Partagez | 
 

 Libre ♣ Les mains dans le cambouis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Mar 18 Fév - 14:55

Dimanche 23 Février. Retour d’un séminaire où Marilyn avait remplacé son défunt époux, sur Washington. La brune est pressée d’être enfin rentrée chez elle. Après une semaine passée loin de chez elle, la brune est fatiguée. Peu d’occasions de dormir, le décalage horaire… Cela vous plombe un humain, du tonnerre ! Mais la circulation est bonne et la demoiselle n’a pas à se plaindre. A vrai dire, elle est même de bonne humeur. Encore plus lorsqu’enfin, Los Angeles se dessine devant elle. Enfin ! Elle entre en ville, entre dans le quartier de Westside, emprunte une petite route et… pas de veine. Le véhicule ralentit, cale, s’arrête finalement au milieu de la rue, bloquant la circulation. Bien qu’il y ait ici assez peu de passage.  

C’était bien sa veine. Merde ! Elle allait devenir folle. Une connerie pareille ça ne pouvait bien sûr arriver qu’à elle. Evidemment ! Panne de voiture, au milieu d’un coin abandonné de la ville. Si ça, ce n’est pas de la déveine, ne pas avoir le monde entier contre soit, sérieusement ! La jeune femme peste en quittant le siège conducteur pour ouvrir le capot. Là-dedans c’est la merde, c’est crasseux, tout noir et drôlement compliqué à comprendre. Autant dire que Marilyn ne sait pas quoi faire face aux entrailles de sa voiture. Mais elle essaye quand même, comme pour se prouver quelque chose… Surtout que la nuit tombe et qu’elle aimerait bien pouvoir rentrer chez elle sinon tôt, au moins avant que le soleil soit totalement couché. Elle observe, essaye de voir ce qu’elle peut bidouiller, trifouiller. Sauf que n’y connaissant rien, elle a peur de tout pêter. Alors quand une voix l’accoste pour l’aider, elle se redresse ; le visage plein de cambouis.

«- Oh oui… un peu d’aide ne serait pas de refut. Je crois que je suis en panne d’essence mais y’avait aussi un autre voyant allumé. J’y connais rien… »
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Jeu 27 Fév - 14:42

*Journée banale pour l'Alestra. Ou presque. Elle qui avait pu penser que dans la mafia, le dimanche était aussi un jour de congé, elle s'était lourdement trompée. La brunette avait dû passer sa journée entière à écouter son oncle, sa cousine et d'autres gars, qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, débattre sur l'utilité d'acheter de nouvelles voitures.
Pour ne pas se faire réprimander, elle était restée sagement assise, n'avait pas ouvert la bouche et n'avait pas soufflé d'exaspération. Soit, aller à des rendez-vous ne la déranger pas, mais y aller pour entendre parler de voiture, elle s'en serait bien passé. Soit elle faisait du concret, soit ils l'oubliaient.

Lorsqu'elle avait enfin pu sortir, Kendall n'avait pu s'empêcher de pousser un léger cri de joie et s'était empressée de sortit du bâtiment le plus vite que possible.
Les mains dans les poches, elle parcourrait les petites ruelles désormais familière pour rejoindre sa voiture. Elle sortit les clés de la poche de son blouson et joua avec quelques instants avant de se stopper face à un obstacle. Visiblement une voiture en panne.
De l'endroit où elle se trouvait, Kendall ne pouvait pas voir s'il s'agissait d'une femme ou d'un homme. Presque naturellement, elle demanda :*

« Vous avez besoin d'aide ? »

*La jeune femme se rapprocha un peu plus avant de reculer en voyant une femme se relever du capot. Lorsqu'elle lui répondit de manière positive, l'italienne se trouva dans de beaux draps. Les voitures, c'était pas son truc.
La brune s'approcha un peu et se pencha à son tour vers le coeur de la voiture mais n'y comprenant pas grand chose elle se redressa bien vite, un sourire désolée.*

« Mmmh, il y a une station pas loin d'ici, mais à cette heure-ci elle doit être fermée et ... »

*Elle hésita à lui dire que potentiellement, elle pouvait appeler des gens pour l'aider mais il valait mieux pour l'inconnue qu'elle ne les côtoie pas.*

« Si vous voulez, je peux appeler une dépanneuse, mais le dimanche soir, ça risque d'être chaud pour que vous récupériez votre voiture ... »

*Tortillant nerveusement ses mains, l'italienne ne put s'empêcher de jeter des regards à droite et à gauche. Elle n'était pas vraiment tombée en panne au bon endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Sam 1 Mar - 14:06

La demoiselle n'était pas vraiment tombée en panne au bon endroit ou au bon moment, c'était le cas de le dire. Un dimanche soir avec la nuit qui tombe dans les quartiers assez peu frequentables ce n'est vraiment pas.de chance. Mais ce ne sont pas des choses que l'ont se donné le droit de choisir à vrai dire. La fortune... Ou l'infortune dans le cas présent, fait ce choix à notre place. En prime la personne qui se propose pour l'aider et qui se révèle être une femme ne semble pas tellement plus douée pour ces choses là et elle se contente donc de tout simplement proposer d'appeler une dépanneuse. Ça, Marilyn aurait pût le faire elle-même. Elle manque de le dire à cette inconnue mais comme ce n'est pas vraiment son genre de manquer de courtoisie et comme elle ne veux pas non plus se prendre le chou ou avoir des ennuies elle se contente de sourire à cette fille en la remerciant pour sa générosité avant de plonger de nouveau son nez dans le moteur de son véhicule comme si la solution allait tout à coup lui sauter aux yeux. Parce que la fille venue l'aider a parfaitement raison quand elle dit que ce sera difficile de se faire dépanner un dimanche de ces heures. Et encore plus difficile de récupérer rapidement la voiture.

"- Oui je m'en doute bien. Mais je n'ai guère d'autre choix."

La brune soupire en essayant de réfléchir à une autre solution. Elle pourrait appeler Caleb ou Scott, essayer de voir si l'un des deux saurait quoi faire, si l'un des deux pourrait venir l'aider. Mais elle ne connait pas vraiment ni l'un ni l'autre de ces deux garçons. Et elle n'aime pas embêter les gens surtout un dimanche soir quand ils sont tranquillement chez eux. Alors elle n'appelle pas. Et elle prend son mal en patience. Tout du moins elle essaye.

"- Bon. Il n'y a plus qu'à attendre je crois."
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Sam 1 Mar - 17:17

*Haussant un sourcil, l'Alestra observa attentivement la jeune femme en face d'elle. Elle venait sérieusement de dire qu'elle allait attendre ici, en pleine nuit et toute seule ? Serait-elle suicidaire ou bien complètement ignorante de la vie nocturne dans les petites rues de Los Angeles ? Soit, Kendall aurait très bien pu la laisser se débrouiller, sauf que sa conscience le lui interdisait.
Après tout, elle n'avait pas tellement envie de lire dans les journaux du lendemain que le corps d'une femme avait été retrouvée.
Passant une main dans ses cheveux, elle observa les alentours avant de poser de nouveau ses yeux sombres sur l'inconnue.*

« Ma voiture est pas loin, je peux vous déposer chez vous, si vous voulez. »

*C'était de toute façon, la seule chose qu'elle pouvait lui proposer de censé. La jeune femme avait plutôt été refroidit par son attitude. A vrai dire, certes, elle ne l'avait pas non plus aidé comme elle l'espérait sûrement, mais elle aurait aussi très bien pu passer son chemin. Arf, conscience quand tu nous tiens ...
Croisant les bras sur sa poitrine, l'italienne observa l'attitude de la femme, qui visiblement cherchait des réponses sous le capot de sa voiture. Elle avait remarqué qu'elle s'était aussi tâchée le visage. *

« Et puis, j'ai des lingettes dedans aussi ...»

*En tout cas, l'Alestra espérait qu'elle lui donne une réponse rapide, elle n'avait qu'une envie, fuir l'endroit. Le reste de la bande pouvait passer par ici à tout moment, et vu le karma bien pourri de l'italienne, ça n'aurait pas été rare.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Sam 1 Mar - 20:00

Qu'on vienne lui parler de Karma, ah ça oui ! On serait ressue et comme il se doit encore ! Marilyn n'était pas le genre de femme qui méritait particulièrement un tel lot d'emmerdes. Du moins elle ne le méritait pas davantage qu'une autre. Mais non bien entendue il fallait que cela soit sur sa pomme que le sort se décide. Comme si le seul amusement du vieux barbu là-haut était de torturer la jeune femme. Après tout on ne pouvait pas dire qu'il l'épargnais beaucoup ces derniers temps. Et maintenant qu'elle était en panne il plantait sur sa route une jeune femme qui ne semblait guère savoir comment si prendre avec les voitures. Mais qui eut la gentillesse de proposer à la russe de la raccompagner en voiture jusqu'à sa demeure. Sauf que l'idée de laisser son véhicule dans ces rues n'était pas particulièrement plaisante à l'esprit de la demoiselle qui s'imaginait déjà qu'elle ne la reverrait alors pas.

«- Je veux bien. Mais peut-être devrais-je attendre l'arrivée d'une dépanneuse ? Pour ne pas laisser ma voiture ici sans... sans surveillance ?»

La brune est loin de se méfier que la fille à qui elle confie ses criantes appartient en réalité à la mafia Italienne. C'est peut-être beaucoup mieux comme ça ceci dit. Cela ne la rassurerait sûrement pas. Et on ne pouvait pas dire qu'elle soit pour le moment particulièrement bien dans ses baskets, de se retrouver un peu seule dans ces rues. Oui il y avait bien sûr cette inconnue mais deux femmes, face à des gros durs tout droit sortis de gangs pleins de gros bras, ce n'était pas une chose que la brune avait envie de tenter et elle avait l'impression que l'autre femme n'en avait pas envie non plus puisqu'elle surveillait les environs.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Sam 15 Mar - 18:28

*La jeune Alestra plissa des yeux. Sérieusement ? Cette jeune femme la décontenançait au plus haut point. Elle devait pourtant comprendre que ce n'était pas la rue la plus sûre du monde. Mais bon, Kendall avait remarqué que certaine personne tenait plus à leur voiture qu'à leur propre vie. Certes c'était un point de vue que l'Italienne ne comprenait pas du tout, comment mettre autant d'affection dans un bien matériel qui peut se remplacer ?
Bref, c'était une autre histoire. Elle croisa les bras et s'adossa contre le mur, haussant des épaules.*

«Si ça vous fait plaisir ...»

*Elle observa la jeune femme face à elle, se demandant comment elle avait pu atterrir dans une rue comme celle-ci. Kendall ne la voyait pas du tout appartenir a un quelconque gang, ou la mafia. Mais après tout, les apparences étaient souvent trompeuses, et elle était bien placée pour le savoir.
L'Alestra poussa un long soupire, consultant rapidement son portable. Elle espérait tout de même partir avant que la nuit ne tombe complètement. Elle avait envie de partir et rentrer se reposer chez elle, mais elle avait tout de même une conscience et elle n'allait pas laisser cette jeune femme seule, et visiblement sans arme de défense. Dans son sac, l'Italienne avait un revolver que lui avait donné son oncle 'au cas où'. Mais elle comptait bien ne pas l'utiliser. Seulement en cet instant, elle se sentait rassurée de l'avoir, si jamais quelque chose arrivait.
Un bruit sourd au loin la fit sursauter et elle se mit directement sur le quai vive, elle se retourna vers la jeune femme.*

« Restez là, je vais voir ce qui se passe ... »

*Prudemment, elle partit en direction du bruit. Elle parcourut quelques mètres avant de tourner au coin de la rue. La jeune femme resserra la prise qu'elle avait sur son sac et se prépara mentalement à sortir son arme. Elle fut soulager d'apercevoir qu'il ne s'agissait que d'un clochard qui fouillait dans une poubelle. Soufflant un bon coup, elle retourna ses pas.*
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Sam 15 Mar - 22:27

Bien sûr la réflexion de la demoiselle quant à sa voiture n’était pas de la première intelligence mais tous les humains ne sont-ils pas un peu comme ça dans le fond, accrochés à des objets qui parfois représentent des moments fort de leur passé de par la forme, l’odeur, la texture et parfois même le goût. Tous ont se réflexe de penser à se sauver ET à sauver dans un même temps à sauver ses biens. Pas que l’humain soit particulièrement dingue ou inconscient en soit mais les choses en tout cas sont ainsi faîte que cela plaise ou non à vrai dire.

Un grand bruit les fait soudainement sursauter et Elsy retient même sa respiration tant elle a peu de ce que cela pourrait être. Et son interlocutrice, qui semble plus vaillante qu’elle, l’abandonne ensuite pour aller voir au niveau du bruit de quoi il s’agit. Pendant ce temps Elsy pour sa part est morte de trouille en se demandant ce qu’il se passe. Au vu de l’air grave de la jeune fille qui vient de la retrouver… elle préfère ne pas y penser. En attendant elle se retrouve maintenant toute seule avec cette nuit qui tombe et ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour la rassurer c’est certain. Plus d’une fois, au moindre petit bruit, elle manque de mourir d’un arrêt cardiaque. Mais elle se fait violence pour ne pas partir en plantant là la demoiselle alors que cette dernière est retenue ici par les histoires de la russe qui est désolée d’avoir causé tous ces détours à cette fille qui comme elle au fond ne voulait que pouvoir rentrer chez elle. Et qui était maintenant prise dans cette affaire. Elle s’était enfoncée dans la pénombre de sorte à aller y démêler le vrai du faux. Et la fille ne revient pas ce qui angoisse Marilyn.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Dim 16 Mar - 15:42

*Kendall revint enfin à la voiture à la voiture et leva les mains pour rassurer la jeune femme qui visiblement, n'en menait pas large non plus. La jeune Alestra avait peut-être pu paraître courageuse, mais en vérité elle s'était avancée pensant qu'il s'agissait d'un membre de la MIA. Dans quel cas, elle aurait pu essayer le faire changer de route. Même si tout le monde savait qu'elle n'y était pas entrée de plein gré, ils la respectaient, et l'aimaient bien aussi. Même s'ils profitaient du fait qu'elle soit nouvelle pour lui donner toutes les tâches ingrates. Mais heureusement, il ne s'était pas agit de ça. Mais qui sait pour combien de temps elles auraient encore de la chance ...*

"C'est bon, il s'agissait juste d'un clochard ..."

*L'italienne lança un petit sourire rassurant à la jeune inconnue avant de reprendre sa place contre le mur. Elle croisa les bras contre sa poitrine et observa un moment la voiture, ainsi que sa propriétaire. Elle n'avait pas du tout l'air d'être une habituée des lieux, et certainement pas de savoir ce qui s'y passait et trouvait. A Los Angeles, même si on essayait de fermer les yeux et de se boucher les oreilles, la présence de la mafia et des gangs se faisait toujours ressentir. *

"Vous alliez où, pour passer dans cette petite rue ?"

*Soit elle avait voulu prendre un raccourcis, soit elle s'était trompée. Parce qu'en général, les gens évitaient ce côté de la ville. C'était plutôt bon pour signe pour elle d'ailleurs, qu'elle ne soit pas le style de personnes à traîner ici. L'Alestra la trouvait élégante, et c'était pour cette raison qu'elle espérait ne croiser personne. Les mecs lourds, ça, elle ne pourrait pas y faire grand chose, même s'il s'agissait de quelqu'un de sa famille. Surtout s'il en faisait partit d'ailleurs, puisque les italiens étaient quand même de sacrés dragueurs.

La jeune italienne finit par déposer son sac à ses pieds. Elle sentait que la dépanneuse n'était pas prête d'arriver, mais elle espérait se tromper. *
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Dim 16 Mar - 21:06

La brune se sentait un peu perdue dans l’ordre des priorités qu’elle devait avoir face à cette situation. Elle n’avait à vrai dire pas l’habitude de devoir se débrouiller toute seule. Au cours de ces dix dernières années toute son indépendance avant été brisée, réduite à néant, par la volonté d’un homme un peu fou, que la mort de sa compagne avant dévasté au point de lui donner l’idée d’enlever la jeune femme qui lui ressemblait tant pour en faire une compagne de remplacement. Depuis cela, depuis qu’il l’avait convaincue qu’elle était Marilyn, elle n’avait jamais eu à se débrouiller face à une situation, l’ombre de son époux était toujours là partout et pour tout.

La jeune femme revient, rassurante, disant que ce qui les as effrayé n’était que le bruit d’un clochard occupé à fouiller dans les poubelles. La demoiselle se sent triste pour cet homme. Elle voudrait faire quelque chose pour lui. Alors elle se hâte d’aller dans la direction où Kendall avait disparu un peu plus tôt. Glisser un billet à cet homme pour lui permettre de manger à sa faim dans les jours qui viennent. Avant qu’il n’ait le temps de refuser, sa bienfaitrice a déjà disparue et la voilà revenue aux côtés de Kenfall.

«- Finalement on pourrait peut-être euh… partir. La dépanneuse peut se débrouiller seule non ?»

Lyn ne se sent pas rassurée, cela est la véritable raison de son désir de quitter les lieux, de sa soudaine confiance pour son véhicule. En même temps son bien est tout de même moins important que sa vie à ses yeux c’est évident, c’est comme cela que les choses sont et ainsi qu’elles se doivent d’être. Aussi Marilyn préfère être elle-même ne sécurité que de tenir le poteau auprès de sa voiture même si avec la brune à ses côtés elle n’est pas seule.

« - Et je voulais prendre un raccourcie. » indique la brunette en réponse à la question posée plus tôt par son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Jeu 27 Mar - 9:21

*Les yeux ébahit, l'Alestra observa la jeune femme partir dans la direction d'où elle revenait. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle allait vérifier si elle disait bien la vérité ou quoi ? Sur le coup, l'italienne fut agacée, et elle commença à prendre sa suite. Mais à peine eut-elle le temps de faire un pas de plus que la voici revenue.
Et peut importe ce qu'elle était allée faire là bas, visiblement, cela avait eu le don de lui faire changer d'avis. Un mal pour un bien. Acquiesçant , la brunette remit son sac sur l'épaule et commença à amorcer le pas en direction de sa voiture.
D'un signe de tête, elle désigna à la jeune femme la route à prendre et surtout, qu'il était temps de partir, puisqu'elle s'était décidée.

Un raccourci. Mh. Parfois il valait mieux prendre la grande route pour justement éviter de se retrouver dans ce genre de situation.*

"Peut-être que la prochaine fois vous éviterez de prendre des raccourcis ..."

*L'italienne lui sourit doucement avant de reprendre la marche. Sa voiture n'était pas très loin, heureusement d'ailleurs, mais elle avait pu la garer dans un parking ouvert et public. La route se fit en silence jusqu'à ce qu'un léger bruit de tôle fit stopper la jeune brune.
Elle tendit son bras pour empêcher la jeune femme de continuer la route et la stopper. Kendall tourna doucement la tête vers elle, et mit un doigt sur ses lèvres, lui désignant qu'il fallait être silencieuse, à la limite de retenir son souffle.

Le bruit semblait se rapprocher de plus en plus vers elles, et cela ne disait rien qui vaille. Sur la pointe des pieds, Kendall avança jusqu'à pouvoir apercevoir ce qui se passait. Brusquement, elle recula.
Ok, c'était vraiment la merde. Le bruit provenait de trois hommes visiblement dans un échange qui avait peu de chance d'être légal. C'était surtout les flingues qu'ils tenaient qui lui faisait dire ça. Comble de la malchance, elle ne connaissait pas ces gaillards, et n'appartenaient donc pas à la MIA.

Rapidement, elle tenta de trouver une solution, et à par faire demi-tour, il n'y avait pas vraiment d'option. Doucement, mais sûrement, elle empoigna le bras de la brune et commença à faire le chemin à l'envers.
Une fois revenu à l'endroit où se trouvait la voiture de la jeune femme, l'Alestra se tourna vers elle;*

"Ok, là on est plutôt dans la merde."

*Nerveusement, elle se passa une main dans les cheveux. La voie par laquelle elle voulait passer et qui était 'bouchée' était la seule voie possible pour sortir. Il y en avait une autre, mais cela impliquait mettre en contact l'inconnue avec la MIA, et c'était dangereux pour les deux côtés.
Rapidement, elle sortit son portable et tapa rapidement quelque chose sur son écran tactile.*

"Il y a une autre voie, suivez moi, mais surtout ne parlez pas, ne regardez personne et surtout, ne vous éloignez pas."

*L'Alestra se doutait bien que cela ne devait pas du tout rassurer la jeune femme, mais elle n'allait pas non plus lui dire de faire n'importe quoi alors qu'elles allaient passer devant les locaux principaux de la mafia italo-américaine.
Après avoir jeté un dernier coup d'oeil rassurant et un sourire encouragent, elle commença à prendre le troisième et dernière rue de libre.*
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Jeu 27 Mar - 15:43

Comme la jolie Marilyn vient enfin de se décider à quitter son véhicule pour rentrer chez elle, les deux jeunes femmes se mettent rapidement en route. C'est en silence que les deux filles cheminent mais bientôt elles cessent leur progression. Elles entendent des bruits étranges et c'est la curieuse Kendall qui, de son bras, arrête Marilyn alors que cette dernière, assez peu rassurée par ce qu'elle entend, sent son cœur battre la chamade. Comme la jeune femme fait signe qu'il ne faut pas faire de bruit, la jolie Russe a encore bien plus peur de ce qu'il se passe. Et de ce qui pourrait leur arriver, bien entendu. Tout ce qui se trame, le comportement de la fille à ses côtés... la jeune femme naturellement se sent inquiète, très inquiète. Très inquiète mais qui ne le serait pas en pareille situation ? Toutes les personnes sencées seraient mal en pareille situation c'est évident. C'est un de ces moments où l'on se sent tout en sueur, tout mal à l'aise, prêt à sombrer, à s'affaler, à s'étaler sur le sol. Mais curieusement c'est également dans ces moments là que l'on se sent la force de rester debout, de se relever, de prendre ses jambes à son cou et de fuir, de partir, loin très loin. La demoiselle emboite le pas, silencieusement, à Kendalla alors que cette dernière la fait revenir au point de départ et arrivées là, elle dit qu'elles sont dans la merde. Comme si la russe ne l'avait pas déjà compris toute seule... Enfin soit. Et maintenant ? Que faire ? La jeune femme ne sait pas et s'en remet au jugement de l'autre fille. Cette dernière connait mieux ces rues que la brunette ne les connaitra jamais. Puisque bien entendu, il est certain que la jeune femme n'a pas l'intention de revenir dans les parages. Si elle peut l'éviter bien sûr elle le fera. En attendant, au lieu de dire que l'on ne veut pas y revenir déjà faut-il commencer par s'en sortir. Sans un bruit, la tête basse, Marilyn suit cette jeuen femme sans trop savoir si c'est un piège. Après tout ça se pourrait. Il faut toujours se méfier des apparences et quoi que la brune ait un air gentil il était possible qu'elle cache en réalité une façade bien plus noire que ne le présage la jolie russe. Cette dernière d'ailleurs n'ose même plus parler, même pour demander ce qui les attends ensuite, ce que la demoiselle compte faire. Elle n'ose même pas demander où elle l'emmène non, elle se contente de suivre la femme sans un bruit, tel un fantôme suivrait le damné ou une ombre son propriétaire. Elle attend de voir ce qui arrivera ensuite. Elle s'attend à tout et à rien en même temps. Tout et rien à la fois. Même le bruit de ses pas est mort, devenu silencieux. Elle ne marche pas vite mais elle essaie surtout de ne pas se faire repérer. Elle sait comme ces rues ne sont pas sûres.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Dim 6 Avr - 11:59

*Le silence de la jeune femme derrière son dos laissait l'Alestra penser qu'elle regrettait d'être ici. Elle l'a comprenait, dans un sens. D'un autre, elle avait arrêté de s’apitoyer sur le sort des gens voilà un bon moment. Les mains dans les poches, ses pas foulaient le sol dans un rythme plutôt nonchalant.
Elles avaient passé la zone critique ou elles risquaient le plus de croiser des mafieux, et il n'en avait rien été.

Un bâtiment gris et fait de tôles leur faisait face. Il s'agissait du bâtiment secondaire de la MIA, là où ceux qui y entraient de force finissait rarement par en sortir. Mais ça, la brunette s'en garda bien de le dire. Elle avait assisté à une séance de torture, et tout ce qu'elle pouvait dire, c'est que cela avait le mérite d'être efficace. Même si les nuits qui avaient suivi, elle en avait fait quelques cauchemars, elle n'avait pas eu le choix. C'était désormais son deuxième quotidien, celui qui commençait quand elle finissait de travailler à sa librairie.
Levant les yeux, elle aperçut la lumière allumée. Plutôt mauvais signe. Rapidement, elle jeta un coup d'oeil à la femme qui la suivait avant de relever la tête. A peine eut-elle le temps d'ouvrir la bouche qu'un homme sortit du hangar. Il s'agissait de son cousin Enzo. Il était plutôt baraqué, grand, la peau typée du sud de l'Italie mais ses yeux d'un bleu profond lui adoucissait le visage. Il aborda Kendall d'un mouvement de tête.*

"Qu'est-ce que tu fais encore là, je croyais de t'étais déjà partie. Me dis pas que tu veux faire des heures supp'."

*La brunette haussa les épaules et eut un petit rire. Elle se rapprocha légèrement de son cousin, tout en faisant attention la femme derrière elle.*

"Il y en a qui bloquent la rue ouest. J'avais pas forcément envie d'y mettre les pieds ..."

*Le jeune homme hocha la tête et s'essuya les mains sur un bout de chiffon pleins de cambouis. Son regard se posa sur la jeune femme qui suivait l'Alestra.*

"Et c'est qui elle ?"

*Kendall ne mit pas longtemps avant de sortir sa réponse qu'elle avait soigneusement préparé à l'avance au cas où.*

"C'est une amie, elle bosse à la librairie avec moi. Sa voiture est tombée en panne à 200 mètres. Je la raccompagnais à la mienne pour la déposer chez elle."

*L'homme s'avança vers la femme et se positionna à côté de sa cousine, qui s'était retournée pour voir ce qu'il voulait faire.*

"Vous voulez que j'aille jeter un coup d'oeil ?"

*Kendall observa la jeune femme. A travers son regard elle espérait lui faire passer le message que c'était bon. Enzo était celui avec lequel elle s'entendait le mieux, et ce n'était pas un mauvais bougre. Tout comme elle, il était entré dans la mafia parce que c'était une question de famille, et qu'en Italie, on ne rigole pas avec cette institution.
D'autant plus, il s'y connaissait pas mal en voiture, ce qui serait peut-être utile.*
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Dim 6 Avr - 21:30

Silencieusement la jeune femme fait confiance à Kendall malgré le fait qu'elle ne la connaisse pas et, le regard rivé sur le sol elle avance en priant, son cœur battant la chamade, pour que toutes deux ne fassent pas de mauvaise rencontre en essayant justement d'en fuir une autre. Pourtant, elle avait l'impression que cette entreprise n'allait jamais réussir parce qu'elle allait défaillir. Sérieusement, elle ne se sentait pas bien. Pas bien du tout. Comme on peut bien s'en douter. Qui le serait, en traversant un quartier rempli de mafieux ? La brune voudrait bien, ne pas montrer qu'elle n'est absolument pas du coin. Mais c'est bien plus facile à dire, bien plus facile à espérer faire, qu'à faire pour de bon. Néanmoins la jeune femme garde espoir de ne pas être découverte et comme elles ne font aucune rencontre pendant un long moment la brune se sent presque sauvée. Presque. Car une silhouette noire se découpe dans la nuit. Qui est-ce ? Il semble connaître kendall c'est déjà ça. Même si bien sûr la brunette ne peut pas être sûre que c'est un si bon point que ça. Elle espère néanmoins que le fait qu'ils se connaissent tout les deux va servir les intérêts de la brune qui ne voudrait pas se faire passer à tabac seulement pour s'être plantée de route...

Les deux jeunes gens discutent entre eux et l'air de rien, Marilyn les écoute, essayant d'entendre dans leurs propos une information qui pourrait se révéler intéressante pour elle, qui pourrait lui donner de l'espoir. En tout cas l’intonation de la voix du nouvel arrivant rassure quelque peu la jeune femme qui trouve ce dernier presque aimable ou quelque chose dans ce genre là. Il se propose même pour jeter un coup d'oeil à la voiture de la brune qui n'y voit aucun inconvénient, d'autant plus que le regard que lui lance Kendall en dit long sur la réponse qu'il serait judicieux de formuler.

«- Oui je veux bien. Mais je ne voudrais pas non plus vous... faire perdre votre temps.»

La brune parle assez timidement et se flagelle mentalement après coup, espérant que sa politesse et son air mal assuré ne vont pas mettre le jeune homme sur ses gardes, le rendre méfiant ou quoi que ce soit. Elle ne veux pas lui causer de tord et espère qu'il ne croira pas le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Mar 15 Avr - 15:45

*L'homme eut un rire rauque face à la politesse et à la gêne de la jeune femme. Il haussa les épaules et rangea son chiffon dans la poche arrière de son jeans. S'il avait autre chose à faire, ça n'allait pas être aussi légal et ça ne rendrait surement pas service à la personne avec qui il serait.  Il jeta un coup d'oeil en biais à sa cousine, un léger sourire en coin complice.*

"Non, vous en faîtes pas. De toute façon, j'ai pas grand chose de plus intéressant à faire ... Je vais chercher des outils."

*Sans plus de cérémonie, il tourna les talons et rentra de nouveau dans le hangar. Une fois qu'elle fut sûre qu'il ne les entendrait pas, Kendall s'approcha de la brune et lui offrit un sourire presque rassurant. La pauvre, si elle savait qu'elle allait se faire réparer la voiture par un des membres les plus actifs de la mafia italo-américaine, elle ferait sûrement une syncope.*

"Ne vous en faîtes pas, il est plutôt doué avec les voitures. Et mmh ... Il faudrait peut-être qu'on se tutoie et qu'on se dise nos prénoms, histoire de ne pas nous griller. Je m'appelle Kendall."

*Elle croisa les bras et observa la jeune femme. Certes, elle s'entendait bien avec lui, mais elle ne comptait pas lui dire la vérité, et mettre l'autre brune dans des histoires mafieuses. Un bruit de tôle la fit se retourner, et elle observa son cousin sortir. Il vint à leur hauteur et désigna la caisse à outils qu'il tenait dans une main.*

"Alors, c'est où exactement ?"

*L'Alestra fut la première à reprendre la marche, de là ou elles arrivaient. Le trajet fut rapide, en réalité, elles n'avaient pas parcourut beaucoup de distance depuis qu'elles avaient décidé de partir. Enzo se mit directement à la tâche et ouvrir sans soucis le capot de la voiture. Il s'y pencha en prenant appuie avec ses mains contre le rebord. Il sembla réfléchir pendant quelques instants, et pendant ce temps-là, Kendall posa son épaule contre un mur et observa les alentours, un peu à l'affût, il fallait l'avouer.
Enzo semblait avoir trouver la cause de la panne et il commençait à bricoler à l'intérieur du capot. C'est vrai qu'il était plutôt doué avec les voitures, et ça l'arrangeait bien de l'avoir sous la main quand sa voiture montrait des signes de faiblesse. Elle était assez vieille. L'Alestra l'avait acheté en occasion lorsqu'elle était arrivée à Los Angeles et qu'elle ne faisait pas partie de la MIA encore. Maintenant, tout était différent et son oncle lui avait promis de lui en offrir une neuve flamboyante en récompense de tout ses bons et loyaux services pour l'organisation. Et Kendall avouait être impatiente de l'avoir, enfin. *
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Mer 16 Avr - 20:29

Comme la jeune femme explique ne pas vouloir déranger le jeune homme, comme elle dit qu’elle ne souhaite en aucun cas lui faire perdre son temps l’homme fait savoir, après avoir fort rit, qu’il n’a pas grand-chose de plus intéressant à faire dans l’immédiat. Ah, d’accord. Il les abandonne quasiment aussitôt pour aller chercher les outils dont il pourrait avoir besoin et la demoiselle peut voir que l’autre femme s’approche d’elle pour lui dire quelques mots. Ah ok, si il est doué avec les voitures c’est plutôt rassurant dans le genre et pourtant vu le coin la demoiselle ne se sent pas très à son aise, pas très en sécurité. L’autre jeune femme se présente c’est vrai que savoir le prénom de l’autre et la tutoyer peut être une bonne idée pour ne pas se faire griller dans un tel quartier qui a l’air d’être tout, absolument tout. Sauf fréquentable.

«- Je m’appelle Marilyn, Marilyn Parker.» lui indique rapidement la brunette avant que l’homme ne ressorte ses outils à la main. Pas le temps de dire que Kendall est un joli prénom. La demoiselle ne doit pas oublier son rôle et surtout elle ne doit pas oublier de le jouer ce soir, de ne laisser transparaître aucun indice qui pourrait crier, hurler, qu’en vérité elle n’est pas ce qu’elle prétend être, qu’elle n’est pas du tout une collègue de Kendall mais qu’elle l’a trouvée totalement par hasard. Non, rien ne doit dire que les deux femmes sont en plein mensonge alors que tout le petit groupe se met en route pour atteindre le véhicule arrêté de la brune, que sitôt arrivé l’homme commence à examiner pour estimer les dégâts. Et pendant ce temps, ni Kendall ni Marilyn ne parle à vrai dire cette dernière a trop peur de parler, trop peur de dire une bêtise qui serait malvenue alors que l’homme qui s’occupe de sa voiture n’a pas vraiment l’air d’être commode.



HJ : Désolé que ce soit si court :s j'espère faire mieux la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Sam 26 Avr - 18:55

*Toujours adossée contre le mur, le regard de l'italienne balaya l'espace. Elle n'oubliait pas qu'à quelques rues un trafic se déroulait et qu'il y avait une probabilité pour qu'un des gars passent par ici. Mais la présence d'Enzo la rassurait. Contrairement à elle, il n'avait pas de couverture avec les gangs et les autres mafias. Ils savaient tous qu'il faisait partie de la MIA. Kendall, elle, bénéficiait d'une protection. Elle exécutait des missions qui impliquait que la personne qui allait découvrir son appartenance à l'organisation n'en avait plus pour très longtemps. Mais il s'agissait là d'une autre histoire.

Bidouillant dans la voiture, le moral de son cousin semblait être au plus haut puisqu'il commençait à murmurer des paroles de chansons italiennes tout en se dandinant et ayant les mains dans le moteur de la voiture. La brunette leva les yeux au ciel avant d'avoir un léger rictus sur le visage.*

"On t'as déjà dit que tu devrais t'inscrire à The Voice ?"

*Le garçon leva la tête et observa sa cousine un regard moqueur sur le visage.*

"Elles seraient toutes dingues de mon corps exotique."


*Un rire sarcastique s'échappa de la gorge de sa cousine et elle soupira devant sa réponse. Les yeux de l'italien se posèrent sur Marilyn avant de se reconcentrer sur la voiture.*

"Ça fait longtemps que vous vous connaissez ? Tu m'en avais jamais parlé avant Kendy."

*Se séparant du mur, l'Alestra fit quelques pas, se rapprochant de la jeune femme et de son cousin. Elle lança un regard à cette dernière pour lui signifier qu'elle prenait les choses en main. Mentir, elle en avait souvent l'habitude, ces dernières années.*

"Non, pas si longtemps que ça. Marilyn était une très bonne cliente de la librairie et elle recherchait un travail alors je lui en ai proposé un à mi-temps à la librairie pour quand ... je dois sortir faire des courses."

*Jusque là, elle se félicitait elle-même pour ce mensonge très réaliste qu'elle venait de sortir.*

"Et non, je ne te dis pas tout. Tu es une vraie commère Enzo."

*La jeune femme avait prononcé cette phrase de manière plutôt affective et enfantine. Elle aimait bien le titiller. C'était une des rares personnes de sa famille avec lequel elle arrivait à se comporter de manière ... normale. Le jeune homme rit et finit par sortir définitivement la tête du capot et referma ce dernier d'un coup sec. Saisissant le chiffon qu'il avait mit dans sa poche arrière quelques instants plutôt, il s'avança vers les deux jeunes femmes.*

"Bon. A priori c'est réparé. Le problème, c'est que vous n'avez plus d'essence."
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Lun 28 Avr - 21:45

Alors que la jolie Marilyn Parker garde le silence, Kendall prend les choses en mains de sorte à répondre elle-même aux questions de son cousin, probablement pour s'assurer que l'autre femme, peu habituée à mentir, ne se retrouve coincée par le jeu d'acteur qu'elle se doit de mener pour ne pas éveiller les soupçons de cet homme encore occupé à trifouiller sous le capot du véhicule pour éventuellement trouver autre chose qui n'irait pas correctement. Un peu plus tard il est question d'une discussion au sujet de The Voice et des capacité de l'un des membres du trio réuni à participer à cette émission, une déclaration qui ne peut que faire rire la jeune aide-maternelle mais rapidement le sérieux de la situation reprend le dessus alors qu'il est temps de représenter un jeu un peu différent, alors que le dénommé Enzo questionne les deux femmes, indiquant que l'une ne lui a auparavant jamais parlé de l'autre. Ouai pas faux, tout à coup il semble à la demoiselle des beaux quartiers que le mensonge mit en place par la jolie Kendall est caduque et donc, qu'il ne sert plus à rien. Parker sent son cœur rater un battement mais en fin de compte il s'avère que tout est bien là, que tout est bien en ordre, qu'en fin de compte rien n'est véritablement mis en péril. Petit sourire sur les lèvres de Marilyn. Qui disparait. Plus d'essence. On peu dire que ça c'est un problème en effet et la demoiselle un peu surprise au départ manque de paniquer. Heureusement elle ne le fait pas et se contente de sourire, au dernier moment.

"- Oh justement j'en ai un bidon dans le coffre pour me dépanner au moins le temps d'arriver à une station Service !" répond la jeune femme avant de se taire, se dirigeant vers le coffre de sorte à procéder au transvasement, espérant avoir un peu d'aide encore, ne sachant pas comment s'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Mer 28 Mai - 13:35


*Suivant Marilyn, le jeune homme saisit le bidon d'essence et le soupesa. Une moue réfléchit apparut sur son visage et il finit par hocher la tête de haut en bas.*

"Ça devrait le faire jusqu'à la station essence qu'il y a à trois kilomètres."

*Il ouvrit la petite portière ainsi que le bouchon du réservoir et posa le bidon juste à côté de la voiture.*

"Je vais chercher un entonnoir."

*La jeune italienne regarda un instant son cousin partir vers le bâtiment principal de la MIA, et décroisa les bras, un air soulagé sur le visage. La bonne nouvelle, c'était que Marilyn pourrait rentrer chez elle et que sa voiture n'allait pas rester ici, toute une nuit. Parce qu'à vrai dire, elle aurait eu peu de chance de la trouver dans le même état le lendemain matin. Déjà, les roues n'auraient plus été là, et ça en valait de même pour les rétroviseurs, les sièges, la radio ... Donc au final, c'était plutôt une bonne chose qu'elles aient "croisé" Enzo.*

"Ne t'en fais pas, tu n'auras rien à payer."

*Quelques instants plus tard, le brun revint, d'un air nonchalant et un entonnoir à la main. Sans plus de cérémonie il le tendit à Kendall, commença à soulever le bidon d'essence et s'adressa à un elle d'un air ironique.*

"Rends toi utile un peu."

*Un sourire sarcastique sur les lèvres, la jeune libraire mit en place l'entonnoir pour permettre à Enzo de remplir le réservoir. Elle prit soin de s'éloigner le plus possible, parce qu'elle connaissait bien son cousin, et la délicatesse et lui, ça faisait deux. Quand le bidon fut vide, il le reposa à terre, prit l'entonnoir des mains de l'italienne et le tapota pour éviter au maximum de perdre de l'essence. Après qu'il est replacé le bidon en plastique dans le coffre, il se retourna vers Marilyn.*

"Je pense que vous devriez aller voir un garagiste quand même. Votre niveau d'huile est un peu juste et je pense qu'il va falloir changer votre batterie ..."

*Après s'être retourné vers Kendall qui cherchait énergiquement un produit désinfectant dans son sac, il s'adressa de nouveau à la jeune brune, dont il venait de réparer la voiture, un air dragueur collé au visage.*

"Vous avez besoin d'autre chose ?"

*Levant les yeux, Kendall finit par venir se poster à ses côtés et lui envoya gentiment une tape dans le ventre.*

"Si tu sous-entends qu'elle te laisse son numéro, tu te fourres le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Alors remballes tes airs de dragueurs à deux balles."

*Levant les mains en signe de reddition, il se recula de quelques pas et tourna les talons vers la voiture, regardant s'il n'avait rien oublié. L'Alestra fit un sourire désolée à Marilyn et haussa les épaules.*

"Je pense que tu imaginais une soirée moins mouvementée ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   Mer 28 Mai - 21:38

Comme la demoiselle a besoin de prendre un peu d'essence, ou plutôt de carrément faire le plein de son véhicule apparemment, l'homme saisit un bidon qu'il soupèse avant de dire à la brunette qu'elle devrait, avec ça, pouvoir rejoindre la station essence la plus proches, à trois kilomètres de là. Il est vrai que ce n'est pas très loin elle devrait pouvoir arriver à faire le trajet même si ça demande de rester un peu plus longtemps dans cette zone qu'elle a véritablement très envie de quitter. C'est à cela qu'elle pense alors que l'homme s'occupe de rebooster un peu son réservoir à sec.

Comme l'homme part pour chercher un entonnoir Kendall apprend à la demoiselle que cette dernière n'aura pas à payer quoi que ce soit. Et bien tant mieux mais même si il avait fallut qu'elle paye cette réparation, la demoiselle le ferait de bon cœur elle n'est pas à cela près et puis ce n'est pas comme si elle avait besoin d'argent. Elle est loin de se douter en tout cas que cette nuit n'est que le premier des ennuis que ce véhicule va lui apporte.

Rapidement le bidon est vide, le réservoir a un peu remonté son niveau et la jeune femme remercie le garagiste improvisé pour l'aide qu'il lui a apporté et les conseils qu'il lui donne sur la probabilité du besoin qu'elle a d'aller voir un garagiste et de faire changer certaines pièces notamment la batterie apparemment qui n'est plus en très bon état si elle a bien compris. Rapidement la voilà qui se fait draguer par le jeune homme qui demande après son numéro de téléphone et elle n'a pas le temps de refuser poliment que heureusement Kendall le fait à sa place en rabrouant le jeune homme avant de s'adresser de nouveau à son interlocutrice, disant que cette dernière ne devait pas s'attendre à vivre une soirée à ce point mouvementée.

"- Non c'est vrai je pensais simplement que j'allais rentrer chez moi, me poser et être tranquille mais voilà, les aléas de la vie ont fait que. Enfin, tant pis, ce sont des choses qui arrivent je ne dois pas m'en faire demain sera un autre jour et je suis certaine que tout ira beaucoup mieux." sourit la demoiselle en répondant à son interlocutrice en prenant bien garde de ne pas trahir leur petit secret, de ne pas laisser à l'ami de cette fille la possibilité de douter du fait qu'elles soient toutes deux collègues comme le lui a dit Kendall. "Mais je suppose que toi non plus tu n'avais pas ce genre de soirée dans tes projets si ?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Libre ♣ Les mains dans le cambouis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Libre ♣ Les mains dans le cambouis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Libre ♣ Les mains dans le cambouis
» La torture au Moyen Age
» [Allemands] Peinture d'une armée les mains dans les Boches^^
» Mes batiment dans mon temps libre ...
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Westside :: Zone Résidentielle et Repère de Gangs-