Partagez | 
 

 Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Dim 16 Mar - 18:59



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


J'avais tellement l'impression d'avoir deux personnes devant moi par moments, ce n'étais pas facile de suite et encore moins de comprendre quoi ce soit. Cela faisait vraiment trop d'informations pour moi. Entre ce qui m'arrive en ce moment et maintenant le retour de Connor. Franchement la vie ne pouvait pas attendre que j'ai résolu un souci avant de m'en rajouter un autre. Il commençait à être perdu autant que moi, il ne savait plus du tout ce qui s'tait passé et ça me faisait mal de le voir comme ça. Je reprenais une voix calme, j'avais le don pour ça, surtout que même si là il n'essayait pas de me le montrer, il n'allait pas bien. Il était aussi perdu que moi et je voulais l'aider. " À la fin on ne fait surement plus attention à ce qu'on fait. Tu as été pris en otage, torturé et menacé. Ils ont réussi à te contrôler mentalement. Enfin je fais des suppositions, je n'y étais pas. Mais ne reste pas sans rien dire." Je savais que ça ne servait à rien, plus les minutes passaient et plus ce n'était dur autant pour moi que pour lui qui avait du mal à se contrôler. Et il revenait se mettre en colère contre moi ce qui me blessais. " Je ne cherche pas à décider pour toi, j'essaye juste de comprendre et te faire comprendre ce que je pense... Je suis désolé si je ne trouve pas les bons mots. " J'entendais à nouveau son rire froid ce qui faisait bien plus peur. Je croisais les bras en le regardant, il me faisait froid dans le dos par moments. Il était méchant et il écoutait la moitié des choses que je lui disais. Je serrais les mains pour ne pas le gifler. Le début de sa phrase me faisait tellement mal et la fin encore plus, mais un mal différent. "Tu ne sais pas ce qui se passe dans ma vie....Ne me juge pas alors que tu ne sais rien et pourtant je t'ai donné des pistes. Tu n'écoutes rien... Tu n'es pas le seul à avoir été menacer tu sais. Donc je sais ce que c'est de vouloir défendre ses proches... Je... Je n'ai jamais totalement réussi à me passé de toi... Mais ça fait 10 ans..." Et maintenant il venait me dire clairement qu'il m'aimait et qu'il m'en voulait. J'en avais les larmes aux yeux et je faisais tout pour retenir mes larmes. Puis je venais le retenir une seconde fois mais alors que j'avais ma main sur son torse il repoussait mon bras violemment ce qui me fit faire un petit cri de surprise. Je prenais ma main qui me faisait mal en le regardant. "Tu as quoi?" Je ne sais pas pourquoi mais au fond de moi je n'arrivais pas à le croire, il n'avait pas de problème de maladie quand je l'avais connu. Je réfléchissais en finissais par le rejoindre. " Tu es loin de me faire peur" Je croisais les bras en le suivant, au moins j'en serais plus.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Dim 16 Mar - 19:21



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je ne savais pas vraiment comment elle s'y prenait, mais Mandy parvenait à insinuer le doute dans mon esprit. Se pourrait-il que, tout compte fait, je n'ai jamais agis de façon volontaire mais bel et bien à cause de la pression qui pesait sur mon dos et uniquement à cause d'elle ? N'y avais-je vraiment jamais pris un peu de plaisir à faire tout ce que j'avais fais ? Pour la première fois depuis longtemps, j'eus un doute. Enfin, c'était la première fois tout court que j'envisageais les choses sous cet angle là. "Comment tu fais pour me faire douter ?" Marmonnai-je en portant une main à mon front, yeux clos. Ses mots me firent grincer des dents. En effet, je ne savais rien de ce qu'elle vivait ces derniers temps. Elle affirmait avoir été menacée. Soit. Peut-être que sa vie n'était aussi rose qu'elle paraissait. Mais c'était sans doute le genre d'histoire que l'on pouvait régler en un tour de main. je n'avais pas l'impression que ça soit grave au point où sa vie pourrait être sérieusement menacée dans l'immédiat. "Très bien alors suis moi et tu me raconteras un peu toutes les horreurs que tu vis. Je suis certain qu'on trouvera une solution." Lâchai-je sur un ton quelque peu ironique. Il est vrai que j'avais beaucoup de mal à prendre tout ça réellement au sérieux. Sans doute parce que j'avais été du côté des méchants pendant trop longtemps. Et que j'avais évolué dans un monde où une histoire devenait grave à partir du moment où une personne tuée. Pas menacée, non, mais carrément tuée. Alors non, je n'arrivais pas à m'émouvoir très facilement. Encore une fois, je voulu m'éloigner. Et encore une fois, elle me retint. Cette fois ci en posant une main sur mon torse. Si elle sembla surprise par mon geste brutale, je ne pris pas la peine de m'excuser. A quoi bon ? de toute façon, je ne savais plus culpabiliser. Alors ce n'était pas un simple petit geste de ce genre qui allait me faire culpabiliser ou me sentir affreusement désolée. "Certains trucs. On développe certaines maladies dans ce milieu là." Comme une dépendance sévère à la drogue, par exemple. Je longeai la rue, tournai au croisement et filai encore un peu plus loin, avant de m'arrêter devant l'immeuble chic et luxueux dans lequel je vivais. Le genre dans lequel je n'aurais jamais pu loger avec mon petit salaire de journaliste, par le passé. Aujourd'hui tout était différent. J'avais même un ascenseur qui donnait directement sur mon appartement. Si ça ce n'était pas du luxe. Durant tout le temps que dura l'ascension, je demeurai le regard rivé sur le numéro des étages affiché au dessus de la porte. Et je sortis comme une flèche dès que les portes eurent assez coulissées pour ça. Nous pénétrâmes dans un appartement d'une superficie impressionnante. Mais ... Vite de toute vie. Il y avait le stricte minimum en guise de meubles. Télévision, canapé, bar pour la pièce principale. Aucune décoration, aucune photo, rien. "Installe toi sur le canapé, sers toi à boire, fais ce que tu veux." Parce que forcément, de la boisson, y'en avait à gogo. Vodka, whisky, rhum et j'en passe. "La cuisine est là bas." J'indiquai une porte d'un bref mouvement de menton. Alors que je traversais moi même la pièce pour filer en direction du meuble sur lequel se trouvait la télévision. Je tirai les tiroirs un à un, commençant à perdre patience alors que je ne trouvais pas ce que je cherchais. Respiration saccadée, sueur sur le front et coeur battant la chamade, je fini par la retrouver. Je refermai mes doigts autour d'une boite en ferraille et m'éloignai rapidement en direction de la salle de bain. "J'en ai pour cinq minutes." Lâchai-je froidement, entendant surtout par là qu'elle ne devait pas me déranger. Et pour conclure, je fermai la porte à clé derrière moi, une fois dans la salle d'eau.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Dim 16 Mar - 19:35



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je venais de le faire douter, le doute enfin un sentiment chez lui, il n'était pas totalement une coquille vide et depuis notre rencontre ça me réjouissait mais je ne le montrais pas. Je ne voulais pas le craquer à nouveau. Je croisais les bras en le regardant, ça avait l'air de tellement le perturbait le fait que je l'ai faits douter. Comme quoi ce que je disais finissait par avoir un impact sur lui et là il ne m'envoyait pas balader. Je soupirais en venant lui répondre doucement. "Peut-être parce que je suis un peu dans la même situation, obligé de faire des choses qu'on ne veut pas..." Donc oui je savais que ce qu'on avait dû lui demander de faire avait été demander par menace et au bout d'un moment il obéissait, un peu comme un petit chien, mais je n'allais pas lui lancer cette comparaison en pleine tête de peur de le braquer ou encore qu'il m'envoie balader encore une fois. Mais voilà, à la fin on obéit quand une personne ou plusieurs personnes qu'on aime son menacées, on sait que c'est mal mais on n'a pas le choix. Et faire s'enfuir cet homme était quelque chose de très grave je le savais, je risquais beaucoup. Je soupirais alors qu'il reprenait son ton ironique sur le fait que j'avais des problèmes, il s'en fichait totalement ce qui faisait mal. Et dire qu'avant il aurait tout de suite pris ma défense en me demandant ce qui se passait. Je prenais la décision de le suivre, je ne savais pas du tout si c'était une bonne idée. Je faisais un petit rire désespérer quand il me disait qu'on trouvera une solution. Je disais doucement comme dans un murmure. " Une solution pour faire s'enfuir un prisonnier tueur en série....N'importe quoi..." Je ne cherchais même pas à en dire plus, à quoi bon il n'avait pas l'air de ressentir de la pitié pour moi, à quoi bon lui en dire plus. J'allais me débrouiller toute seule comme je faisais maintenant depuis un mois. Je n'avais pas le choix de toute façon, sinon on s'en prenait à ma famille et mes amis. Mais voilà qu'il se montrait violent envers moi ce qui me fis faire un mouvement de recul, la prochaine fois je ne le toucherais. "Si tu le dis..." Je commençais à avoir des doutes sur sa maladie moi, c'était autre chose, une tout autre forme de maladie, sueur, tremblement. Je baissais les yeux alors que je le suivais à travers les rues en regardant autour de moi pour me souvenir de tout. Une fois arrivé devant les appartements de luxe je faisais un sifflement. "Wahou" alors là j'avais moins de doute sur sa maladie, comment il avait fait pour avoir autant d'argent, je ne préférais pas lui demander. On montait à son appartement, une fois dedans il n'y avait pas grand-chose, ce qui prouvait qu'il ne voulait pas se créer une autre vie. Je commençais à visiter le salon et la cuisine est quand je me retournais le je voyais chercher quelque chose en urgence comme si sa vie en dépendait ce qui me faisait mal. Je soupirais sans même répondre à ce qu'il me disait, je prenais un verre d'eau alors que je venais me mettre devant la salle de bain en attendant qu'il sorte. Dans cette boîte il n'y avait surement pas de médicament, enfin pas pour sa santé, bien au contraire.



made by lizzou – icons & gif by tumblr

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Dim 16 Mar - 19:57



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Dans la même situation, elle et moi ? C'était quand même vite dit. Est-ce qu'on la torturait dans tous les sens du terme, pour tenter de lui faire faire des choses qu'elle ne souhaitait, au départ, pas faire du tout ? J'avais du mal à le croire. Elle n'avait pas l'air terrifiée, blessée, en danger de mort. Ou elle cachait très bien ses tourments divers et variés. "Si tu le dis." Répondis-je seulement, avant de faire mine de m'intéresser à ses problèmes quand elle affirma en avoir. Je préférais encore jouer à ce petit jeu là, que de revenir sur le fait que j'avais avoué l'aimer encore. C'était étrange de penser que c'était le cas et en même temps pas du tout. Après tout, la vie de Connor s'était totalement arrêtée dix ans plus tôt. Il était donc normal qu'elle ait gardé cette même place dans son coeur. Dans mon coeur. Alors que de son côté, sa vie avait fini par reprendre son cours. Elle avait rencontré d'autres gens, apprécié d'autres personnes et était ensuite tombée amoureuse d'un autre homme. Sa vie avait continué, la mienne s'était arrêtée. Et maintenant qu'elle semblait vouloir redémarrer, les sentiments du passés revenaient. Pas de la même façon, puisque j'avais encore du mal à ressentir quoi que ce soit. Mais ils étaient quand même là. Finalement, elle mentionna un tueur en série. Sérieusement ? Elle avait un tueur en série aux basques ? C'était tout de suite plus palpitant. "Ouais t'as raison, oublie l'idée de le faire s'enfuir. Surtout qu'il pourrait devenir un bon ami si je le rencontrais." Je ne plaisantais qu'à moitié. Mais c'était une façon de faire remarquer que j'étais vraiment devenu un autre genre d'homme et que je n'avais pas peur, du tout, des types dangereux. Je souris, encore une fois avec ironie, quand elle répondit à ma supposée maladie. Elle avait déjà des doutes. Oh c'était sans doute à cause des symptômes que je commençais à laisser apparaître contre mon grès. Rien que des preuves d'un manque grandissant. "Impressionnant, hein?" Marmonnai-je devant son exclamation à la vu du luxe des lieux. Pour ma part, ça ne m'impressionnait plus du tout. Plus rien n'avait ce pouvoir sur moi. Et puis l'argent à gogo, j'y étais maintenant habitué. Une fois dans l'appartement et après avoir quasiment tout retourné, j'allai m'enfermer à clé dans la salle de bain. Je sortis un sachet de poudre et un miroir sur lequel je déversai le tout. Avec une lame, je formai une ligne, que j'eus tôt fait de  faire disparaître à l'aide d'une paille. Ca montait beaucoup plus vite au cerveau qu'avec une seringue plantée dans le bras. Et c'était tout ce dont j'avais besoin. Une fois la poudre inspirée, je me redressai, faisant face à mon reflet dans le miroir au dessus de l'évier. Le temps de m'essuyer le nez d'un revers de main et je perdais l'équilibre, emportant la boite et son contenu avec moi. Heureusement, le tapis moelleux amorti ma chute. Et plutôt que de me redresser ou quoi que ce soit de ce genre, j'éclatai de rire. Rire du à la consommation de cette drogue qui était en train de me chambouler complètement. C'était la seule chose qui parvenait à me faire ressentir des trucs jusqu'à ce jour. Jusqu'à ce que mes yeux ne se posent sur Mandy. Mandy qui était toujours là et qui avait sans doute entendu ça. Merde. Ca ne parvint pourtant pas à entacher mon semblant de bien être. En me relevant, je pris le temps de tout remettre dans la boîte en fer et de la glisser sous le meuble, au cas où. Avant de me relever, tituber en direction de la porte et l'ouvrir. Je posai un regard vitreux sur Mandy, postée devant la porte. "Putain. Tu m'espionnes ou quoi ?" Lâchai-je difficilement, sans trop parvenir à articuler. Je m'éloignai de quelques pas, tentant de marcher droit -mais pas tout à fait finalement- pour m'approcher du bar où je me servis un premier verre de Whisky que j'avalai d'une traite, avant de m'en resservir un. Verre en main, j'allai prendre place sur le canapé. De là, je posai le verre sur la table basse pour ôter ma veste, parce que je commençais à sérieusement avoir chaud. Je portais dessous un polo à manches longues, qui dissimulait ainsi toutes les marques plus ou moins visibles sur mes bras et au delà. Je me pinçai l'arrête du nez, de mes doigts. Putain. J'étais complètement stone maintenant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Lun 17 Mar - 5:25



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je savais bien que je ne me retrouverais jamais dans la même situation que lui, mais voilà je savais ce que c'était de devoir obéir à quelqu'un et de faire des choses pour protéger les gens qu'on aime. Pour ma part j'espérais que ça n'allait pas durer 10 longues années sinon j'allais craquer bien avant. C'est vrai on ne m'a pas torturé physiquement mais c'est parce que j'ai tout de suite obéi, je ne voulais pas prendre de risque et je ne savais même pas qui faisait ça et de quoi il était capable. Je soupirais en l'entendant ne pas me croire, il m'énervait un peu. En tout cas je n'allais pas oublier le fait qu'il m'aimait encore, il m'avait sorti ça en pleine tête alors que je pensais qu'il ne ressentait plus rien. Je ne savais plus du tout quoi faire, j'avais besoin de conseil, qu'on m'aide car là c'était un peu trop pour moi. Je ne savais même pas si c'était une bonne idée de le suivre jusqu'à son appartement, mais je commençais à avoir des doutes sur cette fameuse maladie et je voulais en avoir la preuve avant de me faire des films et si c'était vrai, j'allais encore plus m'inquiéter pour lui. J'avais pensé que j'avais parlé un peu trop bas, mais il m'avait entendu et en entendant ses paroles je ne savais pas du tout comment prendre le sens de sa phrase. Je relevais le visage vers lui en essayant de reconnaitre un trait de plaisanterie, mais non rien ne s'affichait et ça me faisait encore plus peur. C'était vraiment quelqu'un d'autre que j'avais en face de moi. "Tu crois que j'ai le choix. C'est bien tu auras un super copain youhouuuu" En fait j'en avais marre de toute assignation qu'il faisait à propos du fait qu'il était devenu quelqu'un de mal. En fait je ne voulais pas le croire tant que je ne le verrais pas. Une chose que je voyais maintenant c'était l'appartement de luxe qu'il avait, ça me stoppait même dans ma marche. "Oui c'est le mot..." Et ça confirmait ce que je pensais, où est-ce qu'il avait bien pu trouver tout cet argent pendant 10 ans de prise d'otage, ce n'était pas possible, il lui avait demandé de faire quelque chose qui lui faisait gagner de l'argent. Je soupirais en montant dans son appartement et je regardais ce qu'il faisait c'était juste triste à voir. Ce manque en lui, lui faisait retourner tous les tiroirs. Je le laissais partir un peu énerver alors que j'allais devant la porte de la salle de bain. Je baissais les yeux quand j'entendais un bruit sourd, je voulais rentré mais je ne fis rien, surtout en l'entendant rire. Ce n'était pas de simple médicament. Puis je me retrouvais face à lui et je voyais ses yeux, il n'était plus là c'était fini. Je savais que ça ne servirait à rien de lui parler. "J'ai envie d'aller aux toilettes." Je soupirais en le regardant allé jusqu'au canapé et je m'enfermais dans la salle de bain en m'écroulant contre la porte en pleure, des pleure que je retenais. Je restais quelques minutes dans la salle de bain à me passer de l'eau sur le visage en cherchant une solution. J'étais énervé et triste. Je finissais par envoyer le verre contre le mur tellement que je ne me retenais plus. De toute façon à quoi bon, il n'entendrait surement rien. Je restais contre le mur jusqu'à finir par ramasser les bouts de verre en me coupant au passage. Je m'en fichais j'étais bien trop énervé. Je revenais dans la cuisine sans le regarder alors que j'avais la main en sang maintenant "Il m'a échappé des mains". Je jetais tout en passant ma main sous l'eau, juste quelques égratignures.



made by lizzou – icons & gif by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Lun 17 Mar - 13:17



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


J'aurais sans doute du faire en sorte que Mandy ne puisse pas se douter le moins du monde, du fait que je n'étais qu'un foutu toxico actuellement en manque de sa came. Mais quand le manque, justement, était là, je ne pouvais garder aucun contrôle et ne pouvais pas me raisonner. Raison pour laquelle j'étais en train de l'entraîner en direction de mon appartement. Elle avait choisi de me suivre, je ne l'y avais en rien obligé. Et en chemin, nous parlions de ce tueur qui semblait lui coller aux basques. Plutôt que de l'aider d'une façon ou d'une autre, je fis remarquer qu'en le rencontrant, il risquait de devenir mon ami. Je mis un moment avant de réaliser tout à fait de quoi il en retournait. La seule femme de laquelle j'étais amoureux depuis toujours, courait un grand danger. Et plutôt que d'avoir sérieusement peur pour elle, je prenais tout ça à la rigolade et prenait quasiment le parti de cet homme qui jouait sans doute avec elle. C'était forcément le manque qui me rendait à ce point cruel. Ca et le fait de réaliser qu'elle était la seule personne à pouvoir me faire éprouver des choses humaines. Alors même que j'allais devoir limiter nos échanges le plus possible. Pour son propre bien, oui. Mais également pour le mien, d'une certaine façon. Un instant plus tard, avec enfin ma dose dans mon système nerveux, je me sentis beaucoup plus léger. Pas gaie et de bonne humeur. Mais plus léger et presque détendu. Peut-être un peu trop d'ailleurs. Car bientôt, je fus incapable de marcher tout à fait droit et la tête me tournait de façon trop agréable pour que je reste tout à fait connecté avec l'instant présent. "Va donc." Répondis-je seulement en libérant la pièce, pour aller me servir un verre de Whisky puis un autre avec lequel j'allai m'asseoir dans le canapé. Dos contre son dossier, je regardais la pièce qui semblait flotter et tourner autour de moi. C'était agréable. Un peu trop même. Comme les milliers de couleurs qui couraient désormais sur les murs blancs. Je levai la tête seulement quand Mandy fit une réapparition dans la pièce pour filer en direction de la cuisine. Je me levai enfin et portai mon verre à mes lèvres pour le terminer. "De quoi ?" M'étonnai-je avant de filer tranquillement en direction de la salle d'eau où je vis les morceaux de verre. Un sourire naquit sur mes lèvres alors que je me penchais pour récupérer les morceaux de verre. A cause de la drogue que je venais de sniffer, je ne ressentis aucune douleur quand l'un des morceaux se planta dans ma chaire. De toute façon, j'avais connu pire. Tranquillement, je rejoignis la cuisine pour jeter le tout à la poubelle. Avant de lancer un bref coup d'oeil en direction de sa main qui saignait. "T'inquiète pas va, t'auras même pas de cicatrice." Lâchai-je sur un ton traînant, avant de récupérer un papier essuie tout pour le lui donner. J'en récupérai un pour moi et fis une compression sur la petite plaie qui saignait. "Ca t'irais bien pourtant. Tu aurais l'air un peu moins lisse." Remarquai-je sur le ton de la conversation. Je balançai le papier dans la poubelle et retournai au canapé. "C'est drôle, ton verre, en "tombant" a laissé de l'eau sur le mur." Lâchai-je sur un ton narquois, démontrant bien que je n'étais pas dupe.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Lun 17 Mar - 18:29



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



J'avais tellement de mal à reconnaitre l'homme que j'avais aimé, je sais qu'il a changé, que 10 ans de prise d'otage sans savoir exactement ce qu'il lui avait fait, avaient dû le choquer et le changer totalement. On ne ressort jamais inde, de ce genre de situation, mais de là à ne plus le reconnaitre, voir par moments une coquille vite en face de moi. J'avais tellement de mal à m'en remettre et maintenant je ne savais même pas pourquoi je le suivais jusqu'à son appartement. Une partie de moi me disait de partir, de rentrer à la maison pour tout oublier et retrouver les bras d'Alexandre. Mais non j'étais en train de le suivre, encore une fois il devait y avoir une raison. Puis je m'inquiétais pour lui, je voulais avoir des réponses et le découvrir par moi-même. Comme découvrir que ce n'était pas une simple maladie qu'il avait, être toxico était beaucoup plus grave. Je reconnaissais les symptômes et ça me donnait envie de l'aider. Même si au fond de moi, le voir se moquer de moi alors que je lui disais clairement que j'étais en danger me faisait mal. Il s'en fichait complètement. Il avait vraiment changé, mais à ce point je ne m'y attendais pas. Je ne voulais même pas visiter son appartement, Juste avoir une preuve en face de moi. Parfois j'avais envie de le croire, mais il venait me mentir, c'était ce que je supportais le moins.Donc quand je le voyais sortir de la salle de bain je baissais les yeux. Il était dans un autre monde, je l'avais perdu, je pouvais le lire dans ses yeux. Je rentrais dans la salle de bain en faisant tout pour contenir ma colère, mais au bout d'un moment j'explosais et c'était le verre qui prenait tout. Je soupirais en ramassant les bouts de verre, mais vu comment je tremblais j'arrivais à me couper. Je me dirigeais vers la cuisine alors que je l'avais vu sur le canapé totalement stone. " Tu es sourd en plus." J'étais devenu froide et désagréable avec lui. Je grimaçais un peu alors que l'eau passait sur ma main. Je le voyais revenir en prenant le papier. "Au moins ses blessures là se referment, d'autres non." Je soupirais alors que j'essuyais ma main doucement. Je voyais que lui aussi il c'était blesser, vu dans l'état qu'il était ce n'était pas étonnant. "Les blessures sont souvent intérieures tu sais." Alors en plus de ne pas me défendre il voulait maintenant que j'ai des cicatrices, c'était à n'y rien comprendre. "Le verre est tombé au sol. Peut-être ta chute de tout à l'heure qui sait? " Je n'allais certainement pas lui avouer que je m'étais énervé, devant lui je faisais tout pour me contenir. "Tu as de la poudre sous le nez?" Je voulais voir sa réaction un peu, à moi de prêcher le faux pour avoir la véritée. Je voulais voir quel genre de drogue il prenait. Je croisais les bras en le regardant.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Lun 17 Mar - 18:49



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


J'étais beaucoup trop bien en cet instant, pour m'énerver ou mal réagir face au ton franchement mauvais que Mandy employait avec moi. Je me contentai de hausser les sourcils quand je posai les yeux sur elle. Sourd ? Non. Juste totalement déconnecté de la réalité depuis que la poudre blanche avait fait son petit effet. "C'est marrant ... Mais même quand tu es froide et en colère, on dirait toujours un adorable petite agneau." Remarquai-je tout simplement, sur le ton de la conversation. Aucune once de moquerie ou quoi que ce soit de ce genre. Ce n'était qu'un constat que j'étais en train de faire à voix haute. Comme le constat que je fis concernant les cicatrices. Je pensais vraiment qu'une ou deux petites cicatrices sur sa peau trop parfaite, lui donnerait un petit plus de charme. Mais bon. Je disais juste ça comme ça ... "On a tous des blessures. Intérieures, extérieures, imaginées ou réelles." Soupirai-je simplement, sans grand intérêt pour la conversation qui avait lieu. Enfin ce n'était pas vraiment une conversation pour moi, puisque je ne la suivais que très peu. Je lui fis ensuite mention de l'eau sur le mur de la salle de bains. J'avais beau être à moitié déconnecté de la réalité, je n'étais pas dupe non plus. Son verre n'était pas tombé. Elle l'avait balancé sous un accès excessif de colère. Je pouvais parfaitement le deviner, puisque c'était le genre de chose qu'il m'était déjà arrivé de faire. Quand il m'arrivait encore de ressentir de la haine pour la vie que j'avais été forcé de vivre au cours des dix dernières années. Aujourd'hui, la colère n'était que temporaire. Et pouvait être apaisée à coup de drogues et d'alcool. "Ma chute ... Je n'avais rien dans les mains quand je me suis pris les pieds dans le tapis." Mon ton était ironique. J'étais en train de me demander si elle n'était pas en train de me tester en mentionnant ma chute. D'ailleurs, si elle avait entendu ça, elle avait aussi du m'entendre rire. Parce que j'avais du rire non ? Je ne m'en souvenais plus vraiment en fait. J'avais oublié les cinq minutes qui avaient suivit la prise de ma drogue. Foutue drogue. Foutue ... quoi ? De la poudre sous le nez ? Impossible, je m'étais bien nettoyé le visage. Pourtant, j'eus le réflexe de renifler en essuyant mon nez d'un revers d'index. Enfin, la lumière se fit. Elle était là, postée devant moi, bras croisés à me regarder. Elle me testait. Quelle garce. "Touché ..." Murmurai-je à voix basse. Bien. Maintenant elle savait. "Hmm. T'es maline, je dois bien le reconnaître." Remarquai-je sur un ton presque appréciateur. Et maintenant ? Elle allait me pousser à entrer en cure de désintox ? Bordel, plutôt crever. De toute façon, j'étais encore libre de faire ce que bon me semblait. Dieu merci !

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Lun 17 Mar - 19:09



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je savais bien qu'il n'était pas sourd, j'avais bien vu dans ses yeux qu'il était totalement déconnecté du monde réel et donc que son cerveau mettait beaucoup plus de temps pour comprendre ce que je disais, le temps que ça monte et que ça déchiffre. La drogue était la pire chose, impossible de s'en défaire, du moins totalement ou sinon c'était vraiment dur et vu à quel point il avait été en manque, je savais que ce serait un long chemin. Je levais les yeux au ciel quand il me comparaissait à un petit agneau, au moins il ne se montrait pas violent surement grâce à la drogue qu'il avait prise, mais je n'allais m'estimer heureuse. Il allait retomber sur terre et la chute était plus dure. "Et toi un animal perdu" Oui car il était perdu, normalement quand on décidait de prendre de la drogue c'était pour oublier tout ce qui nous était arrivé, pour faire face à certaines situations, donc à tous les coups c'était parce qu'on était perdu. J'essuyais ma main en la regardant bien pour essayer de voir si je n'avais pas de petit morceau de bout de verre. "Parfois les blessures intérieures font aussi mal que celles visibles." Et j'étais dans ce genre de cas et ça depuis 10 ans, la plus grosse blessure était celle de mon coeur qui n'était pas totalement cicatrisé depuis sa disparition et le voir maintenant ne le soignait pas pour autant, bien au contraire. Je ne voulais pas avouer que j'avais lancer le verre contre le mur, il serait bien trop fier de me voir dans un état comme ça, comme si que c'était un petit jeu pour lui. C'était tellement triste de le voir comme ça. J'allais tout faire pour me justifier et le retourné contre lui. "Ah bon tu en es sûr? Tu faisais quoi . Tu t'en souviens au moins?" Pourquoi je lui demandais ça, car un jour un ami à moi prenait tellement de drogue qu'il en avait des pertes de mémoire, voilà pourquoi je connaissais un peu le sujet. En tout cas moi j'avais toute ma tête et j'aurai des réponses sans même lui poser de questions. Je faisais un sourire en le voyant lever l'index vers son nez. Il se sentait idiot là d'un coup, encore une fois j'avais reussi à mettre un doute en lui. "Trop facile..." Et oui j'avais eu un bon maitre, c'était lui qui m'avait appris ça à notre rencontre, en tant que journaliste c'était bon comme technique. " Je ne suis pas totalement idiote..." Je soupirais déçu de lui, il avait l'air de s'en foutre que j'aie trouvé la vérité et du fait qu'il en prenait. D'habitude ils cherchent toujours à se justifier. Je me retournais vers la cuisine en ouvrant le placard pour prendre un autre verre, j'allais essayer de ne pas l'abimer. "Drogue... J'ai du mal à m'en remettre... Tu vaux mieux que cette merde" Je lui tournais le dos alors que je cherchais un truc à boire sans alcool.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 12:55



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Un animal perdu ? Comment ça un animal perdu ? "Quel animal au juste ?" Ce fut la seule question à peu près cohérente que je parvins à débiter. Parce que sa phrase me laissait trop perplexe pour que je parvienne à y comprendre quoi que ce soit. Je ne répondis rien, toutefois, concernant les blessures intérieures. Je ne savais que trop bien cela. Ce qui m'avait fait le plus mal au départ, c'était la perte de notre relation, la perte de celle que j'aimais. C'était la raison pour laquelle j'étais aussi vide depuis dix ans, cela allait de soit. Ca et le fait que l'on m'avait changé. On avait fait de moi un monstre sans coeur et sans émotion véritable. Nous poursuivîmes donc sur le petit épisode de la salle de bain. Dans d'autres circonstances, j'aurais compris qu'elle me testait. Mais là, je ne comprenais pas pourquoi elle me posait une question pareille. Surtout que je ne pouvais pas avoir oublié le fait que je venais tout juste de me droguer. De sniffer un rail qui m'avait mit sans dessus dessous. "Bien sûr que je m'en souviens !" Répondis-je en affichant un air toujours si surpris par la demande. Je haussai même les épaules pour montrer justement que je ne comprenais pas l'intérêt d'une question pareille. Mais soit. Elle était peut-être juste curieuse. Or, je ne voulais pas simplement lui dire que je venais de prendre une dose de drogue avant que le manque ne me terrasse sous ses yeux. Mais puisque je ne voulais pas le lui dire à voix haute, elle me testa encore une fois. Et ce coup ci, je sautai dans le piège à pieds joints, en essuyant mon nez pour m'assurer qu'il n'y avait pas de poudre contrairement à ce qu'elle disait. Elle n'était pas stupide. Elle savait prêcher le faux pour savoir le vrai. L'un des trucs qu'elle avait apprit avec moi. Elle faisait toujours ça alors ? Quand elle affirma que je valais mieux que ça, je levai les yeux au ciel. "C'est pas comme si j'avais eus le choix. On m'a forcé à commencer." Soupirai-je avant de pivoter pour aller m'adosser à un mur. Un peu de soutien pour ne pas tomber, ne pouvait me faire de mal. "Et quand on commence, on y prend goût. Je me sentais davantage le courage de faire tout ce que l'on me demandait de faire ..." J'entendais par là tous les trucs incroyablement illégaux et parfois horribles que j'avais été amené à faire. A partir d'un moment, ça devenait presque naturel pour moi et n'y pensais plus. Mais au début, il m'avait bien fallut quelques remontants pour faire face sans sombrer pour de bon. "Et puis ça m'aidait à oublier. Un peu trop même, parce que j'ai oublié pas mal de trucs de ma vie d'avant." Avouai-je sur un ton presque amusé. "C'est peut-être pour ça que je n'ai rien ressentis de particulier en revenant ..." Ajoutai-je doucement, songeant que le seul moment où j'avais commencé à ressentir des choses, c'était en la voyant elle. Elle était la lumière au bout du tunnel.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 14:07



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Je levais les yeux au ciel quand il commençait à me demander pourquoi je disais que c'était un animal perdu. S'en était un, enfin il ne semblait pas à sa place dans cette ville qui était pourtant la sienne. Je soupirais en continuant de le regarder, c'était tellement étrange encore pour moi de le voir là en face de moi. Je lui répondais donc calmement. " Je suis sur qu'au fond de toi tu es perdu. Tu ne sais pas quoi faire. Donc tu es un animal perdu". Tout comme moi, j'étais totalement perdu et ça faisais maintenant deux semaines voir plus, enfin depuis le retour de cette Marilyne, depuis toute ma vie était perturbé et c'était de pire en pire. Enfin le retour de Connor était serte un gros choc, mais ce n'était pas la pire chose que j'avais rencontrée. Mais j'avoue ça allait être dure à surmonter, surmonté ce que je ressentais, ce qu'il représentait pour moi. En tout cas j'étais perdu. En tout cas je savais une chose, il avait pris de la drogue et je le voyais bien en train d'essayer de me mentir, mais je n'allais pas le laisser s'en sortir ici aussi facilement. Je n'aime pas qu'on me mente et donc j'allais le faire parler de ma manière, enfin de la sienne aussi puisque c'est lui qui m'avait appris plusieurs techniques pour apprendre des informations importantes. " Si tu le dis..." Je laissais mes phrases en suspend jusqu'à l'avoir à son propre jeu et donc je continuais d'insinuer de choser et il tombait en plein dedans, les deux même et j'avais un sourire vainqueur sur mon visage, je l'avais bien eu et maintenant il ne pouvait pas chercher à fuir. Je croisais les bras alors que je lui disais qu'il serait bien mieux sans, il aurait au moins les idées claires.Je soupirais en baissant les yeux. C'est vrai, ça lui permettait peut-être de ne pas penser à ce qu'il était obligé de faire. Je répondais donc plus calmement. " Ce fait surement oublier ce qu'on fait. Donc peut-être que ça t'a servi... Mais c'est fini..."Je voulais qu'il arrête de prendre cette drogue, qu'il reprenne ses esprits et qu'il arrive à marcher et parler convenablement. Mais en entendant le reste de sa phrase je soupirais. Il avait raison et c'est ça le pire. On ne ses défaisait pas de la drogue aussi facilement mais il devait essayer. En tout ça je ne savais pas comment il allait faire, mais il devait le faire, pour lui au moins. Il n'y arrivera pas tout seul. En tout cas le voir comme ça me faisait mal. Il semblait tellement accro à cette merde. " Tu peux être courageux sans avoir besoin de ça. Tu peux aller de l'avant sans ça. Cette drogue a tout le contrôle sur toi..." Je passais une main sur mon visage alors que je restais dos à lui. Au moins il arrivait à me parler, mais c'était tellement dur, déjà que le retrouver me perturbait, mais savoir qu'il prenait de la drogue était pire que tout. "Voilà tu dis toi-même que ça te perturbe, tu as oublié des choses. Arrête ça... Enfin comme tu l'as dit, je n'ai rien à te dire.." Je soupirais alors que je me retournais en prenant un verre d'eau, cette fois j'allais essayer de ne pas l'éclater contre le mur. "Ce n'est pas normal de ne rien ressentir. Tu devrais ressentir des choses. Tu es libre maintenant, en vie et tout est fini. Retrouve ta vie, un sens à ta vie au moins." Je savais qu'au bout d'un moment il allait s'énerver contre moi ne supportant pas ce que je lui disais. Je venais me balader dans son salon qui était spacieux et en plus il avait une belle vue de là. C'était un bel appartement. Je ne savais pas du tout quoi faire, partir ou rester encore un peu. Mais j'avais peur de découvrir d'autre chose sur lui qui pourrait me choquer encore et encore.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 14:23



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Blablabla animal blablabla perdu, blablabla. Un animal perdu. Et puis quoi encore ? Un extra terrestre tombé sur terre la veille au soir, tant qu'à faire, non ? Non mais franchement, ce qu'il ne fallait pas entendre. Dire que j'étais un animal, ça oui, je voulais bien le croire. Mais perdu !? Non tout allait très bien pour moi. Même si je continuais d'avancer ici même, sans trop savoir pourquoi. J'avais de plus en plus l'impression que ma place n'était plus ici. Que je ferais mieux de retourner d'où je venais pour reprendre ma routine de ces dernières années. C'était ce que j'étais à présent. A quoi bon se leurrer ? "N'importe quoi." Répondis-je seulement avant qu'elle ne me piège pour découvrir à sa façon, que j'étais aujourd'hui accro à la drogue. C'était vraiment le jour et la nuit entre celui que j'étais avant et celui que j'étais maintenant. Avant, je ne fumais pas, ne touchais pas à la drogue et ne buvais que très rarement. Aujourd'hui, je faisais tout ça et bien plus encore. Bref, ma vie me poussait à tous les excès. Et pas les meilleurs excès, c'était le moins que je puisse en dire. "Ce n'est pas fini. Ca ne le sera jamais ..." Soupirai-je pour lui répondre. Non, ce n'était pas fini. Et puis peut-être que je ne le voulais pas vraiment, de moi même. Pourquoi arrêter un truc qui me faisait aujourd'hui ni chaud ni froid ? Et puis bon, l'argent facile était devenue une nécessité pour moi. J'y étais accro à ça aussi. Le fric ... Je soupirai encore une fois quand elle insista sur le fait que je serais forcément mieux sans ces merdes dans mon organisme. "Tu ne peux pas comprendre. Pourquoi vouloir arrêter un truc qui fait autant de bien ?" Oui en effet, pourquoi ? Oh certes c'était mauvais pour la santé autant physique que psychologique. Mais je me sentais tellement bien après une prise, que je ne pouvais pas envisager d'arrêter. C'était aussi bête que cela. "Mais je n'ai pas tout oublié. Je n'ai pas oublié l'essentiel ..." Au regard entendu quand je posai sur elle, il n'était pas difficile de comprendre qu'il était directement question d'elle et de notre vie passée, commune. Ce qui m'avait permit d'avancer, c'était mon amour pour elle. Assez fort pour que je ne souhaite pas la savoir morte, même à des milliers de kilomètres de moi. Assez fort pour être prêt à accepter les pires atrocités, plutôt que de la mettre elle même en danger. Alors forcément, j'avais passé dix ans à ressasser tous nos souvenirs. Difficile de les oublier. Par contre, je n'en pouvais plus de l'entendre me dire que je devais me reprendre en main pour retrouver ma vie. Je ne la retrouverais jamais. Je n'étais plus le même. Et en dix ans, ma vie avait foutu le camp. Dans les bras d'un autre d'ailleurs. "Tu ne me feras pas entendre raison." Lui indiquai-je calmement, avant de rejoindre le salon pour me laisser tomber dans le canapé. C'était un coup à ce que je m'endorme et qu'elle en profite pour filer. Ce qui ne serait pas une mauvaise chose pour elle. Il fallait qu'elle arrête de vouloir m'aider. Ca ne changerait rien.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 14:48



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je ne savais plus du tout quoi faire pour essayer de lui faire entendre raison. Il ne croyait même pas en ce que je disais. Enfin si, j'avais pu mettre un doute chez lui, sur le fait qu'on l'avait forcé, c'était déjà bien. Mais la suite, il ne croyait en rien, ne ressentait rien et après il disait que je racontais n'importe quoi. Alors que quand je le voyais, dans cette ville, on dirait un touriste trop riche qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Je peux comprendre qu'il ait eu une vie compliquée, qui ne sache pas comment reprendre une vie normale. Après 10 ans de tortures physiques, menti le eut autre encore, ça laissait beaucoup de trace intérieure et ça allait être dure pour lui d'aller de l'avant. Mais il n'y arrivera pas à tout seul. Et je n'allais pas pouvoir l'aider tous les jours. De toute façon il m'avait bien dit qu'il m'aimait encore et donc me voir avec un autre homme allait surement lui faire plus de mal. Je ne lui avais même pas dit que j'allais bien me marié. Pourquoi lui faire plus de mal. Quoi que maintenant qu'il était sous l'effet de la drogue, je pourrais lui dire n'importe quoi, il s'en ficherait totalement. Est-ce qu'il s'en souviendrait. Je ne savais pas du tout. Je ne connaissais rien à la drogue, j'étais totalement dépassé. "Et pourtant tu es ici, tu es rentré chez toi. Tu n'es plus là-bas, plus personne ne t'obligera à faire des choses." Mais voilà même s'il était de retour, c'était maintenant à lui d'aller de l'avant, de se dire que tout était fini. S'il n'avait pas envie d'y croire à quoi bon lui forcer. Il devait trouver lui-même la voix, trouver une raison de se battre. Retrouver un emploi stable qui pourrait lui faire avoir une vie à peu près normale.Je sais bien que les blessures intérieures sont dures à soigner, celle extérieure était bien plus dure puisqu'on gardait une trace, il n'oubliera jamais ce qu'il lui est arrivé malheureusement. "Tu penses que ça te fait du bien... Ce n'est qu'une impression . Tu trouves que tu vas bien?" Enfin il allait me dire que oui, qu'il était en pleine forme, mais non c'était le contraire et il ne pouvait pas savoir à quel point ça me faisait du mal. Je relevais le visage vers lui quand il me disait qu'il n'avait pas tout oublié, je voyais tout de suite son regards se poser sur moi ce qui me mettais mal à l'aise. Au moins il ne m'avait pas oublié c'était la principale non. Je soupirais, je me demandais comment il avait pu faire pendant ses 10 années et qu'est-ce qui avait bien pu lui arriver. Je baissais le visage en regardant mon verre en lui disant doucement. " Je ne t'ai jamais oublié..." J'ai juste continué ma vie en me disant que c'était ce que tu voulais. Mais ça je n'osais pas du tout lui dire, j'avais peur de lui faire du mal. Quoi que sans sentiment s'était dure. Je venais m'asseoir sur le canapé avec lui, pas si proche que ça car c'était tout de même étrange. "Je t'ai bien fait douter." Je tournais le visage vers lui avec un petit sourire, je lui faisais comprendre que je n'allais pas le lâcher pour autant. Enfin je devais en parler à Alexandre avant et c'était plus compliqué ça.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 15:03



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Elle ne pouvait pas comprendre. Et moi, je ne pouvais pas tout expliquer. Je ne pouvais pas lui avouer que j'étais celui qui se trouvait aujourd'hui aux commandes de ce sacré business. Illégal, certes. Mais business qui rapportait vachement gros quand même. Bref, je ne pouvais pas tout lui avouer. Sans quoi, je risquais fort de finir derrière les barreaux pour le restant de mes jours. A moins de balancer tout ce beau monde en affirmant que je n'avais été qu'une victime pendant les dix dernières années. Mais pour ce faire, je devais me décider le plus vite possible, maintenant que j'étais loin et n'avais rien fais qu'on ne m'ait pas obligé de faire. Mais je n'étais pas sûr d'être capable de tous les balancer. Ils n'étaient pas des amis. Mais ils avaient été un quelque chose quand même pour moi au cours des dernières années. Et puis bon. Certains allaient rester en liberté. Et ceux là risquaient de vouloir me faire la peau. Alors, continuer à gérer ce truc carrément dangereux et illégal, ou tous les balancer quitte à me faire tuer ? Pour moi le choix était vite fait. "C'est là bas, chez moi." Lâchai-je subitement, avant même d'avoir eus le temps d'y réfléchir. En même temps, c'était vrai. J'avais fais une sorte de vie là bas. Une autre qu'ici. Mais j'y avais mes repères. Qu'ici ... Non ici je n'avais plus rien. Je n'arrivais plus à voir ma famille comme telle. Je n'éprouvais pas la moindre envie de renouer avec mes amis. Quant à Mandy ... Maintenant que je savais que tout allait bien pour elle et qu'elle n'avait plus besoin de moi, il n'y avait pas de raison pour que je m'inquiète plus encore pour elle. Peut-être que je pourrais donc retourner à cette vie là et à oublier Mandy pour de bon ? Quand elle me demanda si je me sentais réellement bien avec ces drogues, semblant bien me faire entendre que cette idée était stupide, je levai les yeux au ciel. "Tu n'as aucune idée de toutes les choses dingues qu'on peut faire sous les effets de la drogue. Bien sûr que je suis bien. Je suis incroyablement bien ! Je suis juste en train de raccourcir ma vie de moitié. Ce qui, soit dit en passant, est une excellente chose." certes, mes mots ressemblaient à celui d'un suicidaire. Mais je ne l'étais pas. Et puis mon ton était normal. Encore le ton de la conversation. Comme si je n'étais pas du tout en train d'aborder un sujet fâcheux ou trop sombre. Je finis par lui avouer ouvertement, que je ne l'avais jamais oublié. Sa réponse me fit faire la moue. "Tu t'inquiétais juste parce que tu me pensais mort. Maintenant que tu sais que je vais bien, tu arriveras à m'oublier." Lui indiquai-je toujours sur le même ton. Je m'éloignai ensuite pour me laisser tomber sur le canapé. Je repliai mes jambes quand elle m'y rejoignit. Ce qui me surprit assez de sa part, je devais bien le reconnaître. Sa remarque parvint à me faire sourire. Un faible sourire, mais un sourire quand même De l'amusement face à cette remarque tout à fait vraie et judicieuse. "N'espère pas faire mieux que ça ..."

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 16:10



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je ne le reconnaissais vraiment plus, j'avais l'impression d'avoir une autre personne devant, une autre vie c'était écouler. Comme si que c'était un inconnu ou qu'on avait vécu ensemble dans une autre vie. Enfin tout ça me perturbait tellement, j'étais sous le choc encore et je restais obstiné sur le fait que je voulais l'aider, mais je savais très bien que je n'allais pas y arriver. Je n'avais jamais baissé les bras dans ma vie, ce n'était pas maintenant que ça allait se produire. Donc je voulais y croire, enfin essayer d'y croire, si une personne le devait au moins, bah ça serait moi. Et peut-être qu'un jour il arrêtera de se renfermer sur lui, c'était surement un peu trop tôt pour lui. Mais d'un coup il répondait au tac sur le fait que c'était là-bas sont chez lui. S'il cherchait à me faire du mal, c'était gagné. Car oui ça me faisait mal et je restais sous le choc. Je serrais le verre dans ma main en essayant de retenir les larmes de couler sur mon visage. Comment il pouvait dire ça, il avait vécu presque toute sa vie ici, sa famille était ici. "Pour toi ce sont eux ta famille? Tes amis? Ceux qui t'ont torturés, enlever et éloigner de moi pendant 10 ans. On est quoi nous ici?" Je n'arrivais pas à y croire, comment il pouvait dire ça. Je commençais à avoir des doutes, est-ce qu'il avait prit plaisir avec eux? Est-ce qu'il avait oublié sa vie ici? En tout cas c'était dur à entendre surtout qu'il n'avait pas l'air d'avoir réfléchi, donc est-ce que c'était vrai. Puis je lui demandais des choses en plus sur la drogue, est ce que c'était si bien que ça. Je fermais les yeux en soupirant. J'avais envie de le frapper, de le gifler un peu. Je serrais les mains encore plus fort alors que je posais sur la table alors que je tremblais, de rage, de colère et de tristesse. Il était si égoïste. Maintenant qu'il était là il voulait mourir. " Bah meurt alors... Si ta vie a si peu d'importance... Tu n'aurais jamais dû revenir..." J'aurais largement préféré croire qu'il était mort. Je me retournais en levant les yeux au ciel pour empêcher toujours mes larmes de tomber mais c'était dur. Je me retournais d'un coup en colère et je me rapprochais de lui en lui criant dessus. " C'est avec toi que je voulais me marier, que je voulais avoir des enfants. Je t'aimais plus que tout. T'oublier, en 10 ans je n'ai pas réussi. Et même mort je ne t'aurais pas oublié. Tu arrives comme ça, tu perturbes toute ma vie et tu t'en fous royale. Tu me dis que tu veux mourir, tu te détruis la vie. Mais tu veux que je réagisse comment?" Je devenais folle, il me mettait hors de moi, je ne tenais plus en place jusqu'à le rejoindre sur le canapé épuisé par tout ça. "On verra..." Je soupirais en regardant devant moi dans le vide.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 16:28



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


J'étais en train de dire vraiment n'importe quoi. Ou plutôt, je disais tout ce qui me passait par la tête sans vraiment réfléchir aux conséquences. J'étais en train de faire du mal à Mandy et je le savais parfaitement. En même temps, je ne comprenais pas pourquoi ça la touchait tant. Certes elle ne m'avait pas oublié pendant ces dix années. Mais elle était passée à autre chose et était heureuse aujourd'hui. Alors pourquoi faire mine de s'inquiéter à ce point pour moi ? "Vous êtes ..." Commençai-je lentement, sans vraiment savoir ce que j'allais bien pouvoir lui répondre. Oui, qu'étaient-ils au juste ? "Je ne sais pas Mandy. Je n'ai rien ressentis quand je me suis retrouvé dans ma famille en revenant. Qu'est-ce que j'y peux ?" Soupirai-je de lassitude. Les faits étaient là. Je n'arrivais pas à ressentir quoi que ce soit en compagnie de ma famille, alors même que nous étions proches par le passé. Mais c'était dans une autre vie. C'était il y a une éternité. Et maintenant ils ne pouvaient comprendre ce que j'étais devenu. Mandy non plus ne comprenait pas et n'acceptait pas. Alors peut-être qu'avec un peu de temps, je finirais par ne plus rien ressentir pour elle non plus. Ce qui serait une bonne chose. Parce que dans l'immédiat, j'avais du mal à ne pas souffrir en songeant qu'elle était en train de faire sa vie avec un autre que moi. Même si la douleur était, là encore, anesthésiée par les drogues qui couraient dans mon organisme. Un sourire cynique s'installa sur mes lèvres quand elle m'affirma que je n'avais qu'à mourir puisque ma vie n'était pas importante. Avant d'ajouter que je n'aurais jamais du revenir. Ca, je le savais. "J'ai déjà envisagé le suicide. Mais fut un temps où si je mourais, tu mourais aussi." Remarquai-je simplement, sans poser les yeux sur elle. Mais je fus bien forcé de la regarder quand elle laissa la colère la gagner de façon brutale. Hausser le ton comme ça ... Elle allait me filer mal au crâne tiens. Mais je n'étais pas impressionné. Pas énervé ... Et pas triste non plus de la voir ainsi. J'étais seulement las. Soit, quelqu'un s'inquiétait pour moi. Mais j'avais oublié de m'inquiéter pour moi, de moi même. Alors ça ne m'importait pas tant que ça. Sans doute aussi parce que son inquiétude n'était que secondaire. Qu'elle n'avait aucune raison de perdre son temps avec moi. "Sauf que tu es déjà en train de faire ta vie avec un autre homme. Alors arrête de vouloir me sortir la tête de l'eau, comme si ça pouvait changer quoi que ce soit à ta vie." Soupirai-je plutôt que de m'énerver. En même temps, j'étais encore trop de bonne humeur grâce à la coke, pour m'emporter comme elle même était en train de le faire. "Je ne m'en fous pas de chambouler ta vie comme ça. Je n'avais pas prévu d'y revenir. Je voulais seulement traîner dans le coin et voir par moi même que tu étais heureuse. Je voulais juste m'assurer que quelqu'un était parvenu à te rendre le sourire. Mais à aucun moment je n'avais pas prévu de revenir dans ta vie comme ça. J'aurais juste fais en sorte que quelqu'un t'informe que j'étais en vie. Et tu n'aurais plus eus à t'inquiéter." Ajoutai-je sans être tout à fait convaincu non plus. Est-ce que j'aurais été capable de me tenir éloigné d'elle alors que j'aurais été dans le coin ? Difficile à le dire. Pour le moment, las de me battre comme ça avec elle, je pris place sur le canapé, sur lequel elle fini par me rejoindre. Silencieusement, j'observais son profil. L'expression de son visage à l'instant présent, me déchirait réellement le coeur. Elle avait l'air si heureuse et comblée quand je l'avais aperçu dans ce café, un moment plus tôt. Et maintenant ... Elle semblait avoir tout le poids du monde sur le dos. Et c'était de ma faute. "Tu devrais partir ..." Et me laisser faire mes valises pour disparaître à nouveau. Mais ça, c'était si je trouvais le courage nécessaire pour m'éloigner à nouveau d'elle.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 16:54



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Il disait ça avec une naturelle qui faisait tellement et j'avais du mal à oublier ses mots, c'était beaucoup trop dur. Comme si que la vie était toute belle sans aucune embuche, il fallait qu'il en rajoute et je sentais que ma tête allait exploser dans pas longtemps. Je n'en pouvais plus. Sa vie était là-bas, sa nouvelle famille et nous on n'était plus rien pour lui. C'était vraiment trop dur à entendre. Comment on pouvait ne plus rien ressentir quand on retrouvait sa famille. Enfin si c'était surement dur, 10 ans avaient passé donc il pouvait être perturbé, mais quand même. De là à dire qu'il n'avait rien à faire ici, c'était beaucoup. "C'est normal, tu es perturbé Connor. 10 ans absence... Normal... Et moi?" Je voulais qu'il me dise les choses éclairements, est ce qu'il avait ressenti quelque chose quand même. Au moins s'il avait ressenti quelque chose peut-être que ça le ferait réfléchir aussi non. Enfin je commençais à baisser les bras, j'en avais marre et j'étais épuisé par tout ça. J'étais tellement mal, je me sentais mal. Déjà que son absence était dure et m'avait fait beaucoup de mal au coeur, mais là son retour et surtout ses paroles me faisaient encore plus de mal. Je baissais les yeux alors qu'il commençait à me parler de suicider, c'était vraiment faible de sa part et si égoïste. Je voulais me dire que c'était la drogue qui parlait, mais j'avais du mal à y croire. J'en avais marre de sa réaction et surtout de ses paroles. Et c'est pour ça que je commençais à m'énerver contre lui, je criais sans me retenir, je voulais que ça rentre dans son petit crâne et qu'il retienne chaque mot. " Oui je refais ma vie, j'ai rencontré un autre homme qui m'a aidé. Car pour ta gouverne quelques jours après toi j'ai ma meilleure amie qui a disparu. J'ai aussi voulu me mettre en l'air. Mais on s'est soutenu. C'est comme ça, c'est arrivé. Tu préférais quoi? Donc oui, désolé de t'avoir encore dans mon coeur et de vouloir t'aider." Il disait qu'il ne s'en foutait pas et pourtant on dirait. Il restait là à ne rien faire. Je crois que même si je venais le frapper il ne ferait rien. J'avais tellement envie de le secouer, le faire réagir un peu. Qu'il reprenne ses esprits. Je ne savais plus du tout quoi faire pour le faire réagir. " Même pas revenir me voir, non mais je suis si peu importante pour toi pour même par venir me voir. Tu m'aurais vu et hop tu serais repartis refaire ta vie avec une autre fille." Alors là j'en avais marre, je continuais de trembler de partout en essayant de me retenir jusqu'à ce qu'il me demande de partir. Je me levais d'un coup alors que j'attrapais mon sac que je retournais sur la table et je sortais son collier qu'il m'avait offert que je n'avais jamais délaissé, je le gardais toujours sur moi. Mais là je le jetais sur la table, avec une photo de nous et un petit mot, celui juste avant son départ avec écrit "Je te reviendrais mon amour... Je t'aime..." et autres choses. Je jetais tout ça sur la table alors que des larmes coulaient sur mes jours. " Maintenant je peux partir..." Je rangeais le reste des choses dans mon sac en bordel en espérant ne rien oublier. Je n'avais plus rien à faire ici de toute façon, il était stone.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mar 18 Mar - 17:27



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.


Et elle ... Elle ... J'avais ressenti bien trop de choses positives en la revoyant, pour mon propre bien. Vraiment. Parce que c'était le genre de choses que je n'avais pas le droit de ressentir pour une femme qui était maintenant promise à un autre homme. Comment pouvait-elle me demander ça, elle même ? A croire qu'elle aimait savoir que j'éprouvais toujours les mêmes sentiments qu'avant, pour elle. N'aurait-elle pas plutôt du se réjouir de penser que je ne ressentais plus rien et que j'allais donc pouvoir la laisser tranquille ? "Tu es la seule personne à laquelle j'ai pensé pendant dix ans. Comment veux-tu que je ne ressente rien en te voyant ?" Soupirai-je sans entrer plus dans les détails. Mais en même temps, tout était dit dans mes quelques mots. Bien sûr que j'avais ressentis des choses. Plein de choses. Et plus de positif que de négatif. Même si le négatif n'était que la douleur de l'avoir perdu à jamais. D'une certaine façon c'était le cas. Puisqu'elle avait refait sa vie et était heureuse. Et d'une certaine façon, j'étais heureux pour elle. Pour autant, ça ne m'empêchait pas de souffrir. C'était pire encore quand elle le disait à voix haute, rendant la chose encore plus réelle. Ce coup ci, mon regard se fit noir et serrai fort les poings, pour retenir la gifle que j'avais sérieusement envie de lui flanquer. "Il n'est pas utile de le dire à voix haute. Ca fait assez mal comme ça. Le fait que tu ais refais ta vie, est une très bonne chose pour toi. Je m'en réjouis, quand bien même je n'arrive pas à le montrer. Maintenant, tu m'excuseras, mais j'ai du mal à m'en réjouir pour moi." Lâchai-je froidement, en la fusillant du regard. Je roulai des yeux à ses paroles suivantes. Décidément, elle était très difficile à suivre. "Si j'avais été capable de refaire ma vie avec une autre fille comme tu le dis si bien, j'aurais sans doute eut davantage la force de revenir. Plutôt que la situation actuelle où je suis seul comme un con qui voit celle qu'il aime, fiancée à un autre." Lui fis-je remarquer avec ironie, incapable de comprendre comment elle faisait pour ne pas saisir la complexité des sentiments qui m'animaient. Et oui, je disais bien fiancée. Je l'avais vu caresser cette bague à plusieurs reprises, sans sembler s'en rendre compte elle même. Est-ce que dans ces moments là elle pensait à lui et songeait qu'elle avait hâte de le rejoindre ? Soit, grand bien lui fasse ! Et contre toute attente ... Je finis par la mettre dehors. Véritablement. Pour son bien surtout. A mes mots, elle se leva d'un bond et après avoir balancé des trucs sur la table basse, s'éloigna. A peine eut-elle fait quelques pas, que je me redressais pour voir de quoi il en retournait. Mais en reconnaissant le collier que je lui avais offert bien des années plus tôt et une photo de nous, je ne pu retenir des larmes que je gardais depuis beaucoup trop longtemps. Quand on était un hors la loi avec de hautes responsabilités, on ne pouvait pas être aussi faible. Quand on était drogué comme pas possible, on ne ressentais pas assez de choses pour ça. Mais quand on vivait des choses aussi fortes qu'en cet instant, les effets étaient bien plus puissant que n'importe quelle autre drogue. Ce fut d'une main tremblante et malgré les larmes qui m'obstruaient la vu, que je tournai la photo pour y lire les quelques mots que j'y avais déposé, dix ans plus tôt. Oh oui j'étais revenu pour elle. J'étais là. Mais il était trop tard.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   Mer 19 Mar - 0:53



Stuck in a moment of emotion I've destroyed.
ft. Mandy & Lucas.



Je ne savais pas pourquoi je lui demandais si pour moi quand il m'avait vu, est ce qu'il avait ressenti quelque chose ou est-ce que c'était vraiment fini. Il n'avait plus de sentiments pour cette ville ou qu'il était totalement renfermé sur lui. J'avais besoin de l'entendre même si je savais qu'au fond de moi ça allait me faire plus de mal qu'autre chose est à lui aussi. On était en train de se faire du mal et mes questions n'arrangeaient surement pas les choses. Je fermais les yeux alors que je l'entendais me dire qu'il n'avait pensé qu'à moi pendant ses 10 ans. C'était tellement dire de le savoir. J'avais mal, pour moi, pour lui. J'étais totalement perdu et je n'arrivais pas à lui répondre. Il revenait 10 ans plus tard et moi j'étais là, j'avais refait ma vie alors que lui, il était détruit et il continuait de se détruire avec cette drogue. Mais moins, même sous cette emprise il ne disait pas n'importe quoi, je le lisais dans son regard, moi une fois il ironisait par ou encore se moquait pas de moi. J'étais tellement perturbé que tout comme lui je ne pensais pas aux conséquences que mes mots pouvaient avoir, mais voilà, il me mettait hors de moi par moments, je n'en pouvais plus. J'avais envie d'exploser de colère et pas que contre lui, envers cette vie qui nous faisait du mal. Je sursautais alors que j'entendais sa voix si froide alors qu'il m'envoyait un regard noir. Je me sentais encore plus mal à l'aise. "Je suis désolé... Je n'aurais pas dû le dire..." En fait je ne savais pas, oui j'étais désolé sur le fait de l'avoir dit à voix haute pour montrer que c'était bien vrai, mais je n'étais pas désolé d'être en couple maintenant avec Alexandre que j'aimais. Je pense qu'on arrivait à un point où on commençait à dire n'importe quoi, je ne contrôlais plus mes mots car j'étais en colère contre lui, lui c'était un peu avant quand il ne faisait pas attention.Mais il avait cette drogue, il pouvait tout retourner contre moi, alors que de mon côté, j'étais saine d'esprit. Enfin c'était le gros bordel dedans et je ne contrôlais plus rien. Je baissais tout de suite le visage vers ma bague, et moi qui pensais qu'il n'avait rien vu. Je passais ma main dessus alors que j'étais un peu mal à l'aise. Quand j'avais dit ça c'était un peu par jalousie et par colère. Au début il ne voulait pas me revoir, donc oui ça m'avait mis en colère et j'avais dit les premiers trucs qui me sortaient de la tête et maintenant je m'en voulais. Je n'arrivais même plus à lui parler et de toute façon il me mettait dehors, comme si qu'il ne voulait plus me voir. Je me mettais en colère, j'étais en fait très triste et perdu de le voir comme ça. Il devait croire que j'avais oublié notre histoire ou encore qu'il n'était plus rien pour moi maintenant que j'allais me marier. Enfin je voulais lui montrer que je m'étais accroché à quelque chose pour continuer de vivre et s'il voulait me rayer de sa vie, j'allais lui rendre ce que j'avais toujours gardé et croyez-moi, ça fait bien mal. Alors que je partais en courant sans même me retourner. Il fallait que je parte de cet endroit, l'entendre me dire qu'il m'aimait me faisait trop de mal. Je ne savais plus du tout où j'en étais et mon cerveau se mettait complètement sur off. J'allais mal finir, enfin je ne sais pas comment, mais pas bien du tout.




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Stuck in a moment of emotion I've destroyed. ~ Mandy & Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» [Story] Vos citations du moment
» [C78] Alice's Emotion - RED
» [Musique] Un moment d' ANTHOLOGIE ... j' y étais.
» Meilleur jeu PC ou PSP du moment - Action aventure
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-