Partagez | 
 

 What have I done ? [Adam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: What have I done ? [Adam]   Dim 11 Mai - 13:41

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

La musique est salvatrice, elle apaise l’âme. Normalement, il me suffit de jouer une note sur ma guitare ou de chanter un refrain pour me sentir libéré de tous mes soucis. Plus maintenant. Enfin, pas ce soir en tout cas. Pourtant, je dois quand même le faire, j’ai un concert à donner. Les billets se sont vendus en quelques heures et nous avons dû organiser des supplémentaires pour ne pas faire de malheureux. Je faisais un tabac quoi. La salle dans laquelle je joue est immense, plus que ce à quoi je suis habitué et pourtant elle est pleine. Pas un seul siège de libre. Je vais devoir me faire à l’idée que mon travail est vraiment apprécié. Malheureusement, je ne suis pas en état de m’en réjouir. Réussir dans la vie n’est pas suffisant, je veux réussir ma vie. Pourquoi alors dois-je m’entêter à attendre que Connor me donne des nouvelles ? Pourquoi ne lui en donnerais-je pas moi-même ? Parce que j’en ai assez d’être celui qui doit me rappeler à lui. S’il ne peut penser à moi de son propre chef, peut-être ne me mérite-t-il pas. Sauf que je ne veux pas l’abandonner moi. Non, non, je ne l’aime pas. Je ne peux pas l’aimer. Mais je l’apprécie beaucoup, disons. Probablement plus qu’il ne m’apprécie.

Plus que deux chansons et l’encore et c’est terminé. Allez Scott, tu peux le faire. Ensuite, il y a une belle bouteille de vodka qui t’attends dans ta loge. Je n’ai pas l’habitude de boire de l’alcool, je ne me suis jamais vraiment saoulé, mais ce soir sera l’exception. D’abord la bouteille dans la loge, ensuite le mini-bar de ma cuisine. Je n’aurais qu’à appeler un taxi pour faire le chemin entre les deux. Plus que l’encore maintenant. Ça y est presque. J’essaie d’y mettre autant de cœur que je le fais toujours et je crois que j’y arrive plutôt bien. Dernière note, tout va bien. Applaudissements, cris, ovations, je reste quelques instants sur scène, mais je finis par rejoindre l’arrière scène. Je discute gentiment avec les musiciens, quelques employés et collègues et file dans ma loge aussitôt que possible sans paraître louche ou impoli.

Une fois la porte fermée derrière moi, je descends la moitié de la bouteille de vodka, sachant parfaitement que je ne tolère pas l’alcool. La deuxième moitié est plus longue à passer. Mais j’ai bien fait de boire. Ça m’éclaicit l’esprit. Ce stupide Connor ! Je ne devrais pas m’en faire autant à cause de lui, tout ça est de sa faute ! Je n’ai qu’à l’oublier, à me trouver quelqu’un d’autre, quelqu’un qui me mérite, quelqu’un qui sera là et pas seulement quand il a envie de baiser. Mais j’aimerais bien que cette personne soit Connor. Zut alors, j’imagine que ce ne sera pas possible du coup. Je bois une autre gorgée de… Oups, la bouteille est vide ! Déjà ? Pourtant, je marche encore droit… Peut-être que la vodka était périmée ou alors je suis plus résistant à l’alcool que je le croyais… Ou alors j’ai renversé la moitié de la bouteille sur le sol en buvant. Merde ! Pas grave, j’en ai d’autre à la maison. Mais où est-ce que j’ai mit les clefs de ma voiture ? Pas dans ma veste, pas dans mon pantalon, pas sur le bureau, pas sur le porte-clefs, pas… Oh, je suis venu en taxi, c’est vrai, je n’ai pas mes clefs de voiture parce que je ne suis pas venu avec. Ha, ha ! Quel imbécile je suis ! Oh merde, mais où est mon téléphone, que je puisse appeler un taxi ?


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Dim 11 Mai - 22:24

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Un petit spectacle? Pourquoi pas. Généralement je préfère les spectacle d'un autre ordre que musical et plus particulièrement dans mon propre club, mais de faire changement un peu ne fait pas de mal. Qui plus est, j'ai reçu une paire de billet en cadeau parce que je ne sais plus quel client insignifiant. Donc si ça s'avérait complètement nul, au moins, je n'aurais pas eu à payer pour. Évidemment seul, je me rend sur place. Il y a foule et ça m'énerve un peu. Je n'aime pas me sentir au centre de gens, me fondre dans la masse comme si nous avions tous la même valeur. C'est rabaissant. Non, au final, je n'ai vraiment pas envie de rester.

Sur le point de partir, les notes de la première chanson se font entendre. La voix du musicien également. Bon... c'est pas si terrible. Je peux bien rester au moins pour une chanson. Reprenant place à mon siège, je soupire d'exaspération. Le spectacle avance et je ne suis toujours pas partie. À vrai dire, il est doué. On est loin d'un star mondiale, mais il faut avouer qu'il se débrouiller bien avec une guitare et un micro. Et si je me fis à la foule qui hurle et qui en redemande encore, je dois me rendre à l'évidence, il plait. Mon boulot à moi aussi est de plaire. Il pourrait m'être utile en fin de compte. La fin du spectacle approche et malgré la foule en délire, l'artiste semble fébrile.

Quelques minutes plus tard, je me faufile en coulisse. Je n'ai qu'à montrer ma carte d'affaire et le chemin s'ouvre. Mon seul nom est une passe VIP un peu partout et j'en suis fière. Qui ne connait pas le fameux Adam Bakersfield? Les pauvres et les autres vermines en leur genre. Sinon, tous connaissent le richissime propriétaire de L'Olympe. Un homme d'affaire en puissance qui est destiné à un grand avenir. Quoi qu'il en soit, rien n'allait m'empêcher d'aller à la rencontre de ce Scott Sullivan. De toute façon, s'il avait appris plus tard qu'un homme du soutient technique m'avait empêcher d'aller le voir, il aurait probablement été furieux, surtout sachant la proposition que j'avais à lui faire.

J'allais frapper à sa porte juste avant que celle-ci s'ouvre d'elle-même. Le jeune musicien semblait un peu perdu. Son regard vitreux démontrait sans aucun doute qu'il avait pris un verre, et pas qu'un seul. Me raclant la gorge un peu, j'entre dans la loge en lui tendant ma carte d'affaire ''Bonsoir.. je suis Adam Bakersfield. Votre spectacle était intéressant et j'avais une petite proposition à vous faire'' Professionnellement, je lui tend la main quand je pose enfin mon regard sur lui. De prêt il était beaucoup plus séduisant qu'il ne l'aurait cru. Un petit sourire en coin naquit sur mes lèvres. Tout compte fait, j'allais peut-être devoir remercier le vieux qui m'avait offert ce billet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mar 13 Mai - 13:24

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

♫ Téléphone, téléphone, où es-tu ? Ni dans les poches de mon jeans, ni dans celles de ma veste, ni sur le bureau, ni sur le sol, ni sur le divan, ni sous le divan. Tiens, je pourrais presque écrire une chanson avec ça. Peut-être l’ai-je oublié à la maison ? Oui, c’est surement ça ! Bon, j’imagine qu’il ne me reste plus qu’à aller emprunter celui de quelqu’un. Je marche vers la porte, suivant une piste presque linéaire, me prenant les pieds dans un obstacle imaginaire, pour m’écraser finalement contre la maudite porte que j’ouvre brusquement.

Oh, quelqu’un ! Quelqu’un d’important pour autant que je puisse en juger par son language corporel. J’ai l’impression qu’il n’a pas l’habitude de se faire dire non celui-là. Un vif silence me fait comprendre que l’homme m’a parlé et mon cerveau met un moment à comprendre ses mots. Adam Bakersfield, mais où ai-je déjà entendu ce nom ? Ciel, si seulement mon cerveau pouvait alligner plus de deux pensées cohérentes à la suite. Je passe une main sur mon visage puis dans mes cheveux, tentant de mon mieux d’agir le plus professionellement possible dans mon état. Il dit vouloir me faire une proposition. A en juger par le regard qu’il me lance ensuite, je pourrais bien apprécier une discution avec cet Adam. Une discution indécente, bien sûr. ♫ Professionnalisme, professionnalisme ! Comme c’est dur de rester stoîque !

Je lui serre la main, me présentant, même s’il a l’air de déjà me connaître, avant de m’effacer et de l’inviter à entrer. Une chance que j’ai prit la peine de nettoyer l’alcool que j’ai renversé. Bon, comme j’empeste probablement la vodka, c’est inutile, mais c’est déjà ça. Et la bouteille vide trône sur le bureau. Pour le professionnalisme, on repassera !

Je ferme la porte derrière lui, lui faisant signe de s’asseoir où il le désire. J’en profite pour lui jeter un coup d’œil discret, enfin, discret c’est vite dit. Je le déshabille du regard plutôt. Hum, exactement comme je les aime : bruns, grands et sexy en diable. Je me secoue un peu pour reprendre contenance.

-Hum, alors… Vous disiez que vous étiez là pour ?

Est-ce qu’il l’avait dit ? Oh oui, je crois, une proposition, c’est ça ? Il y a bien des propositions que j’accepterais de la part de cet homme. Après tout, ce n’est pas comme si Connor était là pour défendre son territoire, ce n’est pas comme s’il avait été la durant les dernières semaines tout court. Pourquoi je devrais attendre après lui ? Je suis sûr qu’il n’attend pas après moi pour satisfaire ses propres besoins, alors hors de question que je le fasse plus longtemps. Peut-être le regretterais-je au matin, peut-être pas.

-Une proposition, c’est ça ?, je finis par articuler, un léger sourire au lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mar 13 Mai - 22:49

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Si quelqu'un me redit un jour que ce n'est qu'une rumeur, un stéréotype de dire que les musiciens sont tous drogués ou alcoolique, je saurai quoi lui répondre pour lui clouer le bec. Pour la drogue, je ne sais pas, mais pour la sobriété on repassera. Je souris amusé. Son spectacle venait à peine de terminer et il c'était enfilé une bouteille de vodka. Avoir su, j'en aurais pris une pour emporter et lui aurait offert comme paiement pour qu'il accepte de venir jouer à l'Olympe. D'une manière ou d'une autre, j'ai toujours ce que je veux et en cet instant, ce Scott était précisément l'objet que je convoitais.

J'entre comme il m'invite et regarde furtivement autour. J'aime le regard qu'il me porte. C'est le genre de regard qui me rend encore plus confortable. Évidemment, je ne me rabaisserai pas à le lui retourner même si intérieurement, il dégageait assez pour me donner envie qu'il me donne plus qu'un simple spectacle musical. Un sourire satisfait se pose tout de même sur mes lèvres pendant que je hoche légèrement la tête. Il ne se prend pas au sérieux et ne semble pas hautain, c'est déjà un bon début. Deux coqs dans la même pièce ferait un peu trop de dommages. ''Oui.. une proposition que je suis certain vous plaira fortement..'' Autant jouer le jeu, non ? Je vois bien que je lui plais, pourquoi je n'utiliserais pas ça à mon avantage? De toute façon, quitte à avoir reçu ses billets en cadeau, aussi bien de rendre le tout un peu plus intéressant.

''Je suis le propriétaire de l'Olympe.. j'imagine que vous êtes au courant que nous offrons des spectacles de qualités pour notre clientèle.. j'aimerais que vous veniez jouer..'' Plongeant mon regard dans le sien, j'esquisse un petit sourire en coin tout en faisant un pas vers le jeune homme ''Il va sans dire que vous aurez une rémunération à la hauteur.. de vos compétences..'' J'aime ce qu'il dégage. Je ne sais pas où il allait en sortant de cette loge, mais je suis prêt à parier qu'on va rester ici un bon moment. C'est qu'il avait de la chance le petit musicien. Je m'approche tout près de lui, toujours en souriant et mordille sensuellement ma lèvre avant de le contourner au dernier moment, de manière naturelle, pour aller prendre place sur une chaise derrière lui. Mon attitude confiante ne me quittait jamais et ce soir ne faisait pas exception à la règle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mar 20 Mai - 13:25

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Comment plaire à un homme ? Insultez donc sa plus grande fierté, il adorera ! Ou pas. Bravo, Scott, bien joué ! Ça c’est une vraie merveille pour faire des affaires : vexer son probable employeur ! Un hotel, c’est un hotel, pas un restaurant. Et un bon, il parait, selon lui. Pas qu’il soit inapte à en juger, mais… C’est quand même son business, il ne me dira pas qu’il est merdique s’il veut que j’y joue. En même temps, je le crois. Il n’a pas l’air d’un type qui se contenterait de bas de gamme.

Je dois avouer, et l’alcool m’y aide, qu’il y a un truc de parfaitement érotique dans le language corporel de cet homme. Il dégage une autorité qui donne carrément envie de le laisser me faire tout ce qu’il veut. Ou de faire tout ce qu’il pourrait exiger de moi. C.est horrible, ce type est en train de me transformer en chienne en chaleur. Si Connor apprenait cela… Aïe, une bouffée de culpabilité m’envahit. Ne pas penser à ce salaud, ne pense pas à lui Scott. Il ne voulait que te baiser lui aussi, il a eu ce qu’il voulait et il a disparu de ta vie, c’est très bien comme ça.

Je ne me rends pas compte tout de suite du regard que je pose sur lui alors qu’il retire sa veste et déserre sa cravate avant de se promener dans ma loge, observant mon bordel. Ciel, pourquoi aujourd’hui ? La première fois depuis des siècles où je me saoule volontairement et laisse tout traîner dans ma loge, je reçois ma plus belle visite depuis des semaines ! Qu’ai-je fais pour que mon karma me fasse un truc pareil ?

Tant qu’on y est, pourquoi je lui ai balancé un truc pareil aussi ? ’’Vous êtes vraiment sexy ‘’ ? Et quoi après ? Je vais tenter de lui baiser le mollet comme un caniche ? Je veux dire, je pourais être moins subtil peut-être ? Je crois qu’il n’a pas saisit complètement et parfaitement mon interêt pour lui. Non mais, l’alcool, plus jamais !

Et cet Adam qui se trouve chanceux d’être tombé sur mon alors que je suis bourré ! Et qui me retourne le compliment en plus ! Non, mais faut pas m’encourager dans mon délire voyons ! Surtout que personne ne peut décement trouver un mec bourré sexy, ou même le désirer, non ?

-Je suis désolé, je ne suis pas comme ça d’habitude, je ne bois jamais ! Aujourd’hui c’est…., je dis avant de lever la tête vers mon interlocuteur et d’oublier ce que je comptais dire sur aujourd’hui.

Pourquoi il déboutonne sa chemise ? Pourquoi il me regarde comme ça ? Oh merde, je crois que mon cerveau vient de court-circuiter. Ma libido, elle, est bien heureuse de la situation et je sens déjà un début d’érection dans mon jeans. Je suis vraiment complètement à côté de la plaque.
Comme électrisé, je me lève d’un bond et, naturellement, me prends les pieds dans la chaise. Comme mon équilibre est loin d’être à son meilleur, je tombe. Dans un réflexe inutile pour ne pas dégringoler aux pieds de l’homme sexy devant moi, je tente désespérément de m’accrocher à quelque chose durant ma chute. Sauf que ce à quoi je réussis à m’accrocher tombe avec moi et je tombe sur les genoux, mes mains allant bien vite rejoindre mes pieds au sol. C’est là que je réalise ce que je tiens entre mes mains. Oh merde. Ça ressemble vachement au pantalon d’Adam ça... Je lève les yeux et les redescends aussitôt, lâchant ce qui se trouve effectivement être le pantalon d’Adam, qu’il ne porte plus vraiment, et reculant toujours sur les genoux, les mains en l’air cette fois, en balbutilant des propos qui me sont incrompréhensibles à moi-même. Oh et puis merde, la ferme Scott. Ne dis plus rien et ne bouge pas, peut-être qu’il ne le prendra pas mal. Et peut-être qu’avec un peu de chance, il prendra cela pour une invitation à te violer.



Dernière édition par Scott D. Sullivan le Jeu 22 Mai - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mer 21 Mai - 16:34

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Un intense rire franchit mes lèvres. Ce mec a de la chance d'être séduisant et bourré parce qu'en d'autres circonstances j'aurais pu être plus que vexé. Posant mes avants-bras sur mes mes genoux, je m'avance un peu vers l'avant en le regardant droit dans les yeux ''Déjà, l'Olympe n'est pas un restaurant. J'imagine que ce n'est qu'un oubli de votre part. L'Olympe est mon hôtel. Le plus prestigieux et luxueux de tout Los Angeles. (Le Hall, chambre de base, chambre supérieure, suite luxueuse, extérieur, héhé Razz) Il est également reconnu mondialement. Ce serait une opportunité pour vous. À moins bien sûr que vous préféreriez donner une prestation dans un simple restaurant..'' Lentement, sourire aux lèvres, je me recule pour venir poser mon dos contre le dossier de la chaise.

C'était quand même une situation distrayante. Sauf que de le voir dans cet état, me rendait un peu méfiant. Est-ce que je pourrais réellement me fier sur lui pour être disponible et en forme pour donner un spectacle? Je ne sers que de la qualité aux clients, quelque soit le domaine. Personnellement, je payerais le billet uniquement pour le ramener dans mon bureau en laissant le côté musical derrière, mais la clientèle n'a pas nécessairement les mêmes envies que moi. Tout naturellement, je me lève, retire mon manteau que je pose sur le dossier et la chaise et dénoue ma cravate pour me retrouver plus à mon aise. À petits pas, je fais le tour de sa loge observant un peu le décor. On peut en apprendre beaucoup sur une personne en regardant son milieu de vie. Le sien semblait un peu désordonné, mais tout de même intéressant. Les paroles suivantes me force à arrêter mon inspection une fois que je suis dos au chanteur. Mon sourire s'élargit. C'est qu'il est intéressé le jeune. Lentement je me retourne pour lui faire face. Debout, près de lui je dois baisser les yeux pour le regarder. La vue est agréable d'en haut. Je peux sans difficulté imaginer une gueule comme la sienne à genoux devant moi. ''Merci.. t'es pas mal non plus.. c'est une chance que je sois venu pendant que tu es bourré.. '' Après une telle déclaration, le vouvoiement n'est plus tellement de mise à mon avis. Je suis venu pour une invitation et je vais repartir avec... ne soyons pas vulgaire. Je serais un peu stupide de ne pas profiter d'un mec sexy qui me fait des avances. Et puis, ça risque de faire diminuer le cachet qu'il va me demander pour venir jouer à l'hôtel. Pas la peine de tourner autour du pot bien longtemps. Sans le quitter des yeux, j'esquisse un sourire provocateur en coin tout en levant mes mains afin de déboutonner ma chemise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Jeu 22 Mai - 13:11

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Comment plaire à un homme ? Insultez donc sa plus grande fierté, il adorera ! Ou pas. Bravo, Scott, bien joué ! Ça c’est une vraie merveille pour faire des affaires : vexer son probable employeur ! Un hotel, c’est un hotel, pas un restaurant. Et un bon, il parait, selon lui. Pas qu’il soit inapte à en juger, mais… C’est quand même son business, il ne me dira pas qu’il est merdique s’il veut que j’y joue. En même temps, je le crois. Il n’a pas l’air d’un type qui se contenterait de bas de gamme.

Je dois avouer, et l’alcool m’y aide, qu’il y a un truc de parfaitement érotique dans le language corporel de cet homme. Il dégage une autorité qui donne carrément envie de le laisser me faire tout ce qu’il veut. Ou de faire tout ce qu’il pourrait exiger de moi. C.est horrible, ce type est en train de me transformer en chienne en chaleur. Si Connor apprenait cela… Aïe, une bouffée de culpabilité m’envahit. Ne pas penser à ce salaud, ne pense pas à lui Scott. Il ne voulait que te baiser lui aussi, il a eu ce qu’il voulait et il a disparu de ta vie, c’est très bien comme ça.

Je ne me rends pas compte tout de suite du regard que je pose sur lui alors qu’il retire sa veste et déserre sa cravate avant de se promener dans ma loge, observant mon bordel. Ciel, pourquoi aujourd’hui ? La première fois depuis des siècles où je me saoule volontairement et laisse tout traîner dans ma loge, je reçois ma plus belle visite depuis des semaines ! Qu’ai-je fais pour que mon karma me fasse un truc pareil ?

Tant qu’on y est, pourquoi je lui ai balancé un truc pareil aussi ? ’’Vous êtes vraiment sexy ‘’ ? Et quoi après ? Je vais tenter de lui baiser le mollet comme un caniche ? Je veux dire, je pourais être moins subtil peut-être ? Je crois qu’il n’a pas saisit complètement et parfaitement mon interêt pour lui. Non mais, l’alcool, plus jamais !

Et cet Adam qui se trouve chanceux d’être tombé sur mon alors que je suis bourré ! Et qui me retourne le compliment en plus ! Non, mais faut pas m’encourager dans mon délire voyons ! Surtout que personne ne peut décement trouver un mec bourré sexy, ou même le désirer, non ?

-Je suis désolé, je ne suis pas comme ça d’habitude, je ne bois jamais ! Aujourd’hui c’est…., je dis avant de lever la tête vers mon interlocuteur et d’oublier ce que je comptais dire sur aujourd’hui.

Pourquoi il déboutonne sa chemise ? Pourquoi il me regarde comme ça ? Oh merde, je crois que mon cerveau vient de court-circuiter. Ma libido, elle, est bien heureuse de la situation  et je sens déjà un début d’érection dans mon jeans. Je suis vraiment complètement à côté de la plaque.
Comme électrisé, je me lève d’un bond et, naturellement, me prends les pieds dans la chaise. Comme mon équilibre est loin d’être à son meilleur, je tombe. Dans un réflexe inutile pour ne pas dégringoler aux pieds de l’homme sexy devant moi, je tente désespérément de m’accrocher à quelque chose durant ma chute. Sauf que ce à quoi je réussis à m’accrocher tombe avec moi et je tombe sur les genoux, mes mains allant bien vite rejoindre mes pieds au sol. C’est là que je réalise ce que je tiens entre mes mains. Oh merde. Ça ressemble vachement au pantalon d’Adam ça... Je lève les yeux et les redescends aussitôt, lâchant ce qui se trouve effectivement être le pantalon d’Adam, qu’il ne porte plus vraiment, et reculant toujours sur les genoux, les mains en l’air cette fois, en balbutilant des propos qui me sont incrompréhensibles à moi-même. Oh et puis merde, la ferme Scott. Ne dis plus rien et ne bouge pas, peut-être qu’il ne le prendra pas mal. Et peut-être qu’avec un peu de chance, il prendra cela pour une invitation à te violer.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Jeu 22 Mai - 21:49

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

J'ai l'habitude de provoquer des réactions assez positives. Que ce soit envers les femmes ou la gente masculine. Physiquement, tout autant que mentalement, je n'ai absolument rien à envier à personne. Quand je veux quelque chose, il est plutôt rare que je n'arrive pas à mes fins. Et quand je déboutonne ma chemise de la sorte, mes intentions sont claires et jamais repoussées. Par contre, là, je dois dire que c'est une première. Ça ne m'était encore jamais arrivé de perdre mon pantalon aussi rapidement et brusquement. C'était à croire qu'il venait de lire dans mes pensées. Bon. Oui, la méthode laissait à désirer, mais le résultat restait le même. Cet homme, à genou devant moi, avec presque plus rien pour recouvrir mon membre à l'exception de ce fin boxer blanc serré.

Mon regard se baisse sur lui avec un sourire en coin. C'est incroyable quand même comment il faisait en sorte que je ne réagisse pas comme je le ferais en temps normal. Un musicien bas de gamme, bourré, vivant dans une loge bordélique, qui n'est même pas foutu de faire la différence entre un hôtel de luxe et un restaurant, sans compter, qu'il ne semble pas capable de se tenir debout. Sans aucun doute, dans d'autres circonstances, il n'aurait même pas valu la peine que je m'attarde une seule seconde de plus en sa compagnie. Pourtant. Oui, pourtant. Comment résister au regard qu'il pose sur moi? Il me dévore littéralement des yeux et c'est loin de me déplaire, au contraire. Surtout de le regarder là, à mes pieds, son visage près de mon bassin ''Y'a des manières plus orthodoxes de faire comprendre à quelqu'un qu'on en envie de lui..''

Sans le quitter des yeux, je retire finalement ma chemise pour la poser sur le dossier de la chaise où j'étais assis quelques minutes plus tôt. Je lève un pied, puis l'autre, afin de retirer mon pantalon et le balancer aussi sur la chaise. Plus que mon boxer qui me recouvrait. Un sourire provocateur s'affiche sur mon visage pendant que je me mordille sensuellement la lèvre inférieur ''Heureusement que je ne suis pas un mec orthodoxe..'' Un pas vers l'avant, puis un autre. Mon entre-jambe qui gonflait déjà vient frôler son visage. Aucun doute sur ce que j'attendais de lui. J'espère seulement ne pas m'être trompé sur son compte.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 23 Mai - 13:17

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Je ne suis pas ce genre de type là. Je ne couche pas avec quelqu’un pour le simple plaisir, les histoires d’un soir ce n’est pas vraiment mon truc. Mais là, maintenant, c’est vraiment mon truc. Totalement mon truc même. Absolument, complètement, définitivement mon truc.

Je pourrais le repousser, me relever et ficher le camp. C’est ce que le Scott sobre ferait. C’est ce que je devrais faire. Mais je m’en fiche, le Scott bourré n’a vraiment pas envie de partir et encore moins de repousser un tel type. Ce serait du gâchit. Des hommes comme cela, on n’en croise pas à tous les jours. Alors quand il y en a un qui cogne à votre porte et défait sa chemise, on en profite.

Je ne peux pas empêcher mes yeux de parcourir son corps avec envie, sa poitrine finalement débarassée de la chemise et le boxer blanc qui ne laisse pas grand place à l’imagination sont de véritables aimants pour mon regard. Sincèrement, mon visage étant exactement au niveau du bassin d’Adam, c’est difficile de regarder autre chose.

Subitement, le caleçon est beaucoup plus proche de mon visage et ce qu’il contient aussi par ce fait même. Je n’ai pas à tergiverser bien longtemps. Je ne demande que ça et Adam semble tout à fait dans le même état d’esprit. On s’en fiche que ce soit un probable employeur, je me fiche bien de qui il peut être présentement. Je ne veux qu’une chose. Et j’ai bien l’impression que je vais l’avoir.

Timidement, parce qu’une part de moi craint un peu sa réaction, je tends la langue et lèche la bosse qui déforme le tissu du caleçon. Un léger gémissement d’excitation m’échappe et une de mes mains vient compulsivement agripper une des fesses –magnifiques fesses – d’Adam pour rapprocher son bassin de mon visage. Je joins mes lèvres à ma langue, tâtant son sexe de ma bouche, le caressant au travers du boxer.


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Sam 24 Mai - 1:41

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Impossible de dissimuler mon sourire de satisfaction. Comment ne pas être heureux d'avoir une gueule comme la sienne que je peux regarder de haut et qui bave littéralement d'avoir mon membre sous le nez? J'aime être désiré, j'aime qu'on me regarde et j'aime plus que tout avoir des mecs virils et sexy agenouillé devant moi prêt à tout pour avoir la chance que je les baise sauvagement.

Il n'y a définitivement plus assez de place dans ce vêtements pour ma verge qui est sur le point d'exploser d'envie. Elle est clairement visible et il peut facilement voir à quel point ses baisers me font de l'effet. Dans un petit soupire d'aise, je bascule légèrement ma tête vers l'arrière pendant que je peux sentir son souffle chaud au travers le boxer. ''Mmmh'' Les dents serrées, je soupire à nouveau. Bourré comme il est, il n'a pas intérêt à tomber en cours de route parce qu'il risque de se faire réveiller d'une drôle de façon. Une fois allumé, je ne peux plus m'arrêter, tant que je n'ai pas eu satisfaction.

Une main se glisse sensuellement contre ses cheveux pendant que l'autre vient lentement descendre mon boxer qui glisse contre les lèvres Scott. Quelques secondes plus tard, mon sexe enflé vient percuté contre sa joue. Un sourire encore plus large s'affiche sur mon visage, je ne manquais pas une seconde de ce spectacle. Évidemment, enfermé trop longtemps, normal qu'il rebondisse ainsi une fois libéré.

Ses mains presse mes fesses. T'es doué vieux.. t'es doué! Mon boxer descendu juste en dessous de mon sexe, recouvrant encore mes fesses, je le laisse là et vient chercher mon membre de la main pour le guider un peu. Le guider contre ses lèvres en caressant le gland contre celle-ci. Par moment, je pousse un peu pour entreouvrir ses lèvres, mais recule de suite pour venir encore les caresser. Oh putain qu'il m'excite ce mec. ''Elle te fait envie.. ça se voit dans tes yeux..'' Un sourire en coin des plus provocateur s'affiche sur mon visage, mon regard toujours ancré dans le sien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Lun 26 Mai - 14:26

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Je peux presque déjà sentir son goût sur ma langue. Comme le caleçon n’est pas très épais, je peux deviner chaque veine au travers du tissu. Je ressens une certaine fierté à exciter un homme comme Adam, une certaine satisfaction et une excitation certaine. Il ne reste plus de place pour quelque crainte ou doute, l’alcool et la perspective du sexe ne laissant pas une cellule de moncerveau disposée à ressentir quoi que ce soit de plus.

Mais mon excitation atteint un pic insupportable quand je l’entends son soupire. Lui faire plaisir me fait probablement plus plaisir à moi qu’à lui. Si je pouvais, je crois que je ronronnerais en sentant sa main dans mes cheveux. Comme je ne ronronne pas, je me contente d’appuyer ma tête contre sa main, léchant toujours son sexe gonflé au travers du tissu, mes mains serant le galbe parfait de son fessier. Le tissu de son boxer disparait soudainement de devant moi, recouvrant toujours ses fesses par contre. Subitement, son sexe, énorme et magnifique, jaillit et rebondit contre me joue.

Je voudrais l’attraper entre mes lèvres, mais Adam empoigne sa propre verge et s’amuse à taquiner mes lèvres de son gland. Lorqu’il laisse son sexe traverser mes lèvres, il se recule aussitôt, me laissant vide et pantelant. Quelle agace ! Et puis ces mots… Bien sûr que sa queue me fait envie ! Je lève un regard brûlant de désir sur le sien, moqueur, provocateur. Je tends la langue de nouveau et lèche la pointe de son sexe avec envie. Les yeux mi-clos, savourant sa saveur, je passe ma langue sous son membre et sur toute sa longueur, délicatement. Puis je referme mes lèvres sur son gland pour le suçoter, appréciant la douce texture de l’extrémité de son membre.

Je ne peux m’empêcher de gémir, bien peu virilement je dois l’avouer. Je délaisse, à regret, une des fesses de l’homme et descends ma main droite vers mon jeans pour y caresser ma propre érection, laquelle commence à être douloureuse.


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mar 27 Mai - 4:17

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Il ne fait plus aucun doute que j'ai bien fais de venir à ce spectacle. Honnêtement, le show en tant que tel était ordinaire, mais la passe backstage valait son pesant d'or. J'ai l'habitude d'avoir des yeux remplis de désir sur moi, mais les siens... ce n'est plus que du désir rendu là, on parle presque de besoin. Il me donnait l'impression d'avoir un besoin vital de me baiser et je dois avouer que j'adore ça. Il doit bien s'en rendre compte parce que j'ai le membre plus dur que jamais et je crois bien qu'il n'a pas fini de grossir sous l'habileté de la belle gueule qui le déguste.

C'est qu'il est vachement doué. ''Mmmh.. ouaiie.. c'est ça..'' Ma main vient incontestablement se poser sur sa tête. Mes doigts glissent dans ses cheveux. Mes yeux se ferment, mais je conserve l'image dans mon esprit. Cette image qui est parfaite et que je peux reproduire en sentant le mouvement de sa tête contre ma paume. Dans un spasme de plaisir, ma poigne se referme sur la racine de ses cheveux. Oh la vache! Un nouveau spasme s'empare de mon bassin ce qui me fait donner un coup de rein vers l'avant. Le bonheur. Mon sexe s'enfonce presque entièrement dans la bouche chaude et humide du musicien. Tant pis. J'entame un mouvement de va et vient à l'intérieur de sa bouche sans jamais relâcher ma poigne. Au contraire, j'accentue le mouvement en me servant de sa tête en contre coup. Oh putain que c'est bon.

En ouvrant les yeux, je le vois descendre sa main. Dommage qu'il n'ait pas de matelas dans la pièce parce que j'aurais bien eu envie de lui rendre l'appareil. Un jouissif 69 n'aurait pas fait de mal. J'ai par contre aucune envie de m'allonger au sol alors, tant pis. Plus les minutes avançaient, plus des grognement rauque de plaisir s'échappent de mes lèvres. ''Je viens... je viens..'' De puissants spasmes me prennent le bas ventre. Ma main se met à trembler contre ses cheveux. Quelques secondes plus tard, je me libère en lui dans un intense râle d'extase.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 30 Mai - 12:52

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

J’ai déjà prit de l’alcool, c’est loin d’être ma première fois. J’ai déjà bu beaucoup plus aussi. Je sais que je tiens très mal la boisson, mais j’ai déjà bu au point de vomir et de ne pas me rappeler de mes actes le jour suivant. Cette fois, je sais que je me souviendrai de tout demain et que je ne vomirai pas. Pourtant, jamais avant l’alcool ne m’a fait réagir ainsi.

Une chienne. C’est ce que je suis à l’instant. Une chienne en chaleur qui meurt d’envie de se faire baiser. C’est absolument horrible en un sens, j’aimais je ne m’étais sentit comme ça. Mais d’un autre côté… Le plaisir qui épaissit mon sang, la liberté que je ressens, en laissant Adam baiser ma bouche est telle que je souhaiterais pouvoir le revivre à tout les jours. Plusieurs fois par jour. Encore et encore et encore et encore… J’ai un sérieux problème. Même dans le pic de mon adolescence, quand mes hormones me travaillaient à fond, je n’étais pas aussi avide de sexe.

J’aime sentir ses mains dans mes cheveux, sur ma tête, tirant, poussant. J’aime la douce texture de son sexe, son goût, sa saveur. J’aime entendre sa voix, ses gémissements, ses râles, la moindre de ses respirations. J’aime la façon dont il prend le contrôle, faisant quand même de mon mieux pour lui faire le plus plaisir possible de mes lèvres et ma langue, variant pression et caresses Je ramène la main qui était sur ses fesses sur sa hanche puis l’intérieur de sa cuisse et finalement ses testicules que je caresse en suivant le mouvement de son bassin. De mon autre main, celle qui me masturbe, je défais mon pantalon et le baisse sur mes genoux avec mon caleçon, exposant mon membre aux cajoleries de l’air frais et de ma main.

Cette journée ne finira pas si mal que cela finalement. Moi qui planifiais de me saouler à mort dans mon salon avec mon chien comme seule compagnie… C’est beaucoup mieux, infiniment mieux. Et cela me permet d’oublier Connor, oublier sa saveur, son odeur, sa voix et son image en me perdant dans celles de quelqu’un d’autre. Non, ne pas penser à lui, même un peu. Il ne m’aime pas, il n’a fait que se servir de moi. Je ne l’aime pas… N’est-ce pas ? Non, bien sûr que non. Seul un idiot le serait. Et qui préfèrerait Connor à un dieu du sexe comme Adam ? Pas moi… Je l’espère.

Je sens les spasmes de la jouissance le parcourir quelques secondes avant de le sentir exploser dans ma bouche. Je prends tout, j'avale comme la gentille petite chienne que je suis. Et rien ne me fait plus plaisir que de le faire. Je vais même jusqu'à nettoyer son sexe de quelques coups de langue, avide de la moindre goutte oubliée.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Sam 31 Mai - 2:28

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Je ne sais pas si c'est l'alcool qui le rend aussi salope, ou si ça fait partie de sa personnalité, mais je dois avouer qu'il a ça dans le sang. Je préfère quand même me dire que c'est moi qui attise sa fibre perverse, ce qui serait sans doute le plus près de la vérité. Quoi qu'il en soit, il suce comme un putain de Dieu et je lui donnerais volontiers un pass VIP à l'accès de mes parties. Le brun semble prendre autant de plaisir que moi. Je pourrais sans doute le payer en nature pour son spectacle. Ça serait équitable et les deux on en sortirait gagnant.

Mon regard se porte sur sa main qui se masturbe. Bien membré en plus. Y'a pas à dire, je me la prendrais bien là ou je pense. Mmh.. il prend tout. Il en redemande même. Il lèche tout. Bien élevé le Scott. C'est tellement soulageant de voir qu'il y a encore des mecs qui savent faire un bon boulot propre. Pas besoin de lui dire quoi faire, il le sait parfaitement bien.

Bon. Ça suffit les petits câlins, j'ai envie de passer aux choses sérieuses. Espérant qu'il soit encore en état de se tenir debout et c'est dans son intérêt parce qu'il n'a pas envie de me mettre en colère. Sans jamais relâcher ma poigne sur ses cheveux, je le fais relever pour qu'il soit debout en face de moi. ''T'as une sacrée bouche toi..'' Un sourire plus que satisfait aux lèvres, j'empoigne solidement sa nuque pour le tirer vers moi afin de prendre possession de ses lèvres et de sa langue. Je l'embrasse durement, me délectant de la saveur de mon excitation mêlée à sa salive. Un grognement s'échoue au travers ses lèvres pendant que de mon autre main, je viens prendre son membre. C'est mon jouet. Du moins, pour cette nuit.

Mettant fin au baiser, brusquement, je le tourne pour qu'il soit dos à moi. Un dos bien large, bien musclé. Trop d'envie, je mord son épaule en plaquant mon corps contre le sien, sans jamais lâcher sa verge. Face au grand miroir qui orne le bureau, je le fixe du regard au travers ce miroir avec un sourire plus que provocateur. Mon bras entourant sa taille, je le masturbe. Rapidement, durement, habilement. Mon membre toujours aussi dur caresse ses fesses.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Jeu 5 Juin - 12:30

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

J’aime le goût d’Adam, j’adore même. J’aime aussi sa méthode, sa brusquerie, l’aura presque sauvage qui s’en dégage. J’aime tant cela que j’aimerais m’en faire une couverture et m’enrouler dedans avant de m’endormir bien tranquille. Je sens le sommeil qui se pointe, là, juste derrière l’excitation et l’euphorie provoquée par l’alcool. Mais je le combats, hors de question de sombrer dans le lourd sommeil quasi-comateux post-cuite. Le sommeil post-coïtal, c’est bien mieux.

Adam tire sur mes cheveux et bizarrement, j’aime la douleur qui en découle. Ce type me fait découvrir des côtés de ma personnalité que je ne connaissais pas. Je me relève, comme il le veut, et réponds désespérément à son baiser. Plus, plus, plus, j’en veux plus. Je ne sais comment, le baiser prend fin et je ne le vois plus. Je le sens par contre. Il est dans mon dos, son sexe toujours au garde-à-vous contre mes fesses. Oh oui. Oh oui, oh oui, oh oui ! Ça, ça va définitivement me plaire, plus encore que de sucer sa suberbe queue.

J’ondule du bassin pour frotter mes fesses contre lui en renversant la tête. Qu’il me prenne, maintenant, là, immédiatement. Oh ciel, s’il attend plus longtemps, je crois que j’en mourrai. Je passe la main droite par-dessus mon épaule pour attraper sa nuque et me frotter encore plus contre lui. Sa main sur ma verge me caresse et je n'en gémis que davantage.

Tout ce temps, j’étais contre les coups d’un soir, contre les relations sans attaches, Je ne savais pas ce que je manquais. Ou alors, c’est ce type qu’est une véritable bête de sexe.Dans les deux cas, je prends mon pied. Sauf que dans un des cas, je ne pourrais revivre ça qu’avec une seule personne, dans l’autre, avec à peu près n’importe qui. Et ce qui me tracasse c’est que je ne sais pas lequel des deux je préfèrerais. Je voudrais toujours que Connor m’appelle, me donne des nouvelles ou quelque chose, mais je sais que je veux aussi absolument travailler pour Adam, peut importe ce qu’il peut bien me demander de faire et ce qu’il m’offre en échange. Je crois que j’ai un problème. Un gros problème.


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 6 Juin - 19:54

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Il aime ce que je lui fais subir. Évidemment, le contraire aurait été impossible. Je sais comment toucher, je sais comment exciter un corps, encore plus un corps musclé et obéissant comme le sien. Sur scène, il semblait en total contrôle de lui-même, dans sa zone de confort. Ici, entre mes mains, c'était tout le contraire. Sans jamais cesser de masturber son membre, je l'observe au travers le miroir en face. Son visage était d'une transparence. Je pouvais en déduire chaque émotion qui le traversait, chaque endroit sensible, chaque envie, chaque crainte. Et c'est avec plaisir que j'en jouais.

Accélérant et ralentissant le mouvement, ou encore en faisant de longs moments jusqu'à sa base ou encore titiller uniquement son gland. Ma main habile s'amuse à le manipuler jusqu'à lui faire perdre la tête. C'est ma façon d'agir et j'y gagne à tous les coups. Le but n'est pas uniquement de donner et recevoir du plaisir. Non, c'est de venir le chercher jusqu'au plus profond de ses fantasmes pour en créer de nouveaux et le rendre complètement dépendant de cette jouissance. Après tout, c'est naturel d'user de ses talents, non ?

Un lueur de supplication lui passe dans le regard ce qui me tire un sourire en coin des plus pervers. Sans lâcher sa verge, mon autre main vient lui appuyer dans le haut du dos afin de lui faire comprendre qu'il est temps pour lui se se pencher un peu plus. Au moment où nos regards se croisent dans le miroir, c'est d'un coup sauvage et droit que je m'enfonce en lui dans un grognement animal. C'est chaud, c'est confortable. Un spasme me parcourt le bas ventre ''Oh putain oui'' Un intense désir contrôle mes gestes, c'est pourquoi j'en viens à lâcher sa verge pour venir lui prendre solidement les hanches afin profiter à fond de mes coups de reins qui lui martèlent l'intérieur, allant toujours plus profondément sans manquer une miette de ses expressions faciales au travers le miroir.   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mer 11 Juin - 14:38

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Fou, il me rendra fou. Sa main sur ma verge accélère, ralentit, m’offrant toujours plus sans toutefois m’en donner assez. Et il fait exprès. Mon excitation est carrément douloureuse maintenant, je ne désire que la libération. Pourtant, j’aime ça. J’aime qu’il joue ainsi avec moi, j’aime la douleur, j’aime être sa marionnette. Je n’aurais jamais pensé un jour ressentir une telle chose envers quelqu’un. L’alcool, ce doit être la faute de l’alcool.

Une pression sur le haut de mon dos. Me pencher, je dois me pencher. Hm, enfin. Docilement, je me plis en deux, posant mes deux mains sur mes genoux, et je relève la tête. Devant moi, un miroir. Je l’avais oublié ce miroir. Je lève les yeux, évitant de m’attarder sur ma réflexion, et croise le regard ardent d’Adam. Je suis tellement hypnotisé par ses yeux que je ne remarque pas l’élan qu’il prend avant de s’enfoncer brutalement en moi. Mon cri de douleur se teint de plaisir vers la fin, puis se transforme en gémissement de délice. Sa queue m’écartèle, mais la souffrance se noie dans le plaisir que ses coups de plus en plus puissants m’apportent.

Je manque presque de couiner quand sa main délaisse ma verge pour aller se poser sur ma hanche. Je la remplace par une des miennes, me masturbant au rythme de ses coups de butoir. À chaque coup, je tends la croupe vers lui pour le sentir encore plus profondément, plus violement. Mes gémissements se changent en petits cris de plaisir qui emplissent la pièce, accompagnés du claquement de ma chair contre la sienne.

Je repose mes yeux sur le miroir et y vois mon visage défiguré par l’extase. J’y vois ma main qui s’active sous moi. J’y vois Adam qui me martèle de son sexe. Mon plaisir augmente et je sens des tressaillements m’agiter le bas ventre. Je ferme les yeux, renverse la tête et sens chacun de mes muscles se contracter alors qu’un cri de jouissance franchit mes lèvres. Mon sperme éclabousse le sol devant moi.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Sam 14 Juin - 18:34

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Des coups déchaînés, des gémissements significatifs, une respiration haletante. Tout était en oeuvre pour un scène des plus jouissive. J'adore entendre le claquement de mon bassin qui percute fortement ses fesses. Je délaisse la vue qu'il m'offrait au travers le miroir pour baisser mon regard sur ma propre verge qui entre et sort rapidement de son anus bien serré. C'est intensément libérateur comme sentiment. Plus il gémit, plus j'ai envie de le défoncer tellement fort qu'il aurait du mal à marcher pendant qu moins une semaine.

Mes doigts s'enfoncent tellement fort contre ses hanches que sa peau devient blanche. La mâchoire serrée, je le tire toujours plus vite et plus fort contre moi. Je n'ai même plus l'impression de contrôler mes mouvements, comme possédé par le plaisir brute, le plaisir animal. Je peux sentir son corps tressaillir lorsqu'il éjacule contre le sol. Ses fesses se resserrent contre mon sexe qui lui n'a pas fini de le marteler. Le corps du musicien est sans cesse propulsé vers l'avant et ses mouvements m'aident à pouvoir réellement profiter de cette jouissance en allant toujours plus profondément, si seulement c'est possible.

Encore une bonne dizaine de minute à lui labourer l'intérieur avant que je vienne dans un râle digne de ce nom. En donnant un dernier coup d'une violence surprenante, je me vide au plus profond de son être. Le souffle cours, les spasmes me martyrisant le corps, je diminue doucement le mouvement jusqu'à cesser complètement. J'avoue que j'avais rarement eu un tel plaisir. Un sourire satisfait se pose sur mes lèvres quand je le regarde à nouveau au travers le miroir. En le prenant par l'épaule, je fais en sorte qu'il se redresse sans pour autant me retirer de lui. Mes bras glissent autour de sa taille pour aller caresser une nouvelle fois son membre pendant que je donne un dernier petit coup pour l'agacer avant de me retirer et d'aussi lâcher son sexe. ''T'es définitivement engagé''    


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Jeu 19 Juin - 11:23

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Encore, encore, encore et encore. Mon orgasme se prolonge alors que la verge d’Adam continue de me marteler l’intérieur. Mes gémissements de plaisir emplissent la pièce, l’air est lourd de l’odeur du sexe et le corps de ce quasi-inconnu est brûlant contre le mien. Normalement, le fait de ne rien savoir sur cet homme m’en éloignerait, aujourd’hui, c’est le contraire. Le plaisir qu’il m’apporte… D’ailleurs, le simple fait de le sentir jouir, se répandre en moi, me fait gémir de plus belle, sa semence se disséminant dans une traînée ardente entre mes fesses.

Je cambre le dos et me redresse contre Adam lorsqu’il en fait la demande en pressant mon corps vers le sien. Son sexe étant toujours en moi, j’ondule légèrement du bassin, puis frotte mes fesses contre ses hanches en soupirant de plaisir lorsque sa main vient caresser mon sexe une dernière fois. Je souris à ses mots, amusé par la phrase. Je me retourne à moitié pour capturer ses lèvres entre les miennes avec désir, posant une main sur sa nuque pour l’attirer à moi en songeant avec impatience à mes futures heures de travail à son service. Je le libère, ma bouche à un souffle de la sienne en me léchant les lèvres de gourmandise.

-Ça, c’est une bonne nouvelle, je ronronne.

Hmm, comme Connor ne donne pas l’impression de vouloir de moi, je ne vois pas pourquoi je devrais me priver d’accepter une telle offre. Encore moins de coucher avec mon futur patron. Et de prévoir de le refaire. Encore. Et encore. Le plus souvent possible en fait. Je finirai bien par oublier Connor, ne plus espérer voir son nom apparaître sur l’afficheur de mon téléphone, ne plus espérer entendre sa voix au bout de la ligne, le voir devant ma porte, sous la douche, dans mon lit. Avec quelqu’un comme Adam dans ma vie, j’ai bon espoir d’oublier Connor assez vite. Je l’espère en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 20 Juin - 22:19

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Inutile de préciser que je répond tout aussi avidement à son baiser gardant mon corps chaud contre le sien bouillant et encore frémissant de l'assaut que je viens de lui déchainer. Pour un mec complètement bourré à la base, il c'était débrouillé comme un chef pour encaisser le tout et ça me plaisait. J'ai l'agréable sentiment que c'est loin d'être la dernière fois que je me payais un moment du genre en sa compagnie. Il est vrai que je n'ai pas nécessairement besoin d'un de plus dans la liste de mes conquêtes potables, mais ce Scott avait un petit quelque chose de particulier qui m'attirait particulièrement. Un espèce de détresse, de désespoir, de besoin de se faire prendre de la sorte et je ne crache jamais sur une situation du genre.

Ce qui me plaisait aussi énormément était le fait de sentir qu'il n'était pas un habitué des coups de ce genre avec des inconnus. Il semblait plutôt du type homme rose et romantique. Quel caresse pour mon égo de détourner les pulsions du commun des mortels vers la nouveauté du vice. Si seulement il avait la moindre idée dans quoi il venait de mettre le pied. Parce que même si un diction dit qu'une fois n'est pas coutume, j'ai bien l'intention de réitérer l'expérience et ce dès qu'il viendra jouer à l'Olympe. Pourquoi ne pas garder ce petit rituel de la loge, ça me plairait bien.

Je l'embrasse une dernière fois, gardant quelques secondes sa lèvre inférieure entre mes dents tout en reculant quelque peu jusqu'à la lâcher pour retourner vers mes vêtements. Je m'étire de tout mon long sous sa vue avant d'enfiler mon boxer ''Tu as ma carte, tu n'auras qu'à me téléphoner au courant de la semaine et on se donnera un rendez-vous pour que je te fasse visiter la salle de spectacle.. et aussi discuter de.. nos prochains arrangements..'' Un large sourire sur les lèvres, je remets aussi mon pantalon ainsi que ma chemise. Au moment venu de reprendre ma cravate, je m'approche de lui pour lui poser autour du cou de manière quelque peu possessive et le regarde droit dans les yeux, frôlant mes lèvres contre les siennes ''Merci pour ce rappel intime.. j'ai aimé le spectacle d'après scène''    


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Lun 30 Juin - 15:59

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Un violent vertige m’assaille. La pièce tourne soudainement autours de moi. Mes jambes me semblent faites en spaghettis. Oh la vache. J’avais presque oublié la quantité d’alcool que j’ai ingurgité avant l’arrivée de Bakersfield. On pourrait croire que c’est dur à faire vu que c’est pour cela que ça a dégénéré ainsi. Jamais je n’aurais agis de cette façon à jeun… N’est-ce pas ? Bien sûr que non, voyons. Je n’ai jamais agis ainsi. Je n’ai jamais fait ce genre de chose. Je n’ai jamais ressentit aussi désespérément le besoin de coucher avec quelqu’un d’autre, un inconnu. C’est nécessairement la faute de l’alcool. Cela doit être la faute de l’alcool. Sinon, cela signifierait bien trop de choses sur moi que je n’accepte pas.

Abruptement, je reviens au présent. J’ai la carte d’Adam dans la main. Il a dit quelque chose, juste là, je peux le voir à l’expression de son visage. Il attend une réponse. Euh… Faire travailler mon cerveau est presque douloureux. C’est comme faire courir un hamster sur une roue couverte de beurre fondu. Quelle image étrange. Pauvre petit animal qui coure et coure sur place… Ah ! Voilà ! Je l’ai ! Oh, une seconde. Il est beaucoup plus près tout à coup. J’ai encore loupé un moment je crois. Je sens quelque chose sur ma nuque qu’il tien, j’en déduis que c’est sa cravate après y avoir vraiment réfléchit. En fait, j’y réfléchis autant pour ne pas penser au fait qu’il est à nouveau très proche. Ce dont je suis beaucoup trop conscient, malgré mon cerveau défaillant.

Il est habillé. Quand s’est-il habillé ? Où sont mes vêtements ? Quand les ai-je retirés ? Je ne me souviens que de… de. Vaux mieux ne pas trop y penser pour l’instant. Où en étais-je ? Ah, oui. Ses yeux dans les miens, sa cravate autours de mon cou, et sa carte de visite dans mes mains. Et il m’a dit un truc. De… L’appeler ? Pour le travail. J’ignore si demain, je voudrai toujours travailler pour lui, mais, présentement, je ne demande rien d’autre que cela. Ça promet au moins d’être divertissant. Après tout, ce n’est pas comme si j’avais quelqu’un dans ma vie. Excepté Connor, l’absent et jamais présent –ce qui veut dire la même chose, à croire que même en pensée mon cerveau fait défaut –Connor.

-Je… J’appellerai. Demain, je réponds, le regard probablement aussi embrumé que mon esprit, mais par autre chose que l’alcool. Une chose que j’ignore délibérément. Je ne suis même pas sûr de me rendre chez moi, je vais probablement sombrer avant cela ou aussitôt que je mettrai un pied à l’intérieur de ma maison. D’ailleurs, je n’ai toujours pas appelé de taxi, faudra pas oublier.


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Mer 2 Juil - 2:04

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Je suis incapable de dissimuler mon sourire satisfait en le regardant reprendre peu à peu conscience. Je n'avais pas oublié à quel point il était bourré quand je suis entré dans sa loge au départ. Faut dire que l'intensité du moment avait été assez pour le rendre ''sobre'' le temps de pouvoir rester en état afin de supporter ce désir, mais une fois terminé, la tension redescend et l'alcool reprend sa place. À peine, je soufflerais et il tomberait au sol comme une grosse limace. Ça pourrait être marrant. Non, je suis pas si méchant. J'aime prouver ma supériorité, mais dans le cas présent, inutile de prouver quoi que ce soit, l'évidence était là.

Bien sûr qu'il va appeler. Comment pourrait-il ne pas le faire ? Je suis certain que même s'il ne garde pas un souvenir précis de cette rencontre, le simple fait de lire mon nom sur ma carte le rendra plus dur que jamais. Un petit rire s'échappe mes lèvres à cette pensée. Que c'est bon d'être moi. En posant mon regard sur lui, je fronce un peu les sourcils. Je ne suis pas du genre très sage en temps normal, mais là, j'ai bien l'impression que si je pars en le laissant comme ça, il ne risque pas de se rendre chez lui et s'il se retrouve à l'hôpital ou un endroit du genre, j'ai moins de chance de recevoir son appel. C'est pas que j'y tiens particulièrement, mais il serait bon pour les affaires de l'Olympe, vu la popularité dont il a fait preuve ce soir sur scène. Et puis, ce serait dommage de ne pas pouvoir réitérer l'expérience. ''Tu veux que je te ramène ? Ma limo m'attends dehors.. ''  

Si j'attends qu'il prenne le temps d'y réfléchir et de me donner une réponse, je risque d'être encore là demain soir. C'est pourquoi, je prends l'initiative de rassembler ses vêtements pour les lui tendre avec un petit sourire en coin tout à fait charmant. Quand on a du charisme, aussi bien en profiter. Et parlant de charisme, ce Scott n'en est pas totalement dépourvu. Encore moins quand il fait des moues d'excitations. Tout compte fait, j'ai pas l'intention d'en rester là.   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 4 Juil - 21:04

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Il… Euh… Mais… Une seconde.
Respire, Scott, respire. Ne t’évanouie pas et surtout, surtout, ne vomis pas. C’est drôle comme il y a un instant, je ne ressentais presque pas les effets de l’alcool. Et maintenant… Maintenant, il y a deux Adam devant moi. Oups, non, trois. Deux. Un ? Hum, je les prendrais bien tous en même temps dans mon lit. Oh, mais je ne crois pas que j’y survivrais par contre. Ce serait une belle mort, alors je m’en fiche ! Mais je devrais les attraper pour pouvoir les emmener ou que ce soit et deux des trois Adams n’arrêtent pas de bouger… Quels emmerdeurs !

Oh, l’autre Adam bouge aussi et les deux autres le suivent. Et ils me fourrent des trucs dans les mains. Mais qu’est-ce que ces choses molles peuvent bien être ? Oh, oh ! Mes vêtements ! Les voilà ! Je les ai retrouvés ! Je trouve mon caleçon parmi les bouts de tissus et commence à l’enfiler en sautillant d’une jambe à l’autre. Ensuite, je me perds dans ce qui me semble être mon chandail, mais réalise qu’il s’agit de mon pantalon. Quel idiot ! En rigolant pour moi-même, je passe mes pieds dans les bons trous et réussis cette fois à enfiler mon jeans. Puis, dernière étape, mon t-shirt ! J’adore ce t-shirt. J’adore les t-shirts. J’aime les chemises aussi. Comme celle d’Adam ! Elle est jolie. Sa cravate aussi est belle. Et son pantalon. Et ce qu’il y a dedans. Voilà, tout habillé ! Oh non, où sont mes souliers ? AH ! Juste là !

Je saute dedans allègrement… Mais manque mon coup. Zut, ils ont bougés tout seul ! Je suis sûr qu’ils étaient là ! Je glisse piteusement mes pieds dans mes souliers qui ne sont qu’à quelques centimètres plus loin. J’oublie un truc ? Mes souliers, mes vêtements… Mes clefs ? Dans ma poche. Le numéro de téléphone ? Dans ma poche ! Ma guitare ? Mais où est ma guitare ? Est-ce que je l’ai ramené après le spectacle ? Oh, c’est vrai ! Je l’ai laissé à Tommy. Ça va alors, il va s’en occuper. Je pose la main sur la poignée de la porte.

Mais j’oublie un truc… Qu’est-ce que j’oublie ? Je plisse le front en réfléchissant… Qu’est-ce que j’oublie ? J’ai tout ce dont j’ai besoin, sauf mon lit, j’ai tous mes vêtements, j’ai la carte d’Ad… Adam ! Voilà ! Je me tourne vivement, le vois et éclate de rire. Comment on peut oublier une chose pareille ? Une chose aussi sexy, aussi… Miam. Je tombe, déséquilibré par euh… par un truc, et tombe sur les fesses, dos à la porte, n’en riant que davantage. Pourquoi je ris déjà ? Je m’en fiche, c’est trop drôle. Mais je dois arrêter. Je dois me relever. Allons, Adam m’a proposé de me ramener chez moi. Tiens-toi bien Scott ! En retenant mon rire, je me relève, tant bien que mal puisque la pièce bouge autour de moi.

-Euh, on… on y va ?, je demande en titubant sur place.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 09/04/2014
Messages : 119

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 11 Juil - 15:54

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Quel joli spectacle. De le voir se rhabiller est presque aussi intéressant que de le voir retirer ses vêtements. Évidemment, ce n'est pas le même genre de sourire que je porte sur lui, mais que je souris est déjà bon signe parce qu'en temps normal ce genre de chose à plutôt tendance à m'énerver. Une chose est sûre, c'est que peu importe le nombre de litres d'alcool que je peux consommer, jamais on ne me verra dans cet état. J'ai trop de dignité pour ça. Bon, c'est pas donné à tout le monde, mais je ne m'en formaliser pas non plus. Faut dire qu'après ce qui vient de se passer, on ne se formalise plus avec grand chose. Et puis bon, plus je le vois aller, plus je me dis que c'est brillant de ma part d'avoir pensé à le raccompagner sinon, je doute fort qu'il se rende à destination.

Il se cherche. Je pourrais presque croire qu'il est en train de m'oublier. Il accumule les bourdes pour me vexer. J'espère que la prochaine fois il sera en mesure d'avoir l'esprit un peu plus ordonné parce que si c'est toujours comme ça, le musicien risque de devoir de trouver un autre hôtel ainsi qu'un autre directeur pour performer. ''Oui, on y va'' Un petit sourire en coin, je m'approche de lui donc de la sortie tout en m'assurant qu'il ne se prenne pas le plancher sur le chemin. Heureusement qu'il n'y avait pas d'escaliers parce que j'aurais pas eu envie de jouer les béquilles humaine. Ce n'est pas mon genre. Comme prévu, la limousine est devant la salle de spectacle. La rue est presque vide, vu le temps qu'ils avaient pris dans la loge, parfait. Le chauffeur attend patiemment pour leur ouvrir la portière arrière et la referme derrière nous avant d'aller prendre sa place derrière le volant. La voiture est spacieuse, illuminée, chic. Logiquement, je lui offrirais une coupe de champagne, mais là, je crois qu'il a assez bu pour une seule soirée. ''Il faudrait que tu me donnes ton adresse mon beau..'' Le chauffeur attendait avant de démarrer.   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   Ven 18 Juil - 12:02

What have I done ?


Alcohol may be man's worst enemy, but the bible says love your enemy

Trou noir. Je suis assit dans une voiture, une belle voiture. Une limousine ? Mais qu’est-ce que je fiche dans une limo ? Oh, je suis avec Adam, c’est sa voiture alors. Hum, jolie. Les sièges sont vachement confortables, il y a de la place à revendre, un minibar et tout et tout. Si jamais ma carrière dans la musique devait tomber à l’eau, je me recyclerai dans les hôtels de luxe, parce qu’on dirait bien que ça paye ce truc. Ça serait quand même super pratique d’avoir un chauffeur.

Je lui donne mon adresse d’une voix que moi-même je peux identifier comme étant pâteuse. La voix d’un ivrogne. Mais je ne suis pas un ivrogne moi ! Je ne me souviens même pas la dernière fois où j’ai été saoul à ce point ! Oh oui, c’était avec Matthew. Lequel est mort il y a deux ans alors… C’est loin. J’avais oublié à quel point je ne tolère pas l’alcool. Mais c’est triste, je n’habite pas très loin d’ici. Je vais donc me séparer de cet apollon dans moins d’une trentaine de minutes.

Avec un sourire qui se veut charmeur, je trouve le moyen de venir m’installer au-dessus d’Adam, mes genoux de part et d’autre de lui sur le banc, mes mains agrippant sa nuque pour m’empêcher de tomber. Autant profiter des derniers instants que j’ai. Surtout que j’ai la belle excuse pour agir comme je veux. J’en profite donc pour l’embrasser ardemment en me pressant sur lui. Hmm… Je prendrais bien encore et encore de ce type. Comme Connor ne donne pas l’impression de vouloir de moi, je pourrais bien renouveler l’expérience avec mon futur-patron. Oh oui, même pas besoin d’y réfléchir. Mais avec moins d’alcool la prochaine fois. Beaucoup moins d’alcool.

Je ne peux pas m’empêcher d’être à nouveau excité et de frotter mon bassin contre le sien. Une partie de moi n’arrive pas à croire que j’en redemande encore, le reste supplie pour en avoir davantage. C’est pas de ma faute s’il est sexy et s’il a une voiture propice à ce genre de choses.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What have I done ? [Adam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

What have I done ? [Adam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [GW:EN] Des hommes en tenue d'Adam vous observent!
» Projet Linekarde -ville- -Adam-Dark et Kiba-
» fiche d'Adam Jensen[en attente]
» Adam Troke à propos des elfes : explication fluffique
» [VDS] colecovision adam
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-