Partagez | 
 

 Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 14:24



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Depuis plusieurs jours que Mandy était passée chez moi, je ne savais plus vraiment que faire. D'un côté je voulais au moins faire quelques efforts pour la rassurer et lui permettre de passer enfin à autre chose. Mais d'un autre côté, je ne voyais pas l'intérêt que j'avais de me battre. Cette vie que j'avais mené pendant dix ans, était devenue ma vie. Chaque cicatrice sur mon corps était une preuve que tout ça était bien réel et que je ne pourrais jamais m'en détacher totalement. Et comme si ce n'était pas encore assez, il y avait toutes ces addictions que j'avais maintenant. L'alcool, la clope et la drogue. Je savais que pour tout arrêter, il me faudrait des mois voir des années et que ça resterait quelque chose de vraiment dur et même douloureux. Or, je ne savais pas si j'avais réellement envie de prendre cette peine. Je n'avais pas pour objectif d'avoir une petite vie bien rangée, toute belle et toute lisse comme celle qu'était en train de se faire Mandy. Oh, par le passé j'avais eus cette envie. Mais aujourd'hui plus. D'une, parce que je n'arrivais pas à envisager faire ma vie avec une femme. Et de deux, parce que j'avais également pris goût au danger. Oui, accro même aux dangers divers et variés. Mais encore putain d'accro à Mandy surtout. J'aurais aimé pouvoir affirmer aujourd'hui, que je pouvais l'oublier vite. Mais je réalisais petit à petit, que ce n'était pas le cas. Pour preuve, la photo qu'elle avait abandonné dans mon appartement, traînait toujours sur ma table de nuit. Et à plusieurs reprises, mon regard erra dans sa direction, alors que je n'étais même pas seul et pour le moins occupé. Mais plus je pensais à la situation et à la perte de celle que j'aimais, plus je me montrais brusque et violent à l'encontre de la jeune femme qui se donnait à moi. J'étais à peine conscient de ce qui était en train d'arriver, de l'instant présent. J'étais comme déconnecté et mes gestes étaient mécaniques. Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que la jeune femme ne semblait pas se rendre compte de ça. Elle hurlait, gémissait, suppliait, en redemandait et lâchait quelques paroles des plus obscènes. Femme objet, elle appréciait se faire malmener. Et c'était tout ce dont j'avais besoin. Même si ça ne m'aidait pas à oublier, au moins je pouvais évacuer un trop plein de rage et de frustration. Durant quelques secondes, je m'interrompis en entendant le bruit de l'ascenseur qui s'arrêtait à mon appartement. Je soupirai alors que la jeune femme penchée devant moi, me suppliait de reprendre. Ce que je fis sans me faire prier. Avant de la pousser sèchement sur le lit, quand j'en eus terminé. Elle ne m'importait pas du tout et elle même semblait se satisfaire du peu que j'avais à lui offrir. Soit, une partie de jambes en l'air et un peu de coke. Me rappelant que quelqu'un était entré dans l'appartement, je remis en place mon boxer et mon pantalon. J'enfilai également ma chemise, que j'étais encore en train de boutonner quand je quittai la pièce. Visage luisant de sueur, cheveux collés à mes tempes et chemise plaquée contre le torse à cause aussi de cette sueur, je pris quand même la peine de refermer la porte de la chambre, d'un coup de pied, regard rivé sur Mandy qui venait d'entrer. Merde. Tant pis. "Mandy..." La saluai-je sur un ton froid en gardant pour moi cette envie de m'expliquer. Je n'avais pas à expliquer quoi que ce soit. J'étais ici chez moi et j'étais encore libre de sauter qui je voulais quand je voulais. Chemise seulement à moitié boutonnée mais assez pour dissimuler la cicatrice sur mon flan et celle sur mon épaule, je gagnai tranquillement mon canapé sur lequel je me laissai tomber. "Que puis-je faire pour toi ?" Demandai-je tranquillement, en ayant complètement oublié que c'était moi qui lui avais demandé de passer. En attendant sa réponse, je me penchai pour récupérer une cigarette dans le paquet posé sur la table basse, que j'allumai et portai à mes lèvres. Avant d'enfin poser les yeux sur elle.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 15:08



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Mais qu'est-ce que je faisais là, devant cet appartement et pas n'importe lequel, son grand appartement de luxe. Je me retrouvais là et je me disais que ce n'était pas du tout une bonne solution et que c'était vraiment une bêtise. Je croisais les bras en restant contre le mur en regardant l'appartement. Je devais faire demi-tour et retourner chez moi. Je n'étais pas du tout à ma place ici. Je sortais mon téléphone alors que je lisais à nouveau son message, il me demandait de venir chez lui car il avait quelque chose à me donner, mais qu'est-ce que c'était. La photo ou encore le collier que je lui avais donné la dernière fois. Je n'en voulais plus, il m'avait tellement blessé et encore aujourd'hui je souffrais. J'avais une partie du coeur en mille morceaux. Ce jour-là Alexandre m'a retrouvé dans un état second. Je ne sais même pas combien de temps je suis resté assise dans ce parc, je n'entendais plus rien, je restais dans mon monde sans faire quoi ce soit jusqu'à ce qu'enfin Alex vienne me chercher. Je pensais que Connor allait repartir dans son pays où il avait surement sa nouvelle famille, continuer de se droguer encore et encore. Mais non il m'envoyait un SMS pour me demander de passer sans rentré dans les détails. Je me demandais comment il avait pu avoir mon message. Mais bon à quoi bon lui demander, je lui envoyais surement un d'accord sans rien dire de plus et je finissais par me retrouver ici alors que je devais travailler, mais j'étais partis plus tôt en disant que je finirais chez moi. J'avais ramené mes dossiers avec moi que j'avais laissés dans la voiture alors que je commençais à monter dans l'ascenseur alors que je commençais à stresser. Puis les porte s'ouvrait, je restais un moment dans l'ascenseur avant de rentrer hésitante. "Connor?" oui je n'arrivais toujours pas à l'appeler par son autre prénom, pour moi ça restait Connor et rien d'autre. Je faisais quelque part alors que d'un coup j'entendais une femme crier, et pas de douleur bien au contraire, un cri de plaisir. Non mais je n'en revenais pas, il me demandait de venir en plus en me fixant une heure exacte et maintenant j'arrivais et il était en train de se taper une fille. Il cherchait quoi, à me faire du mal, je ne comprenais pas ce qu'il cherchait mais oui ça me faisais mal. Est-ce que j'tais jalouse, oui un peu tout de même et blesser surtout. Je voulais faire demi-tour et partir, c'est bon il m'avait fait assez de mal comme ça. Je soupirais en faisant demi-tour mais d'un coup j'entendais du bruit et la voix de Connor me parvenait aux oreilles. Je me retournais en croisant les bras alors qu'il semblait surpris de me voir. Je lui envoyais un regard noir vraiment énervé. Non mais je rêve, il était froid avec moi. "Connor... Tu peux éviter de prendre ce ton avec moi merci" et c'était à mon tour d'être froide, mais moi j'avais une bonne raison. Je n'étais pas du tout à ma place ici, je ferais mieux de partir. Monsieur avait l'air d'avoir chaud, une autre personne était dans cette chambre et je dérangeais. Je soupirais, j'allais faire demi-tour mais mon regard se posait sur son torse, oh non pas pour le matter, mais je voyais des cicatrices ce qui me faisait grimacer. Je croisais donc les bras et je me mettais à rire nerveusement quand il me demandait ce qu'il pouvait faire pour moi. "Tu m'as juste envoyé un SMS,c'était pendant une de tes prises de drogues. Je crois que je dérange, tu as quelqu'un qui t'attend et j'espère que tes murs sont bien insonorisé." Je soupirais alors que je me dirigeais vers la sortie à quoi bon resté.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 15:27



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


L'un des soucis de la drogue, c'est que j'oubliais vraiment beaucoup de choses. Bien trop à mon goût. Je perdais le fil de mes pensées, oubliais ce que j'avais fais un instant plus tôt, et d'autres trucs encore. Alors forcément, j'avais déjà oublié que Mandy devait passer à cette heure là et que c'était moi qui lui avais demandé de venir. Raison pour laquelle elle me surprit à un moment qui aurait été gênant pour quelqu'un d'autre que moi. Et que je fus si surpris de la trouver là en sortant de ma chambre. "Ohlala, madame est susceptible." Lâchai-je sur un ton ironique, quand elle me demanda de ne pas prendre ce ton avec elle. Bon ok, je lui parlais assez froidement. Mais c'était mon ton habituel quoi. Bon et puis comme je ne me rappelais pas de la raison de sa présence, forcément, je pensais qu'elle venait juste m'emmerder un peu. Qu'elle voulait toujours me faire entendre raison à propos de la drogue et tout le tralala. Et autant dire que ça ne m'intéressait pas du tout. Surtout que, pour pas changer, j'avais de la drogue dans le sang actuellement. Une pilule d'Ecstasy prise au cours de ma partie de jambes en l'air avec la blonde qui était encore en train de se remettre de ses émotions, sur mon lit. Mais non, elle n'était pas là pour ça. Elle me mentionna un sms que je lui avais envoyé. Enfin, la lumière se fit dans mon esprit et je récupérai mon téléphone pour vérifier quand même mes derniers textos. "L'avantage de ce genre d'appart, c'est que je pourrais faire une orgie ici, que personne ne se plaindrait de tapage nocturne." Répondis-je tout naturellement et sans grande émotion. "Attend ! Je viens de me rappeler." Avec l'air d'un gosse trop fier de lui, je levai mon téléphone en l'air. "Merci pense bête ! Quand t'as pas d'tête, t'as un pense bête." Lâchai-je, presque hilare. A certains moments, comme celui là, le Connor d'antan faisait une petite réapparition. Mais ça ne durait jamais plus de quelques secondes. En effet, je retrouvai un air sérieux alors que je me levais en abandonnant mon portable sur le canapé. "'ttend, maintenant j'dois me rappeler d'où je l'ai foutu ..." Commentai-je en faisant un tour sur moi même. Je tirai une latte sur ma cigarette, mine songeuse. Enfin, je hochai positivement la tête et m'approchai du meuble de la télé. Je sortis une boite en carton d'un tiroir et revins prendre place sur le canapé. Alors que j'ouvrais cette boîte, la blondinette au corps de mannequin, quitta ma chambre. Je ne lui adressai pas même un regard, alors qu'elle se trimbalait tranquillement devant nous, apparemment nue sous une chemise à moi. Je ne lui lançai qu'un bref regard, avant de reporter mon attention sur la boîte. "Ma chemise !" Lâchai-je froidement à son intention. J'avais horreur de celles qui faisaient ça, comme si nous étions intimes. Enfin, au delà de quelques parties de jambes en l'air quoi. Or, ce n'était pas le cas. Elle éclata d'un rire cristallin, avant de nous tourner le dos pour ôter mon vêtement qu'elle abandonna au sol. Décidément, elle aimait se donner en spectacle. Encore une fois, je lui accordai un bref regard. "Joli ..." Ne pus-je m'empêcher de lâcher à voix basse. Difficile, toutefois, de savoir si je parlais de son derrière ou bien des marques que j'avais laissé sur son corps. Brutal, moi ? Si peu. Rien que des fesses rougit par mes mains et les hanches couvertes de bleus à cause d'une prise trop ferme sans doute. Mais je m'en foutais. Et je me détournai à nouveau, sans plus d'émotion, pour regarder à nouveau Mandy. "Tu te souviens de Jake Dickens ?" Lui demandai-je tranquillement. Il s'agissait de l'un de nos collègues à l'époque. Il avait disparut sept ans après moi, dans le même pays, sans plus jamais donner signe de vie.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 15:52

"]


Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je me demandais comment je faisais pour ressentir encore quelque chose pour lui et malheureusement je ne savais pas du tout ce que c'était. Est-ce l'amour, de la pitié, de la joie de le retrouver? En tout cas je ne savais pas du tout, mais une chose était sûr, c'est que je ne l'avais pas oublié et qu'il était toujours dans mon coeur. Le souci c'est que je me demandais pourquoi j'étais là, je devrais passer à autre chose, l'oublier et continuer de vivre avec Alexandre, il arrivait à me rendre heureuse et il ne me faisait pas de mal lui au moins. Et surtout il me parlait bien, le contraire de Lucas qui me parlait tellement froid ce que je ne supportais pas. Comme si qu'il m'accusait que je sois là, en train de le déranger alors que monsieur était en train de s'envoyer en l'air et j'étais loin de me douter à quel point. "Oui je suis susceptible quand on me parle mais sans avoir de raison". Je soupirais alors que je continuais de le regarder en croisant les bras. Il semblait vraiment surpris de me voir ici. J'avais beaucoup de mal à le comprendre ce qu'il cherchait. S'il se tapait une autre meuf il faisait ce qu'il veut, mais de là à m'envoyer des messages en me faisant venir chez lui pour que je l'entends en train se s'envoyer en l'air. Ce n'était vraiment pas cool de sa part et il me détruisait de plus en plus. Je continuais de soupirer alors que je venais lui dire qu'il m'avait envoyé un SMS en lui lançant une petite pique sur la drogue car oui, je me doutais qu'il avait surement fait ça pendant une de ses prises et donc il ne se souvenait pas. Je levais les yeux au ciel alors qu'il prenait son portable, non mais il avait vraiment zappé, je n'en revenais pas. "Bah ton orgie, mais la prochaine fois évite de m'envoyer un message." Je soupirais en restant dans l'entrée prête à partir, car je n'avais aucune envie de rester plus longtemps ici. Et je venais lui dire en me moquant de lui. "Hann un éclair de lucidité , whaou j'en ai de la chance." Je ne voulais même pas rire quand il venait raconter une blague. Je n'avais pas du tout envie de rire avec lui, je voulais savoir ce qu'il voulait et ensuite je pourrais partir. "Tu peux te dépêcher, on m'attend et j'ai du travail surtout." Je le regardais chercher et d'un coup la fille sortait de la chambre, je levais les yeux au ciel alors qu'elle portait sa chemise ce qui me faisait sourire. Je savais qu'il n'aimait pas ça et il n'avait pas l'air d'aimer ce qui m'amusait un peu. "Mauvais point ma cocotte" Je soupirais, elle était tellement belle et à côté je me sentais vraiment moche. Enfin Alexandre me trouvait belle et c'était le plus important pour moi. Puis elle enlevait sa chemise, je grognais de colère, ça m'énervait tellement. "Bon je crois que je vais partir..." Mais mon regard se posait sur le corps de la fille qui était plein de bleu et de marque rouge, il n'y avait pas été de mainmorte. Je n'aimais pas voir ça, mais ça ne me regardait pas. Je me tournais pour partir jusqu'à ce qu'il me parle. Je baissais les yeux, je me souvenais très bien de lui. " Oui je m'en souviens. Il a disparu tout comme toi... Bah quoi?" Qu'est-ce qu'il voulait me dire, je ne comprenais vraiment.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 16:38



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Lui parler mal. Je lui avais parlé mal moi ? J'en n'étais pas conscient pourtant ... En même temps, je parlais de la sorte à tout le monde alors je ne faisais plus vraiment attention. "C'est ma façon de m'exprimer." Soupirai-je simplement, avant de tenter de comprendre les raisons de sa présence. Et enfin, je parvins à saisir à ses remarques, où nous en étions. Ah oui, je lui avais demandé de venir. Et ce, pour la simple et bonne raison que j'avais un truc à partager avec elle. A lui donner. "Bah pourquoi, tu voudrais pas te joindre à nous ? Ce sera génial tu sais." Ne pus-je m'empêcher de lâcher concernant le fait que je ne devais pas lui envoyer de message si jamais je venais à faire une orgie. Je déconnais -à ma façon-. De toute façon, je n'avais pas de raison de la recontacter de sitôt. "Je plaisante." Soupirai-je finalement en levant les yeux au ciel. Je ne voulais pas la choquer. Elle avait l'air d'être toujours aussi fleur bleue et tout le tralala. "Et je n'ai pas fais exprès de choisir ce moment là pour faire venir une fille. Le but n'était pas de te mettre dans l'embarras." Marmonnai-je ensuite. Même si je pensais que ça devrait la rassurer sur le fait que j'essayais de l'oublier. Parce que oui, dans le fond, elle devait espérer que ce jour finirait par arriver. Ou alors elle espérait que non et dans ce cas là, elle n'était vraiment qu'une égoïste qui refusait de me savoir heureux -au moins un peu- à mon tour. Mais venant d'elle, ça m'étonnerait quand même. Elle était trop ... Trop le genre de femme gentille et généreuse, pour faire un truc pareil. C'était presque désespérant d'ailleurs. Je haussai les épaules quand elle se foutu ouvertement de moi. Honnêtement, je n'avais que ce que je méritais vu que je n'arrêtais pas de l'emmerder, de mon côté aussi. Mais elle était vraiment la seule personne que je pouvais laisser se moquer de moi aussi ouvertement. Je parvins en tout cas à l'ignorer sans trop de mal sur ce coup là. Je marmonnai dans ma barbe quand elle me pressa. Je n'aimais pas me dépêcher de faire quoi que ce soit. Mais j'obéis plus ou moins. Autant qu'elle reparte vite. C'était le mieux pour elle. Ouais le mieux pour elle était de rester loin de moi. Dommage que, de mon côté, je sois autant incapable de demeurer loin. Preuve en est le fait que je lui avais demandé de venir ce jour là tiens. Pendant quelques secondes, mon attention fut portée vers la jeune femme qui se trimbalait dans ma chemise. Je ne doutais pas que Mandy se foutait d'elle, parce qu'elle savait ce que je pensais de ça. Il m'avait bien fallut un an pour accepter que Mandy ne porte mes chemises ou tee shirt. Et elle était d'ailleurs la seule à avoir eut droit à ça, puisque je n'avais plus jamais été amoureux. Un rire m'échappa quand Mandy voulut partir, alors que la jeune femme venait de se dévêtir totalement. "Tu sais qu'elle fait ça pour te faire enrager ? De toute façon, tu n'as rien à lui envier Mandy." Lâchai-je sur le ton de la conversation. Bon, je venais quand même de lui faire un compliment très clair. Mais je fis mine de rien en lui rappelant la raison de sa venue et en mentionnant quelqu'un dont elle n'avait sans doute pas oublié le nom. "Il a été enlevé par les mêmes personnes que moi." Lui appris-je calmement, en ayant maintenant retrouvé tout mon sérieux. J'allais parler de nouveau, quand la blondasse passa encore une fois sous notre nez. "Dégage maintenant que t'as eus ce que tu voulais." Grognai-je vivement à son intention, en lui lançant un regard noir. Elle soupira et disparu de nouveau dans la chambre. J'espérais que c'était pour y récupérer ses fringues. "Quand je suis entré dans la pièce où il était séquestré, je l'ai tout de suite reconnu. Je comptais ... Je voulais ..." Commençai-je avant d'hésiter sur les mots à employer. Avouer à voix haute que je voulais sauver une vie, m'étais assez difficile. "Je voulais m'arranger pour le faire sortir, sans me mettre moi même dans de sales draps. J'ai vu là une façon d'alerter tout le monde que j'étais toujours en vie, quelque part. Mais en me voyant, il m'a reconnu ... Et a commit la bêtise de m'appeler par mon nom. Le soir même il a été exécuté. Pour le faire taire. On m'a chargé de faire disparaître ses affaires." Conclus-je finalement, avant de pousser la boîte en carton vers elle, sur la table basse. Elle contenait son alliance, son porte feuille et quelques photos de lui aux côtés de sa femme et de leurs deux enfants. Je ne savais vraiment pas pourquoi j'avais gardé tout ça. Pour un type sans émotion, c'était assez étrange. Et j'en étais bien conscient. Sans doute un geste de Connor, plutôt que de Lucas. "Je pensais que sa famille mériterait de savoir et de ... D'avoir tout ça." Marmonnai-je en désignant les objets, d'un bref hochement de menton. D'un geste nerveux, j'écrasai ma clope dans le cendrier, pour en ressortir et rallumer une aussitôt. Pour sûr, je ne voulais pas ramener ces trucs à sa femme et à ses gosses, moi même.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 17:06



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je n'aimais pas qu'on me parle comme ça, aussi mal, enfin pas si mal mais avec autant de froid alors que je n'avais rien fait. Pour une fois que j'obéissais à son message et que je venais le voir. Et bien monsieur me parlait mal donc oui ça me mettait hors de moi et c'est pour ça que je le lui faisais remarquer. À et aussi parce que j'étais énervé contre lui car j'étais arrivé au mauvais moment. Donc oui j'étais en colère contre lui, je me demandais vraiment s'il l'avait fait exprès ou pas. " Bah essaye de changer ta façon de parler quand je viens te voir s'il te plaît." Au moins je parlais doucement et je venais même employer des mots comme s'il te plaît. Enfin après je ne savais pas s'il l'avait fait. Si pendant 10 ans il avait parlé comme ça, ça allait être dure de changer, tout comme le fait de prendre de la drogue comme ça. Et je le voyais ironiser comme ça avec moi comme quoi la prochaine fois qu'il ferait une orgie, il voulait que je vienne. Je lui envoyais un regard noir en croisant les bras, voilà que monsieur venait faire de l'ironie avec moi. Il était en forme dit donc, mais très vite il disait qu'il plaisait. " J'espère bien..." Après il pouvait faire ce qu'il voulait de sa vie, coucher avec les filles qu'il voulait. Enfin non je pensais ça mais c'était faux, sauter sur tout ce qui bouge n'était pas la bonne solution. Le seul moment où je ne serais plus jalouse c'est quand il aura trouvé une femme pour combler sa vie, qui sera lui montrer que l'amour existait et non une fille d'un soir. Je baissais les yeux en me calmant alors qu'il me disait qu'il n'avait pas fait exprès de choisir ce moment-là. Je le voyais bizarrement, il était sincère. " Je sais bien... Je sais que tu as changé et que parfois tu ne contrôles pas ce que tu dis. Mais tu n'aurais jamais fait ça." Il n'était pas si horrible que ça. En tout cas maintenant je me demandais ce qu'il me voulait et surtout ce qu'il voulait me donner, c'était tellement étrange comme situation. Me donner quelque chose, il l'avait même oublié ce qui m'avait permis de me moquer un peu de lui. Je faisais un sourire en le regardant, et oui moi aussi je pouvais ironiser et le provoquer un peu vu ce qu'il me balançait en pleine tête à chaque fois. Mais il n'avait même pas le temps de me dire quoi ce soit que cette femme venait en chemise ce qui était une mauvaise idée et elle n'avait pas l'air d'aimer ce que je venais de lui dire. Puis je voulais partir quand elle se mettait nue, je grognais encore plus d'énerver contre eux car Connor se moquait de moi. Mais la fin de sa phrase me touchait. Je me retournais en le regardant. " Alors dit à ta chose de partir sinon je lui fais d'autre bleu et au niveau du visage. " Wahou moi aussi violent, je me surprenais moi-même. Normal j'étais la gentille fille, mais il ne fallait pas m'énerver trop longtemps. Surtout quand il venait me parler de ce collègue qui avait disparu, il m'avait aidé pendant la disparition de Connor. Donc l'entendre me parler de lui me faisait un peu mal. Je regardais la blonde partir énerver contre Connor. " Merci." Puis il m'expliqua comment il avait été enlever, je n'osais même pas le regarder quand je commençais à comprendre. Il était donc rentré avec ce groupe d'hommes et donc il avait voulu le libérer mais trop tard malheureusement. Je croisais les bras alors que j'avais des frissons partout, je me demandais comment il avait fait pour survivre. Je prenais le carton en l'ouvrant et je trouvais une photo d'eux, j'en avais les larmes aux yeux. " Tu as gardé ça pour lui?" Je n'en revenais pas. Je refermais la boîte alors que je relevais les yeux vers lui. " Et toi... Tes affaires... Tu en as faits quoi?" Je continuais de regarder la boîte alors que je venais m'asseoir sur le fauteuil en regardant toujours la boîte. Cela allait être dure d'aller voir sa femme après tant années.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 17:36



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Si je faillis protester et la remettre à sa place, quand elle me demanda de changer ma façon de m'adresser à elle, je refermai bien vite la bouche à ses derniers mots. S'il te plait. Elle venait de dire s'il te plait. Ca faisait combien de temps qu'on n'avait pas prit la peine de me dire ça ? Une éternité sans doute, parce que je ne m'en souvenais pas. Et puis son ton était à nouveau calme. "Quand tu vas venir me voir ? Parce que tu vas revenir ?" Demandai-je subitement, en réalisant tout à fait le reste de ses paroles. Elle comptait vraiment revenir ? Après tout ce que je lui avais fais, j'avais pourtant pensé qu'elle ferait tout pour ne plus jamais croiser ma route plutôt. Ce que je pouvais parfaitement comprendre d'ailleurs. Le fait est que j'agissais vraiment comme le dernier des enfoirés depuis que j'avais fais ma réapparition dans sa vie. Je finalement incroyablement surpris, quand elle confirma que, selon elle, je n'aurais jamais fais un truc aussi horrible que l'inviter ici uniquement pour qu'elle me surprenne en train de coucher avec une autre. J'étais pourtant assez tordu pour faire des trucs de ce genre. Atteindre quelqu'un et lui faire du mal par tous les moyens possibles, c'était devenu un art que je maîtrisais à la perfection. Mais Mandy, sérieusement ? Bien sûr que j'étais incapable de lui faire le moindre mal. Enfin ... Pas de façon volontaire plutôt. Parce que le fait est que depuis que j'étais revenu plus ou moins dans sa vie, je faisais connerie sur connerie et n'arrêtais pas de la blesser. C'était là ce qui me permettais de penser que je ne devais pas demeurer à ses côtés. Sous peine de lui faire subir toujours pire. "Oh je suis capable de choses horribles. Mais pas ça non. Pas ... Avec toi." Confirmai-je en évitant de la regarder. J'ignorais si elle réalisait que chaque nouvelle blessure que je lui faisais, n'était vraiment pas volontaire. Ou bien seulement pour la faire fuir. Si une partie de moi tentais de la retenir à mes côtés, l'autre faisait tout pour qu'elle décide de prendre définitivement la fuite. Parce que cette partie là savait que c'était la meilleure chose à faire pour elle. Alors que les choses semblaient presque être en train de s'apaiser entre nous, il fallut que l'autre blondasse prenne plaisir à se trimbaler devant nous, dans ma chemise puis totalement nue. Certes, à un moment donné je ne pu m'empêcher de commenter son physique. Elle était quand même sacrément bien roulée. Mais elle se dandinait de la sorte pour agacer Mandy et ça fonctionnait très bien, puisqu'elle réagissait. Comme par le passé, elle semblait se sentir facilement inférieure aux autres femmes. Raison pour laquelle je ne pu m'empêcher de la rassurer un tant soit peu à ce sujet, comme je le faisais d'ailleurs si souvent par le passé. "Ma chose ... c'est drôle, c'est comme ça que je les appelle." Remarquai-je avant d'avoir pu m'en empêcher, et mentionnant par là les aventures d'une nuit que j'avais pu avoir au cours des dernières années. Parce qu'en effet, même au cours de mon mariage j'avais eus quelques aventures. Pas autant que depuis que mon épouse était morte, bien sûr. "Sauf ma fe..." Commençai-je avant de m'arrêter subitement. J'avais tendance à parler beaucoup trop vite. Or, je ne comptais pas mentionner mon épouse. Raison pour laquelle je tentais de faire mine de rien quand je mis enfin dehors la jeune femme qui était toujours présente. Encore une fois, Mandy parvint à me surprendre. Par un merci. "S'il te plait et merci ... Décidément, je vais m'habituer à la politesse." Remarquai-je sur un ton distrait, avant d'enfin en arriver au fait. Qui se tenait actuellement dans une boîte. "Ouais ... Non ... Je sais pas ... Je sais pas pourquoi je l'ai gardé. Je devais avoir l'espoir de pouvoir partir un jour. Ou c'était une façon de garder un lien avec ma vie d'avant. je sais pas ..." Soupirai-je en haussant les épaules. Je fronçai les sourcils à sa question avant d'afficher un faible et terriblement faux, léger sourire. Et finalement, je levai l'une des manches de ma chemise, pour dévoiler l'avant bras que je n'avais pas dévoilé la dernière fois. S'il avait tout autant de cicatrices que l'autre, il avait au moins un petit plus. Il s'agissait d'une gourmette qu'elle m'avait offerte pour nos quatre ans. Dessus était marqué Connor. Et à l'intérieur, notre date de rencontre. Je ne l'avais jamais quitté. "C'est la seule chose qu'il me reste. Tout le reste a été détruit." Lui appris-je simplement, sans préciser que j'avais maintenant une photo de nous. Je ne voulais pas lui avouer que j'avais gardé celle qu'elle m'avait balancé la dernière fois.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 1:00



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je suis comme ça, j'aime dire quand quelque chose ne va pas et donc là je n'aimais pas quand il me parlait mal et je lui faisais bien remarqué. Mais cette fois en amenant un mot de politesse. Je ne faisais même pas attention au fait que j'avais précisé que je reviendrais alors que vu comment j'étais partis la dernière fois, ça voulait dire que je ne reviendrais. Et de toute façon pourquoi revenir, il faisait sa vie sans moi. Et il semblait aussi choqué que moi et surpris, je passais une main dans mes cheveux mal à l'aise d'un coup. " Euh peut être oui... Je n'en sais rien." Comment trouver une raison de revenir ici, surtout maintenant que j'étais revenu et que je l'avais vu dans une telle situation, bah je n'avais plus trop envie de revenir. Enfon on ne savait pas ce que l'avenir pouvait nous réserver et s'il restait dans la même ville que moi, peut-être qu'on allait se recroiser. Mais bon là j'étais chez lui que parce qu'il me l'avait demandé. Et vu la situation je n'avais du tout envie de resté, voir cette blondasse trainé à poil m'énervait encore plus. Surtout qu'elle était super-bien foutu, surement plus jeune. Je croisais les bras en le regardant toujours, surtout quand il me disait qu'il n'aurait pas fait exprès de me faire aussi mal. J'avais bien vu qu'il avait changé et que maintenant il se fichait de faire du mal au monde. Mais il n'avait pas l'air de se foutre de me faire du mal à moi et ça se voyait. Sa phrase avait été comme un désolée, enfin je n'en aurais pas un tout de suite. "Je ne veux pas savoir ce que tu serais capable de faire. En tout j'espère que tu continueras comme ça à ne pas me faire du mal." Du moins pas en le voulant car la dernière fois il m'avait fait tellement mal. Enfin on se fait du mal mutuellement et parfois quand on ne supportait plus de voir l'autre. Et je savais que moi aussi je lui faisais du mal, rien que sur le fait que j'étais fiancé puisqu'il m'avait avoué qu'il m'aimait encore. Je levais les yeux au ciel quand il me disait qu'il appelait toutes ses femmes sa chose. Comment on pouvait traiter des femmes comme ça, je ne comprenais pas. Mais c'était son délire à lui et pas du tout le mien. Comme quoi 10 ans pouvaient vraiment changer. Mais d'un coup il me venait parler sans finir sa phrase. "Ta quoi?" En fait je ne savais pas si je voulais qu'il finisse sa phrase ou pas. Je sentais que je n'allais pas du tout aimer la suite, s'il me le disait vraiment ou pas. Mais on continuait de parler de ce pouf et encore une fois je mettais des paroles de politesse, je me surprenais ce soir. "Ne t'y habitue pas trop car je ne suis pas tout le temps aussi poli." Je restais assise en regardant la boîte surprise qu'il l'ait gardé alors que la dernière fois il me disait clairement qu'il se fichait de revenir ici, enfin juste pour voir comment j'allais. Mais il c'était accroché à cette ville avec cette boîte et en plus il avait dû se mettre en danger. "Et je pense que ça serait mieux que se soit toi qui donnes cette boîte. Enfin si tu veux j'irais voir sa femme, elle sera touchée par ce geste. Parfois les objets de nos souvenirs font du bien même quand la personne n'est plus là. " Et je savais de quoi je parlais, pendant 10 ans j'avais gardé cette photo et le collier, mais depuis la dernière fois je n'avais plus rien. Je relevais les yeux alors que je voyais d'un coup son avant-bras plein de cicatrices encore mais surtout mon regard s'arrêtait sur cette gourmette ce qui me coupait le souffle pendant un moment. Je ne savais pas quoi dire et ça faisait mal. Je n'osais même pas le regarder. Il avait gardé ce cadeau et moi je lui avais envoyé les miens en pleine tête la dernière fois. "Tu l'as gardé... Cela t'a au moins aidé à tenir..." Je me levais vraiment mal à l'aise avec la boîte en main. Mon esprit voulait partir mais pas mon corps, je ne comprenais vraiment pas.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 13:28



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


La première chose qui me fit réagir depuis bien longtemps, ce fut d'entendre Mandy mentionner l'éventualité qu'elle pourrait repasser me voir. Est-ce qu'elle était sincère ? Est-ce qu'elle voulait me revoir ? Non, ça lui avait sans doute juste échappé. Et elle le confirma bien vite quand elle sembla hésitante et gênée. "Non ... bien sûr que non." Commentai-je en détournant le regard. En même temps, je lui avais donné bon nombre de raisons de ne plus revenir dans le coin même pour me voir. Surtout pour me voir ! Et puis de toute façon, je doutais d'avoir la force nécessaire pour l'affronter encore quand elle sera mariée et puis, tôt ou tard, enceinte d'un autre homme. Alors que j'avais rêvé d'avoir des enfants avec elle. Une maison et un chien aussi. Bref, une vie tout ce qu'il y avait de plus normale et belle. Quand j'en vins à lui avouer que je ne lui ferais jamais du mal intentionnellement, à elle, sa réponse me fit soupirer. Encore une fois, elle disait ça comme si on allait se revoir. Alors que je doutais fortement qu'elle puisse éprouver une telle envie. J'avais l'impression de m'enfoncer toujours plus et d'aggraver mon cas. "De toute façon on va perdre contact alors je doute de pouvoir te faire le moindre mal." Lui fis-je remarquer en haussant les épaules, comme si je m'en foutais. Mais le fait est que je ne m'en foutais pas du tout. Même si je refusais catégoriquement de le lui montrer, j'étais vraiment peiné et blessé de songer que nous n'allions plus jamais nous revoir, tôt ou tard. Même si je savais parfaitement que c'était pour son bien ! "Ma femme ! Sauf ma femme." Soupirai-je pour lui répondre, quand elle intercepta le début de ma phrase que j'aurais préféré ne pas finir. Mais je n'en dis pas plus, n'évoquant pas les raisons de ce mariage ni le fait qu'elle était morte aujourd'hui. A quoi bon de toute façon ? Elle même était fiancée et tout le tralala. Je doutais donc que ma vie sentimentale puisse l'intéresser outre mesure. Je ne comprenais d'ailleurs pas ce qu'il y avait de blessant à me trouver en compagnie d'une autre. Ce n'était pas comme si elle pouvait encore ressentir quoi que ce soit pour moi. Je me contentai de rouler des yeux quand elle m'indiqua ne pas être toujours aussi polie. C'était sans importance. Puisqu'encore une fois, j'étais conscient du fait que nous n'allions pas rester en contact encore bien longtemps tous les deux. Alors que je venais enfin de lui donner la boîte qui était la raison pour laquelle je lui avais demandé de venir ce jour là, elle émit l'idée que ça soit moi qui apporte tous ces souvenirs à la femme de l'homme défunt. Cette idée me terrifia presque. Disons plutôt que ça me mettait sacrément mal à l'aise. "Non ! Non ... Pourquoi j'apporterais ça ? Pour leur avouer qu'il est mort par ma faute, que j'ai été là et que je n'ai rien fais ?" Demandai-je plus pour la faire réagir sur le fait que j'avais été de leur côté pendant des années, que pour une autre raison. "En parlant d'objets et souvenirs ... Qu'est-ce que tu as fais des affaires de Co... Mes affaires ? Et nos photos ? Est-ce que tu les as stocké dans un coin ou simplement balancées ?" Imaginer qu'elle ait pu balancer tout ce qui m'appartenait ou, pire encore, tout ce qui nous avait appartenu à tous les deux, m'étais tout simplement intolérable. "Si tu les as gardé, je suppose qu'elles ne te servent à rien ..." remarquai-je ensuite, imaginant que si elle les gardait quelque part, ce devait être vraiment dans un coin. Pour ne pas entacher sa nouvelle relation, entre autres raisons. En tout cas, je n'osais pas avouer à voix haute que tant qu'à faire, j'aimerais les récupérer. Pour ma part, le seul souvenir que j'avais, c'était cette gourmette qu'elle m'avait offerte pour nos quatre ans de relation. Je détournai le regard en replaçant ma manche, quand elle mentionna le fait que ça m'avait aidé à tenir. Je n'étais pas vraiment sûr de ça. Je n'eus de toute façon pas à répondre, puisqu'elle se leva. Je lui lançai un regard presque paniqué, avant de détourner aussitôt la tête, regrettant d'avoir laissé mes émotions prendre le dessus. Je ne voulais pas qu'elle réalise combien sa présence pouvait être importante pour moi et m'aidait presque à me sentir plus humain. "Tu te souviens la fontaine aux voeux ? Celle dans laquelle je me suis amusée à jeter une pleine poignée, de pièces, pour être sûr que mon voeux se réalise ? Un voeux dont je n'ai jamais voulu te parler ..." Lui demandai-je soudainement, comme pour tenter de la retenir encore un peu. J'osais quand même espérer qu'elle s'en souvenait, oui. Elle m'avait embêté pendant des jours, pour que je lui dise ce que j'avais fais comme voeux. J'avais tenu bon. "Une belle arnaque ce truc. Mon voeux ne s'est pas réalisé ..." Lâchai-je sur un ton ironique, en affichant un sourire nerveux. Distraitement, je vins gratter la paume de ma main, de mon autre pouce, regard rivé sur mes propres gestes. C'était un geste que j'avais toujours eut. Que Connor avait eut aussi. "Je voulais que tu sois toujours heureuse." Soupirai-je, avant de lancer un bref regard en direction de sa main gauche où se trouvait son solitaire, affichant un faible sourire. "Remarque, t'y es presque ..."

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 14:17



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je ne savais pas pourquoi je venais de lui dire qu'on allait se revoir. Pourquoi est-ce que je reviendrais le voir, vu comment j'étais partis la dernière et maintenant comment je l'avais retrouvé, ce n'était pas facile de revenir ici. J'avais toujours peur d'être blessé encore plus. Oui il avait le droit de couché avec une autre fille, il faisait ce qu'il voulait maintenant, mais ça mettait tout de même mal à l'aise. Mais je devais me réjouir qu'il était encore là et qu'il savait encore se faire plaisir. Je soupirais alors qu'il me disait que non, je ne reviendrais pas. Il n'avait pas du tout l'air de le vouloir et ça me mettait vraiment mal à l'aise. "D'accord..." Qu'est-ce que je pouvais répondre d'autre, s'il ne voulait plus me voir d'accord, je ne reviendrais pas. De toute façon je devais d'abord gérer mes soucis et ensuite on verra bien ce qui se passera. J'avais tellement peur de l'avenir et je n'étais plus du tout confiance là-dessus. J'avoue qu'au fond de moi j'avais envie de revenir, surtout pour garder un oeil sur lui, depuis que j'avais vu ses marques sur sa peau ça me faisait mal et ça faisait peur surtout. J'avais peur qu'il se fasse du mal. On ne se remet pas aussi facilement d'un enlèvement. Et avec toute cette drogue, j'avais peur de le perdre encore une fois, et cette fois pour toujours. Donc oui je voulais rester proche de lui-même si ça compliquait les choses, je le savais bien. " Dit le clairement si tu ne veux plus me voir." Enfin il avait peut-être raison, je devrais surement arrêter de venir le voir, ça lui faisait surement du mal de savoir que j'allais me marier, vivre sans lui. Et alors qu'on était en train de parler, d'un coup il ne finissait pas sa phrase et il venait la finir. Je n'en revenais pas, mon esprit venait de tomber, comme d'un appartement et la chute étaient fatal.Il était marié, je n'en revenais pas. Pendant ses 10 années il avait rencontré une femme, enfin je ne sais pas mais il était marié. J'avais du mal à reprendre la parole. " Tu es marié? ..." Je n'en revenais vraiment pas, il avait été marié. Cela me faisait plus mal que je ne le pensais. Est-ce qu'il avait été heureux? Ou était elle? Enfin tellement de questions encore mais je n'osais pas le lui demander. Puis notre discussion dévia sur cette boîte que j'allais remettre à la femme de notre collègue, ça allait être une dure épreuve je le savais bien et Connor n'avait pas l'air de vouloir y aller, il s'emporta tout de suite. "Il n'est pas mort par ta faute, tu n'as pas eu le choix et je suis sur qu'elle penserait la même chose." Il se sentait coupable et c'était dur à voir. J'étais blessé quand il parlait de ses objets, il recommençait à me faire tellement de mal. Comme si que j'allais pouvoir jeter ses affaires, pourquoi il croyait ça de moi. Je ne le regardais même pas dans les yeux. "Comment tu peux croire que j'ai tout balancé, comme si que j'avais tout oublié en balançant tout ça. Tu me déçois... J'ai gardé les principales, photo, souvenir et quelques vêtements." Tout était dans un carton dans le garage bien rangé. Je n'arrivais pas à m'en défaire, les photos de nous, des souvenirs qu'a c'étaient offerts et des affaires de lui, surtout des chemise et Tee short que je lui piquais souvent. "Je te les ramènerais..." Maintenant qu'il était de retour, en tout cas la discussion commençait à me faire trop de mal. Je me levais pour partir mais il venait me parler de certains souvenirs. Mais pourquoi il faisait ça, pourquoi nous faire tant de mal. Je restais de dos en baissant le visage. " Oui je m'en souviens..." Je m'en souviens très bien, j'avais essayé toute technique mais rien à faire. Je fermais les yeux alors que j'avais encore une fois les larmes aux yeux. Est-ce qu'une fois dans une journée je pouvais arrêter de pleurer? Je me retournais alors que je l'entendais me dire que j'étais presque heureuse. Et là je m'emportais contre lui en craquant. " Non je ne suis pas heureuse, depuis la saint-valentin un homme menace mes proches et m'oblige à libérer cet homme de prison. L'ex d'Alexandre, enfin elle c'était fait enlevé reviens dans nos vies. Donc non je ne suis pas heureuse et je suis loin de l'être. Donc oui cette fontaine était une vraie connerie..." Je soupirais en passant une main sur mon visage. Qu'est-ce que je venais de faire, je n'aurais jamais dû dire ça tout fort, je ne devais en parler à personne.





[/color]

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 14:41



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je voulais la revoir. J'en mourais d'envie. Parce qu'en sa présence, j'étais capable de ressentir des choses. Je ne me sentais plus robot, mais bien en vie et parfaitement humain. Or, je voyais bien qu'elle éprouvait de moins en moins l'envie de me voir. Elle ne retrouvait plus l'homme du passé en moi et je sentais qu'elle détestait celui que j'étais maintenant. Chose que je comprenais bien, de toute façon .Et puis je ne faisais rien pour être apprécié d'elle. Alors non, je ne lui en voulais pas du tout. Mais je ne voulais pas qu'elle me fasse de faux espoirs de ce genre. "J'ai envie de te revoir Mandy. Evidemment que j'en ai envie ... Mais pour plusieurs raisons, c'est compliqué. D'une part, tu détestes celui que je suis maintenant. Et d'autre part, tu te doutes de ce que je ressens en te sachant fiancée et tout le tralala." Soupirai-je en songeant que tout ça, elle devait quand même bien s'en douter d'elle même. Qu'elle était assez maline pour en être parfaitement consciente. Ou alors, elle était devenue insensible. Mais j'en doutais. Ca, c'était plutôt mon rôle à moi. Bientôt, de façon parfaitement involontaire, je finis par lui avouer que j'étais marié. Je ne doutais pas que ça devait lui faire ni chaud ni froid. Ou juste elle s'inquiétait à l'idée que j'ai pu la remplacer très rapidement. Ce qui était idiot. ne lui avais-je pas avoué que je ne l'avais jamais oublié ? Pour moi, ça voulait tout dire. "J'étais marié. Elle est morte l'année dernière." Lui répondis-je sans faire montre de la moindre émotion. L'on pourrait croire qu'après huit ans de mariage, j'avais fini par tomber amoureux d'elle ou au moins éprouver des sentiments à son encontre. Mais le fait est que non, ça n'avait jamais été le cas. Rien de plus que de la haine et du dégoût. "Le deal complet c'était, soit j'acceptais d'épouser la fille du fait et de les rejoindre dans leurs trafiques, soit je me faisais tuer et toi aussi par la même occasion." Avouai-je enfin, en songeant que ce n'était toujours pas tout lui raconter non plus. Parce que je doutais que ça soit le bon moment de lui avouer le tout. De lui dire que j'avais trafiqué, tué, torturé. Mais surtout, que j'avais tué mon beau père et mon épouse un an plus tôt à peine. "Je ne veux pas lui rapporter les affaires de son époux et je ne changerai pas d'avis. J'en ai rien à foutre d'eux." Grognai-je finalement, en crispant les mâchoires. C'était étrange de dire ça en sachant que j'avais quand même gardé tout ça pendant trois ans. C'était bien la preuve qu'il restait un quelque chose d'humain en moi. Même si je ne voulais pas me l'admettre à moi même pour commencer. "C'est pas ce que je voulais dire. Arrête de tirer des conclusions aussi stupides. C'est juste que ... Par respect pour ton petit ami, tu aurais pu t'en débarrasser. Il aurait très bien pu être jaloux maladif, j'en sais rien moi." Me justifiai-je en lui lançant un regard agacé. "Et qu'est-ce que tu entends par 'principal' ? Tu as balancé des photos de nous ?" Ca, je doutais de pouvoir l'accepter par contre. Quant au fait qu'elle accepte de tout me ramener sans aucune hésitation, ça me fendit sans doute définitivement le coeur. Elle m'avait rendu son collier et notre dernière photo, sans l'ombre d'une hésitation. Et elle faisait maintenant pareil avec le reste de nos affaires. Il était si facile pour elle de tout oublier maintenant que j'étais revenu. A croire qu'elle n'attendait mon retour que pour faire une croix définitive sur notre passé commun. J'avais envie de la secouer de lui hurler tout ce que je pensais de tout ça et du mal qu'elle me faisait. Elle me reprochait le mal que je lui faisais. Mais en retour, elle me le rendait au centuple me semblait-il. "Tu pourras toujours les déposer au gardien de l'immeuble si tu ne veux pas me croiser." Conclus-je d'une voix blanche. Finalement, je n'étais pas certain de vouloir la revoir et ressentir des sentiments humains, si c'était pour qu'ils soient tous exclusivement négatifs. Ce fut plus pour la retenir qu'autre chose, que je mentionnai le voeux que j'avais fais par le passé. Celui concernant son bonheur. Mais sa réaction me fit froncer les sourcils. Je ne savais trop comment prendre tout ça. Mal, encore une fois. Elle ne me mentionnait pas, mais je ne doutais pas que j'étais tout autant un souci que l'ex de son mec. Tentant de refréner la bouffée de rage qui me gagnait, je portai une énième clope à mes lèvres. Décidément, j'allais avoir un cancer des poumons dans les jours à venir, si je continuais de la voir finalement. "J'ai dis presque." Lâchai-je froidement. Et ce coup ci elle le méritait. C'était elle qui venait de s'emporter encore une fois. Pour une fois que je n'avais rien fais de mal tiens. "Je pourrais toujours te proposer mon aide. Mais je doute que mes méthodes ne te plaisent." Ajoutai-je sans l'ombre d'une émotion apparente. Oh je doutais que tuer ou faire tuer des gens, puisse l'aider à être complètement heureuse et sereine.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 15:24



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je ne savais plus du tout quoi faire, au fond de moi oui j'avais envie de le revoir, normal un peu, surtout que je voulais garder un oeil sur lui. Mais je savais qu'Alexandre n'allait surement pas aimer ça, normal, il allait être jalouse. Sa fiancée qui revoyait son ex petit ami avec qui elle avait vécu pendant tant d'années. Moi-même je ne supporterais pas qu'il voie Marilyn et c'est pour ça que la situation était tellement compliqué. Mais j'avais de bonnes raisons, Marilyn n'était pas en danger alors que Connor oui, il avait besoin d'aide et j'avais envie de l'aider. Vu le caractère qu'il avait maintenant, il ne se ferait pas aider par n'importe qui. Donc là j'avais l'impression qu'il ne voulait plus me voir, je le prenais un peu mal. En fait avec lui tous mes sentiments étaient décuplés. Il ne cherchait peut-être pas à me faire du mal, mais je le prenais mal. Quand il me disait qu'il m'aimait ça me faisait quelque chose. E t quand il disait quelque chose de mal, bah je me mettais grave en colère, je ne contrôlais plus rien. Je soupirais en relevant les yeux vers lui. " Je ne déteste pas celui qui tu es. Si je te détestais je ne serais pas là... En ce qui concerne le fait que je sois fiancée... Je comprends." Je ne pouvais pas lui en vouloir, si ça avait été l'effet inverse je l'aurais super mal pris. Donc peut-être qu'il avait raison, je devrais sortir de sa vie pour qu'il puisse reconstruire la sienne, mais j'aurais beaucoup de mal tant que je ne serrais pas s'il va bien avant. Je voudrais tant qu'il arrête la drogue et là peut-être que j'arrêterais de venir le voir. J'en apprenais plus sur lui, sur cette femme avec qui il était marié et qui était morte, mais encore une fois ce manque d'émotion me surprenait, comment c'était possible. Et d'un coup il m'avouait tout. Je soupirais en baissant le visage. " Je suis désolé..." Ce n'était peut-être pas de ma faute, mais c'était dur, et dire qu'il avait fait tout ça pour moi, ce qui me touchais. Il avait souffert pour me protéger et même allé jusqu'au mariage, ça avait dû être si dure. Je sursautais quand il s'énervait d'un coup. " D'accord, ne t'énerve pas. J'irais leur rapporter, déjà les avoir gardé c'est beaucoup." Je n'aimais pas l'entendre s'énerver comme ça, ça me faisait peur plus qu'autre chose. Je n'avais pas peur de lui, je savais qu'il ne me ferait rien. Mais voilà, je n'aimais pas me retrouver face à quelqu'un d'énerver, surement parce qu'en ce moment j'étais trop en stresse pour pas grand-chose. Encore une fois je prenais tout mal et je continuais de m'énerver. Je baissais le visage en prenant ma tête entre mes mains. " Tu penses vraiment que les photos ne font pas partie de la principale? J'ai gardé nos deux albums, quelques vêtements et des souvenirs de voyages." Comment il pourrait croire que j'ai jeter les photos, je n'aurais jamais réussi, c'était trop important, surtout nos albums qu'on avait fait ensemble. Et malheureusement j'avais mal parlé, je pensais lui faire plaisir, mais non. Je soupirais en relevant le visage vers lui. "Connor... Je ne voulais pas que tu le prennes mal. Mais si veux récupérer des choses, ça ne me dérangerait pas... Et te croiser... Je veux continuer de te voir... Mais je comprendrais que tu ne veuille pas." C'était vraiment trop compliqué entre nous, on s'emportait, on prenait mal les choses que les autres personnes disaient et on se disputait et on s'emportait. On était vraiment mal barré tous les deux. Et il redevenait beaucoup plus froid avec moi dans sa parole, un peu normal. Je le regardais d'un coup pétrifié. " Non non... Ne m'aide pas, je ne veux pas s'il te plaît. Il ne m'a pas encore parlé de toi. Non pas toi... J'ai compris que tu sais te défendre... Mais non s'il te plaît. S'il apprend que j'ai dit quoi ce soit, il va s'en prendre à eux et à moi... Ne dis rien s'il te plaît." Je n'étais plus du tout en colère bien au contraire, j'étais totalement paniqué d'un coup. Je ne supporterais pas qu'il lui arrive quoi ce soit à cause de moi.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 15:51



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Le pire n'était pas le fait qu'elle me détestait. Mais bien le fait qu'elle était fiancée. Et même si j'étais soulagé de la savoir bien partie pour être heureuse malgré tout, je ne pouvais pas m'empêcher de ressentir une profonde douleur en songeant que j'avais maintenant la confirmation que je l'avais perdu à jamais. Une part de moi voulait croire que j'étais et resterais son véritable amour. Mais je devais me faire une raison. Cela faisait sept ans qu'elle était avec cet homme. Soit trois ans de plus que le temps de notre relation. Et ils allaient se marier. Je ne représentais plus rien. J'étais son premier amour, soit. Mais ça s'arrêtait là. Il fallait que moi aussi j'aille de l'avant et l'oublie. Ca me prendrait du temps, sans aucun doute. Surtout que c'était le fait de penser à elle et à nous qui m'avait permit de tout supporter pendant dix ans. Mais pour son bien, je devais arrêter. C'était tout de même étrange de penser à tout ce que j'avais fais pour elle et de voir où nous en étions maintenant. Je voulais croire que si elle avait été au courant, les choses auraient été différentes à l'instant présent. Mais ce n'était pas le cas. "Ca aurait pu être pire." Répondis-je, encore une fois sans émotion apparente. Oui ça aurait pu être pire. Quoi que je ne voyais pas comment ça aurait pu l'être en fait. "Au moins, elle n'a pas été capable d'avoir un enfant. Je crois que je ne l'aurais pas supporté." Soupirai-je en conservant le regard perdu dans le vide. Je n'aurais sans doute pas été capable de ressentir quoi que ce soit pour un enfant non désiré et avec une femme que je n'aimais pas. Bientôt, la seule pensée qui s'installa dans mon esprit au point d'en devenir une obsession, ce fut que je souhaitais récupérer nos souvenirs. J'étais en train de réaliser qu'elle devait maintenant s'en foutre complètement. Surtout que j'étais revenu et bien en vie. Et vis à vis de son fiancé, il était peut-être préférable qu'elle fasse une croix définitive sur nous. Quant à moi ... Même si ça n'allait pas du tout m'aidait à l'oublier, je voulais retrouver tout ça. Retracer notre histoire avec nos souvenirs. Autant me faire du mal une bonne fois pour toutes. Peut-être qu'ensuite j'arriverais à enterrer notre passé commun. Mais c'était juste un peut-être. "Je sais pas. J'en sais rien de ce que tu as fais de nos affaires une fois que tu t'es mise en couple." Dis-je d'une voix à peine audible. "Et je veux tout récupérer. Tout... Ca me sera plus utile qu'à toi." Ajoutai-je en évitant consciencieusement son regard. Je ne souhaitais vraiment pas fondre en larmes devant elle. Parce que c'était bien ce qui menaçait d'arriver, comme en attestait la boule qui se formait dans ma gorge. "Je préfère que tu les laisses au gardien." Comme lors de notre précédente rencontre, j'étais en train de lui faire comprendre que je ne voulais plus la voir. Mais combien de temps allais-je tenir ? Je n'avais tenu que quelques jours la fois précédente. Ma raison me soufflait qu'il fallait tout arrêter. Mais mon coeur me suppliait de conserver un lien avec elle. sauf que c'était trop douloureux. Beaucoup trop. Quand finalement elle mentionna ses derniers soucis en date, je vis là une occasion de faire une dernière bonne action pour elle, avant de disparaître à nouveau mais cette fois de façon plus définitive. A sa réponse, mon esprit n'accepta d'enregistrer que l'information qui me terrifiait le plus : qu'il puisse s'en prendre vraiment à elle. Puis le 'eux'. Même si elle avait commencé en me faisant comprendre qu'elle ne voulait pas qu'il s'en prenne à moi, mon cerveau n'enregistrait que les dernières paroles. Comme si elle n'avouait sa véritable crainte, qu'à la fin. Ce n'était pas important ce qui m'arriverait à moi, c'était évident. De toute façon, une fois que j'aurais quitté sa vie, je pourrais bien être mort que ça ne changerait rien pour elle. Elle ne le saurait même pas. "D'accord, d'accord. je ne ferai rien qui puisse vous nuire ..." Lâchai-je doucement, en hochant faiblement la tête. Avant de soupirer longuement en posant mes mains sur mon visage, coudes sur les genoux. Si je partais, j'aurais l'impression de la laisser dans sa merde. Si j'intervenais, je la mettais plus encore dans cette merde là. Si je restais mais ne faisais rien ... je souffrirais de la voir. Bref, je ne savais plus que faire. Je n'aurais jamais du revenir et me contenter d'une lettre pour lui dire que j'étais bien en vie.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 16:34



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


La vie était tellement compliquée autant pour moi que pour lui et c'était vraiment difficile en fait. Je ne savais pas comment on allait faire maintenant. Je savais qu'il voulait me voir et à la fois non. Ça devait être le fouillai dans sa tête tout comme la mienne. Ne pas le voir me permettrait de ne pas inquiéter Alexandre qui se poserait surement beaucoup de questions, mais moi ça me ferait paniqué car je ne serais pas comment il va. Et si un jour il perdait la vie à cause de cette drogue ou encore en faisant une bêtise, je m'en voudrais tellement. Donc non, je n'arrivais pas à me faire à cette éventualité. Enfin après s'il ne voulait plus me voir, je resterais loin de lui. Mais peut-être que je continuerais de le surveiller, mais de loin en faisant tout pour qu'il ne me voit pas. "Je ne vois pas ce qui aurait pu être pire. Au moins ils ont arrêté de te torturer physiquement... Enfin il y a toujours pire." Je soupirais car je ne savais pas du tout ce qui aurait pu être pire, qu'il meurt dans d'affreuse souffrance, voilà ce qui m'aurait fait beaucoup de mal. " Devoir vivre avec une personne qu'on n'aime pas... Mais pourquoi faire ça? Je ne comprends pas ses gens, c'est des monstres" Et dire qu'il avait dut coucher avec elle, comment il avait bien pu faire. Franchement j'avais du mal à m'imaginer à sa place. Moi j'aurais surement mis fin à ma vie, quoi que si je faisais ça, ils auraient tué Connor. En fait il n'avait aucune porte de sortie. Je ne pense pas que c'était une bonne idée de commencer à parler de nos affaires quand on était en couple, ça lançait un froid et surtout on était tous les deux maux à l'aise. La première fois que je l'avais revu je ne ressentais rien dans sa voix, il parlait franchement alors que maintenant c'était dur de l'entendre par moments, il évitait mon regard, c'était vraiment dur pour tous les deux. "C'était dur au début et pour tous les deux, j'avais tes affaires, il avait celle de Marilyn. On a mis les affaires dans un coin. C'est dur de s'en séparer. La preuve... J'avais gardé cette photo et ce collier..." Par moments je l'échangeais avec le collier d'Alexandre. Mais souvent celui de Connor je le gardais dans mon sac pour ne pas m'en séparer. Je soupirais alors qu'il me demandait de les laisser au gardien. "D'accord... Si tu veux tout..." Enfin au fond de moi ça me faisait tellement de mal de tout lui redonner, j'avais l'impression de perdre une partie de moi. Depuis 10 ans je n'arrivais pas à m'en séparer, mais il voulait tout, je le lui donnerais. Ce serait surement mieux de ne pas se voir. J'avais encore les larmes aux yeux. C'était des hauts et des bas entre nous, une fois j'étais calme et une autrefois super-triste, puis révolté et maintenant inquiète. Après on se demandait pourquoi je pensais que j'allais devenir folle. Je me levais en venant m'asseoir près de lui en soupirant en parlant doucement. "Je veux vous protéger, toi et eux. Il suit tout le monde, me suis, me menace. Je ne veux pas qu'il vous fasse du mal, pas à mes proches. Je m'en voudrais toute ma vie..." Je baissais les yeux alors qu'il prenait sa tête entre ses mains, il allait vraiment mal. "Une fois que j'aurais réussi à faire sortir ce tueur il me laissera... Jusque-là je lui ai obéi il ne sait rien passé. S'il te plaît... Fait attention.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Jeu 20 Mar - 16:53



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Qu'y avait-il de pire que de vivre avec une femme que l'on n'aimait pas, après avoir été torturé pendant un an pour pouvoir se faire à l'idée qu'on allait devoir changer de personnalité et de vie ? Difficile à dire. Peut-être qu'il n'y avait rien de pire. Rien de pire que de devoir épouser une femme alors qu'on en aimait une autre. Qu'on l'aimait assez pour pouvoir accepter de devenir un monstre. dire que dans ma vie d'avant je n'aurais même jamais fais de mal à une mouche ... Même tuer une araignée, je ne pouvais pas. Quand un bestiole s'aventurait par mégarde dans notre appartement, je préférais la faire gentiment sortir, plutôt que de juste l'écraser. C'était dire à quel point j'étais passé de rien à tout. "Parce qu'à lui, il lui fallait un successeur. Et qu'à elle, il lui fallait un époux. Apparemment j'étais à son goût. Le seul avantage, c'est que ça m'a évité de mourir." Répondis-je simplement. Voilà pourquoi j'avais été forcé de l'épouser. J'aurais préféré être tué une bonne fois pour toutes. Mandy n'aurait pas été inquiétée quant à sa vie. Et elle aurait poursuivit celle qu'elle était en train de se faire, sans plus se poser de question. Elle aurait deviné que j'étais mort et ça aurait été juste la fin de tout ce qui nous concernait. Après tout, en revenant dans sa vie aujourd'hui, j'étais plus un souci qu'autre chose. "J'ai faillis mourir à deux reprises par la suite. Et les deux fois, j'étais tellement soulagé bordel ! Mais ils se sont démenés pour me faire soigner. Ce sont mes deux plus belles cicatrices. Je te les aurais bien montré mais ce serait de mauvais goût, que je me mette torse nu devant toi." Songeai-je à voix haute, sur un ton vaguement ironique et presque amusé. En parlant de torse, l'un des avantages de ma vie mouvementée et dangereuse, c'est que j'avais pris en muscles. J'étais plus sec que par le passé à cause de la drogue. Mais pour toutes les bagarres et autres, j'avais fini par me muscler. Fort maigre consolation, ouais. J'évitais de la regarder quand nous parlâmes de nos souvenirs et du fait que je souhaitais les récupérer. C'était dur pour moi de l'entendre parler de son couple. Du fait qu'ils avaient décidé ensemble de mettre les affaires des deux ex disparus, dans un coin. Dur de réaliser combien ils devaient être proches. Plus que nous, nous l'avions été, sans doute. parce que les épreuves rapprochent. "Tu m'as rendu les deux seules choses que tu gardais près de toi. Je pense donc que tu n'es pas à un carton abandonné dans un coin, près." Remarquai-je plus avec douleur qu'autre chose. J'aurais aimé garder mon ton froid ou ironique. Mais cette conversation me faisait plus de mal qu'autre chose. Et j'étais de moins en moins capable de garder ce genre d'émotion pour moi. Je me sentais tellement faible. Comme je ne l'avais pas été depuis longtemps. Je me figeai quelque peu quand elle vint s'asseoir à mes côtés. J'avais envie de me jeter dans ses bras pour être rassuré. Une dernière fois. Mais en sachant que je venais de me taper une nana et n'étais pas passé par la case douche, ce serait assez glauque. Et puis l'autre partie de moi, voulait juste qu'elle parte au plus vite. Je voulais croire que je pourrais apprendre à vivre pour de bon sans elle et que je serais capable de me reconstruire. Mais je doutais quand même d'en être capable. Je soupirai, visage toujours planté derrière mes mains, quand elle tenta de me faire entendre raison et m'affirma qu'elle s'en voudrait s'il arrivait quoi que ce soit à ceux de qui elle était proche. Elle me mettait dans le lot. C'était sacrément ironique en sachant que j'avais risqué ma vie pour elle, pendant dix ans. "Je ne vois pas pourquoi tu t'inquiète pour moi. Si j'avais du crever, ce serait fait depuis longtemps. Mais je crois que la vie a d'autres projets pour moi. Comme de me faire souffrir sans m'offrir l'ultime libération qui serait la mort. D'abord physiquement. Et maintenant, psychologiquement."

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Ven 21 Mar - 11:40



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je me demandais comment il avait pu faire pour tenir 10 ans avec une autre femme qu'il n'aimait pas et en plus alors qu'on aimait une autre personne. Il avait eu beaucoup de courage et maintenant il revenait ici et il voyait la femme qu'il aimait fiancer à un autre homme. En tout cas je trouvais ça dure et c'est pour ça que je ne voulais pas l'oublier et le faire partir de ma vie. Il avait besoin qu'on l'aide, il avait beaucoup souffert surtout psychologiquement. Je commençais à en savoir plus sur ce qu'il lui était arrivé, l'enlèvement, ensuite le fait que l'homme lui demande d'épouser sa fille et il avait donc fait partie de leur famille, une tout autre famille. "Mais maintenant c'est fini, tu es là. Ils ne sont plus là eux. Oublie ce qu'il s'st passé. " Il ne pouvait pas rester comme ça à s'en vouloir ou encore à ce dire que sa vie n'était plus là. Il ne faisait plus partie de la vie de ses monstres car oui pour moi s'en était et j'avais encore du mal à m'en remettre. Et dire qu'il était déjà marié, j'aurais dû être sa femme, la première quoi. Comme quoi la vie nous réservait des surprises et c'était dur. Je l'entendais me parler de ses blessures, il avait fallait mourir mais il était encore là et j'étais heureuse. Puis je faisais un sourire quand il me disait qu'il voulait me les montrer mais que ce n'était surement pas une bonne idée." En effet ce n'est pas une bonne idée, mais c'est surtout parce que je n'ai pas envie de les voir. Te voir blesser me fait du mal. Savoir qu'on t'a torturé est dure tu sais. J'ai tellement prié pour que rien ne t'arrive..." Mais surement pas assez malheureusement. Pourquoi on avait fait du mal à un homme qui ne faisait de mal à personne, même pas à un animal, si gentil avec ceux qu'il aime et les autres aussi. Mais il n'y avait pas que ça de durer en ce moment, les faits de parler de nos affaires étaient dures, surtout quand il me demandait de ramener ses affaires et toutes. Je baissais les yeux alors que je me sentais coupable de lui avoir donné ça aussi violemment la dernière fois. Je n'arrivais même pas à soutenir son regard. "Je... Je suis désolé... La dernière fois tu m'as mise en colère... Je m'en veux..." C'est vrai que je m'en voulais, je n'aurais pas dû le lui redonner, j'aimais avoir ses objets sur moi et maintenant je n'avais plus rien et il pensait que je voulais l'oublier, me débarrasser de tout ce qui me rappelait notre couple. Je venais m'asseoir sur le canapé, je n'étais pas bien du tout. Le souvenir des messages que cet homme m'avait envoyé, les menaces et le fait qu'il voulait m'aider. Mais non, je devais me débrouiller toute seule, ne pas mettre encore plus en danger les gens qui comptaient pour moi. Je tournais le visage vers lui en prenant sa main pour lui parler droit dans les yeux. " 10 ans Connor, je sais que ce n'est pas facile à oublier. Mais tu peux changer de vie et montrer cette vie que tu peux être heureux toi aussi. Arrête de broyer du noir, va de l'avant... Essaye au moins... Tu t'es battut pendant 10 ans donc maintenant vit ta propre vie."




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Ven 21 Mar - 12:00



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


"Ils ne sont plus là. Oublie ce qu'il s'est passé." Elle en avait de bonnes quand même. Comment voulait-elle que j'oublie dix années de ma vie ? Surtout en sachant que ces années avaient laissé de sacrés marques sur mon corps. Du genre indélébiles et qui me rappelaient, jour après jour, ce que je venais de vivre et de traverser. "Tu as l'air de croire que c'est aussi simple que ça ..." Soupirai-je doucement. Elle était bien trop naïve. Ou trop optimiste, je ne saurais dire. Mais elle s'imaginait que tout était toujours plus simple qu'il n'y paraissait. C'était facile à dire, surtout quand on ne vivait pas soi même la chose. Forcément. Je me moquai gentiment d'elle, quand j'émis l'idée de lui montrer mes cicatrices avant de mentionner le fait que je ne pouvais pas les lui montrer, puisque pour ça il me faudrait lui montrer mon torse. Ce qui semblait un brin trop étrange compte tenu de notre situation actuelle. "Celles ci n'ont rien à voir avec la torture que j'ai subis la première année." Lui appris-je simplement, en haussant les épaules. Non, elles étaient plutôt du au fait que j'avais donc fini par rejoindre ce gang et que forcément, nous avions bon nombre d'ennemis. Qu'il fallait tuer. J'avais tué, et manqué d'être tué en retour. C'était aussi simple et aussi sordide que cela. Mais je n'étais toujours pas sûr que Mandy soit prête à entendre tout ça. Sans doute que je ne le lui raconterais même jamais. Puisque nous étions bien partis pour ne jamais plus nous revoir. Par la suite, alors que nous parlions de nos affaires communes et du fait que je souhaitais les récupérer, je lui rappelai qu'elle n'en avait plus besoin. Preuve en était le fait qu'elle m'avait même rendu les choses qu'elle semblait avoir gardé près d'elle, pendant ces dix dernières années. C'était sans doute la preuve qu'elle s'en foutait pour de bon désormais. "Ne t'excuse pas d'être enfin pleinement passée à autre chose." Lâchai-je sur un ton faussement désinvolte, en continuant d'éviter le plus possible son regard. L'avantage de mon retour dans le coin, c'était donc qu'elle avait enfin pu faire une croix sur nos souvenirs. De toute évidence, je n'étais revenu que pour l'aider, involontairement, à m'oublier pour de bon. Tant mieux pour elle et tant pis pour moi après tout. Si je tentais d'éviter plus encore son regard en conservant mon visage dans mes mains, elle me força à planter mon regard dans le sien quand elle s'empara de l'une de mes mains .Ce contact me fit vaguement reculer. Il était trop plaisant pour mon propre bien alors je ne l'acceptais pas. Elle n'avait pas le droit de me faire ça. Pas le droit du tout. Ses mots parvinrent à me sortir de ma torpeur et ce fut donc sans trop de mal que je libérai ma main, par besoin d'éviter ce genre de contact avec elle. "Mandy je veux que tu arrêtes ça." Soupirai-je en détournant de nouveau mon regard. "Arrête de t'en faire pour moi. je vais très bien." Aussi bien qu'un homme qui souffrait d'un tas de dépendances et qui se retrouvait maintenant avec le coeur brisé par dessus le marché. "Je n'aurais sans doute jamais la vie que j'aurais aimé avoir il y a dix ans. Mais celle que j'ai maintenant... Eh bien c'est comme ça, j'ai cette vie et je fais avec."

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Ven 21 Mar - 13:56



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Les mots sortaient tout seul de ma bouche et je ne faisais pas attention à ce que ça pouvait provoquer. Je n'étais pas si sote que ça malgré la couleur de mes cheveux. Eh oui, on me dit souvent que je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez car je suis une blonde et donc là je savais bien que ça n'allait pas être facile pour lui de tout oublié, surtout qu'il avait des marques physiques aussi, donc qu'on ne pouvait pas effacer. Mais il devait avancer et ne pas se laisser abattre par tout ça. Je soupirais en venant lui répondre " Je ne suis pas idiote tu sais. Je sais très bien que ça ne va pas être simple, ça ne le serra jamais. On ne peut pas oublier 10 ans, mais tu peux essayer d'avancer avec." Je voulais tellement qu'il reprenne une vie normal comme moi j'avais réussi à faire. Je voulais qu'il soit heureux, enfin je n'étais la plus heureuse surtout ses derniers mois et pas à cause d'Alexandre, oh non, je ne pouvais que le remercier pour ce qu'il faisait pour moi. Puis il me parlait de ses cicatrices, c'est vrai que se serait mal vu surtout que je savais ce qu'il avait fait avec cette blonde qui devait toujours l'attendre dans sa chambre, la pauvre tout de même. Puis elle avait qu'à partir, enfin ça ne me regardait pas. Je baissais les yeux quand il me disait clairement que ce n'était pas eux qui lui avait fait ça. Je commençais à comprendre, mais c'était dur. "Je sais..." Je savais qu'il avait surement dû les rejoindre, il avait fait partir des leurs.Mais je n'avais pas du tout envie de savoir ce qu'il avait fait. Cela recommençait à faire surgir des questions dans ma tête. Est-ce qu'il était recherché maintenant? Est-ce qu'il avait tué? C'était très dur, en tout cas je savais que ça n'avait pas de la tête facile puis je comprenais mieux ce changement de situation chez lui. Mais voilà, enfin une fois je voulais me dire que c'était fini, qu'il n'allait plus avoir cette vie. "Je ne pourrais jamais passer à autre chose Connor, pourquoi tu as cette image de moi. Tu ne peux pas oublier ses 10 ans passés là-bas, moi je ne peux pas oublier les années passées ensemble." Mais voilà maintenant j'étais fiancée et ne je n'étais heureuse qu'Alexandre me l'est demandé. Mais ce n'est pas pour autant que je l'oubliais, on ne pouvait pas oublier nos amours. Et donc quand je l'entendais parler de la vie qui était si injuste, je me rapprochais de lui en venant prendre sa main, je voulais tellement qu'il arrête de penser à ça. Mais d'un coup il retirait sa main ce qui me blessait. Je me décolais de lui en baissant le visage en regardant devant moi. "Que j'arrête de m'inquiéter pour toi... Jamais. Pendant 10 ans je me suis inquiété pour toi. Et ça continuera vu ce que tu fais... Le jour où je serais au fond de moi que tu vas bien, je te laisserais vivre... Mais t'inquiète, tu ne me verras pas, je le serais c'est tout." Je lui faisais du mal, je le lisais bien dans ses yeux. Je finissais par me lever pour m'éloigner de lui, à quoi bon resté si je lui faisais du mal.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Ven 21 Mar - 14:10



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Plus je l'entendais parler et plus je réalisais que dans sa tête, il était évident que tout était terminé et bien derrière moi désormais. Or, ce n'était pas le cas du tout et ne le serait probablement jamais. Et ce, pour la simple et bonne raison que j'étais toujours le même homme que j'étais depuis quelques années maintenant. Je savais que je ne pourrais jamais redevenir celui que j'avais jadis été. Celui qui ne buvait pas, ne fumait pas, ne se droguait pas, ne parlait pas mal et, surtout, ne faisait pas de mal à une mouche. Tout ça était maintenant terminé et j'en étais parfaitement conscient. Ce n'était pas triste. Je me sentais plus fort qu'à l'époque. Sauf en ce qui concernait Mandy. Mes sentiments pour elle me rendait incroyablement faible. Et ça, j'avais beaucoup de mal à l'accepter. "C'est déjà ce que je fais." Lui fis-je seulement remarquer. Oh, je ne doutais pas qu'elle n'aimait pas vraiment l'homme que j'étais devenu. Et qu'elle espérait surtout me voir redevenir celui que j'étais avant. sauf que je ne le souhaitais pas vraiment. Si j'avais pu la récupérer et retrouver notre relation d'antan, j'aurais peut-être fais cet effort. Mais là, je ne le souhaitais pas. Je m'en foutais. J'étais bien tel que j'étais. Même si je refusais de trop lui en dire à ce sujet. Il n'était pas utile, de toute façon, qu'elle sache tout ce que j'avais bien pu faire au cours des années écoulées. Pas la peine qu'elle réalise jusqu'où j'étais allé. D'un côté, ce serait un bon moyen de lui couper toute envie de revenir me voir et de traîner encore dans les parages. Mais j'avais quand même peur de faire un truc aussi définitif la concernant. Je ne comprenais pas qu'elle veuille me faire entendre qu'elle n'était pas tout à fait passée à autre chose et qu'elle ne m'avait pas totalement oublié. Je ne supportais pas de penser de la sorte, en sachant qu'elle était promise à un autre. Elle ne pouvait pas conjuguer le passé et le présent de cette façon. Pour moi, si elle était sur le point de se marier avec un homme qui n'était pas moi, c'était qu'elle était parfaitement allée de l'avant. Ca s'arrêtait là. Je ne voulais pas rendre les choses compliquées en me mettant en tête que je garderais toujours une place dans son coeur. C'était encore plus douloureux de penser de la sorte. "Je ne veux pas le savoir !" Soupirai-je quand elle me répéta encore une fois qu'elle ne pouvait pas oublier notre relation qui était terminée depuis dix ans. Ou sept ans, plutôt. Cela faisait sept ans qu'elle était avec un autre. Le contact physique qu'elle instaura entre nous, me fit hésiter puis reculer. Il fallait que tout ça s'arrête. Plus nous étions en contact tous les deux et plus dur ce serait pour moi de m'en défaire tout à fait et plus long ce serait de l'oublier. "Ne t'amuse pas à me surveiller Mandy. Tu risques d'avoir de drôles de surprises ..." Lui fis-je remarquer avec ironie. Je ne comptais pas redevenir un petit ange bon sous tous rapports. Ce n'était plus moi et ne le serait plus. Quand elle se leva et commença à s'éloigner, je pinçai les lèvres pour ne pas parler. je ne devais surtout pas la retenir. Alors je croisai les bras et détournai le regard, pour simplement la laisser partir. C'était la meilleure chose à faire.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   Ven 21 Mar - 18:47



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Quand j'entendais parler de notre couple d'Alexandre et moi j'étais la plus heureuse car il m'a sorti de la déprime, on s'est soutenu et on se complète. Il me connaît bien, quand je vais mal ou encore quand je lui cache quelque chose. Donc pour moi ma vie était avec lui maintenant, je ne voyais pas d'autre solution. Oui Connor était de retour et j'en étais heureuse mais aussi perturbé car il avait toujours sa place, ce n'est jamais facile quand la séparation est faite ainsi. Puis tant d'années qui nous séparent, il nous était arrivé beaucoup trop de choses qui nous avaient changés, surtout pour lui. Il avait totalement changé et c'était une des principales raisons pour lequel j'étais perturbé comme ça. Je n'avais pas l'habitude de voir un Connor aussi renfermé sur lui. En tout cas il ne me laissait pas indifférente, je ne voulais pas l'oublier de toute façon même si on se faisait du mal mutuellement, il m'en faisait sans s'en rendre compte et moi aussi. On souffrait tous les deux et moi dans ma tête c'était une vraie tempête sans fin ce qui était dur par moments. " Si tu es heureux comme ça... Bien..." Mais ce n'était pas possible, on ne pouvait pas heureux d'une telle manière, il n'y avait pas grand-chose dans son appartement, enfin il venait de revenir, je devais lui laisser le temps. Mais se servir des femmes comme ça, c'était étrange, un tout autre style qui me choquait un peu. Le Connor que je connaissais était tellement doux et tendre avec moi. En tout cas cette deuxième rencontre m'avait permis d'en savoir un peu plus sur ce qu'il lui était arrivé et ça me faisait toujours aussi mal. Je pensais que ça serait clair entre nous à la fin, mais non, c'était toujours aussi tendu, on se provoquait et on se cherchait et surtout on se fuyait. Chaque fois qu'n se voyait c'était dur, pour moi car le savoir sous l'effet de la drogue ou encore aussi froid me faisais du mal, et lui il devait avoir mal en sachant que j'étais fiancé. Je pense qu'on devrait arrêter de se voir, du moins pour le moment, c'était trop d'un coup, beaucoup trop d'informations en si peu de temps. Et moi je ne supportais plus d'être aussi perturbé alors que je souhaiterais seulement une vie normale sans prise de tête. Mais je savais au plus profond de moi que je ne pourrais jamais oublier Lucas et que je penserais souvent à lui, par moments en m'inquiétant mais c'est parce que je tenais à lui. En tout cas je voulais lui montrer que je tenais à lui mais il ne semblait pas vouloir le savoir. "D'accord..." Je ne lui dirai plus rien puisqu'il semblait ne plus supporter mes paroles et encore moins mes gestes, il me fuyait totalement. Je faisais un petit rire quand il essaya de me menacer. "Et tu vas me faire quoi hein? Me menacer, une menace de plus, à quoi bon. Je suis en droit de faire ce que je veux" Je me levais alors que je prenais la boîte, le Connor que je connaissais était encore là. Je ne le retrouverai jamais, mais je verrais à un moment donné une part de lui. Je me dirigeais vers l'ascenseur. " au revoir Connor..." Je rentrais alors que cette fois même pas il me rattrapait. Je soupirais en baissant le visage alors qu'une larme venait couler sur ma joue.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Look in my eyes. You're killing me, killing me. All I wanted was you ~ Mandy & Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Jeux signé Cat's Eyes ... pardon Capcom !
» [Traduction par Belisaria] Rocket Fuel★21 - My Monster with lovely green eyes!
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes
» What Linus Bruckman Sees When His Eyes Are Closed
» Golden eyes reloaded
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-