Partagez | 
 

 Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Dim 8 Juin - 10:39


 

  Don’t get high on your own supply.
        feat. Shawn

     

 


Nerveusement Jill appuyait sur le bouton de la touche appel de son téléphone pour au moins la trentième fois. Les tonalités retentirent, sans que jamais personne ne décroche. Encore une fois. En jetant son téléphone sur son lit, Jill abandonna donc toute tentative d'avoir son ami au téléphone. Enfin, avant d'être son ami c'était son dealeur. Et celui-ci était aux abonnés absents aujourd'hui, pour le plus grand malheur de la junkie. Peu importe à quel gang il appartenait, si à un gang il appartient, c'est lui qu'elle allait voir tout le temps. C'était plus simple comme ça. Mais aujourd'hui, elle allait devoir faire autrement.

Nonchalante, elle se dirigea vers sa table de nuit, de celle-ci elle tira le petit tiroir et en sorti une boîte en carton. A l'intérieur elle prit une liasse de billet qu'elle mit dans sa poche. Une fois son portable ramassé et ses clefs en poche, elle claqua la porte derrière elle. Elle savait où aller, elle savait dans quel quartier elle devait se rendre, tout ce qui l'inquiétait était de trouver une marchandise de qualité. Les dealer qu'elle allait rencontrer n'avaient pas intérêt de la prendre pour une bonne poire. A pied, elle s'enfonça dans les ruelles les moins fréquentées du sud de Los Angeles. Elle savait que dans ce coin elle trouverait des membres des Nighty Stalker.

Au croisement d'une ruelle, un homme faillit la percuter. A voir ses yeux rouges et son allure tremblotante, Jill en déduit rapidement que c'était un camé. Et preuve en étant le petit sachet qu'il tentait de dissimuler, il venait de se fournir en drogue. Contrairement à lui, Jill n'était pas en manque, enfin pas encore. Son dernier joint remontait à quelques heures, et elle voulait avoir de quoi fumer avant de partir bosser. La brune décida donc de prendre la ruelle d'où avait débouché l'inconnu. Marchant lentement d'un pas nonchalant, elle s'alluma une cigarette, le bruit de ses pas se répercutant contre les murs étroits de la ruelle. Il faisait sombre, mais effectivement, tout au bout se trouvaient deux hommes. Pas de doute, ils dealaient. Arrivant face à eux, elle cala sa cigarette entre deux doigts et souffla sa fumée sur le côté. « Salut. Vous vendez quoi ? »

(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Mer 11 Juin - 14:28



Don't get high
on your own supply



Le terrain, ce que je déteste devoir y travailler. Déjà, ça me force à prendre congé à mon autre job, à trouver quelqu’un qui s’occupera de mes affaires pour la journée. Ensuite, j’aime beaucoup mon anonymat. Travailler sur le terrain, c’est mettre mon anonymat en danger. Mais il est hors de question que quelqu’un d’autre que moi fasse cela, c’est bien trop important. J’ai beau avoir confiance en Gab, un des plus fidèles Nighty Stalker, mais je dois vérifier les choses par moi-même.

Un petit nouveau dans le gang. C’est lui que je dois vérifier. Il vend de la drogue pour nous, mais comme il vient d’arriver, il a hérité un coin peu demandant avec peu de clientèle. Gab est d’avis que le gamin mérite d’avancer vers un meilleur poste. Je me dois donc de m’en assurer. Je n’ai pas encore rencontré ce Julian, alors je ne peux pas permettre à qui que ce soit de lui confier davantage de responsabilité tant que je n’aurais pas vérifié sa fidélité ainsi que son service.

Bien sûr, je ne le rencontrerai pas en tant que Shawn Crossfire, chef des NS. Il rencontrera Shawn, un simple membre des NS depuis plusieurs années. Officiellement, on lui a dit que je travaillerais avec lui aujourd’hui pour voir la réaction des clients face à notre dernière augmentation de tarif. Il faut dire que tout coûte de plus en plus cher, on n’a plus vraiment le choix de vendre plus cher si on veut faire du profit.

Je rencontre le jeune près de son point de vente habituel, une ruelle sombre et crasseuse. Une chance que je n’ai mit qu’un jeans, un t-shirt et de vieux baskets, parce que c’est répugnant comme endroit. On parle un peu, de l’augmentation de tarif d’abord, puis de football et même de pêche. Entre-temps, quelques clients passent. Le gamin se débrouille plutôt bien, Gab a peut-être raison. En plus, il est sympathique. Je m’allume une cigarette et m’appuis le dos sur un bout de mur pas trop sale. En v’là un autre, de client. Une femme cette fois, elle a l’air en bien meilleur état que l’autre junkie qui vient de partir. Je n’ai aucun remord à vendre de la drogue à ces gens-là, s’ils sont assez stupide pour en prendre, ce n’est pas mon problème.

La femme n’a pas l’air d’une habituée, Julian ne semble pas la reconnaitre. Elle ne ressemble pas à une policière sous couverture par contre, je suis plutôt bon pour les reconnaitre. Ensuite, elle demande ce qu’on vend. Ce serait probablement plus rapide d’énumérer ce qu’on ne vend pas. Les deux sac-à-dos à mes pieds peuvent en témoigner. Mais je ne m’en mêlerai pas, c’est au gamin de se débrouiller. Si cela tourne mal, je règlerai le problème. Je suis là pour observer, pas pour jouer. Je tire une bouffée de ma cigarette et la souffle vers le ciel sans faire mine de prêter attention. Tiens, il fait beau aujourd’hui, j’emmènerai Lateesha souper sur une terrasse ce soir.

-Demande ce que tu veux et on en a probablement, répond le jeune à la cliente avec sa bonne humeur habituelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Ven 13 Juin - 4:24


 

  Don’t get high on your own supply.
        feat. Shawn

     

 



Ecstasy, cannabis, cocaïne, héroïne, LSD, kétamine, morphine … Jill avait touché à toute sorte de drogues et assez tôt. Quand elle a découvert le monde de la rue, elle s'est tout de suite liée avec ce milieu addictif. D'abord avec des drogues douces, pour aller de plus en plus vers les drogues dures, devenant de plus en plus accroc. Elle est une addict, shootée près de vingt heures sur vingt quatre. Son regard se pose sur les deux sacs à terre. C'est qu'ils étaient plutôt bien équipés. L'amabilité du dealeur lui plait. Au moins il n'a pas l'air de ces dealeurs qui sont exécrables et désagréables. Quant à l'autre, il est plus absent. Bon, elle n'y fait pas vraiment attention. Tirant quelques bouffées sur sa cigarette, elle réfléchit comme on pourrait réfléchir devant un étalage de fruits et légumes. Autant partir sur un classique, et puis comme ça c'était quasiment sûr qu'ils en auront. Par pure précaution, elle jette un œil dans son dos. On sait jamais quelques fois qu'un ou deux flics traîneraient dans les parages. Avec le temps elle avait apprit à être sur ses gardes.

-Bien, j'vais t'prendre cinq gramme de shit s'te plait.

Elle ne s'adressait qu'au jeune homme qui lui avait parlé plus tôt car l'autre semblait totalement désintéressé. Aimable qui plus est ! Calant sa cigarette entre ses lèvres, elle tire quelques billets de sa poche, logiquement le prix que ça devait lui revenir. La jeune recompte rapidement et tend la liasse au jeune homme, petit sourire au coin des lèvres. Le manque commençait doucement à se faire ressentir chez la junkie, sans doute parce qu'elle anticipait déjà ce moment où elle se roulerait un joint. Elle savait ce que ça faisait et elle adorait cette situation.

(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Jeu 3 Juil - 12:06



Don't get high
on your own supply



Du shit ? Pas très original. Mais on s’en fiche de l’originalité, tant que le client paie. Personnellement, je ne fumerais jamais cette merde, mais, au moins, c’est de la merde de qualité qu’on vend nous. Pas comme ailleurs. J’ai déjà fait analyser la drogue que vendent certain concurrents –sur d’autres territoires que le nôtre, bien sûr –et on est  étonnés de ce qu’on y trouve parfois.

D’où je suis, je peux cependant voir la femme compter et recompter son argent, avant même que le gamin ne lui ait dit combien ce sera. Elle doit connaître le prix par cœur. L’ancien prix. Bien, on va voir comment elle va réagir. Le jeune s’approche et je pêche dans un sac à dos la commande de la femme pour la luit lancer. J’ai dit que je le laissais gérer, mais je suis bien curieux de voir la réaction de la cliente.

Je prends une dernière bouffée de ma cigarette et je l’écrase sous mon soulier. Voyons voir cela. Les mains dans les poches de mon jeans, je m’approche lentement mais surement, l’air décontracté et indifférent. Au fond, c’est ce que je suis. Que cette gamine soit contente ou pas, les prix ont montés et ni elle ni le petit nouveau ni peuvent quoi que ce soit. Moi, peut-être. Mais je ne vois aucune raison pour laquelle je baisserais mes prix pour une cliente. Enfin, si, j’en vois bien une. Mais pour que je lui fasse une réduction de prix, ‘faudrait qu’elle soit vraiment douée. Plus que ‘Teesha. Au moins.

Bref. Je n’ai pas du tout l’impression que je prendrai ce chemin-là avec cette fille. Déjà, elle n’est pas mon genre. J’ai un faible pour les belles blondes, moi. Les belles blondes bien habillées, bien coiffées et joliment maquillées.
Ah, voilà. Le gamin lui dit le prix, légèrement plus haut que celui habituel. En fait, quand on y pense, il n’est pas beaucoup plus haut. Quelques dollars, même pas dix. Huit, pour être précis. Un simple huit dollars de plus. Ce n’est pas de quoi faire une crise, non ? De toute façon, crise ou pas crise, le prix c’est le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Dim 13 Juil - 16:11


 

  Don’t get high on your own supply.
        feat. Shawn

     

 


Jill avait tendu la petite liasse de billet à l'intention du plus jeune des deux, avant même qu'il ne lui dise le prix, parce que le prix elle le connaissait. Elle était une habituée, et savait exactement ce que chaque dose de chaque drogue valait. Surprise, elle resta donc en suspens quand elle entendit que le dealer lui annonça un prix plus élevé que la normale. Agacée, elle leva un sourcil, regardant tour à tour les deux hommes. Ils étaient sérieux là, ou c'était une blague puérile ? Parce ce que ce serait de très mauvais goût. Par contre, dans le cas où ce serait la vérité … Rapide claquement de langue contre son palais, signe de son agacement, et la brunette soupira, en plus qu'elle n'a pris que le compte qu'elle croyait juste.

-C'est une blague ?! Demande t-elle sèchement, basculant sa tête sur le côté.

Elle ne supportait pas ce genre de situation. De un, elle se trouvait bête, avec pas suffisamment d'argent, et de deux, elle trouvait complètement stupide ces hausses de tarifs, surtout lorsque c'était une fourberie des dealeurs afin d'empocher plus d'argent.

-Je connais très bien les tarifs habituels, alors si vous pensiez tomber sur un pigeon, il faudra voir quelqu'un d'autre.

Campant sur ses positions, Jill continua de regarder tour à tour les deux dealeurs, tandis que sa cigarette se consumait entre ses doigts. Elle n'était pas dupe et ne se laisserait pas embobiner aussi facilement. De plus, elle n'avait aucune envie de perdre du temps là dessus. Elle avait envie de  payer sa dose, se rouler un joint et partir travailler.

(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Mer 30 Juil - 14:52



Don't get high
on your own supply



Un profond sentiment d’irritation commence à grimper. Pour qui cette gamine se prend-t-elle ? Comme si j’avais monté mes prix sans d’abord m’assurer qu’ils resteraient moins chers que la concurrence. Du moins, que la concurrence de qualité. Je fais ce travail depuis assez longtemps pour savoir comment ça marche, je n’ai pas besoin d’une junkie en manque de drogue pour me dire quoi faire avec ma drogue. Le jeune est bien mieux de gérer ça comme il faut, parce que sinon je vais m’en mêler et ce ne sera pas joli.

-Le prix, c’est le prix, moi j’y peux rien, dit-il assez calmement, bien plus calme que moi en tout cas.

Mais ça ne suffit pas à l’autre furie. Bien entendu. Elle pensait quoi ? Qu’un simple dealer allait baisser ses prix pour elle ? Bien sûr que non ! Il se mettrait dans un sacré pétrin ensuite. Même le gamin n’est pas aussi stupide, apparemment. Je crois bien qu’on va pouvoir en tirer quelque chose au final, de ce jeune.
Bon, c’est pas tout ça, mais elle m’énerve. Je vais y mettre mon petit grain de sel et tant pis pour ma bonne décision de laisser le kid s’en charger seul. J’avance encore un peu, assez pour être juste à côté de Julian et je souris froidement à la fille.

-Écoute bien, ma belle, si tu veux aller voir ailleurs, on ne te retient pas. On est loin de manquer de clientèle. Mais quand tu auras constaté qu’on est loin d’être les seuls à avoir monté les prix et que nous sommes toujours les moins chers, tu seras parfaitement bienvenue à revenir nous voir avec le bon montant. Et peut-être qu’on sera assez gentil pour oublier ta petite crise et te vendre quelque chose.

Ce faisant, je m’allume une autre cigarette. Je sais que je viens d’écraser l’autre, mais si je ne fume pas, je vais la tuer. J’en prends une bouffée et recrache la fumée en direction de la jeune femme, sans du tout le faire exprès.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Mer 3 Sep - 16:47


L'air ahurie, le regard de Jill continuait de se poser alternativement sur les deux dealers. Quand le chaud de sa cigarette se fit sentir sur ses doigts, la jeune femme lâcha le mégot et l'écrasa du bout du pied. Force était de constater qu'il marquait un point, mais elle était bien trop fière pour l'admettre. Elle n'allait pas non plus tourner les talons l'air de rien. Car oui, si ici les prix avaient augmenté, là bas il en serait de même. Mais là, elle n'avait pas assez de sous sur elle. Alors la voilà coincée ici. Elle était bien trop fière pour admettre que c'était bête de s'emporter de cette manière. Une vraie tête du mule celle là ( pour rester polie ). Alors la demoiselle choisie de jouer à la plus conne et continue, pourvu qu'elle ait le dernier mot. Elle ne supportait pas qu'on lui parle de la sorte.

-Parce que Messieurs dealent de la drogue, ils se croient supérieurs et pensent pouvoir dicter leurs lois ?! Demande t-elle ironiquement entre ses dents.

La brunette parlait au pluriel mais c'était celui qui lui avait parlé en dernier qu'elle fixait. Il semblait l'exemple parfait du mec avec qui elle ne s'entendrait jamais. Il lui paraissait arrogant et atrocement antipathique. Réhaussant un peu la tête, un rictus au coin des lèvres, Jill se dit que maintenant il était temps de marchander. Elle ne partirait pas d'ici sans sa dose.

-Bon, on peut peut être s'arranger. J'vous donne ce que j'ai là sur moi et j'vous rapporte le reste un peu plus tard.

Non, elle ne s'imaginait pas du tout que de s'y prendre de cette manière ne marcherait pas. Les relations sociales, ce n'était vraiment pas son truc, surtout lorsqu'elle avait un homme face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Lun 22 Sep - 13:32



Don't get high
on your own supply



Bien sûr. Oui, voyons, mais que voilà une merveilleuse idée ! Je n’ai qu’à faire confiance à cette totale inconnue pour revenir me payer ce qu’elle me doit et lui laisser la drogue. Parce que je suis un absolu imbécile. Mais qu’est-ce que cette petite droguée croit ? Qu’elle peut négocier avec moi ? C’est pourtant bien simple il me semble. Argent. Drogue. Pas d’argent. Pas de drogue. Pourquoi les gens croient-ils toujours pouvoir marchander ? Pouvoir m’opposer leurs décisions ? J’en ai marre des cons.
Je souffle un nuage de fumée secondaire vers elle avec un sourire sarcastique.

-Oh, mais avec plaisir. Et, naturellement, tu vas revenir. J’éclate de rire. Comme si t’étais la première à tenter le coup.

Bien entendu, je ne me suis jamais laissé avoir. J’ai des imbéciles qui l’ont fait par contre, mais ils ne travaillent plus pour moi. Ni personne. Sérieusement, on devrait nommer la baie en mon honneur, je contribue énormément au maintien de la faune aquatique en lui fournissant amplement de quoi manger. Et si cette fille continue de me taper sur les nerfs ainsi, elle pourrait bien servir de dîner à quelques poissons.
Mais, parce qu’il y a toujours un mais, je crois que j’ai une idée. Je sais faire des compromis, même si cela ne parait pas toujours. Cette fille a du culot et, bien qu’elle m’énerve, j’aime bien ça.

-Bon, alors, c’est simple. Ou tu reviens avec l’argent et on te donne alors ton stock ou alors je t’accompagne avec et je te le donne une fois que tu m’as donné l’argent. En même temps, si je reste une seconde de plus dans cette ruelle crasseuse je vais faire un malheur. Profites-en, je te propose de t’épargner le chemin du retour.

Je jette un coup d’œil au gamin. Lui n’a pas l’air très sûr. C’est vrai que je vais jouer avec l’argent et la drogue dont il a la responsabilité et qu’il ne sait pas du tout, qu’au fond, tout ça est à moi. Et qu’il ignore s’il peut me faire confiance. Vu que je l’aime bien, autant lui épargner un stress inutile. Si la fille accepte, je lui donnerai l’argent de ma poche et garderai ce qu’elle me donnera, comme ça on sera quitte et tout le monde sera content, moi le premier.
Quelle longue journée. J’ai bien hâte de rentrer et de voir Teesh.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   Lun 6 Oct - 14:41

Il était inutile de dire que toute cette situation lui tapait sur le système. Pourquoi diable les dealers n'étaient jamais conciliant ? Ca aurait été celui qu'elle avait l'habitude de voir, il lui aurait fait crédit. Parce que voilà, concernant la drogue, Jill était quelqu'un de fidèle. Si elle revenait deux, trois fois vous voir, vous pouvez être sûr qu'elle reviendra et qu'elle deviendra une cliente fidèle et régulière. Il n'en va pas de même que pour ses relations de couple par contre ... Mais là n'est pas la question.
Jill était prête à parier que le dealer faisait exprès de lui envoyer la fumée en pleine gueule quand elle avait fait l'effort de ne pas le faire. Les dents crispées, les bras croisés, la jeune camée écoutait la proposition de l'homme. Elle n'avait vraiment pas l'envie de faire un aller retour supplémentaire, alors le deuxième choix. Après tout ... il n'était peut être pas si borné qu'il le laissait paraître. Elle haussa donc nonchalamment les épaules. "Bien ... allons-y alors." Et, sans même accorder un regard à l'autre dealer - avec qui, elle en était certaine, elle aurait pu trouver un meilleur arrangement - tourne les talons et commence à remonter la ruelle poisseuse. Elle ne voulait même pas se demander pourquoi le dealer lui avait proposé une telle chose, elle aura sa dope, c'était le principal. Traînant des pieds par terre, elle s'alluma une cigarette, jetant un léger coup d’œil à l'homme qui normalement devait la suivre. " Vous dealez sur toute la zone ? " se renseigna t-elle, histoire de faire la discussion mais aussi pour prendre quelques informations.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't get high on your own supply #Shawn Crossfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [News] GOLDORAK O.V. Terre Alcor (High Dream) 2008.
» High School Musical?
» The Ethical Aspects of Animal Cloning for Food Supply
» [OCS] Out of Supply
» usines high-tech
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-