Partagez | 
 

 Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 21 Déc - 14:47


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Cette journée devait être tranquille. Une belle journée. Une magnifique journée. Une journée... bref. Seulement, à quatre heures du matin, mon téléphone sonna. Ainsi donc je décrochai, maugréant envers mon interlocuteur. Qui en retour me donna un nom. Et une adresse. Bien. Compris. Pas de " bonne nuit ". Pas de " désolé de vous déranger ". Parfois les gens sont si désagréables. Et pourtant je suis bien obligé de les côtoyer. On l'est tous plus ou moins. Mais là n'est pas la question.
Je me suis donc levé aux aurores. Ou plutôt avant, comme je n'arrivai plus à dormir, à cause de mon charmant employeur du jour. Heureusement que tous les jours, je me débarrasse de mon téléphone " professionnel ". Je préfère fonctionner comme ça. J'évite ainsi beaucoup de problèmes. Bref.
Par la suite, je me dirigeai vers ma salle de bains pour prendre une douche, en espérant que ça me réveillerait. Ce qui fut le cas. Et en une heure au total, j'étais fin prêt. A savoir habillé, mon appartement rangé, mon matériel prêt, et le chemin vers l'adresse qui m'avait été donnée en tête. Je sortis donc de mon chez moi en éteignant la lumière, à cinq heures du matin, abandonnant la douceur de mes draps que je pouvais entendre me crier " ne pars pas ! ". Et je fermai la porte.

Je pris ma voiture, dans un premier temps, pour me rendre sur le lieu de travail de ma proie. Apparemment, il n'y avait pas plus précis comme localisation. Peu importait. J'attendis alors, dans mon véhicule, sirotant un café, quand enfin je vis ma cible. Elle entra, et commença sa journée. Tandis que moi, je restai assis dans ma voiture, commençant à avoir mal partout dans cette position statique absolument effroyable au bout de quelques heures.
Je continuai malgré tout à suivre la femme que l'on m'avait demandé de surveiller dans le moindre de ses déplacements. Parfois je prenais des photos. Lorsqu'elle téléphonait. Ou qu'elle entrait quelque part. Bref, tout ce qui pouvait servir à mon employeur anonyme. Et ce, jusqu'à la tombée de la nuit, et ma balade dans les rues, phares éteints, jusqu'à une maison abandonnée.

Je suivais la jeune femme à l'intérieur, en passant par l'entrée opposée. Je l'entendais discuter avec quelqu'un. Pas ce qu'elle pouvait bien lui dire. Mais juste le son de sa voix. Et celle de son interlocuteur. D'ailleurs le ton sembla monter. Je jetai un coup œil, armé de mon appareil photo, par l’entre-bâillement d'une porte, pour prendre quelques clichés. Et ce que je vis me surprit au plus haut point. A tel point que j'en reculai d'un pas. Cognant ainsi un vieux vase ou que sais-je. En tous cas un objet cassant qui trainait par terre. Et qui se brisa avec fracas.
Pourquoi j'en étais là ? Simplement parce que la femme tatouée qui me servait de cible venait de mettre une bonne droite à son associé, ou du moins je pense que c'était son associé. Et ce coup, extrêmement bien placé et inattendu, l'avait presque mis par terre. J'en avais mal pour lui ! Le pauvre. Enfin, quoi qu'il en soit, je me retrouvai maintenant accroupi dans un coin, à espérer que la femme prenne le bruit que j'avais émis par accident pour un rat qui passait par là et avait donc cassé quelque chose. Toute fuite serait inutile. Ça ne ferait que confirmer ma présence sur les lieux et lancer cette femme à mes trousses. C'est pour ça que je pris soin de cacher mon appareil avant de retourner à l'opposé de sa position. Et c'est alors que la porte s'ouvrit.


Dernière édition par Connor O'Donnell le Mer 15 Jan - 10:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 21 Déc - 16:41


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Je déteste avoir des rendez-vous aussi tôt le matin. N'allez pas croire que je suis une flemmarde qui veut faire la grâce matinée, mais je n'aime pas savoir que ma fille se lève et se prépare pour l'école sans que je sois là. Évidemment, elle n'est pas seule, mais ce n'est pas supposé être le boulot de la babysitter. J'imagine que je n'ai pas le choix. La famille, celle des anges, est tout aussi importante. Avec les années, j'ai fini par comprendre pourquoi ma mère a agit ainsi et Malicia le comprendra aussi. Je crois bien ne pas me tromper en disant qu'elle est déjà beaucoup plus maline qu'on peut le penser et surtout pour son jeune âge.

Assez, je dois me concentrer. Nathanaël me fait confiance sur ce coup et je n'ai pas intérêt à tout bousiller parce que j'ai l'esprit ailleurs. Surtout que là, contrairement à l'habitude, j'ai pas de collègue planqué pour me sauver la mise si ça tourne mal. Il n'y a que moi et cette sale tête de mafieux. Une simple échange d'enveloppe. Nous étions en entente de paix depuis quelques mois, mais il s'avérait que quelqu'un tentait de faire des embrouilles. La raison de ma présence dans cette maison abandonnée à cette heure était simple. Échange d'informations concernant ce fouteur de merde afin de pouvoir s'occuper de son cas.

Cela faisait à peine 10 minutes que je discutais avec ce type que son air narcissique me tapait royalement sur les nerfs. J'étais sur le point de partir quand il posa sa main là où il n'aurait pas du. Instinctivement, mon poing fit connaissance avec sa figure. Je n'ai même pas le temps de me rendre compte de ce qui se passe qu'un lourd bruit de fracas se fait entendre à côté. Ni une ni deux, je sors mon pistolet qui était planqué dans mon jean au bas de mon dos et le pointe sur le type

«T'avise pas de bouger»

À pas silencieux, je marche vers la provenance du bruit et ouvre la porte. Un mec, inconnu à priori, se trouve là. Mon arme pointée dans sa direction, je le fixe intensément du regard

«T'as intérêt à me dire vite fait qu'est-ce que tu fais ici avant que fasse un joli petit trou dans ton front»

Je me doutais bien de ce qu'il faisait là. On ne pouvait pas faire confiance à la Mafia. Quand on programme un rendez-vous en solitaire, il est de toute évidence qu'ils ne respecteront pas l'entente. Pourtant, je ne l'avais encore jamais vu. Surement une nouvelle recrue à qui on faisait faire le sale boulot. La recrue allait vite se rendre compte qu'on ne faisait pas que jouer par ici..
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Dim 22 Déc - 4:53


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Dans ma vie, j'en avais vécu des situations périlleuses. Parfois sans échappatoires. Ou même souvent. Mais étrangement, j'arrivai toujours à m'en sortir. Et à chaque fois je me posai la même question : c'était du talent ou de la chance ? Et je n'avais jamais eu la moindre réponse. Tout simplement parce que dans les deux cas, j'en aurais eu bien trop. Bien que je sois extrêmement doué, c'est vrai. En tous cas, en cet instant précis, je revivais l'épisode de Moscou. Moi. Une femme avec un flingue. Aucun moyen de s'en sortir. Même si en Russie, j'étais sur le toit d'un immeuble, à un pas de faire le grand saut. Finalement, j'avais passé la nuit avec cette fille. Et je ne sais même plus comment j'ai fait. Ni comment elle s'appelle d'ailleurs. Sauf que là, je doutais que ça fonctionnerait comme ça...
Ma cible me tenait en joue, me menaçant de son arme. Elle voulait des réponses. A ma présence ici. J'avais presque envie de la faire poireauter. Histoire qu'elle se fasse des idées de complots contre elle et tout son gang. Que l'espace d'un instant, elle ne fasse plus confiance à personne. Et encore moins à elle-même. C'était mon truc ce genre de choses. Déstabiliser les gens. J'étais assez doué pour ça. Mais là, la situation n'était pas du tout à mon avantage. Loin de là même. Et si je répondais mal à la question, j'allai finir dans la page des chiens écrasés du journal du lendemain.

Réfléchir. C'était la seule chose à faire. Élaborer un plan en deux secondes. Faire les choses avec trois bouts de ficelles. Et m'en sortir avant que la femme n'ait eu le temps de tirer. Facile. La routine. Je faisais ça tous les jours. Non, pas tous les jours. Mais au moins une fois par mois. Pour rester en forme. C'est le genre de choses qui permettent de faire travailler le cerveau. Un jour j'allai surchauffer,  j'en avais conscience. Mais du moment que ce n'était pas aujourd'hui, tout irait pour le mieux. Bien que pour le moment, je pouvais toujours voir la balle au fond du canon pointé par la jeune femme sur mon front.
Il me fallait donc un plan. Une idée. C'est pour ça que je regardai tout autour de moi. Je devais avoir l'air bien paumé. J'avais même pas levé les mains en l'air. J'étais désorienté. Ou plutôt j'en donnai l'impression. Inconsciemment. Peut-être un instinct de conservation ? L'animal apeuré, pris au piège, qui ne cherche pas à sauver sa vie dans l'immédiat mais plutôt à tenter de trouver le moyen de se sauver dans un futur proche. Qui n'arriverait sans doute jamais. J'en étais sûr parce que je pouvais presque entendre la détente du flingue de ma cible se faire pousser doucement, micromètre par micromètre, mais qui finalement lancerait le projectile dans ma direction.

Une idée se profila enfin dans ma tête. Quelque chose qui semblait cohérent. Il me suffisait de bien agir, d'y aller en douceur, et tout se passerait bien. J'ai tendance à me répéter. Mais dans la situation présente, on se répète souvent ce genre de phrases. Comme si le fait de répéter un mensonge assez souvent le transformait en vérité indéniable. Cependant, actuellement, j'avais besoin de croire en cette vérité indéniable. Besoin de me dire qu'il y avait une infime chance que je m'en sorte.
Je glissai lentement une main sur ma gauche, fixant la femme, levant l'autre bras en signe de paix. Surtout pour dire que je ne comptai pas lui sauter à la gorge. J'attrapai une seringue brisée qui était au sol, à côté de moi, et la tendais à ma cible. Puis je relevai la manche de ma veste pour laisser apparaître quelques traces de piqures, pour la plupart quasiment entièrement effacées, au niveau de la pliure de mon coude. Je les montrai à la jeune femme. Comme quoi le fait d'être un ancien drogué allait finalement servir ma cause. Qui l'eut cru ?
Enfin je commençai à jouer mon rôle. Les larmes au yeux. La voix rauque. Affalé dans un coin de la pièce, tel un homme à moitié mort. Ce qui était presque le cas, d'une certaine façon.

" Je... Je veux pas d'emmerdes. Je voulais juste prendre ma dose. Mais le dites à personne. C'est pour mon travail. Je tiens pas sans ça. Et... Et je m'en fou de ce que vous faisiez avec votre pote à côté. Je dirai rien, je vous jure. Je... Je... Je veux pas mourir. "

Je lâchai la seringue et mon bras, les laissant retomber sur moi, la manche de ma veste redescendant légèrement. Et je gémissais. Je pleurai presque, feintant de ne même pas avoir la force de chercher à me mettre en sécurité. Et j'espérai que ce plan allait fonctionner, ne serait-ce que pour me laisser le temps de partir d'ici. Pour mon appareil photo, je n'aurais qu'à le récupérer le lendemain. En admettant qu'il y ait un lendemain pour moi.


Dernière édition par Connor O'Donnell le Mer 15 Jan - 10:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Dim 22 Déc - 22:22


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Pourquoi fallait-il que je me retrouve toujours dans ce genre de situation merdique ? À croire que j'avais la malchance collée au cul en permanence. Qui plus est, j'ai la fâcheuse tendance à réagir impulsivement sous la pression, ce qui n'est pas toujours la meilleure chose, surtout avec une arme dans les mains. Allez, respire un bon coup et tout va bien aller.

Un junkie ? Difficile à croire. Vu ses fringues, il avait plutôt l'air d'un fonctionnaire en semi dépression et avec quelques verres dans le nez de la veille. Un bruit de claquement de porte me fait sursauter. L'autre abruti venait de partir en courant, je pouvais le voir par la fenêtre en train de regagner sa voiture. Au moins là, j'étais fixée. Il ne s'agissait pas du partenaire de l'homme qui se trouvait à l'autre bout de mon canon, sinon il serait venu à sa rescousse au lieu de s'enfuir.

Je me tiens encore plus sur mes gardes quand il fouille dans son veston. Le doigts près à appuyer sur la gâchette, je soupire pour me calmer en voyant la seringue ainsi que des cicatrice de piqures sur son bras. Peut-être disait-il la vérité. Je ne peux pas me permettre d'avoir confiance en un inconnu, encore moins en quelqu'un qui se dit drogué. On ne sait jamais à quoi s'attendre avec ce genre de monde.

- Tu veux pas mourir ? Cette merde te tueras et avec bien plus de douleur qu'un balle de mon flingue.

Je me décale de quelques pas pour jeter un coup d'oeil dans la pièce d'à côté afin de m'assurer qu'il n'y avait personne d'autre. Effectivement, l'homme était seul.

- Comment je peux être sûre que tu vas fermer ta gueule ? Qu'est-ce que t'as vu exactement ? Et n'essaie pas de me mentir, je le saurai

Je n'avais aucune expérience précise en détection de mensonge, mais avoir une gamine à la maison ça aide. Mon arme toujours pointée sur lui, j'attends une réponse pendant qu'une centaine d'images se bousculent dans ma  tête à essayer de prévoir les différents scénarios qui pourraient arriver. Je dois faire attention et bien réfléchir avant d'agir parce que les conséquences pourraient être lourdes.
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Mar 24 Déc - 6:06


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Le soulagement. C'était la première chose que j'avais ressentie. D'une parce que j'étais encore en vie. Et de deux parce que cette femme semblait me croire. Bien qu'elle disait que si jamais je lui mentais par la suite, elle le saurait. Mais oui, bien sûr. Elle a même pas été foutue de comprendre que j'étais en train de me foutre royalement d'elle. Après, ce scénario était assez bien construit. En partie basé sur des faits réels. J'aurais bien vu un petit " inspiré d'une histoire vraie " inscrit quelque part. Cependant, je n'étais pas encore tout à fait tirer d'affaire. Le flingue était toujours pointé sur moi, et la seule chose que j'avais gagnée, c'était un peu de répit. Restait plus qu'à savoir combien de temps ça allait pouvoir tenir. Combien de temps j'allais pouvoir tenir.
Je hochai la tête quand ma cible parlait. Surtout lorsqu'elle disait que la drogue me tuerait avec plus de douleurs que son flingue. On aurait pu croire qu'elle était ma mère, vu la situation et ma réaction d'obéissance et de crainte devant elle. J'espérai que ce genre de choses la mettrait en confiance. Puis je pourrai ensuite lui fausser compagnie. Comme son rendez-vous de la soirée, qui venait de prendre ses jambes à son cou.
D'ailleurs, anecdote par rapport à mon rôle, j'avais sursauté et m'étais protégé avec mes bras lorsque la porte avait claqué. Histoire de rendre ma peur plus crédible. A moins que je n'avais vraiment eu peur ? Non. Impossible. J'avais l'habitude de ce genre d'impasses. Trop l'habitude même, diraient certains. Alors je savais garder mon calme. Du moins j'essayai de m'en convaincre.

La question qui fâche. J'avais vu quoi au juste ? Pas grand chose pour tout avouer. Ou plutôt, dans le cas présent, j'en avais déjà certainement trop vu. Alors mieux valait ne pas trop faire d'étincelles. Ou sinon je me ferais griller la cervelle en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Ah, misère ! Parfois j'en ai vraiment marre de cette vie. Je voudrais juste passer le reste de mes jours normalement. Avoir un vrai métier. Un boulot dont je puisse parler avec les quelques personnes que j'aime, et que je tiens à garder en sécurité. Mais au final, le frisson de l'action, le goût d'interdit de chacun des mes contrats était comme une drogue pour moi. Et niveau substances de ce style, j'en connaissais un rayon !
Je n'avais toujours pas répondu. Je restai là. Sans rien dire. Fixant le flingue sans le voir. J'étais en pleine réflexion. Même si on pouvait facilement confondre ça avec une peur bleue pour ma vie. En tous cas j'espérai que c'était bel et bien le cas. Ça ne ferait que rendre mon rôle meilleur. Mais à quoi bon, si je me faisais descendre dans la minute qui suivrait mes prochaines paroles ? Eh bien tout ceci n'aura servit à rien. On me jetterait dans un vieux trou. Dans quelques mois, ou quelques années, on trouverait mon cadavre, et on le mettrait dans un autre trou, soi-disant plus digne. On refermerait le tout avec un caillou à peine taillé où mon nom serait écrit dessus, si tant est que l'on trouve qui j'étais. Et là s'achèverait l'histoire, car personne ne viendrait jamais sur ma tombe.

" J'ai rien vu. Enfin, un peu. Je vous ai vu, vous deux. Pas très romantique comme type pour venir ici avec une femme comme vous. Je suppose qu'il a mérité le coup de poing dans sa gueule. Au passage, j'ai rien entendu. Je vous jure. Et... et je sais que si jamais je disais quelque chose, je me ferais descendre. Mais... mais je peux rien vous donner en preuve de ma bonne foi. "

Je me levai doucement, les mains en l'air, comme pour demander si elle en avait fini avec moi, et si je pouvais partir. Cependant, malgré mon geste lent, ou peut-être à cause de lui, mon arme tomba de la poche intérieure de ma veste et vint s'écraser au sol. Heureusement, aucun coup de feu ne partit. Mais le truc, c'était que ça le faisait pas trop, pour négocier ma liberté.
Je fermai les yeux, toujours les mains en l'air, tentant de feindre un tremblement de peur qui était pourtant réellement présent, et j'attendais que la balle me tue. De toute manière, je ne sentirai rien. Et n'entendrai rien. A cette distance, je serai déjà mort avant même d'avoir entendu la détonation. Je me vidai donc les poumons en profondeur, une toute dernière fois.


Dernière édition par Connor O'Donnell le Mer 15 Jan - 10:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Mar 24 Déc - 17:57


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
C'était la partie noire de ma vie, la partie que je n'aimais pas de ce boulot. Les Fallen Angels était ma famille, ma priorité. Vu de l'extérieur, personne ne pouvait comprendre ce que nous représentions les uns pour les autres. Bien plus qu'une bande de motards cherchant à gagner de la puissance dans la ville ou encore des criminels sadiques qui cherchaient à grossir leur fortune. Non, loin de là. Nous étions une famille plus unie que n'importe quelle autre. Toujours là les uns pour les autres, à se soutenir et à grandir au milieu de valeurs, pour certains discutables, mais pour nous, la base d'une longue vie. Je n'échangerais cette vie pour rien au monde. Le seul problème, la seule tâche à ce beau tableau, c'était ça! Le fait d'avoir une arme entre les mains, pointée sur un pseudo junkie. Je devais choisir entre lui laisser la vie sauve ou bien le vider de son sang. Dans les deux cas, je devrai vivre avec les conséquences de ma décision. Pas seulement moi, toute ma famille devra vivre avec et parfois, c'est lourd à porter.

Malgré le stress de voir débarquer la police ou bien un comparse de cet homme ou encore un collègue de l'autre qui a déguerpi, j'observe attentivement l'homme au bout de mon arme, tout aussi nerveux que moi. Seule différence, je ne le laisse pas paraître, du moins, j'essaie. Son discours me fait tiquer.

- Une femme comme moi ? Sois tu essaies de jouer du charme, ce qui n'a aucune chance de fonctionner, sois tu en sais plus que tu ne veux bien l'avouer. En plus, tu affirmes savoir que si tu parles, tu vas te faire buter... intéressant. Tu as l'air d'en savoir long sur mes habitudes...

ll y a quelque chose qui cloche avec ce type, j'en mettrais ma main au feu. La meilleure chose à faire serait de l'obliger à me décliner son identité pour que je téléphone à un contact au poste de police afin qu'il vérifie s'il est fiché. S'il disait vrai, il serait probablement inscrit comme consommateur et inversement, s'il me mentait et qu'il avait un lien avec une organisation criminelle quelconque, j'allais le savoir aussi. Parce qu'il faut être logique, s'il n'est pas celui qu'il prétend être, il n'y a aucune chance qu'il soit un citoyen sans histoire pour se retrouver si tôt le matin dans une maison abandonnée.

Au moment où j'allais lui demander de me dire son nom, un bruit sourd se fait entendre. Une arme tombe au sol. Folle de rage, d'avoir failli me faire duper, je tire un coup qui perce le mur à quelques centimètres de l'homme. Ses oreilles vont ciller pendant un moment, mais j'en ai rien à foutre.

- Un simple junkie hein ? Tu crois pouvoir te moquer de moi ? Pousse l'arme vers moi avec ton pied et pas de geste brusque sinon je jure devant Dieu que la prochaine balle est pour toi.

Maintenant, les minutes sont comptées. Même dans un quartier comme celui-ci, un coup de feu ne laisse pas les gens indifférents et les flics risquent de débarquer assez rapidement. C'est décidé, dès que j'aurai son arme en ma possession, j'allais le fouiller pour m'assurer qu'il n'en avait pas d'autre et ensuite l'obliger à monter dans ma voiture. On allait faire une petite balade tous les deux...

(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Mer 25 Déc - 13:43


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Quel agréable moment je pouvais bien passer ! Seul avec une femme, dans une maison où personne n'aurait l'idée de venir nous déranger. En d'autres circonstances, c'était la situation parfaite pour toute personne un temps soit peu créative. Sauf que là, je n'étais pas vraiment dans cette possibilité de situation. Et pourtant je n'aurais pas dit non si on m'avait proposé d'échanger.
Quoi qu'il en soit, je me devais d'agir. Et bien, cette fois. Parce que cette femme était bien capable de me tirer une balle dans la tête pour aller ensuite prendre un bon café dans le resto le plus proche, comme si de rien n'était. Ce dont j'étais personnellement tout à fait incapable de faire. Et encore heureux. Parce que je ne suis certes pas un honnête homme, mais je ne suis pas non plus un tueur. Il y a certaines limites que je m'impose. Et je les suis.

La femme qui me tenait en joue trouvait, semble-t-il, ma remarque sur elle déplacée. Bon. Les petits compliments en douce ne lui feront pas baisser son flingue. Il fallait bien que j'essaye, non ? Même si elle venait tout juste de remonter sa garde. Retour à la case départ. Bien joué Connor. Maintenant, il me fallait trouver autre chose. D'autant plus que la situation s'aggrava largement. Car un coup de feu fut tiré.
Je fis un saut sur le côté. Et 'ailleurs je faillis me ramasser sur le sol. Ce qui n'empêcha pas la détonation de me vriller les tympans. J'avais l'impression que la balle avait frôlé mon oreille. Et mon cœur battait à cent à l'heure. Je paniquai. Non. Tout sauf ça. Je devais me reprendre en main. Faire quelque chose pour renverser la situation à mon avantage. Mais pas maintenant. Pour le moment, j'allais continuer de jouer mon rôle de petit toutou apeuré à son service. Ou du moins pour le temps que ça tiendrait encore.

" Non, mais c'est juste que... je veux pas tomber dans le coltar. Alors faut bien que je me détende, vous voyez. Et j'en connais rien moi de vos habitudes. J'ai vu des films, c'est tout. Vous allez pas me mettre une balle entre les deux yeux pour avoir regardé la télé, quand même. Enfin, sans vouloir vous dire quoi faire. "

Je poussai du pied mon arme, tout en fixant le flingue pointé encore et toujours sur moi. La police n'allait pas tarder. Alors soit j'étais mort dans moins de deux minutes, soit j'étais libre. Le dénouement approchait. Ce qui semblait me soulager en partie. De part mon infime chance de survie, uniquement.

" Faites pas attention à l'arme. Vous savez, dans ce genre d'endroits, on en a besoin. Je comptai pas l'utiliser sur vous. Je suis pas fou, vous savez. Peut-être un peu perché quand je prends ma dose, mais vous m'avez pas laissé le temps pour ça. Alors je vais pas me moquer de vous. Je tiens trop à la vie. "

Ma voix tremblait un peu moins. Et pourtant, c'était pas comme si la situation s'arrangeait. Au contraire même. Je sentais que j'en avais pas fini avec ce contrat. Que j'en avais pas fini avec cette journée. Que j'en avais pas fini avec cette femme. Ou plutôt, pour être plus précis, qu'elle n'en avait pas fini avec moi.


Dernière édition par Connor O'Donnell le Mer 15 Jan - 10:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 28 Déc - 15:04


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Sérieusement, tout ça tournait au ridicule plus les minutes passaient. En faisant bien attention de ne pas toucher l'arme du voyeur avec mes doigts, je prends un bout de tissu qui traînait dans la maison et attrape l'arme pour m'assurer qu'il n'allait pas la récupérer et s'en servir contre moi. Je n'avais plus que quelques minutes avant que les flics se ramènent et je n'avais aucune envie de m'attarder. D'un autre côté, je ne pouvais pas le laisser partir. C'était trop risqué.

«Là tu m'écoute attentivement parce qu'un sauf faux pas et ta prochaine destination sera la morgue»

Je m'approche doucement de lui sans jamais cesser de viser mon arme sur lui. D'un geste brusque, je le fais tourner pour qu'il soit dos à moi et empoigne solidement son bras. Il pouvait sentir le canon de mon arme entre ses omoplates. «Avance». À l'aide d'une poussée, je le force à marcher pour sortir de cette maison qui sera bientôt envahie par des hommes en uniforme. «T'avise pas de crier». Je l'amène avec moi jusqu'à ma voiture et le pousse à l'intérieur «Reste tranquille ou c'est dans le coffre que tu vas faire la balade». Je fais bien attention de toujours garder mon arme sur lui le temps que je m'installe derrière le volant et verrouille les portières à distance pour qu'il ne puisse pas s'échapper. Je démarre la voiture d'une main, l'autre tenant l'arme, et roule quelques minutes pour m'éloigner de cet endroit et me gare dans un endroit à l'abri des regards indiscrets.

«Maintenant tu vas vider tes poches. Je veux tout. Ton porte-feuille, ton téléphone, tes clés, absolument tout. Je ne crois pas à ton histoire et je vais en avoir le coeur net. Si tu bosses pour quelqu'un, il va bien finir par téléphoner si tu ne donnes pas signe de vie. Dans le cas contraire ou tu m'aurais dis la vérité, tu risques d'avoir la vie sauve». Je le fixe intensément afin qu'il voit que je ne rigolais pas.
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Dim 29 Déc - 10:29


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Oulah. Elle s'énervait comme ça, alors. C'était pas très bon signe pour moi. Ou peut-être justement qu'elle en avait marre de ce petit jeu et qu'elle allait donc me libérer. Ou bien alors elle me tuerait pour que je ferme enfin ma grande gueule. Des deux cas, il y en avait quand même un que je préférai à l'autre. C'était évident. Cependant, dans la situation actuelle, on ne peut pas dire que j'avais le choix. Simplement parce que je n'avais pas le flingue. Dans le cas contraire, je me serais certainement bien amusé. Mais malheureusement pour moi, j'étais du mauvais côté de l'arme.
Ma cible, dans son évidente exaspération, donc, m'attrapa par le bras pour me faire sortir de la maison. Je sentais le canon de son flingue dans mon dos. Ainsi que la balle qui m'observait, tapie dans l'ombre, prête à bondir pour me transpercer de part en part. Autant dire que mon cœur battait plus vite que jamais. Et que s'il continuait sur cette voie, j'allais finir par vomir. Peut-être que ça rendrait mon histoire plus crédible ? Non. J'étais censé être un drogué, pas une femme enceinte !

J'avançai jusqu'à la voiture de la jeune femme. Je montai sans un mot. Je n'avais rien à dire. Et si jamais je l'ouvrai encore, je me prendrai une balle. Alors le silence n'était pas d'or actuellement, mais plutôt une question de vie ou de mort ! Enfin, jusqu'à ce que l'on s'arrête dans un coin encore plus paumé que la maison dans laquelle nous étions quelques minutes plus tôt. Oh mon Dieu. C'était la fin. Ma grande révérence. Exécuté dans une ruelle sombre. Par une femme. Certainement face à un mur. Je me rendais compte à ce moment là que j'avais peut-être gâché ma vie. C'était un sentiment étrange. Que je n'avais jamais eu auparavant. Si jamais je sortais vivant de toute cette histoire, il me faudrait sans doute un bon remontant. Mais je ne pouvais plus toucher ni à l'alcool ni à la drogue. Il me faudrait trouver autre chose. J'aviserai.
Ma cible me demanda de vider mes poches. En me déballant son raisonnement logique au passage. Et je ne pouvais qu'être d'accord avec elle. Dans ma tête, bien entendu. Cependant, je ne savais plus trop quoi faire. D'une, je n'avais pas de papiers. Parce que je ne suis pas bête au point de les prendre. De deux, mon téléphone jetable allait sans doute me trahir à moins que je ne le détruise, ce qui était dans cette situation absolument impensable. Et de trois, un flingue était toujours pointé sur mon front. Bien que je commençai à m'y habituer, finalement.

Sachant pertinemment que j'étais grillé dans tous les cas, j'allais jouer la carte qu'il me restait. La dernière. Et la plus intéressante. Pour la jeune femme comme pour moi. J'avais gardé le meilleur pour la fin. Évidemment. Et c'est ainsi que, m'étendant dans la voiture, et croisant les jambes, j'affichai un grand sourire satisfait. En parlant d'un ton assuré, un poil moqueur.

" Démasqué. Bravo ma jolie. C'est qu'il y a un cerveau derrière ce magnifique visage. C'est pas toujours le cas. Alors permettez-moi de m'incliner. Cependant, vous n'avez aucun intérêt dans ma mort. Contrairement à mon patron. Enfin, seulement durant ce contrat. Mon décès ne ferait que confirmer ses soupçons envers vous. Soupçons que je suis parfaitement en mesure d'effacer. A quelques... conditions, si vous voyez ce que je veux dire. "

Je continuai de sourire, décontracté, sûr de moi. Le Roi des affaires était dans la place. Et cette femme semblait intelligente. Avec les quelques indices que je venais de semer, son arme se baisserait d'elle-même. Du moins l'espérai-je. Sans pour autant montrer mon inquiétude. Bien au contraire. Au revoir le drogué. Au revoir celui que je venais d'inventer. Et bonjour au personnage que je côtoyai le plus souvent. Soudain, je me sentais, étrangement, incroyablement bien pour la situation. Restait plus qu'à attendre la réponse de ma cible.


Dernière édition par Connor O'Donnell le Mer 15 Jan - 10:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Dim 5 Jan - 15:21


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Et si je m'attendais à ça ? Ce mec venait de me déstabiliser totalement. Tellement, que sans m'en rendre compte, ma main se baissait lentement au fur et à mesure qu'il parlait. Mon regard était figé sur lui, je n'en croyais pas mes oreilles. Il avait bien joué son jeu, ça je ne pouvais pas le nier. J'étais restée sur mes gardes, mais jamais j'aurais pu prévoir ce retournement de situation.

Allez, vite, je dois me reprendre, il ne doit pas se rendre compte qu'il m'avait déstabilisée. Il ne fallait pas qu'il voit que j'avais eu une faiblesse sinon il allait reprendre le dessus et je ne pouvais pas me le permettre. Donc, il travaillait bel et bien pour quelqu'un. Mais pour qui ? Il n'allait pas me le dire aussi facilement. À sa place, je préférerais mourir plutôt que donner ce genre d'informations. Confirmer les soupçons contre moi ? Quels genre de soupçons ? J'étais vraiment intriguée. De toute évidence, il avait été engagé pour m'espionner. Dans quel but ? Même si l'information que je venais de recevoir n'était pas pour me rassurer, au moins j'avais la confirmation que ce n'était pas dans le but de me tuer, je pouvais rester tranquille.

Son petit sourire et son air niait de mec qui venait de frapper un bon coup m'énervait au plus au point. Il se prenait pour qui au juste ? Calme toi Cass'.. ce n'est pas le moment de perdre le contrôle et de te laisser submerger par la colère. Il faut garder la tête froide et surtout faire comme si tout son petit jeu ne m'affectait pas. C'est moi qui mène et personne d'autre.

«Bravo.. tu joues bien la comédie, mais malheureusement pour toi, les acteurs ont un salaire de pauvre de nos jours. Tu te recycles dans la collecte d'informations ? De quels soupçons tu parles ? Et essaie pas de me mentir à nouveau. Ensuite, je verrai si ça vaut la peine de marchander avec toi...»

Mon arme ne le pointait plus directement, mais je le tenais toujours aussi fermement, prête à m'en servir si jamais le besoin se faisait ressentir. Je refusais qu'on se joue de moi de la sorte.
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Mer 15 Jan - 11:42


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Je jetai de temps à autre un rapide regard sur l'arme tenue par la jeune femme. Arme qui se baissait lentement. Je faisais en sorte de contenir toute émotion qui pourrait s'avérer fatale pour moi. Peur. Inquiétude. Joie. Non. J'étais sûr de moi, et je l'affichai clairement, avec mon sourire continuel. J'étais en train de reprendre la main. Et je ne devais pas craquer. Pas maintenant. Au contraire. Je devais montrer qui menait la danse à présent.
Glissant doucement une main dans la poche extérieure de ma veste, sur le torse, j'en sortis une petite boîte argentée. L'ouvrant, je la présentai à ma cible. Elle contenait quelques cigares, que je me plaisais à fumer. Pas trop souvent non plus. Seulement, sachant tout ce qui m'est interdit, ces petits rouleaux sont un de mes seuls moyens de me détendre. De vraiment me détendre. Ils montraient aussi, dans la situation actuelle, à quel point j'étais détaché. Ce qui en réalité n'était pas le cas. Comment ça pourrait être possible dans un tel moment ?

" Vous fumez ? Moi je fume toujours quand je fais affaire avec quelqu'un. C'est une habitude que j'ai prise. Histoire de détendre l'atmosphère, vous voyez ? Parce que toutes ces armes, cette sempiternelle tension, c'est étouffant au bout d'un moment, n'est-ce pas ? "

Posant la petite boîte ouverte entre la femme et moi, je me servis, faisant, pour le moment, tourner le cigare entre mes doigts, le fixant quelques instants sans pour autant lâcher des yeux celle pour qui j'allais peut-être travailler dans les prochaines heures. Enfin, tout dépendrait de la somme qu'elle serait prête à mettre, elle et ses associés, pour s'offrir mes services. Peut-être même que je pouvais lui mentir sur ce qu'on m'avait proposé pour ce contrat-ci ? Et ainsi en obtenir bien plus. Excellente idée.
Je réfléchissais un bon moment. Tout en en profitant pour faire mariner ma cible. Plus le temps passerait, et plus elle se poserait de questions. Et plus elle se satisferait de réponses évasives. J'en sais quelque chose, depuis le temps que je mouille dans ce genre d'affaires. Ce n'est pas pour rien qu'on accepte mes honoraires sans tenter de négocier quoi que ce soit. J'ai mes règles, mes employeurs ont les leurs. On s'arrange comme on peut. Mais dans tous les cas, ils savent pertinemment qu'ils ont plus besoin de moi que moi je n'ai besoin d'eux. Et ils ne veulent pas me voir passer de l'autre côté. Comme ce que j'étais précisément en train de faire. C'est pour ça que je fixai la jeune femme devant moi, m'arrêtant d'un coup, avant de m'assoir dans une position plus confortable, agitant mon cigare d'une main dans sa direction pour accompagner mes paroles.

" Vous savez Cassidy, il y a eu un moment où je me suis demandé si je ne suis pas fait pour être acteur, au final. M'éloigner de tout ça. De toute cette violence. Avoir une famille, ce genre de choses. Ça me démangeait presque. Mais c'est vrai que par rapport à ce que je gagne actuellement, le métier de comédien n'est vraiment pas rentable. "

Regardant par la fenêtre de la voiture, en posant mes mains sur mes genoux, bien en évidence, je continuai mon discours, d'une voix toujours aussi assurée. Presque trop pour la situation. J'avais envie de rire. C'était ma vocation. Clairement. Mais je ne laissai rien transparaitre.

" En ce qui vous concerne, les soupçons que j'ai eu ne sont pas les miens. Celui qui m'a engagé voulait sans doute vérifier que vous n'organisiez pas de rencontre secrètes avec des gens douteux dans des maisons en ruine. Si c'était le cas, il va être déçu. Mais je m'en fou, personnellement. Après tout, il y a une part de vérité dans ce que je vous ai dit plus tôt. Je cherche pas les emmerdes. Juste à vivre confortablement. Alors je n'ai aucune intérêt à vous mentir. "

Je me tournai à nouveau vers Cassidy, un grand sourire aux lèvres.

" Et j'ai une liste longue comme le bras de personnes qui peuvent vous dire que ça vaut la peine de travailler avec moi. Seulement, le seul inconvénient, c'est qu'il faut pouvoir y mettre le prix. Vous le pouvez ? Je veux dire, vous et vos amis. "

M'affalant sur la banquette, je recommençai à jouer avec mon cigare, d'une main, les yeux rivés sur lui, jetant un coup d’œil indifférent à la jeune femme, de temps en temps. J'avais oublié le flingue. Oublié que je pouvais mourir dans la minute qui allait suivre. Parce que j'avais envie de croire que tout se passerait bien. Ce n'est pas pour autant que je n'étais pas en train d'échafauder un plan B. Juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 18 Jan - 0:10


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Tout un revirement de situation. Oui, je l'avoue, il m'a bien dupé et c'est ce qui fait en sorte que j'ai encore plus envie de le buter. Je ne suis pas du genre à me laisser emporter par les émotions, mais faut dire que la honte est difficile à garder en laisse. D'un autre côté, je me dis que je dois l'avoir intimidé au minimum parce que lorsqu'on est rendu à dévoiler son jeu et son identité c'est qu'on ne voit aucune autre solution. En fait, il était loin de m'avoir volé le gros bout du bâton. Je souris légèrement le voyant trop sûr de lui. C'est une erreur. Une terrible erreur même. Quand on est trop confiant, c'est là qu'on se loupait. C'est pourquoi je le laisse parler. Il a la parole facile en plus. Il croit qu'il contrôle la situation. Tellement à l'aise qu'il s'allume un cigare. Je grimace de dégoût, l'odeur m'a toujours repoussée. Il va même jusqu'à ce se vanter sur l'argent qu'il gagne avec son boulot. Sérieusement, plus je l'écoutais parler, plus je me rendais compte que c'était un vrai amateur. Je lui avais montré une petite seconde de faiblesse et il donnait déjà l'impression de croire qu'il avait gagné la partie en se tirant les bretelles. J'ai une petite nouvelle pour toi, les gens qui parlent trop, ne font jamais long feu dans le métier.

Je rigole un peu sarcastiquement en le regardant s'affaler sur le siège comme s'il était dans son salon. J'aurais envie de lui foutre mon poing dans la gueule juste pour effacer son sourire satisfait. C'est dingue quand même! «Tu sais.. Enfin, j'imagine que je peux te tutoyer, tu sembles si à l'aise maintenant. Tu sais que j'ai cru un instant que j'étais en train de perdre le contrôle et que tu m'avais bien roulée. Mais ça, c'était avant que tu ouvres ta grande gueule. J'admire ta confiance, vraiment, mais dans le métier, c'est pas toujours une qualité. Tu déballes toutes tes petites histoires, tu brises ta couverture et j'ai même pas eu à lever le petit doigt. Tu veux marchander ? Marchander quoi ? T'as rien contre moi. Ça me servirait à quoi de payer ? Si je ne te payes pas, tu n'auras pas d'autre choix que de retourner voir ton patron. Pour lui dire quoi ? Que tu n'as pas réussi ta mission et que puisque tu as dévoilé ta couverture tu ne peux plus me filer et que pour seule information, j'ai rencontré un mec dans cette maison ? Ne me fais pas rire. Il te payera d'une petite visite de ses gorilles pour te faire regretter. T'auras pas un sous et je n'aurai pas eu à me salir les mains. La vie est bien faites, tu ne trouves pas ?»

J'avais raison sur ce point. Que pouvait-il bien dire à mon sujet ? Il m'a vu rencontrer quelqu'un dans une maison abandonnée, mais s'est fait prendre et a arrêter la rencontre avant qu'il ne puisse réellement se passer quelque chose. Il avait bousillé sa mission de manière incroyable et il tentait encore de marchander ? Je doute fort que la simple information que je me trouvais là puisse rapporter une sommes assez importante pour lui. S'il avait été plus discret, la situation serait différente, mais là, il n'avait rien, absolument rien.
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Ven 31 Jan - 13:15


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Qand j'en eu assez d'attendre, j'allumai enfin mon cigare. Avec des gestes lents. Qui mettaient bien mes mains en évidence. Parce que j'avais encore peur du flingue. Relativement peur. Dans la mesure où il n'était plus pointé sur moi. Mais toujours présent et chargé. Ce qui n'est jamais bon. Sauf si c'est moi qui tiens l'arme. Cependant, ce n'est pas vraiment dans mes habitudes. Alors je pensai à autre chose, tirant de temps à autre sur mon cigare. Jusqu'à ce que Cassidy me réponde.
La jeune femme s'engagea dans un long discours, ravageant tous mes efforts. Oh, elle se croyait maligne et plus forte que moi. Comme c'était mignon. Je m'étais donc trompé sur elle. Mignonne, certes, mais sans rien dans le crâne. Ou bien peut-être qu'elle tentait de m'extraire de nouvelles informations ? Les apparences sont parfois trompeuses. Je suis bien placé pour le savoir. Mais là n'était pas la question. Non. Je me demandai plutôt comment réagir, regardant d'un air perplexe mon interlocutrice, avant de fixer mes chaussures. Lorsqu'elle s'arrêta enfin de parler, mon sourire s'effaça, laissant place à un air sévère, très professionnel, accompagné d'un regard impénétrable. Et mes yeux se rivèrent sur ceux de Cassidy, tandis que je me penchai légèrement vers elle.

" Hum... vous savez... parfois on croît savoir des choses. On pense que notre monde est rationnel. Bien construit. Sans faille. On s'imagine que rien ne peut nous arriver. Parce qu'on sait comment les choses fonctionnent. Et qu'on ne doute pas une seule seconde qu'elles ne dévieront jamais de leur voie. Et pourtant, un jour, on se prend une baffe. Un choc. La vérité. Tout l'univers si parfait qui nous entoure s'écroule. Et ce coup de fouet, je vais vous le donner. Maintenant. "

M'éloignant à nouveau de ma cible, je tirai de nouveau sur mon cigare d'une main, l'autre posée sur ma jambe, inerte. Je patientai ainsi durant une quinzaine de secondes, reprenant mon souffle, me remémorant exactement tout ce que Cassidy m'avait dit. Puis je me tournai vers elle, déterminé, remuant la main dans laquelle était coincé mon cigare pour accompagner mes paroles, comme j'aime souvent le faire.

" La vérité c'est que vous pensez que parce que je parle beaucoup, j'en dis beaucoup. Or, avez-vous la moindre idée de ce que j'ai exactement sur vous ? Je ne pense pas l'avoir mentionné. Connaissez-vous l'identité de mon employeur ? Dans ce cas dites-la moi. Je vous écoute. Oh, et, au passage, j'ai comme un trou de mémoire tout d'un coup. Comment je m'appelle déjà ? "

Faisant une petite pause, je repris mon souffle et laissai le temps à la jeune femme d'assimiler ce que je venais de lui dire et de se repasser mes paroles. Puis je continuai de plus belle.

" Et là vous ne vous remettez pas en cause. Oh, non, vous avez trop honte de vous être fait avoir. Alors vous allez encore me pointer votre flingue sur le crâne et me menacer. Seulement, une fois mort, je serai malheureusement dans l'incapacité de vous fournir la moindre réponse. Mais j'ai déjà évoqué la question. Alors si vous voulez tout savoir, il suffit de sortir quelques billets verts, et le tour est joué. "

Je m'approchai pour la seconde fois du visage de Cassidy, tout en continuant de fumer.

" Je suppose qu'une fois ceci fait, vous serez sans doute ravie que j'ouvre ma grande gueule de mec trop confiant qui en dit trop. "

Reculant pour m'adosser à la banquette, j'affichai un large sourire narquois à l'attention de mon interlocutrice. J'avais envie de rajouter autre chose. Histoire de l'énerver encore plus. De la pousser dans ses limites. Mais avec ce que je venais de dire, ça aurait été de trop. Je gardai donc ma réplique pour plus tard, me contentant de quelques autres petits mots, lourds de sens après mon discours.

" Réfléchissez-y bien, mademoiselle Mandrake. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 8 Fév - 2:05


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Je détestais les mecs dans son genre. Ceux qui se croient tout permis. Ceux qui croient que par motif d'argent, on peut poser n'importe quel acte. Ceux qui croient être plus intelligent qu'un autre pour le simple fait d'avoir l'habitude de manipuler les gens et de s'en sortir indemne. Et par dessus tout je détestais les mecs arrogants qui te regardent de haut et qui prennent leurs aises tellement persuadés que tout leur est dû. J'avais du mal à croire que dans la situation présente il pouvait croire une seule seconde que c'est lui qui avait le contrôle de la situation, le gros bout du bâton. Il se retrouvait dans MA bagnole avec MON arme prête à se décharger dans sa gueule. Tout ça pour quoi ? Parce que comme un con il avait pas été foutu de regarder où il mettait les pieds. Un gamin de 12 ans aurait pu pister mieux que lui ne l'avait fait alors pour un ''professionnel'' il perdait toute crédibilité.

«Tu crois m'impressionner parce que tu connais mon nom ? La moitié de la ville le connais déjà. Ma tête est partout sur les affiches de publicité pour ma boutique de tatouage. Suffit d'avoir des yeux pour trouver cette info alors si tu t'excites pour si peu, tes autres enquêtes ont du faire pitié...» C'est vrai que j'étais un peu curieuse de savoir ce qu'il avait supposément sur moi, mais j'avais la forte impression qu'il bluffait. Au pied du mur comme il l'était, c'était pas mal sa seule porte de sortie. Sauf que là, il me tapait royalement sur les nerfs et j'en avais marre de l'entendre déblatérer pour dire n'importe quoi. Belle façon d'étirer le temps le plus possible afin de trouver une solution pour se sortir du pétrin ? De plus, sa tactique était complètement absurde. La seule façon pour avoir des contrats dans ce milieu était le bouche à oreille. Évidemment, on ne mettait pas une annonce sur internet!! Et s'il était sérieux, à trahir la personne qui l'a engagé, ce serait probablement son dernier contrat. Il tentait de faire croire qu'il était en total contrôle de la situation, mais au fond, rien en tenait debout.

Il avait raison sur le fait que je ne savais rien de lui. Ni son nom, ni l'identité de son employeur. Et alors ? Je savais que sa gueule ne me revenait pas et c'était déjà bien assez. Il était hors de question que je paye pour des pseudos informations. Et qui plus est, même s'il avait effectivement quelques trucs sur moi, il n'y avait rien d'assez important qui vaille la peine que je débourse un pactole. J'avais horreur de ce genre de scénario. Je ne voulais pas le payer, mais je ne pouvais pas non plus le laisser partir comme ça. Putain de galère. J'aurais besoin de conseils. C'est en cet instant que j'aimerais avoir Brandon ou Keenan auprès de moi. Reprenant mon sang froid, je pointe à nouveau mon arme entre ses deux yeux. L'odeur de son cigare me levait le coeur et j'en avais vraiment marre de ce petit jeu «Alors là, tu as 10 secondes pour me donner une vraie bonne raison pour ne pas t'exploser la cervelle. Et me sort pas tes putains d'informations à la con. T'es pas en position de négocier connard. Parce que peu importe la supposée valeur de tes infos si t'es mort, tu ne pourras pas plus les transmettre et moi j'aurai pas sorti un cent de ma poche. Et tu sais très bien que je ne te laisserai pas repartir comme si rien était alors, réfléchis bien aux prochains mots qui vont sortir de ta sale gueule parce que ça pourrait bien être les derniers»
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 22 Fév - 5:55


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Je perdais le contrôle. Je perdais clairement le contrôle de la situation. Mon cœur s'accéléra lorsque l'arme de Cassidy revint pointer dans ma direction. Mais je tentai de garder un calme apparent, malgré toute ma vie qui commençait déjà à défiler devant mes yeux. Comment allais-je faire pour me sortir de cette impasse hein ? Honnêtement, je n'en avais pas la moindre idée. Bien que le comportement de la jeune femme semblait assez prévisible. Après tout, je l'avais bien dit, qu'elle remettrait son flingue sur la table. Enfin, sur mon crâne, plus précisément. En un mot, c'était la merde. Alors je me contentai de lever les mains en l'air, doucement, m'inclinant ainsi devant le canon de l'arme pointée sur moi. Et là, je réfléchissais. À toute vitesse. Plus rapidement que jamais. Il me fallait une solution. Maintenant. Ou jamais.
J'écrasai mon cigare sur la vitre de la voiture, avant de le poser sur le rebord de la portière. Ma main revint en position haute. J'étais braqué par une folle furieuse qui, à n'en pas douter, était parfaitement capable de me tuer. Alors l'homme calme n'était plus qu'un rôle à présent, étant donné que je commençai intérieurement à sérieusement paniquer. J'en avais vécu, des situations délicates. Et si celle-là était la dernière ? Si après ça, il ne resterait plus de moi qu'un cadavre de plus sur le bord de la route, ou bien au fond d'une ruelle sombre ? Cette pensée me fit frissonner. Et plus encore. En effet, ma main droite se mit à trembler légèrement. Je serrais le poing, mais ce ne serait que temporaire. Il fallait agir, et vite. Alors je tentai le tout pour le tout, d'une voix aussi posée et neutre que possible; évitant de relever la moindre des insultes de la jeune femme.

" Que dites-vous à votre fille quand vous sortez tard le soir pour tuer des gens ? "

Je ne sais pas ce à quoi je m'attendais en prononçant ces mots. Cassidy allait-elle s'énerver encore plus et, finalement, tirer une bonne fois pour toute ? Allait-elle avoir des remords et baisser à nouveau son arme ? Moi-même je commençai à me demander ce que je pourrais bien faire de ce que je savais sur elle. Ce ne serait pas la première fois que mes informations mènent à un meurtre. Comment alors me sentirais-je d'avoir fait d'une fillette une orpheline ? Pour autant que j'en avais appris, son père s'était absenté. Peut-être pour un temps, peut-être pour toujours. C'était un point qu'il me restait à éclaircir. Et soudain, j'eus l'impression que c'était le bon moment.

" Son père serait-il capable de l'élever seul si jamais un accident vous arrivait ? Pourrait-il aussi vivre sans vous ? "

J'avais bien conscience que tout ceci pouvait sembler ridicule. C'était Cassidy qui tenait le flingue. Pas moi. C'était elle qui avait une famille. Pas moi. Je tenais certes beaucoup à deux ou trois personnes, mais j'étais aussi certain qu'elles seraient bien capables de se passer de moi. J'en venais donc à me remettre moi-même en question lorsque les phares d'une voiture nous éclairèrent de dos. Jetant un rapide coup d’œil dans le rétroviseur, je crus apercevoir un gyrophare sur le toit du véhicule qui s'approchait doucement. J'avais peut-être alors une chance de me tirer de la situation plus que délicate dans laquelle je me trouvai. Quitte à me retrouver dans les filets de la police. Même si je ne craignais au final pas grand chose d'eux. Mais je ne savais pas ce qui allait arriver. Alors je continuai de garder les mains en l'air, fixant Cassidy droit dans les yeux, l'air interrogateur. À présent, on aurait bien dit que tenir le flingue semblait être une mauvaise position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 22 Fév - 16:00


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Ce type est suicidaire. Y'a aucun doute la dessus. Même avec un arme sur la gueule, réalisant que je suis sérieuse dans mes intentions d'étaler sa cervelle sur le tableau de bord de ma voiture, il trouve quand même le moyen de m'énerver encore plus. Évidemment, le chantage et les menaces ne fonctionnent pas avec moi et il s'en est rendu compte. Je cache difficilement ma surprise le voyant écraser son cigare contre ma vitre. Non mais pas de gêne hein! Il a une idée de combien cette bagnole m'a coûtée ?

Là c'était la goûte qui faisait déborder le vase. Il poussait le bouchon trop loin. Il n'avait pas le droit de parler de ma fille, ni de Brandon. Il venait de mettre le pied dans une voie sans issue. Un regard noir au visage, elle prend une grande inspiration et s'apprête à tirer sans aucun scrupule «Tant de questions qui resteront sans réponse..» Elle appuie le doigt sur la gâchette sans le quitter des yeux. Une petite pression de plus et ça y est. Une lueur bleu et rouge transperce les vitres de la voiture. Les yeux écarquillés, je jette un coup d'oeil vers l'arrière «MERDE» Mon regard alterne entre lui et la voiture de police qui se trouve juste derrière. Il avait vraiment de la chance cet enculé. Vite, vite, une idée. D'abord, me débarrasser de l'arme. D'un geste subtile, je me penche pour glisser le pistolet sous mon siège sans quitter des yeux le mec devant moi. Je lui lance un regard du style ''Déconne pas''. Encore un coup d'oeil vers l'arrière, un agent de police sort du véhicule. Comment expliquer leur présence sur place sans attirer l'attention ? À coup sûr, je vais regretter ce que je m'apprête à faire, mais j'ai pas le choix. Rapidement, je retire mon haut, pour être uniquement en soutif et grimpe à califourchon sur le jeune homme puis prend son visage entre mes mains pour l'embrasser. Oui, un couple qui se font des petits plaisir dans une voiture stationnée à l'abri des regards devraient bien camoufler la situation. Le hors la loi ne devait pas non plus avoir envie de se faire poser trop de questions sur sa présence ici alors il allait sûrement jouer le jeu. Le policer frappe à la fenêtre. Faisant mine d'être surprise, je sursaute et passe directement sur mon siège et baisse la vitre en le regardant avec un air gênée. «Oui monsieur l'agent ?» Le policier se racle la gorge en détournant les yeux une seconde face à ma semi-nudité. Je prends mon haut pour me cacher, le regard toujours baissé. «Il est interdit de se garer ici mademoiselle, encore moins pour faire ce genre de choses.. donnez moi votre permis ainsi que les papiers du véhicule s'il vous plait» Dans un soupire, je m'exécute et ouvre le coffre à gants pour sortir ce qu'il voulait. Une fois que tout ça allait être terminé, je jure devant Dieu que ce mec ne s'en sortira pas vivant. J'hésite encore avec un bon coup de crosse sur la tête pour le rendre inconscient et m'occuper de lui plus tard ou bien lui percer le crâne par balle dès que le policier fiche le camp. Je lui lance un regard d'avertissement pour le dissuader de tenter quoi que ce soit et encore moins d'essayer de prendre l'arme sous le siège. Je remets rapidement mon haut en me passant une main sur le visage en soupirant profondément.  
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Lun 24 Fév - 11:35


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Je ne savais pas trop quoi penser. Soit j'étais le mec le plus chanceux au monde, soit une puissance extérieure veillait sur moi. En tous cas cette voiture de police qui passait par là me donnait envie d'aller à l'église plus souvent. Même si pour le moment, ce n'était pas vraiment à ça que je pensais. Je réfléchissais à comment me sortir de ma situation délicate. Que dire aux flics exactement ? J'y pensais aussi vite que possible, tandis que Cassidy elle aussi semblait paniquer. Bien qu'il m'avait semblé qu'elle allait me mettre une balle entre les deux yeux sans l'intervention de mes nouveaux amis en uniforme. Mais toutes ces pensées s'arrêtèrent lorsque la jeune femme réagit. D'une manière plutôt surprenante.
En effet, ma cible se déshabilla à moitié avant de me grimper dessus pour m'embrasser de la façon la moins subtile possible. Pour une femme qui ne supportait pas de me voir à peine deux secondes auparavant, elle changeait rapidement d'avis ! Mais je comprenais bien, par les regards qu'elle me lançait, que j'avais intérêt à rentrer dans son jeu. Alors je lui rendais son baiser, aussi subtilement qu'elle. J'espérai que ça la surprendrait, ne serait-ce qu'un peu. D'autant plus que j'en profitai pour sortir ma chemise de mon pantalon et en détacher le plus de boutons possible avant que l'un des policiers ne frappe à la vitre de la voiture. C'est là que tout cessa.

Cassidy se retira en vitesse pour aller parler avec l'agent, qui lui demandait ses papiers ainsi que ceux de la voiture. Pendant ce temps, je tentai de rester neutre, alors que je reboutonnai ma chemise. Puis je me penchai vers la jeune femme, sans jeter un regard au policier.

" Tu vois, je t'avais bien dit qu'on aurait pu attendre d'arriver chez toi ! "

Me tournant vers le flic, je le regardai dans les yeux, plissant les miens face à la lampe torche qu'il pointait sur nous.

" Bonsoir monsieur l'agent. Excusez-nous pour tout ça. Ma copine est un peu... très entreprenante. Et elle a aucune patience. Je suppose que vous voulez aussi voir mes papiers ? J'arrive, bougez pas. "

Je tachai de garder le sourire aux lèvres en sortant de la voiture. Et j'étais vraiment heureux de m'échapper enfin de ce qui aurait pu me servir de cercueil. Du coup, une fois dehors, je me plaçai à côté du policier pour fouiller dans toutes mes poches. Soudain mon sourire s'effaça. Je pris un air grave, tout en faisant face à l'agent de police, un peu gêné et confus.

" Euh... excusez-moi mais je crois que j'ai laissé mon portefeuille chez moi en sortant. Ma puce, tu l'aurais pas vu traîner dans la voiture par hasard ? "

Cette dernière phrase était bien entendu adressée à Cassidy, que je dévisageai avec un air presque niai. Je savais pertinemment qu'il n'y avait rien dans le véhicule. Et elle aussi le savait. Alors je continuai mon discours auprès des forces de l'ordre.

" Bon... eh bien... cette situation est assez gênante. C'est la première fois que ça m'arrive. Au pire, si vous tenez vraiment à me contrôler, vous n'avez qu'à me ramener chez moi et je vous donnerai tout ce dont vous avez besoin. Quant à nous deux... on reprendra là on où s'en est arrêté la prochaine fois qu'on se verra ! "

J'avais lancé un coup d’œil, et un clin d’œil, vers Cassidy en disant ça, et je ne manquai pas de sourire amicalement au flic, pour qu'il ne se doute de rien. Mais il est vrai que je n'étais pas encore tout à fait sortis d'affaire et que mon cœur battait toujours un peu vite. Si jamais je m'en sortais ce soir, le lendemain je serai recherché par tous les membres du gang de la jeune femme. Et je ne savais pas si mon patron serait en mesure de me protéger ou pas. Dans ce cas, dès ce soir je devrais trouver un nouveau contrat qui me permettrait d'assurer ma sécurité. Pour résumé, même si les flics acceptaient ce que je leur proposait, je n'étais pas sûr du tout de m'en sortir vivant en fin de compte...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Mer 26 Fév - 22:22


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Non non non non non! Je refuse! Je refuse qu'il s'en sorte aussi facilement. Mais c'est qu'il jouait bien le jeu le con. J'avais l'impression que le flic buvait tout comme un abruti. Bon, c'est tout de même à mon avantage aussi jusqu'à un certain point. Par contre, je bouillais intérieurement à la possibilité qu'il puisse me filer aussi facilement entre les doigts. «Je sais que je suis entreprenante mon coeur, mais tu sais bien que je te résiste pas. Mais si je me souviens bien, ça n'avait pas l'air de te déplaire» Non mais il y a des limites à passer pour une conne. Je lui fais un large sourire niait tout en le fusillant du regard sans que le policier ne les voit. Le flic en question, ne portait pas une grande attention à ce que disait le jeune homme. Tout en regardant mes pièces d'identités, je le vois froncer les sourcils. Merde merde merde, je m'imagine déjà en train de me faire sortir de la voiture pour me faire passer les menottes. Comment ça pouvait aussi mal se terminer ?

«Mandrake ? Cassidy Mandrake ?» Le flic se penche à la fenêtre pour me regarder attentivement. Mon coeur battait tellement vide que je ne serais pas surprise de le voir sortir de ma poitrine pour aller s'écraser sur le visage du mec en uniforme. Mon visage rester neutre pendant que je hoche positivement la tête «Ah ben si c'est pas une surprise! Ma femme est en admiration devant vous, vous savez ? Je sais pas si vous vous souvenez d'elle ? Carmen.. une petite brune un peu potelée.. vous lui avez tatouer un sirène dans le dos, elle est en extase devant votre travail. Depuis, elle me harcèle pour que je prenne aussi un rendez-vous» C'est une blague ? J'y crois pas. C'est réellement mon jour de chance. Un large sourire apparait sur mon visage pendant que je sors de la voiture venant me tenir tout près du jeune homme par peur qu'il en profite pour se sauver en courant. «Bien sûr que je me souviens d'elle, c'est une femme tellement charmante. Écoutez ça me fera un immense plaisir que vous veniez, je pourrais même vous faire un bon prix» Je déploie un petit ricanement forcé tout en me blotissant contre lui. Avec une petite moue, je mordille ma lèvre un peu mal à l'aise «Oh oui.. je comprends, tu aurais pas du oublier ton porte-monnaie mon coeur.. mais peut-être que monsieur l'officier n'en a pas besoin.. » Je me retourne vers le policier. Je me trouvais tellement stupide en cet instant. Je me donnais un petit air d'imbécile en espérant que le flic tombe dans le panneau et qu'il reparte dans bordel de voiture pour que je puisse retourner à l'intérieur et faire ce que j'avais à faire. D'un autre côté, c'était foutu. Un flic venait de me voir en sa compagnie et en plus en passant pour mon copain. S'il le retrouvait mort avec une balle dans la tête, c'est sûr que j'allais recevoir leur visite en un claquement de doigt et j'avais vraiment pas envie de rentrer dans une enquête à en plus finir. Putain de bordel de merde. J'avais pas le choix de le laisser partir, mais hors de question de le laisser partir avec ce flic. Qui sait ce qu'il pourrait lui dire sur la route.

Heureusement pour moi, le flic hésite une petite minute avant de sourire en haussant les épaules «Bon.. ça va aller pour cette fois-ci, mais qu'on ne vous reprenne plus» Il nous pointe d'un doigt accusateur avant de rigoler et de nous souhaiter une bonne fin de journée après m'avoir rendu mes papiers. Un large sourire, je le salue de la main avant de me retourner face à l'homme qui me filait et le plaque solidement contre ma voiture. Mon regard plongé durement dans le sien j'inspire profondément «J'espère que t'es conscient que tu viens d'avoir la chance de ta vie, parce qu'une seconde plus tard..»
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 1 Mar - 7:07


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

J'observai ce qu'il se passait devant moi avec, certes un air neutre, mais à l'intérieur une pointe d'agacement. Peut-être que Cassidy et moi jouions nos petits rôles, mais ce policier, lui, était parfaitement sérieux. Pas étonnant que les gangs règnent sur cette ville, si tous les flics sont comme lui. Olala, Cassidy Mandrake ! Ma femme vous adore ! Elle veut même que je vienne me faire tatouer chez vous ! Vous êtes gé-ni-ale. Merveilleux ! Content pour toi et ta petite femme, mon gars. Maintenant si tu pouvais me sortir d'ici... Malheureusement mes pensées furent interrompues par la jeune femme qui se colla à moi, avec le même air un peu niai que j'affichai. Je glissai donc mon bras autour de sa taille pour faire bonne figure devant l'agent de police. Ce dernier se contenta d'ailleurs de nous réprimander, presque gentiment, avant de s'en retourner vers son véhicule.
Je continuai donc de jouer mon rôle, sans pour autant répondre à Cassidy. Il n'y avait pas besoin d'en rajouter une couche, le flic croyait ce que l'on disait. Et j'étais presque soulagé qu'il s'en aille. Jusqu'à ce que je repense à la situation dans laquelle je me trouvai. Situation que j'avais presque réussi à oublier tellement je me sentais plus en sécurité en dehors de la voiture de ma ravisseuse. Pourtant, mon calvaire me rattrapa bien vite, lorsque la jeune femme qui un instant plus tôt était collée à moi me plaqua violemment contre son véhicule, son regard de tueuse plongé dans mes yeux.

" Une seconde plus tard et j'étais complètement à poil dans votre bagnole. "

C'était relativement sortit tout seul. Avec un regard charmeur. Et le ton qui va avec. J'étais à nouveau en train de provoquer la tatoueuse aux activités nocturnes douteuses, histoire de détendre un peu l'atmosphère. De mon côté, tout particulièrement. Surtout que son flingue était dans la voiture, et qu'elle ne pouvait pas à la fois le prendre pour me tuer et m'empêcher de partir. Alors j'en profitai un peu. D'autant plus que je cherchai encore un nouveau moyen de m'en sortir vivant. Donc gagner du temps était actuellement ce que j'avais de mieux à faire. Et quoi de mieux qu'une petite remarque bien placée pour détourner un esprit des réelles questions à se poser ?

" Sachez tout de même que je vous préfère dans votre rôle de petite-amie entreprenante. La conversation semble moins difficile avec cette partie de vous. Si tant est qu'on ait le temps de respirer pour en placer une. "

Je prenais plaisir à conserver un air charmeur face à la jeune femme. Je savais pertinemment tout ce que je risquai. Cependant, s'il y avait le moindre espoir qu'elle se calme un peu en voyant à quel point je peux parfois être stupide, ou tout du moins le paraître, je devais tenter ma chance. Et ce soir, elle semblait commencer à me sourire. Pourvu que ça dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Dim 2 Mar - 3:44


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
Pour le coup, je pouvais m'estimer chanceuse de la tournure des événements. C'était pas donné à beaucoup de tomber sur un flic sans cervelle dans une situation aussi délicate. C'est pourquoi, le plus vite je quittais l'endroit, le mieux ce serait. Impossible de prendre le risque qu'un autre flic rapplique. Le rôle de l'amoureuse confuse et terriblement gênée ne fonctionnerait certainement pas bien longtemps. Malheureusement, je me retrouvais toujours devant le même dilemme, la même impasse. Quoi faire de lui ?

À cet instant, face à ses répliques inattendues, j'eus beaucoup de mal à garder mon air froid et dur. Intérieurement, j'esquissais un sourire face à l'absurdité de la scène qui c'était déroulée quelques minutes plus tôt. Une seconde, j'allais le buter et la seconde d'après, je me retrouvais à moitié nue en l'embrassant à pleine bouche. «Dommage que tu sois une ordure, on aurait pu avoir du plaisir tous les deux» J'affichais un sourire pour le moins sarcastique. Me rendant contre que j'étais toujours contre lui pour le plaquer contre ma voiture, je me recule d'un pas pour mettre une distance avec lui, mais pas assez loin pour le laisser filer sans avoir la chance de réagir. J'étais vraiment à court d'idées. Je ne pouvais pas aller prendre mon arme, il aurait le temps de s'enfuir et je ne pouvais pas non plus rester plantée là à attendre qu'une solution apparaisse comme par magie. Une partie de moi me disant de le laisser partir en le mettant en garde de rester loin, mais une autre me disait que je ne pouvais pas prendre le risque d'aller retrouver son employeur. Au fond, je me foutais bien de ce que cette fameuse personne cherchait sur moi, mais la simple idée que ça puisse ricocher sur Malicia me rendait malade. «Combien tu veux ?» Je ne voyait aucune autre porte de secours. S'il était aussi brillant qu'il semblait l'affirmer, il comprendrait que c'était sa dernière chance de s'en sortir indemne et surtout, qu'il avait intérêt à tenir sa part du marché. Dans le cas contraire, il recevrait la visite de la famille au grand complet. Il ferait certainement moins le malin. Sa carrière d'emmerdeur de première se terminerait dans un bain de sang, uniquement le sien. Les bras croisés contre mon ventre, je le fixais du regard. Un regard plus que sérieux, plus que déterminé.  
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Mer 5 Mar - 11:55


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

L'espace d'un instant, je me laissai imaginer ce qui aurait pu se passer si, comme Cassidy l'avait dit, je n'étais pas une ordure. À ses yeux tout du moins. C'était assez drôle, c'est vrai, de penser à quel point les choses peuvent être différentes si l'on change ne serait-ce qu'un seul facteur. Mais ce n'était là qu'une simple divagation. Juste un moyen de me détendre. Il n'y avait rien de plus. Et je n'attendais rien de plus de toutes manières. Enfin, éventuellement ma liberté. Mais actuellement, rester en vie me paraissait déjà être une bonne option. Si ce n'est une excellente option. Pour la suite, j'estimai avoir le temps nécessaire pour y réfléchir. Même enchainé au fond d'une cave tandis qu'un membre du gang de la jeune femme viendrait me soutirer des informations en laissant tout son tact à l'entrée de ma cellule improvisée.
C'est uniquement lorsque Cassidy s'écarta de moi en me demandant combien je voulais que je retournai sur Terre. L'espace d'un instant, je restai perplexe face à ce retournement de situation. J'avais vraiment obtenu ce que je voulais ? C'était impressionnant dans la mesure où j'étais passé à un cheveu de la mort. Et sans la police, c'est sans aucun doute possible ce qui serait arrivé. Autant dire que j'étais étonné qu'on ne reprenne pas à ce moment. Étonné certes, mais loin de ne pas en être ravi. Cependant, je savais bien que ma vie ne tenait encore qu'à un fil. Plus épais que le précédent, mais tout de même. Alors je tachai de prendre un air neutre, pour éviter un quelconque malentendu.

" Mes honoraires dépendent de ce que vous me demandez. Seulement pour mon silence, je serais tenté de dire cent mille. Quarante pour cent maintenant, et soixante à la remise de tout ce que j'ai vous concernant ainsi que la preuve que mon patron ne sait rien. "

Je fis une pause le temps de réfléchir à la suite et de laisser à Cassidy le temps de bien assimiler le principe de ma première offre. Je comptai la laisser choisir ce qu'elle préférait afin de ne pas la forcer à quoi que ce soit. Cependant, elle n'avait pas vraiment le choix en ce qui concernait ma manière de faire les choses. Jamais je ne reviens sur mes règles. Celles d'un contrat, c'est une chose bien différente. Notamment lorsque ma vie est en jeu.

" Si vous préférez que je travaille pour vous contre mon actuel employeur, il vous en coûtera quatre-cent mille dollars. Sur le même principe. Quarante soixante. Si vous avez autre chose en tête, je peux éventuellement revenir sur les prix. "

Sur ce, je laissai la jeune femme décider de ce qu'elle voulait faire. Posant les mains sur mes hanches, j'attendais la réponse en fixant la femme en face de moi. En fonction de ce que Cassidy choisirait, j'avais prévu une ou deux possibilités de faire les choses de mon côté, avec mon employeur. Il ne fallait pas que je me sorte d'affaire maintenant pour tomber dans de nouveaux ennuis dans la foulée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Sam 15 Mar - 3:34


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
'' Si vous avez autre chose en tête, je peux éventuellement revenir sur les prix. " Oui, définitivement, il se foutait de ma gueule et pas qu'un peu, il n'y avait plus aucun doute la dessus. Se rendait-il seulement compte avec qui il tentait de négocier? Je n'ai pas la présomption de me considérer comme supérieure à qui que ce soit en générale, mais en ce qui le concerne, j'étais prête a faire une exception. Malheureusement pour lui, je suis loin d'être la petite trouillarde qui allait se prosterner devant une offre aussi pitoyable que la sienne. Non mais, y'a des limites à se faire prendre pour une conne. D'autant plus qu'avec ma famille derrière moi, il s'aventurait sur un terrain plutôt glissant et je savais qu'il en avait conscience. Un rire sarcastique franchit mes lèvres pendant que mes yeux fixaient toujours les siens avec un air de mépris plus que flagrant ''Pour qui tu te prends du con? Pour le quart que tu demandes j'ai une poignée de gens qui serait prête à me ramener ton petit cul en pièces détachées, en prime dans un joli paquet cadeau.. tu crois vraiment que je vais allonger une somme pareille? T'as le cerveau qui déconne ou quoi ?''

Je n'avais plus le choix. Il m'avait poussé à bout et de mon côté j'étais à court de solution. Comme si c'était pas assez, je m'étais même rendu à accepter ce qu'il voulait. C'est ce qui arrive quand on pousse sa chance un peu trop loin. On dirait bien que je vais devoir la comédie un certain moment aussi. La police viendrait me voir sans l'ombre d'un doute quand ils retrouveraient le cadavre de mon pseudo copain. Un moment à passer, mais je suis prête à prendre ce risque. Mieux vaut ça que de payer cette ordure et encore moins que de le laisser filer sans rien faire.

Malheureusement pour moi, mon arme est sous le siège de la voiture et si je prends la peine d'aller le chercher, il allait avoir le temps de s'enfuir. De plus, un coup de feu attire beaucoup trop l'attention. Un sourire s'affiche sur mon visage. Tu vas saigner sale fils de pute. Finalement de jouer la petite-amie allait tourner à mon avantage. Je peux le percer sans devoir justifier le fait que mes empruntes soient sur lui, de même que dans ma voiture. Ce con de flic allait être ma couverture. La boucle de ma ceinture n'était pas une simple boucle sans importance. Certains ont un poing américain, d'autres le logo de leur groupe rock préféré. Dans mon cas, une petite merveille. Un couteau à lame rétractable. D'un geste rapide et habile, je glisse ma main contre ma ceinture et empoigne le manche de mon couteau en le plantant profondément dans le ventre du jeune homme ''Ton offre est refusée.. ''
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Dim 23 Mar - 12:30


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Mon cœur battait si fort que je commençai à redouter que ce ne soit pas Cassidy qui me tue, mais une crise cardiaque. J'étais si prêt du but. À deux doigts de m'en sortir sans la moindre égratignure. Et avec un sacré paquet de fric à la clé. Plus que ce que mon employeur actuel comptait me donner. Oui, j'en profitai. Je prenais ma marge. Mais j'avais multiplier le tout par deux, tout au plus. Pas par dix. Pourtant, mes prix semblèrent loin de ravir la femme avec qui je négociai. Elle resta en effet silencieuse un moment. Sand doute devait-elle considérer mes offres. Peser le pour et le contre. Elle devait aussi se demander si ses propres patrons seraient d'accord pour me payer. Il y avait donc beaucoup de variables à prendre en compte. Je laissai donc le temps nécessaire à la tatoueuse pour me répondre. Cependant, cette même réponse fit virer mon teint au blanc. J'étais à n'en pas douter aussi pâle qu'un fantôme.
Cassidy venait de refuser mon offre. Elle me riait littéralement au nez, puis elle se mit à m'insulter, m'informant d'une manière aussi originale qu'inquiétante que mes honoraires lui semblaient exorbitants. Mon sang ne fit alors qu'un tour. Qu'est-ce que je pouvais faire maintenant ? Peut-être que je pourrais lui proposer autre chose ? Baisser les prix. Je pouvais me le permettre après tout. Et c'était ma seule et unique option après tout. J'aurais pu mettre la jeune femme par terre et courir. Mais ce n'est pas mon genre. Je suis plus civilisé que ça. Et j'aurais aimé pouvoir en dire autant de toutes les personnes avec qui je fais affaire, car à peine j'ai ouvert la bouche pour donner un nouveau prix , que je sentis une douleur intense dans mon ventre. D'abord le froid, puis un liquide chaud qui commençait à couler sur le bas de mon ventre et mon pantalon. Je restai là, paralysé, tandis que Cassidy se moquait une dernière fois de moi.

J'essayai d'articuler quelques mots. Mais seules des syllabes insensées sortaient. Tous mes muscles étaient contractés, et j'avais posé mes mains sur mon ventre, au niveau de la blessure. Je ne savais plus quoi faire. Je pensais d'ailleurs qu'il ne me restait rien à faire. J'allais mourir dans cette ruelle, un couteau planté dans le ventre. Le jeu du petit couple heureux servirait d'alibi à Cassidy pour ses empruntes. Et elle jouerait la petite-amie en pleures quelques temps histoire que tout ceci soit oublié. Personne ne la soupçonnerait. Cette idée me donna, semblait-il, des forces supplémentaires. Car dans un dernier effort, je dégageai la main de mon agresseuse, laissant cependant le couteau dans mon ventre. Tordant le poignet de la jeune femme, je la tirai vers moi avant de frapper sa main contre le toit de la voiture. Le coup fut si violent que j'entendis son poignet se casser. Ainsi certainement que certains autres os de sa main. Elle ne pourrait plus pratiquer son métier pendant un bon moment. Mais elle le méritait largement.
Repoussant ensuite Cassidy, je me suis mis à courir au hasard, titubant, avant de m'enfoncer dans une ruelle sombre, plus encore que celle que je venais de quitter. La jeune femme que j'avais laissé derrière moi devait souffrir à tel point qu'elle n'avait pas vu, du moins l'espérai-je, l'endroit où j'étais allé. Et une fois dans ce lieu morbide, je m'écroulai contre un mur. Retirant le couteau de mon ventre d'un coup sec, en serrant les dents sur ma veste pour ne pas me mordre la langue, je laissai tomber la lame ensanglantée par terre. Puis je haletai, tentant de me calmer. Je savais que je devais fuir. Que je devais... que je devais m'en aller. Ne pas... rester... rester là. Ne pas laisser... ma vue... se brouiller. Cassidy... si elle me trouvait... je... j'étais... mort.

Les ténèbres s'emparèrent alors de moi. Mes yeux se fermèrent sur la ruelle sombre. Ma tête bascula sur le côté. Mes mains n'appuyaient plus sur ma blessure. Je sombrai finalement dans l'inconscience, le coma, le vide, le noir complet, le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fallen AngelsFallen Angels
avatar
Cassidy S. Mandrake
Date d'inscription : 05/09/2011
Messages : 803

Mon profil
Avatar:

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Lun 24 Mar - 0:42


Cassidy & Connor


▽ Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ?
J'avais senti la lame déchirer la chair de son ventre ainsi que le liquide chaud s'étendre sur mes mains. Une sensation que je détestais. Beaucoup jubile de cette supériorité, de cet instant où l'autre gémit de cet impact, gémissement de victoire de son agresseur. Pour moi, c'était tout le contraire. C'était la partie de ma vie que je détestais le plus, mais qui était aussi vitale parce que de l'autre côté, ils ne se gênent pas pour agir aussi sauvagement. Un besoin de survie, de protection. Je n'avais pas eu le choix, c'était de sa faute, il m'avait poussé à bout, il avait tout fait pour que j'en vienne à ce niveau. Du moins, c'est ce que je me disais en reculant d'un pas en le voyant agoniser. Je n'étais plus du tout sur mes gardes, le croyant maintenant totalement inoffensif. Grave erreur. Avant même que je ne puisse me rendre compte de quoi que ce soit, que je sens une intense douleur dans la main qui monte jusqu'à mon épaule. Un puissant cri s'échappe de mes poumons tellement la douleur est intolérable. Mes genoux flanchent, je tombe au sol me tenant de l'autre main contre la porte de ma voiture. Des larmes de colère coulent abondamment sur mon visage. Quand je relève les yeux, il a disparu. Non non non c'est pas possible.

Tenant mon bras contre mon ventre, je regarde un peu partout, mon couteau est nul part. Je ne peux pas me permettre de le laisser une preuve qui mènerait la police directement à moi. Je me relève, non sans grimacer de douleur et marche rapidement pour le retrouver. Il ne peut pas avoir été bien loin, pas dans l'état où il est. En tournant dans une ruelle à côté, non loin de là, je soupire de soulagement en le voyant allongé au sol. Il avait les yeux fermés, il ne bougeait pas. Rapidement, je trouve mon couteau. Une seconde plus tard, il est rangé dans ma poche. Après un rapide coup d'oeil autour pour m'assurer qu'il n'y avait personne, je laisse ma colère prendre le dessus. Un puissant coup de pied dans le ventre, c'était plus fort que moi ''Fils de pute'' À bout de souffle, le coeur battant à tout rompre, je glisse une main sur mon visage et dans mes cheveux avant de m'enfuir rapidement. Je dois me rendre chez Seth de toute urgence. Après, une fois qu'il m'aurait inspecté et me rabibocher le poignet, il faudrait que j'aille voir Nate. Il faut que je lui explique, j'ai besoin de ses conseils, il n'y a que lui qui pourra me sortir de ce pétrin. Démarrant la voiture en trombe, je me rend directement chez mon ami.
(c) AMIANTE


_________________
- it's where my demons hide -
♪ Tu chasses les anges qui passent. C´est la peur du silence. Cette nuit la vie ta repris, la meilleure des amies. Une photo en souvenir. Une larme, un soupir. De cette nuit qui s´achève, elle te rejoint dans tes rêves ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawar.forumactif.fr
Hors la loiHors la loi
avatar
Connor O'Donnell
Date d'inscription : 26/06/2013
Messages : 234

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   Lun 24 Mar - 15:25


Tirer l'affaire au


clair ou bien tirer


tout court ?

Connor & Cassidy

Mes yeux s'ouvrirent légèrement. Je pouvais voir une forte lumière au-dessus de ma tête. Je me sentais comme... comme après toutes ces fois où j'étais drogué au point de tomber dans le coma. Mais la douleur au réveil en moins. Je ne voyais pas grand chose. Mon ventre me faisait souffrir. Je baissai donc les yeux pour voir la blessure. Et je me rendis compte que j'étais dans un lit. Un lit d'hôpital. Et que j'avais reçu des soins. J'étais branché à quelques appareils qui bipaient à intervalle régulier, ainsi qu'à une perfusion. En tournant la tête, je pu voir un jeune homme, un infirmier, me semblait-il, qui notait je ne sais trop quoi dans un calepin. En me voyant bouger la tête, il me regarda, avant d'appeler quelqu'un dans le couloir. Une femme en blouse ainsi qu'un homme en costume entrèrent dans la pièce. La femme parla à l'homme en costume. Je n'ai pas saisi ce qu'ils se disaient. Mais peu après, elle se pencha vers moi.

" Monsieur ? Monsieur, vous m'entendez ? Je suis le Docteur Sanders. On vous a retrouvé dans la rue, avec une grave blessure à l'arme blanche. L'Inspecteur Travis va vous poser quelques questions, si vous êtes capable d'y répondre. "

Je hochai légèrement la tête de haut en bas, encore un peu dans les vapes. Le brouillard se dissipait, tandis que la douleur revenait peu à peu dans mon ventre. Cependant je préférai répondre tout de suite aux questions de la police, histoire de pouvoir sortir directement de l'hôpital dès que je serai en état de le faire. Alors je laisse le policier s'approcher, à la place du Docteur, tandis qu'elle s'écarte pour se rendre prêt de la porte de ma chambre, se mettant à lire les notes de l'infirmier en acquiesçant quant il lui expliquait quelque chose au sujet de ses écrits. Mon regard se tourna donc vers l'Inspecteur Travis. Muni d'un calepin et d'un stylo, le policier commença à me poser des questions.

" Bien. Commençons simplement. Comment vous vous appelez ? On n'a pas retrouvé de papiers sur vous. "

" Connor. Connor O'Donnell. "

" Bien. On vous a ramassé dans une ruelle, avec un coup de poignard dans le ventre. Vous vous en souvenez ? "

J'acquiesçai positivement, alors que la douleur me reprenait fortement l'espace d'un instant, me faisant lâcher un grognement de douleur. Mais je tins bon, me mettant à expliquer au policier ce qu'il s'était passé, bien que cette version des faits ne me plaisait pas vraiment à moi-même.

" J'étais avec ma copine... On a été... on a été contrôlé. Du coup ensuite... ensuite elle a décidé de partir. Mais comme on habite... on habite dans des directions opposées... Elle... elle m'a laissé seul. Là... deux hommes... avec des capuches. Ils ont... Ils m'ont attaqué et... et laissé pour mort. J'imagine. Mais... mais pour mes papiers... ils sont... ils sont chez moi. Je les avais... juste... oublié. "

L'Inspecteur Travis prit tout en note, avant de se relever pour partir, me remerciant d'avoir collaboré, me souhaitant un bon rétablissement, et me laissant son numéro de téléphone si jamais quelque chose d'autre me revenait en mémoire. Il m'informa aussi que je serai tenu au courant de l'avancée de l'enquête. Enfin il sortit de ma chambre. Avant d'y revenir, son calepin à la main, debout dans l'encadrement de la porte.

" Une dernière chose, monsieur O'Donnell. Comment s'appelle votre copine ? "

Je tournai lentement la tête vers le fonctionnaire de police, avant de lui répondre avec un léger sourire. J'étais seulement en partie satisfait car elle serait contactée pour faire avancer cette enquête et serait ainsi encore dérangée, à cause de moi. Seulement, elle connaîtrait mon nom, et surtout saurait que je suis encore en vie...

" Mandrake. Cassidy. Cassidy Mandrake. "

Travis me remercia à nouveau avant de quitter la pièce, comme le reste de ses occupants. De mon côté, je restai seul, réfléchissant à mon avenir, à ce que j'allais bien pouvoir faire à présent. J'espérai pouvoir bientôt sortir. Mais j'avais aussi besoin de parler à quelqu'un. Peu importe pour dire quoi. Entendre le son d'une voix familière me permettrait de penser à autre chose que la soirée précédente. Ma blessure. Et beaucoup, beaucoup d'autres sujets que je n'avais aucune envie d'aborder avec moi-même en cet instant. Alors je décrochai le téléphone qui était posé sur la table de nuit à ma gauche. J'hésitai un moment, puis je fini par composer le numéro de Scott. Et j'attendais qu'il me réponde, la pluie qui commençait à frapper sur les carreaux des fenêtres accompagnant le bruit des appareils de surveillance de mes constantes vitales, ainsi que le La régulier du téléphone, qui lui aussi attendait, pour cesser, la réponse de Scott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tirer l'affaire au clair ou bien tirer tout court ? [Cassidy]
» marckchoufleur
» Brocante, Cash Converters etc.
» Tout le bien et tout le mal que je pense de Yu-Gi-Oh
» Cities XL 2011 n'a pas le multicoeurs et ça ce n'est pas bien du tout
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles War :: Corbeille :: Cimetière des RPs-