Partagez | 
 

 Une rencontre du destin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Une rencontre du destin?    Mar 22 Avr - 16:49

« Bonjour, ou bonsoir, selon l'heure à laquelle vous lisez cette lettre. Je vous écris pour m'entretenir avec vous au sujet d'un éventuel travail. Je me suis renseigné sur vous. Je sais qui vous êtes. Je sais pour qui vous travaillez. C'est d'ailleurs pour cela que je vous écris.
Je me présente. On m'appelle Conrad. Je suis un biochimiste très expérimenté, rêvant d'un monde meilleur. Malheureusement, l'argent me manque. J'ai besoin d'argent, et de gens qui assurent ma protection.
Je suis prêt à beaucoup pour réaliser mes idéaux. Je vous demande donc de travailler plus ou moins longtemps pour vous.
Que diriez vous de nous retrouver ce mardi soir près du vieux quartier industriel à Crenshaw ?

Conrad. »

Telle était la lettre que j'avais envoyé à cette jeune femme mafieuse que j'espionnais depuis une ou deux semaines. J'avais reconnu des habitudes, des tocs, des tout petits détails si propres aux mafieux.
Mon plan était simple. Je la retrouverais à l'usine en ruine. Je lui montrerais mes travaux, lui proposerais un contrat de travail encore plus simple. Je leurs fabriquais des virus, je faisais pression sur les autres mafias et gangs, en échange d'argent.

Mais au fond de moi, ce n'était pas si simple que ça...

Je rêvais secrètement de me faire un nom, non seulement dans cette mafia, mais aussi en dehors. Je voulais me faire connaître sous le simple nom de Conrad. Conrad, celui qui apaise les souffrances des vivants. Conrad, celui qui rétablit la justice dans ce bas monde.

Pour cela, j'étais prêt à tout. S'il fallait sacrifier des vies innocentes, je les sacrifierais. C'était pour la bonne cause. Pour la justice. Pour Elizabeth. Ceux qui se mettraient en travers de mon chemin périraient.

J'étais donc arrivé à l'usine. Il faisait presque nuit. J'avais amené une mallette avec quelques échantillons dedans. Je portais un habit noir. J'avais un avantage sur cette femme. Je connaissais son visage et elle ne connaissait pas le mien. Pour conserver cette sécurité, j'avais mis un masque à gaz. Quand je serais sûr que c'était safe, je l'enlèverais.
Je n'avais pas pris d'arme. Je courrais vite et je me battais encore très bien. Je pourrais l'abattre au poing si nécessaire.

Tout semblait prêt. Je remarquai que j'étais arrivé en avance. Alors, je patientai. J’attendais avec patience cette femme qui, vraisemblablement, déciderait de mon avenir à Los Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
Mafia Italo-AméricaineMafia Italo-Américaine
avatar
Kendall Alestra
Date d'inscription : 23/02/2014
Messages : 380

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Une rencontre du destin?    Mer 23 Avr - 9:09

Kendall & Conrad.
Une rencontre du destin ?


*Quand elle avait reçu cette lettre, l'Alestra avait tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'une bonne vieille blague de son cousin. Soyons honnête, elle était quand même assez flippante. La jeune femme était donc allée le retrouver, et lui avait sommé d'arrêter de faire ce genre de chose s'il ne voulait pas finir au fond d'un ravin. Mais lorsqu'il lui avait promis que ce n'était pas lui, et que d'après l'écriture ce n'était pas quelqu'un de la bande non plus, l'italienne s'était sérieusement mit à flipper. Si quelqu'un l'observait, ça craignait. Et plutôt beaucoup même. Parce qu'il connaissait son secret, celui de son appartenance à la mafia, et ça, elle ne pouvait le tolérer.

Pourtant, le dénommé Conrad semblait vouloir travailler pour la mafia. Elle n'était pas autorisée à prendre de telles décisions, et elle en avait donc parler à son oncle. Ce dernier lui avait dit de se rendre au rendez-vous et de lui laisser le temps d'expliquer ses intentions. Si l'italienne jugeait ses propositions intéressantes, elle le ramènerait au bâtiment, sinon, elle l'exécuterait, pour sa sécurité et sa couverture. Histoire d'être sûr, il lui avait donné une arme.

Pour ce rendez-vous, elle s'était habillée entièrement de noir et avait troqué ses habituels talons contre des converses basses. Le long du trajet en voiture, elle tapotait nerveusement son volant du bout des doigts. Il faisait nuit et le quartier industriel de Crenshaw n'était pas l'endroit le plus rassurant. Elle remarqua la silhouette de l'homme au loin, et quelque chose d'étrange sur son visage. Elle se gara à une distance raisonnable et en profita pour glisser son arme dans son dos, tenue par sa ceinture. Pour cacher le tout, elle enfila une veste en cuir, noire aussi. L'Alestra souffla un bon coup et sortit de l'habitacle.

Elle se rapprocha de l'homme, prudemment. Mais elle crut vivement faire demi-tour lorsqu'elle remarqua que la chose étrange qu'elle avait pu observer sur son visage était un masque à gaz. Elle s'arrêta net. Il n'y avait aucune raison pour qu'il porte un masque à gaz, à moins que ... à moins que ce ne soit qu'un piège et qu'il l'ait contacté pour atteindre la MIA. Rapidement, elle sortit son arme et enleva la sécurité. Elle ne la leva complètement, mais assez pour signifier qu'elle n'hésiterait pas à l'utiliser en cas de besoin.*

"Si vous voulez que j'écoute vos propositions, enlevez votre masque."



©flawless

_________________
    Be without fear in the face of your enemies.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre du destin?    Mer 23 Avr - 16:19

Il fallait donc que j'enlève le masque pour le bien de l'entretien. Soit. De toute façon il faisait sombre, elle n'avait jamais vu mon visage, donc tout devrait bien se passer...
J'enlève mon masque, donne un petit coup de tête sur le côté pour dégager ma vue, et j'examine mon interlocutrice. Elle me paraît étrangement jeune. Elle doit être mafieuse de famille. Alors, qui est le chef? Sûrement pas elle. Le papa? Le tonton? Le grand père?
En tout cas je peux faire pression. J'ai dans ma mallette, un petit grenade à gaz. Mais pas n'importe quel gaz... du gaz phosphate, phosphine ou encore hydrure de phosphore. Un gaz plutôt simple à réaliser, qui en plus avait de magnifiques conséquences. On l'utilise comme insecticide ou rodenticide. Une bouffée et c'est fini... un de mes produits préférés, sans hésitation.

Je la regarde droit dans les yeux. Je sais que pour se faire respecter, il faut savoir s'imposer. Un silence sans nom s'abat autour de nous. On pourrait presque entendre le vent souffler, mais pas de chance, il n'y a pas de vent.
Bon, il faut passer à l'action. Je souffle un bon coup, croise les bras et dit, le plus « sérieusement » possible :

« Voilà le deal. Je bosse pour vous, je vous fabrique des armes biologiques, je vous aide à croître. En échange, vous me filez de l'argent. J'ai amené quelques échantillons pour vous montrer.

Je me baisse, ouvre la mallette, et en sort un tube :

-Anthrax, ou maladie du charbon. Peut toucher animaux et hommes. Ça peut se manifester sous la formes de cloques noires, de diarrhées, vomissements, insuffisance respiratoire graves... très sympathique.

Je repose le tube, en montre un autre :

-Scarlatine. Plus inoffensive. Moins dangereuse. Mais pour faire souffrir les ennemi, ou pour un avertissement, c'est très bien. Dommage que beaucoup de gens soient vaccinés contre aujourd'hui...
Mais je m'égare. Pour conclure, je vous dirai qu'avec un biochimiste expert en pathologies dans votre mafia, vous pourrez bien vous...


Je réfléchis un instant au verbe approprié, puis je trouve le verbe idéal :

-...amuser ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mafia Italo-AméricaineMafia Italo-Américaine
avatar
Kendall Alestra
Date d'inscription : 23/02/2014
Messages : 380

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Une rencontre du destin?    Jeu 24 Avr - 13:23

Kendall & Conrad.
Une rencontre du destin ?


*Impassible, la jeune femme le regarda enlever son masque. Elle fut presque soulagée de le voir obtempérer sans rechigner. Pour montrer à son tour qu'elle n'était pas hostile, elle remit la sécurité de son arme et la replaça dans son dos. Elle l'écouta, exposer sa proposition et aussi, quelque unes de ses créations. Mais la jeune libraire ne le quittait pas des yeux. Après tout, rien ne prouvait qu'il n'allait pas sortir une arme et de sa mallette pour la descendre. Alors elle restait vigilante. Après qu'il lui ai fait son petit exposé, elle resta silencieuse quelques instants, la mine concentrée. Malgré ses bonnes paroles, la brune était plutôt septique. Pourquoi voulait-il absolument travailler avec la mafia ? Il disait vouloir de l'argent. Bien sûr que la MIA pouvait lui fournir de l'argent. L'organisation avait en sa possession plusieurs casinos de la ville, des garages, sans compter le réseau de prostitution, mais ça, l'Alestra évitait d'y penser. Elle ne se mêlait pas sur ce point et son oncle lui avait dit qu'elle n'aurait jamais à y mettre le bout du nez, et ça la réconfortait. Toujours silencieuse et sur ses gardes, l'italienne croisa les bras sur sa poitrine, sans détacher son regard de l'homme.*

"Dîtes-moi, Monsieur ... Conrad. Pourquoi vouloir travailler avec la mafia ? Seulement pour l'argent ?"

*C'était son travail, de déceler le vrai du faux. Et là, la jeune femme n'était pas tout à fait certaine de l'entière bonne foi de l'homme. Rapidement, elle jeta un coup d'oeil à sa montre. Son oncle lui avait dit de rentrer avant 21h30, avec ou sans l'homme. Passé ce délais et si elle n'était toujours pas rentrée, il enverrait des 'secours'. Il lui restait encore un peu de temps avant de prendre une décision.*


"Comprenez moi d'être perplexe face à votre demande. Vous m'envoyez une lettre des plus ... intrigantes, vous risquez de mettre à nue ma couverture, vous voulez vous associer avec la MIA ... Qu'est-ce qui me prouve que vous ne bossez pas pour un gang ennemi ? Ou pire, la Bratva."


*En vérité, la guerre des clans, elle s'en foutait. Mais c'est un infiltré, là, elle se sentait plus concernée. La sécurité d'une partie de sa famille était entre ses mains. D'ailleurs, elle se doutait que lui aussi devait être perplexe face à la jeune femme et à la responsabilité qui se trouve entre ses mains. *

©flawless

_________________
    Be without fear in the face of your enemies.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre du destin?    Lun 12 Mai - 18:34

Nous sommes maintenant presque à forces égales. J'ignore si elle a une arme ou pas. Dans le cas où elle n'en a pas, je suis avantagé, un tout petit peu certes, mais avantagé quand même. Dans l'autre cas, il va falloir être prudent.
Elle me demande pourquoi si je souhaite ne travailler que pour l'argent.

« Bien sûr que non. J'ai d'autres projets en tête. Des projets qui n'ont rien à voir avec la mafia. Du moins directement... pour tout vous dire, mon objectif est de révolutionner ce monde jusqu'à la moelle.

Je ne sais même pas pourquoi je lui ai annoncé tout ça, ça ne l’intéresse sûrement pas. Mais bon, c'est fait, on ne peut pas l'annuler.
Je me demande ce qu'elle pense de moi, tout de même. Me fait elle confiance ? Serait elle prête à me faire entrer dans la mafia ? Sûrement pas tout de suite, puisque elle me demande de lui prouver que je ne fais pas partie d'un gang ou de l'autre mafia de Los Angeles. Je me rapproche un peu d'elle , et me lance dans des explications :

« Malheureusement, Mademoiselle, je ne peux prouver rien de tout ça. Je ne peux pas prouver que je ne suis pas un infiltré, que je ne suis pas un tueur en série qui va tenter de tous vous massacrer. Et c'est justement là où je veux en venir. Si vous êtes digne d'une mafieuse, alors vous nous ferez confiance, à mes virus et moi.

Puis, je hausse les épaules en souriant :

-Après, je peux très bien arrêter cette conversation tout de suite, et aller vanter mes compétences à l'autre mafia, pour détruire la vôtre. C'est à vous de choisir.

Je suis plutôt fier de mon speech. On va enfin savoir si cette jeune femme a un minimum de courage. Alors que je la fixe dans les yeux de mon regard le plus pesant, un étrange événement se produit. On entend au loin des cris, et plusieurs coups de feu. Des voyous se baladent ils dans la vieille usine, ou est-ce une bataille de gang ? Aucun moyen de le savoir. Mais en tout cas, ça se rapproche. Il faut agir. Et vite. Sommes nous capables de gérer plusieurs personnes armées, où vaut il mieux s'en aller. Je n'ai aucune expérience là dedans. Je lance un regard interrogatif à celle qui m'accompagne.

Cela s'annonçait plus mouvementé que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Mafia Italo-AméricaineMafia Italo-Américaine
avatar
Kendall Alestra
Date d'inscription : 23/02/2014
Messages : 380

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Une rencontre du destin?    Mar 13 Mai - 17:19

Kendall & Conrad.
Une rencontre du destin ?


*Quelque chose la dérangeait dans cet homme. Non pas qu'il l'impressionnait mais il la mettait ... mal à l'aise. Son regard, sûrement, qui malgré l'obscurité réussissait à troubler l'italienne. Et ce sentiment ne s'arrangea pas quand il lui exposa, de manière très superficielle, ses plans. A vrai dire, elle ne s'était pas attendu à recevoir de réponse, généralement, on lui riait au nez et on lui ordonnait de se mêler de ses affaires. Là, il lui avait donné un indice. De toute manière, elle n'allait rien en faire, et c'était vrai, ce n'était pas ses affaires. Mais là, elle tiqua. Révolutionner le monde ? Alors quoi ? C'était un anarchiste ? Un fanatique ? Un sourcil haussé, elle ne dit rien. Que pouvait-elle dire de toute manière ?
D'ailleurs, elle retint un rire moqueur à la fin de sa seconde tirade. Être digne d'une mafieuse ? Non, elle était tout sauf ça. Elle n'avait jamais voulu rentrer dans la mafia, et elle n'avait jamais voulu en être là aujourd'hui. Parfois, elle arrivait à se regarder dans un miroir et à se dire à voix haute qu'elle faisait partie de la mafia italienne. Le reste du temps, elle se mentait à elle même, continuant à penser qu'elle ne faisait rien de mal et que tout allait bien dans sa vie.
Les bras croisés, elle arqua un sourcil lorsque le dénommé Conrad fit une pseudo menace de changement de camps. Un rire cynique s'échappa de sa gorge.*

"Et vous iriez voir qui ? La bratva ? Tellement pas leur style, ils s'en foutent tellement du reste du monde, tout ce qu'ils veulent c'est mettre un des leurs dans le bureau oval de la maison blanche, je vois mal en quoi un biochimiste aiderait. Sans vouloir vous offenser bien sûr. Quant aux gangs ... Ils sont bien trop stupides pour savoir comment utiliser à bon escient vos ... armes."

*Une fois encore, son regard la pesa. Qu'essayait-il de faire ? La déstabiliser ? De toute manière, soit il repartait avec elle, soit il ne repartirait pas du tout. Ce n'était pas vraiment dans son intérêt de faire la fine bouche avec l'italienne. C'est alors que des coups de feu se firent entendre. Un long soupire s'échappa des lèvres de l'Alestra et elle haussa les épaules devant l'air interrogateur du scientifique. Bien sûr, il ne pouvait pas se passer une nuit sans qu'un de ces stupides gangs de rue ne fassent leurs caïds pour trois bouts de trottoirs.
La brune consulta l'heure à la montre accrochée à son poignet. En moins d'exactement cinq minutes, elle devait prendre une décision, et pas des moindres. Elle reposa son regard sur l'homme en face d'elle. Elle hésita et l'espace d'un instant elle se dit que si elle le tuait maintenant, elle n'aurait pas à appeler si les membres d'un gang passaient par là. Tournant les talons, Kendall se dirigea vers sa voiture. Ouvrant la portière, elle désigna le côté passager à ce fameux Conrad.*

"Montez."

*Sans plus de cérémonie, elle pénétra dans l'habitacle, claqua sa portière et mit le contact. Doucement, le moteur se mit à ronronner et elle alluma ses phares. L'espace d'un instant, elle put observer l'homme à la lumière. Il semblait totalement différent de ce qu'elle avait pu imaginer dans la pénombre.*


©flawless

_________________
    Be without fear in the face of your enemies.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une rencontre du destin?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre du destin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Campagne Mondiale! "la couronne du destin" [été 20
» [ Horde ] Le Nouvel Appel du Destin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-