur sa cuisse et se redresser.

- Tu crois qu'ils vont te contacter ? Ou enfin, toi tu voudrais les contacter ?

Valait mieux rester un peu discret. Il laissa tout de même un indice sur la fin de sa deuxième phrase, mais bon. Il n'allait pas ruiner ses chances de pouvoir l'enrôler tout de suite au sein des Jorks. Ils avaient plus que besoin de courseur comme lui pour les aider.  

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Forces de l'ordreForces de l'ordre
avatar
Keenan Marshall
Date d'inscription : 16/03/2014
Messages : 121

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    Dim 7 Sep - 10:22

Je continue de sourire doucement. Ce type me fait penser à un gosse. Je veux dire... pas par son apparence, bien qu'il soit plus jeune que moi. Seulement par son comportement. On dirait un enfant perdu. Ou un petit chiot. Oui, il a plus une tête d'adorable petit toutou abandonné. J'ai presque envie de le serrer dans mes bras. Puis je me rends compte que je suis en  train de péter un plomb. Je crois bien que j'ai pris un sacré coup de chaud. Même si je maintiens que cet homme a un visage qui inspire confiance. Ça ne veut pas dire pour autant qu'il n'est pas capable de tuer avec lenteur et sadisme. J'ai connu une fille comme ça, une fois... Mais c'est une autre histoire. J'attends donc avec impatience une réponse de la part de mon interlocuteur. Il n'a toujours pas l'air dans son assiette, mais au moins il arrive à aligner quelques mots. C'est déjà ça de pris. Je pourrai donc retourner au boulot d'ici quelques minutes, le temps de m'assurer que ce fameux Thomas aille bien.

Je hoche doucement la tête, affichant un léger sourire rassurant, qui s'élargit quand mon nouvel ami me traite presque de vieux. Je n'ai pas l'air d'avoir quarante ans, si ? Je ne pense pas. Et puis d'habitude, on ne me dit pas que je suis vieux. On me fait des compliments. Enfin, j'imagine aussi que le public n'est pas le même, actuellement. Je m'apprête alors à me redresser lorsque le jeune homme me prend la main. C'est vrai que je la lui avait tendu. Et bien qu'il semble ailleurs, il s'en sert comme point d'ancrage. Mes doigts se referment donc doucement sur sa main, jusqu'à ce qu'il décide de la retirer. Alors je me relève, m'asseyant à côté de Thomas, faisant face à son profil, une jambe pliée sur le banc, l'autre posée par terre. Ma respiration se coupe quand il commence à me parler des Jorks. Je hoche doucement la tête, sans vraiment paraître aussi intéressé que je ne le suis réellement. Je suis cependant déjà prêt à répondre quand la question suivante concerne le fait de contacter mes futurs nouveaux patrons...

" T'excuses pas pour ça. Tout le monde a ses petits moments de faiblesse. C'est pas bien grave. Surtout les... personnes âgées. Comme moi, par exemple. "

Je me redresse en gloussant doucement. Je regarde autour de moi. Personne en particulier ne circule dans la rue. Juste des passants lambdas. Du coin de l’œil, dans une voiture somme toute banale, j'aperçois mon équipier, qui fait mine de m'ignorer. Je me tourne donc de nouveau vers Thomas, me rapprochant un peu plus de lui, l'air un peu gêné. Enfin... disons que je joue mon rôle. Car oui, pour faire des infiltrations, on prend des centaines d'heures de cours de théâtre. Histoire de savoir ce qu'on doit faire, et quand on doit le faire. Et l'improvisation aussi. Sans doute le plus important. Je prends donc une grande inspiration, avant de reprendre, l'air plus sombre que lors de mes dernières prises de parole. En parlant, je me frotte légèrement la nuque, comme pour montrer mon manque d'aise sur ce sujet de conversation.

" Ouais, j'ai déjà entendu parler d'eux. Et, pour être tout à fait honnête... J'ai songé à les contacter. Une ou deux fois. Et je me fou bien des flics. Je... Tout ce que j'ai c'est mon bolide. J'en suis presque rendu à dormir dedans, alors je me dis... Pourquoi pas... Enfin... J'en sais rien. "

Je me rapproche encore un peu, l'air plus inquiet que jamais. Comme si toute cette histoire était vraie. Mais je sais bien que c'est un mensonge. Et quelque part ça me fait du mal de me servir de cet homme après l'avoir mis dans un tel état, quelques minutes plus tôt à peine. Mais je ne peux pas lui dire la vérité, non plus. Je suis obligé d'agir de la sorte. C'est ce que je déteste le plus dans ce boulot. Mais d'un autre côté... mentir pour sauver des vies, c'est bien. Non ? J'imagine que si. J'espère que c'est le cas. Sinon qui suis-je ? Hein ? Je vous le demande...
Quoi qu'il en soit, je ne suis maintenant qu'à quelques centimètres du visage de Thomas. Ce n'est que là que je remarque que c'est moi qui sens la sueur, le cuir, et l'huile de moteur. Non pas que je pensais que mon interlocuteur en était à l'origine. Seulement que c'était un mélange de nous deux. Mais ça n'a aucune importance. Je crois que j'essaye juste de penser à autre chose.

" Tu... T'en connais un ? Non. Laisse tomber. Je veux pas t'apporter d'emmerdes. Désolé. "

Sur ces mots je me lève brusquement, commençant à faire quelques pas pour m'éloigner. Bien sûr, je reste lent. Très lent. Suffisamment pour que Thomas me rattrape en rampant si nécessaire. Mais de toutes façons, il lui suffirait tout simplement de soupirer pour que je me retourne, en espérant qu'il soit capable de me mettre en contact avec les Jorks. Comme je le disais, malgré sa gueule d'ange, il y a peut-être un membre de gang sous le masque... Tout comme il y a quelque part un homme honnête sous le mien. Ou plutôt sous les miens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    Sam 20 Sep - 16:37

À vrai dire, j'ai vécu une situation assez semblable à celle qui se déroule présentement. Enfin, semblable c'est un grand mot, mais voilà. Je ne sais plus à qui je peux faire confiance pour intégrer les Jorks. Je ne sais plus où j'en suis et même si j'ai simplement le droit de faire rencontrer Keenan à mon patron pour que lui juge de ses capacités à courser. La dernière fois que j'ai essayer de recruter quelqu'un, je me suis pris de un, un vent monumentale et de deux, une claque virtuelle en plein visage. Mon meilleur ami n'aime pas mes actes avec les Jorks. Il nous trouve insouciant et que nous prenons trop de risque et que nous arnaquons nos clients. Mais surtout que nous sommes idiots de courser et de mettre la vie des pauvres citoyens en danger. Mais ... Je ne suis pas du même avis. De toute façon, je ne veux plus avoir affaire avec lui. C'est un ennemi maintenant que j'ai appris à quel gang lui-même appartenait. Les Fallen Angels. Je comprends maintenant pourquoi il déteste autant les agissements des Jorks. Je lève les yeux vers Keenan en riant légèrement à ses paroles, sortant de mes pensées. C'est vrai que de la façon dont je l'ai dit, il a pu penser que je le traitais de vieux.

- Désolé, c'est pas vraiment ce que je voulais dire ... M'enfin ...

Nous en venons finalement au vif du sujet, le sujet que je veux aborder depuis quelques minutes. Je le vois regarder autour de nous, comme si il avait peur d'être surpris à parler des Jorks ici. Mais ... Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'a peu près tout le monde dans le quartier en parle. Que la plupart des citoyens en connaisse au moins un, de façon dévoilé ou pas. Moi par exemple, peu de gens le savent, bien que je ne m'en caches pas particulièrement. Ma vie c'est les Jorks.

- Si tu te fous des policiers, les jorks vont probablement voir quelqu'un de bien en toi, fis-je donc avec un léger sourire sur le coin des lèvres. Si tu savais tout ce qu'on entends sur eux ... dormir dans ta voiture, c'est pas si mal comparé à ce qu'eux peuvent faire ...

Je laisse ma phrase en suspens. C'est vrai que l'on entends des tas de trucs sur le gang dans les rues. Beaucoup de choses très stupides, dans la majorité des cas. À croire qu'on est tous des itinérants. Mais la plupart ont leur propres appartements ou vivent au garage du gang où il y a plusieurs chambres. Aux dernières paroles de Keenan, je fronce les sourcils et me mordille la lèvre en le regardant se lever. Aller Thomas ... , me dis-je mentalement. Je ne peux pas risquer de voir me passer sous le nez un tel talent et qui est intéressé à nous rejoindre en plus. Je ne peux pas m'empêcher de vouloir effacer ma dernière erreur avec Donovan et je me relève donc d'un bond. En quelques pas à peine, j'arrive à la hauteur du courseur.

- Je ... Attends. ... J'en connais un. Il pourrait certainement te faire entrer, mais ... il laisse pas passer n'importe qui. Il pourrait surement convoquer un représentant du patron à une de tes courses ou un truc du genre et ... Si il est satisfait, il viendrait te voir ... C'est pas grand chose, mais je sais pas vraiment ce qu'il pourrait faire d'autre ...

Je n'ai pas envie de perdre tout de suite ma faible couverture pour le moment. Même si Keenan doit s'en douter, vaut mieux rester un peu distant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Drive for your life ¬ Keenan    

Revenir en haut Aller en bas
 

Drive for your life ¬ Keenan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» City Life sur Macbook ?
» city life edition 2008
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-